Violences scolaires : Il n’y a pas que Créteil il y a aussi Le Havre

Publié le 26 octobre 2018 - par - 35 commentaires - 1 432 vues
Share

Pour commencer, j’aimerais faire savoir que si par malheur, quelqu’un prononce encore une seule fois le mot « factice » en ma présence, il passera un mauvais quart d’heure.

Qui a parlé d’ »événement exceptionnel«, de « faits occasionnels », d’ »actes inattendus » ? C’est vous, Monsieur le Président Macron ? Vous aussi qui avez affirmé qu’ils seraient « sévèrement punis » et que surtout, surtout, ces faits ne devaient plus jamais se représenter ?Vous qui avez ajouté : j’ai demandé au ministre de l’Education nationale et au ministre de l’Intérieur de prendre toutes les mesures pour que cet acte abominable soit puni et ne se renouvelle plus jamais dans nos écoles ?

Ou alors, le prof de gym, qui disait que dans son lycée, tout se déroulait normalement, sereinement. Une sorte de Disneyland miniature, en fait.

Ou Christophe Castaner qui a adressé « tout son soutien à la professeure lâchement menacée, dénonçant un « acte odieux » ?

Non, il y a aussi Le Havre

Plusieurs élèves sont accusés d’avoir menacé avec des armes factices (sauf que les profs, eux, ils pensaient peut-être que c’étaient des vraies !) leurs professeurs de mathématiques et d’anglais.

Quatre adolescents, âgés de 15 à 16 ans ont été placés en garde à vue, ce jeudi matin au Havre. Ils sont soupçonnés d’avoir, le 4 octobre dernier au lycée Robert-Schuman, braqué deux de leurs enseignants avec des armes factices. (Factices ? Et alors ? Je ne vois pas la différence. Je pense que factice sera le mot de l’année. Répété en boucle sur toutes les chaines).

Les élèves avaient menacé leur professeur de mathématiques, avant de s’en prendre à leur professeur d’anglais. Le quatrième mis en cause filmait la scène. L’affaire avait été réglée en interne par un rapport du proviseur et les excuses des intéressés. Mais le chef d’établissement, impressionné par l’affaire de Créteil et son retentissement national, a finalement décidé de porter l’affaire devant la justice. Ce jeudi matin les trois premiers gredins ont été interpellés à leur domicile, le quatrième s’est constitué prisonnier. Lors des perquisitions, les forces de l’ordre ont mis la main sur des pistolets en plastique. (En conséquence, absolument inoffensifs, inutile d’en parler, ce sont des jouets, laissons-les jouer, ces « enfants » !)

Les 4 terreurs seront convoqués en décembre devant un juge pour enfants (moi, je préconise un tribunal pour canailles, pour ordures, pour fripouilles), au Havre, placés en garde à vue jeudi matin, ils ont été progressivement remis en liberté le même jour. Maman prépare un bon couscous et ensuite, on sort pour se réapprovisionner en joujoux.

Toujours selon le procureur de la République du Havre, ces faits constituent des violences avec arme, « même si les enseignants ne se sont pas sentis agressés ». Les quatre jeunes (Je corrige : les quatre fumiers) n’étaient pas connus de la police. A présent, ils le sont. Ils auraient juste voulu se rendre intéressants auprès des autres élèves. Vous voyez : un manque d’affection, un grand besoin de se faire remarquer, c’est si vite arrivé ! Les trois lycéens qui ont braqué les deux enseignants sont poursuivis pour violence avec armes, le quatrième qui a filmé la scène pour diffusion d’acte de violence. Ils risquent jusqu’à un an et demi de prison.

Ils seront immédiatement remis en liberté, je vous rassure !

D’autres lycées, écoles ou institutions vont bientôt se manifester. Je vous tiens au courant.

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
patphil

41 ans de nomadisme professoral , à chaque fois j’ai constaté que quand les proviseurs taient fermes, tout allait bien quand ils étaient ‘surtout pas de vagues’ les professeurs devaient jouer les crs!
l’école comme la société, suit cette pente!
un président avec un malfrat et un doigtier à st martin
un président avec une bande de rappeurs « noirs et pédés » (sic) à l’elysée etc.

Gib

On m a dit qu’en normandie il y avait moins de racailles.

Tous des cons

Oui il y a Créteil le Havre.
Mais il y a aussi Marseille,Roubaix,Lille,Nantes,Toulon,Nice,Perpignan,Dunkerque,Montpellier enfin etc etc etc.

Zanzibar

OK ca devient partout meme dans nos petites campagnes passees sous silence faute de medias

jip

même en Bretagne c est la même chose il suffit de se balader a Brest Quimper L’orient Guingamp Rennes beaucoup de racaille faisant la loi pour les plaintes c est tout le temps les mêmes crapules .

Tous des cons

Même en Bretagne merde pourtant avant ils n y avait pas de de racaille dans cette région.

DUFAITREZ

Article…. factice !
Deux arbrisseaux (Créteil, le Havre) qui cachent la réalité de la forêt « #pasdevague » !
Chacun y va de sa triste expérience, une tempête !! Le rideau se lève enfin !
Certains lycées, devenant l’image des banlieues, les flics de Casta, seront virés aussi !

Mireio

On a un président « factice », un golem fabriqué de toutes pièces par la ploutocratie ; mais tout factice qu’il soit, on le subit quand même.

Fleur de Lys

Xavier Raufer : « Deux territoires sont hors du contrôle de la bande : le bassin du réseau de transport de la ville… et l’école » (VIDEO)
C’est là que se déroulent les affrontements.
Rixe de bandes. Qui sont ces « jeunes »?
Pour Boulevard Voltaire, Xavier Raufer analyse les codes et le fonctionnement de ces bandes qui terrorisent les quartiers.

http://www.bvoltaire.fr/xavier-raufer-deux-territoires-sont-hors-du-controle-de-la-bande-le-bassin-du-reseau-de-transport-de-la-ville-et-lecole/

wika

Mais soyez tous rassurés : papa continuera à toucher les allocs et maman continuera à avoir la cantine gratis pendant qu’elle ira traîner au centre commercial d’à côté.
Quant aux enseignants, ils devront se coltiner les jeunes fumiers pendant le reste de l’année, car on ne peut exclure définitivement un élève que s’il a l’assurance d’être accepté dans un autre établissement

Zanzibar

Les Allocs devaient etre supprimees sous Sarko mais Hollande les a redonnees

Carter

Les crétins pathétiques qui parlent d’une arme non-létale – ce qui est vrai soit dit en passant – aimeraient peut-être savoir ce que ça fait de se prendre un plomb de pistolet à air comprimé dans un oeil ? Rassurez-vous, on n’en meurt pas. ce n’est rien de grave, si ce n’est de perdre un oeil, mais on en a deux, donc il en reste un, pas de quoi traîner le « jeune » devant un tribunal n’est-ce pas ?

Fifi

Quand dans les médias, ils parlent d' »armes factices », ils « oublient » de dire qu’elles peuvent blesser gravement une personne.

logique

Marrant car si vous braquez une banque avec une arme « factice » vous écoperez autant que si cela avait été une vraie ! alors cette manière de désinformer concernant nos jeunes chances pour la France….

Emile ROUX

J’ai cru comprendre qu’il s’agissait du moins dans le premier cas d’un pistolet à air comprimé, donc arme non létale (sinon pour les moineaux) mais pas factice

Carter

Bien sûr, non létale, un plomb dans l’oeil ce n’est pas mortel, on perd seulement un oeil, rien de grave, il n’y a pas mort d’homme.

Allonzenfan

Question : qui était maire du Havre jusqu’en mai 2017 ?

eric delaitre

Mais oui, ils jouaient aux gendarmes et aux voleurs avec leurs profs, avec des pistolets à eau. Arme factice ou pas : aux termes de la Loi, c’est pareil , ensuite,  » je veillerai à ce qu’ils soient punis, condamnés etc … » on se demande comment ? Ils donnent des ordres à la justice alors ? Je le croyais indépendante ? On a entendu ça en boucle dans la bouche de B Cazeneuve le croque-mort. Mais finalement, on peut avoir de sérieux doutes quant à la justice, pour l’instant, les racailles passent en courant devant le procureur, le doit levé, en criant,  » sa mère le proc, on sait où tu habites et on sait où y vont à l’école tes gosses  » la porte de la salle d’audience étant maintenue grande ouverte pour qu’ils puissent partir au plus vite, non mais, quelle perte de temps ! Au Havre, mais qu’entends-je ? Chez Monsieur le Premier Ministre ? Comment est ce possible. chez Monsieur Jassume ? Il est bien celui ci qui assume, pas trop difficile, lui assume, nous on paye. Allez Messieurs les directeurs des établissements scolaires, à votre tour. On peut imaginer qu’un jour le coup parte « tout seul  » direct dans la tête du prof  » M’sieur, je croyais que c’était un pistolet à billes, c’était celui de mon grand frère, un vrai, j’ai pas fait exprès, j’vous jure, sa mère… » Allez, bon, ça va s’arranger, mineur, 17 ans et onze mois, 1.95m; 95 kilos, Jugé quelques années plus tard, le temps que ça se tasse, en tant que mineur au moment des faits, allez, pour avoir donné la mort sans intention de la donner, disons, allez, relaxé, j’ai oublié de vous dire qu’entre temps, le régime avait changé, c’est maintenant la charia, et il n’y a plus que des écoles coraniques.

Dupond

Déconnez pas les gars !!! le Havre c’est la ville du premier ministre  » faut pas rire avec ça »

Une patriote

Il y eu tellement de LAXISME ET DE LAISSE ALLER que très bientôt IL DEVIENDRA OBLIGATOIRE DE CREER UN LOCAL DANS LES LYCEES ET COLLEGES AFIN D’Y INSTALLER PENDANT LES HEURES DE COURS, UN GROUPE DE POLICIERS POUR QU’ILS PUISSENT INTERVENIR IMMEDIATEMENT POUR PROTEGER LES PROFS ET CERTAINS ELEVES !

Jill

Un pistolet à air comprimé n’est pas une arme
factice , il balance des plombs…

Pyrrhon

« factice sera le mot de l’année »…
Bien vu ! Nous avons un président « factice », le reste suit.

angora

donc s’il n’y avait pas eu l’affaire de Créteil on aurait ignoré celle du Havre.
Et combien d’autres encore?

Fifi

C’est exactement ça. Ca doit sûrement faire longtemps que des élèves délinquants en REP braquent leur professeur avec des armes (il doit y avoir beaucoup d’autres cas comme ça qui ont été étouffés pour ne pas faire de vagues justement), d’ailleurs l’enseignante braquée à Créteil n’avait pas l’air très étonné dans la vidéo.

Fifi

Correction : étonnée

ait été intéressant de

Le proviseur a réfléchi pendant 3 semaines avant de porter plainte de peur de traumatiser les élèves dont il aurait été intéressant de nous communiquer les prénoms. Et les enseignants concernés ? On leur avait vraisemblablement conseillé de s’inscrire à un stage de vivrensemble !

Anne-Marie

C’est tout le territoire national qui est gangréné .La.verité éclate au grand jour .. Là les profs ont à juste titre le trouillometre à zéro . Ils vont aller bosser la peur au ventre et l’administration aura de plus en plus de mal à les faire taire .p tell pour la police,les médecins et infirmiers et toutes les administrations !
C’est terrifiant !

gillic

Ces chances pour la France savent se mettre en valeur !!!!! Le pays est sauvé ………….

Fleur de Lys

#PasDeVagues : une professeur de REP témoigne : « J’ai passé trois semaines d’enfer dans cet établissement du 92 »
(VIDEO)

une jeune professeur de lettres témoigne très concrètement de son expérience traumatisante : agressions physiques, harcèlement, peur. « C’est d’une telle violence que vous êtes atteint au plus profond. » « Le premier problème, c’est l’islam radical, notamment pour les professeurs femmes. »

http://www.bvoltaire.fr/pasdevagues-une-professeur-de-rep-temoigne-jai-passe-trois-semaines-denfer-dans-cet-etablissement-du-92/

angora

dans le 92??? alors le 9-3 j’imagine meme pas!…

Serge

On tâte le terrain pour analyser la situation, aujourd’hui il s’agit « d’armes factices » demain elles seront authentiques.
Et si ce jeu était accompli envers l’épouse du président de la France ?
Que dirait ce dernier ?

angora

La Providence d’Amiens ce n’est pas le 9-3. et puis elle est en retraite.

Fifi

Tous ces élèves qui font cela sont juste des délinquants venant de zones de non-droit.

Et voilà à quoi s’entraînent les proviseurs pour gérer les conflits dans ce genre de classe où il y a de nombreux délinquants : au combat ! Ils en sont réduits à apprendre à se battre pour gérer ses élèves violents qui seraient plutôt à mettre dans des prisons pour adolescents, dans des maisons de redressement !
Violences scolaires: des proviseurs s’entraînent à gérer un conflit en classe… à la gendarmerie https://www.fdesouche.com/1094117-violences-scolaires-des-proviseurs-sentrainent-a-gerer-un-conflit-en-classe-a-la-gendarmerie

Fifi

Une journaliste de France 2 avait dit que le lycéen qui avait braqué son enseignante était « sympathique » (alors que tout le monde a compris que c’est un délinquant)
https://www.fdesouche.com/1091821-le-lyceen-ayant-braque-sa-prof-serait-quelquun-de-sympathique-il-aurait-agi-ainsi-par-crainte-de-la-reaction-de-son-pere-sil-apprenait-quil-avait-ete-marque-absent-france-2

Créteil (94) : en août, le lycéen qui a braqué sa prof s’était battu avec un policier https://www.fdesouche.com/1094773-info-le-point-creteil-en-aout-le-lyceen-setait-battu-avec-un-policier

eric delaitre

Oui, mais ces journaleux s’étaient battus à qui aura Redoine Faïd sur son plateau, très sympathique également, le repenti des plateaux télé. France 2 dont je regarde les infos ou plutôt les non-infos, est coutumier du fait, et je dois dire que ça ne prend pas longtemps leur rubrique infos, quelques minutes au plus, après on est en ce moment à la récolte des fèves du cacaotier à Madagascar, passionnant, parce que ça va être le salon du chocolat, ça mes amis c’est de l’info, c’est important. Le dimanche soir Delahousse qui reçoit les amis bobo islamo gauchos du spectacle, ah, ce qu’il fait bon vivre en France, tout va bien, Oyez braves gens, dormez en paix