Viols et violences dans les milieux gauchistes : le grand déballage continue

Publié le 21 novembre 2017 - par - 34 commentaires - 3 464 vues

Nous parlions cet automne des nombreux violeurs présents dans les milieux d’ultra-gauche et de leur stratégie pour conserver l’appui des militants et échapper aux sanctions qu’ils méritent pourtant… et ne cessent d’appeler l’attention sur ceux des violeurs qui ne sont pas de leur milieu. Le grand déballage dans les milieux d’ultra-gauche continue avec l’onde de choc suite au viol collectif d’une femme dans un squat antifa de Parme en Italie, dite « affaire du viol de Parme » dans les milieux militants.

Un viol collectif filmé et devenu viral

Il s’agit en fait d’une vieille histoire qui est ressortie en français sur le site nantais d’ultra-gauche Indymedia début octobre 2017. En effet, c’est en septembre 2010 qu’une femme ivre, âgée d’à peine 18 ans, a été violée par quatre à six antifas lors d’une soirée très arrosée à Parme, dans un local du réseau antifasciste (RAF), rue Testi. Comble de l’horreur : la scène a été filmée et la victime violée avec un fumigène ; cette vidéo a fait le tour des réseaux militants dans et hors de l’Italie.

« Nous le savons car les violeurs ont filmé la scène avec leur portable. Ce que l’on voit dans cette vidéo ne nous laisse aucun doute concernant la nature de la violence dont ils sont coupables, car en plus de leur acte terrible ils avaient la volonté de la faire doublement souffrir en la pénétrant avec un fumigène », relèvent les traductrices du texte qui fait réapparaître cette affaire en octobre 2017.

Problème : le viol a eu lieu dans un milieu antifasciste, ce qui laisse comme un léger malaise, comme l’assènent les auteurs du texte : « Un viol est toujours et de toute façon, un acte fasciste même si celui qui le commet se déclare antifasciste. L’antifascisme n’est pas seulement un slogan à crier au stade ou un patch à coudre sur son bombers. Être antifasciste c’est penser et agir de manière antifasciste. Quiconque viole est un fasciste et nous le combattons en tant que fasciste et violeur. »

Problème bis : la victime n’a pas dénoncé ses violeurs et s’est fait surnommer Fumigène par ses camarades – c’est ainsi qu’elle a appris qu’elle avait été violée alors qu’elle était inconsciente. Ses violeurs sont toujours dans la mouvance : « Les hommes qui étaient autour de la table où gisait inerte la jeune femme, ont continué à fréquenter les manifestations, les concerts, les espaces occupés et autogérés. » Et la vidéo circule toujours…

Le refus de la justice par les anarchistes et antifas, un prétexte pratique pour protéger les violeurs

Ce sont finalement les gendarmes, qui enquêtaient sur l’explosion d’une bombe près des locaux de Casapound à Parme en août 2013, qui convoquent la victime, lui montrent ladite vidéo, et « nomment certaines personnes dont elle se souvient dans le local de la RAF le jour du viol ». Elle reconnaît plusieurs de ses agresseurs après des heures d’audition dans un contexte psychologique que l’on imagine plus que tendu.

Une des bases de l’anarchisme politique est le refus du recours à la justice, considérée comme le bras armé de l’ordre bourgeois : « Tous ceux qui se déclarent « anarchistes » devraient refuser l’État, ses Institutions et désavouer la justice des tribunaux parce que la légalité n’est pas la justice. Les anarchistes donc, ne devraient pas chercher à corriger les torts subis en faisant appel à ceux qui ont créé les lois, à ceux qui les imposent et qui punissent ceux qui ne les respectent pas. » Problème : « Pourquoi les premiers à avoir VU la violence dans cette vidéo, que tant de camarades anarchistes avaient vue, ont été les gendarmes et les magistrats ? », relèvent les auteurs du texte.

Considérée comme psychologiquement faible, la victime a été abandonnée et poussée hors du mouvement, au prétexte – encore très pratique pour les violeurs – que « les personnes fragiles affaiblissent le mouvement parce qu’elles peuvent être manipulées par les flics et les fachos ». Un procès a commencé – quatre de ses violeurs ont été formellement identifiés, l’un d’eux a fui à l’étranger.

« La victime a été bombardée de messages de menaces et d’insultes sexistes depuis le début du processus juridique. Trop souvent elle a été chassée violemment des espaces occupés et autogérés, sans être écoutée. » Quatre personnes ont été mises en cause pour faux témoignage – elles ont menti pour couvrir les violeurs – ou subornation de témoin – elles ont menacé la victime pour l’obliger à modifier ses témoignages et retirer sa plainte.

En refusant une société de domination capitaliste, les antifas et anarchistes de Parme – mais aussi plus généralement du milieu de l’ultra-gauche italien – ont reproduit tout seuls comme des grands les pires travers de la société qu’ils dénonçaient. Pis, ils sont devenus eux-mêmes des fascistes. Actifs, quand ils violaient la jeune fille, filmaient ses souffrances et partageaient la vidéo. Passifs, quand ils connaissaient les coupables et qu’ils refusaient de les dénoncer à la justice « bourgeoise » ou les châtier eux-mêmes en les virant de leurs milieu, locaux et mouvements.

Au procès, comme souvent dans les milieux d’ultra-gauche, c’est la conduite sexuelle et la psychologie défaillante de la victime qui ont été mises en avant par les violeurs ; cependant, l’onde de choc avait eu le temps de faire son chemin depuis 2013. Un collectif de féministes, bien décidées à faire le ménage dans les milieux d’ultra-gauche à Parme, s’est organisé : « Plusieurs bombages sont apparus sur les murs de Parme avec les noms des violeurs et des diffusions de tracts ont été faites. Un mouvement de soutien de femmes et de lesbiennes s’est mobilisé à Parme, Bologne, Milan, Turin. Des assemblées permanentes sur la culture du viol et le sexisme se sont réunies dans ces villes. » Le 14 juillet 2017, trois violeurs ont été condamnés à quatre ans de prison ferme.

Bien d’autres viols cachés et de violeurs actifs dans les milieux d’ultra-gauche 

Cependant, si justice est faite en Italie, bien d’autres affaires similaires restent sous le tapis ailleurs. Y compris en France où les violeurs et les violents continuent d’abonder et d’être protégés dans les milieux de l’extrême gauche dont les militants continuent de donner des leçons de morale à la terre entière.

La supercherie ambiante commence à fissurer les milieux d’extrême gauche en France, déjà bien en crise suite à leur incapacité d’arrêter les évolutions sociales et légales en cours et à recruter au-delà du socle militant. La question est centrale, relève un commentateur sur Indymedia : « L’anarchisme c’est s’opposer à l’État, mais en faisant en sorte de pouvoir faire sans lui … si le milieu refuse de prendre en charge la question des violences sexistes (et celles qui en souffrent), eh bien à un moment donné les personnes les plus fragiles se verront forcées de recourir à d’autres moyens pour s’en sortir. » C’est-à-dire à la police, la justice, et aux institutions de l’État (honni).

Bien au fait des réalités du milieu, celui-ci trouve que « cette histoire italienne si elle est tout à fait atroce, n’a rien de surprenant ». Il enfonce même le clou : « Les mâles se défendent entre eux, en niant ce qui se passe, s’attaquant à celles qui essaient de lever la voix, parce que cela leur ferait mauvaise presse. Cette omerta d’autoritaires n’a rien à faire parmi nous ! Et considérer que la parole d’une femme a moins de valeur que celle d’un homme ça n’est pas possible ! »

Un autre rejette la faute sur l’influence du communisme : « En Espagne [19]36, des communistes autoritaires avaient violé une femme et sa fille et furent tués par les antifascistes pour cela. Le problème des groupes antifa c’est qu’ils sont totalement infiltrés par le communisme autoritaire et les rouges/bruns qui y mènent des incursions tenaces qui font dévier les groupes de leur idéologie et qui fait que souvent on se trouve dans des situations de perpétuations de sexisme et de racisme, ethnophobie, …, insoutenables », avant d’être violemment contredit par un autre. Le problème est très loin des luttes idéologiques puisque dans tous les milieux, mouvements, collectifs, actions de l’ultra-gauche, il y a des rapports de dominant à dominé et par-là des violences, sexuelles, raciales, etc. au sein de milieux qui prétendent pourtant les bannir de l’ensemble de la société – sans commencer par eux-mêmes.

Et le chantier est vaste pour faire le ménage. Prenons un exemple parmi tant d’autre, celui du milieu militant à Nantes – qui inclut aussi celui de la ZAD de Notre-Dame des Landes et est en contact étroit avec ceux de Rennes, Angers, La Roche-sur-Yon et Vannes (groupe anarchiste René Lochu).

A Nantes, des violeurs gravitent dans l’ultra-gauche locale

Une réunion non mixte a eu lieu ce 8 novembre à 19h dans un bar de la mouvance de l’ultra-gauche à Nantes, à savoir les Docks (1 bd Léon Bureau). Il y en a d’autres, notamment le Live Bar, en bas de la rue de Strasbourg, le Chat Noir, allée Duguay-Trouin juste en face de la place du Commerce – un endroit particulièrement mal famé la nuit, entre antifas et dealers d’une résine de cannabis qui mérite vraiment son nom (shit) prêts à tout pour embrouiller et dépouiller leurs clients, La dérive social club, 1 rue du Gué Robert près de Dalby, et plusieurs autres dont la clientèle est très marquée à gauche ou qui accueillent les soirées de soutien.

Bref, l’intitulé était sobre : « Des agresseurs gravitent dans le milieu militant à Nantes.»

Certains ont été dégagés, d’autres sont arrivés et certains sont toujours là. Que ce soient des comportements sexistes au quotidien jusqu’aux agressions sexuelles, physiques et au viol, ces comportements ne doivent pas être passés sous silence. » La réunion proposait de s’organiser entre femmes pour faire le ménage  « face aux violeurs, agresseurs et harceleurs ». Bigre !

Hors des milieux militants, rien ne filtre sur ses secrets bien gardés mais un commentaire récent sur Indymedia soulève le voile sur une agression sexuelle qui a eu lieu au sein même du lieu militant B17, dans une cour derrière le n°17, rue Bellamy, tout près de la Préfecture : « Un jour à B17, à Nantes donc dans ce lieu militant, j’ai découvert des affiches qui relataient une agression sexuelle dans ce lieu, l’agresseur ayant été maîtrisé par des personnes présentes ce jour là … ». Militant de longue date, il se lâche : « On en apprend parfois de bien “bonnes ” sur les petits chefs anar qui vont jusqu’au harcèlement, alors pourquoi pas le harcèlement sexuel ? Oui le carriérisme existe en milieu militant ! Les anarchistes n’échappent pas à la pathologie. L’anarchisme peut être une façon de se dissimuler. »

Pendant ce temps les anarchistes nantais préfèrent continuer à pleurer sur de prétendues violences policières – lors de la dernière manifestation, ils ont encore fracassé les vitres de la Préfecture, plusieurs panneaux publicitaires et une aubette de tramway, les vitrines d’un commerce, sans pour autant recevoir autre chose qu’un peu de gaz lacrymogène quand ils ont essayé d’imposer leur parcours plutôt que de suivre celui sur lequel les organisateurs (syndicaux) et la police s’étaient accordés. Pendant ce temps, leur imposture éclate au grand jour. Pour les anarchistes nantais comme les antifas de Parme, « la vérité c’est le mensonge, l’ignorance, c’est la force ».

Emmanuel Goldstein

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
crap2sp

Ha la malice,du pouvoir,ou les milices du pouvoir,persone pour les punir ceux la,viol a tous les etages,je dirais aussi combien,de chances pour la France dans leurs rangs.?
antifa barbare.et plus que sur collabos,de l’islamonazisme,les petits anars,torchez vous donc le fion avec le papier de votre doctrine..Vous ne valez pas mieux que l’ultra droite,mais faites aussi bien que que les connards qui violent et massacrent,en Syrie ou Irak.des hommes,sans dignite,sans sens de l’humanite,qui ne s’attaquent qu’aux plus vulnerables,des femmes.!!!

Anne-Marie

Chassez Dieu et vous avez Satan !

La_Soupape

C’est un peu longuet pour nous dire ce qu’on sait déjà, à savoir que les zantifas sont des pures merdes et que les gonzesses qui gravitent autour sont des pures connasses, vous croyez pas ?

ahje

Dans notre dictature, l’équivalent des SA est constitué des affolé du gain que sont LICRA, LDH, SOS machin, CRAN. Pour les coups foireux, le duce de l’Élysée profite de services spéciaux comme les antifas qui bizarrement possèdent une certaine immunité dans leurs violences contre le peuple de France.

MARC FRITZ

ah bon???
Les anarchistes et les commandos communistes semaient la terreur (viols et meurtres) que les SA n’existaient même pas!!!! Pourquoi tant d’allemands se sont engagés dans les corps francs sombre abruti???

Drakkar

La taule c’est trop bien pour ces tarés.
Le peloton d’exécution !

Raskasse

Ces “filles” sont tellement abêtisées que leurs sorts en sont déjà fort destinés.

Dorylée

“…psychologie défaillante de la victime…les trois auteurs condamnés à 4 ans ferme…Cependant, si justice est faite en Italie…. ” 4 ans pour un viol en réunion sur une victime hors d’état de se défendre et vous trouvez que justice est faite ??? En France, l’article 222-24 du code pénal prévoit un max de 20 ans pour ce crime dans ces circonstances. Mais il est vrai que cette peine n’est JAMAIS prononcée par notre ” justice mur des cons ” le violeur ayant toujours une bonne excuse : elle était en jupe elle m’a agiché, j’avais très envie, il y a longtemps que j’étais abstinent, c’est une femme elle doit se soumettre, si elle s’était vraiment opposée….etc. Quand nous déciderons-nous à les castrer physiquement ?

dufaitrez

Argutie bien longue…
Fas et anti Fas qui pratiquent le viol, se rapprochent de l’islam !
Le Temps de l’islam est parmi Nous !
“Oh ! Temps, suspends ton Viol” !

Crixus

Je viens de revoir le vieux film “La Planète des singes”, il y avait également des gauchistes qui collaboraient avec les singes pour la révolution des singes.
(ce n’est qu’un film)
A l’issue d’une dispute entre singes dans laquelle les singes pro-gauchiasses étaient minoritaires, les gauchiasses ont fini exterminés par leurs petits protégés.

Ce film n’a bien-sûr aucun rapporta avec l’actualité : “Rachid Temal va proposer mardi soir au Bureau national du parti d’engager une procédure d’exclusion à l’encontre de Gérard Filoche.”

En 1939 les gauchistes collaboraient déjà avec les socialistes Allemands au nom de la paix, du multiculturalisme et de l’anticapitalisme.
C’est seulement en 1942 qu’ils ont retourné leur veste après avoir été les premiers des collabos. bis repetita mdr

Simone GUTIERREZ

Très juste !
Autour de Pétain , à Vichy , les socialistes foisonnaient , à commencer par Laval ; tandis que les militants ” fascistes ” de l’ Action Française partaient pour Londres rejoindre … De Gaulle .
Eric Zemmour insiste beaucoup là-dessus et on comprend pourquoi les socialauds veulent sa tête , tant il maîtrise l’ art d’ exhumer de douloureux souvenirs !
Ajoutez à cela que c’ est la Chambre des Députés ” Front Populaire ” qui vota les pleins pouvoirs à Pétain , et on comprend pourquoi Manuel Valls a dit que le livre ” Le Suicide Français ” ne méritait pas d’ être lu .

Crixus

Un très bon livre à lire “Un paradoxe français : Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance” de Simon Epstein

Le titre est très mal fait, le vrai titre aurait du être “Gauchistes dans la Collaboration, derniers des derniers dans la Résistance”

Sans Vichy nous aurions fait comme la Hollande et nous aurions laissé faire les socialistes Allemands, ce qui aurait conduit au même score de déportés 70% alors que la France était le refuge de tous les juifs d’europe (25%)

La communauté a un très grand rôle dans l’hostilité contre elle, au lieu de remercier la France et les Français d’avoir sauvé tous les juifs Européens = 75 ans à vomir sur la France et sur les Français. Peut-être était-ce mieux en Grèce (60%) Belgique (45%) Pologne (90%)…

MARC FRITZ

N’importe quoi…les vainqueurs de 45, ce sont la gauche juive, les francs-maçons, la droite libérale et les marxistes…Vous vous reconnaissez dans une de ces quatre catégories? ce sont eux qui dirigent depuis 72 ans…Arrêtez de falsifier l’histoire pour votre petit confort intellectuel!!!!

CLV

Croire que ces groupuscules d’extrême gauche comme les Antifas sont des saints et non des fascistes aux gênes Hitleriens, Franquistes voir islamistes à la Erdogan, Ramadan, Muhammad “CCIF” relève de la crasse intellectuelle, de la complicité de haine ou de la psychiatrie. L’islamisme n’est que le cousin du Nazisme le fondateur des frères musulmans AL BANA grand père de Ramadan adorait Hitler. Ces hyènes sont bien des nazillons issue de la gauche subventionnées par les assos Soros qui lui même à envoyé des milliers de juifs dans les camps et spolié leurs richesses en 45. Belle image de cette racaille gauchiste. Quand à croire ceux qui aujourd’hui se défossent des agissements de leurs amis violeurs et violents au sein du groupe, C’EST UN GAG. Dissolution de ces parasites,

Simone GUTIERREZ

Vœu pieu , cher CLV !
Comme l’ a si bien dit Alain Finkielkraut , les antifas sont les ” idiots utiles de l’ oligarchie ultralibérale ” , donc du pouvoir ! Ils lui sont trop utiles , et celui-ci ne les dissoudra jamais .
Les antifas peuvent violer et violenter à leur guise ; il ne leur en sera pas tenu rigueur , car ils appartiennent au Camp du Bien .

Raskasse

Ils seront dissous,comme pour les SA d’Hitler,c’est à dire lorsqu’ils ne serviront plus à rien!!! Ils ne le savent pas car ils sont le bras armé et crétin de ceux qui veulent,et volent, le pouvoir à tout prix!!!!
Des petits bourrins qui vont,je l’espère,bien vite gémir…

Simone GUTIERREZ

Précision : Hitler n’ a pas liquidé les SA parce qu’ ils ne servaient plus à rien , mais parce qu’ ils constituaient un obstacle à sa politique de rapprochement avec l’ armée régulière . Au moment des faits , le pouvoir hitlérien était récent et fragile et ne pouvait pas se permettre un conflit ouvert avec les puissants généraux prussiens .
Ceci dit , vous avez raison , un sort comparable attend peut-être nos antifas .

patphil

il y a deux sortes de victimes: les bons et les mauvais
il y a deux sortes de violeurs, les bons et les mauvais
il y a deux sortes de juges, ceux qui s’en prennent aux résistants et trouvent des excuses aux délinquants (les bons) et les autres

belphegor

Quand fera-t-on, ENFIN, payer en monnaie sonnante et trébuchante ces ultras de tout poil appartenant à la gôche pour les dégradations aveugles et bestiales. Il faut les marquer lors de débordements en les aspergeant avec un liquide fluorescent qui les empêchera, au moins un certain temps, de continuer de se livrer à leur chasse en meute. Je répète, il faut les toucher au porte-monnaie et les condamner sans sursis possible en justice.

Lys

Suède : violée par un Syrien, Angelica se suicide après que le procureur a classé le dossier « faute de preuves »

Selon le journaliste d’investigation Joakim Magnus Lamotte, Angelica Wiktor, 30 ans, SE SERAIT SUICIDEEE SUITE AU CLASSEMENT SANS SUITE DU VIOL QU’ELLE AURAIT SUBIT PAR UN REFUGIE SYRIEN en mars dernier. La jeune femme aurait décidé de mettre fin à ses jours en absorbant une dose massive du médicament qu’elle prenait depuis son agression, sachant que son agresseur allait être libéré.
http://www.fdesouche.com/910329-suede-violee-par-un-syrien-angelica-se-suicide-apres-que-le-procureur-ait-classe-le-dossier-faute-de-preuves

reuri

Le suédistan est foutu, les néo-féministes se fichent pas mal des victimes, tout comme en France d’ailleurs.

Crixus

C’est vrai mais si les féministes sont des Élina Dumont, schizophréne héréditaire, prostituée, droguée, interrogée comme experte sur les prières de rue, forcément c’est très facile.
Il suffit de lui fournir un gramme de coke et d’héroïne, une bouteille de gros rouge et 50€ et elle raconte tout ce que vous voulez.

Les Femen ont toutes à peu près ce parcours, c’est la seule chose que les journa-lopettes savent se mettre sous la dent.
https://youtu.be/PxevghxKkPE

Du trottoir et de la came au poste d’expert en laïcité, laissez moi rire, l’URSS était moins vulgaire dans les montages.

Crixus

La LICRA et le CRIF Suédois avaient préconisé acquittement pour cause de syndrome post-traumatique.
C’est vrai ça, le violeur a du être traumatisé qu’une de ses esclaves blanches ose se rebiffer.

a.aneto.

Les pauvres mères de ces agresseurs/violeurs….qu’elles soient au courant ou pas, elles le seront un jour.

hathoriti

Ils sont tarés, il leur manque vraiment une case ! En taule, cette lie et pour les faire avouer…la manière forte !

reuri

Curieux, la pravda à la française ne parle pas de cette clique de pédophiles idoles de la gauche morâââle , étonnant non ?
: http://lesobservateurs.ch/2017/11/21/nouvelles-plaintes-dagressions-sexuelles-de-bill-clinton-et-les-scandaleuses-declarations-de-celle-qui-a-failli-etre-presidente/

En revanche si D.Trump change de coiffure c’est un drame international pour les journaputes.

reuri

La gauche morale défend l’islam , logique ils ont les mêmes “valeurs”, mais chut c’est le camp du bien hein.
Un autre donneur de leçons pris la main au panier :
http://www.fdesouche.com/910047-il-lui-a-attrape-la-fesse-le-journaliste-de-lcp-frederic-haziza-accuse-dagression-sexuelle

C’est bôôô le camp du bien…

Titus

je suis contre l’avortement, mais concernant les individus du genre de ceux de la photo, comment a-t’on pu les laisser vivre ? Je frémis d’horreur en imaginant qu’ils peuvent se reproduire…
N’existe-t’il pas un test de dépistage de l’antifa lors de la grossesse ? Ben oui quoi, on tue bien les mongoliens dans le ventre de leur mère… alors pourquoi pas les antifa ?
En attendant, je vous jure, il y a des jours où je suis fier d’être traité de fasciste!

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

@ Titus
Je présume qu’il faut prendre vos mots au 2ème degré….Il s’agit d’un problème d’éducation tout d’abord,dans la famille,à l’école et puis ensuite surtout les fréquentations.Ce sont les “liaisons dangereuses” qui font basculer les vies et ce sont celles-là qu’il faudrait faire avorter.On le voit bien dans les phénomènes de radicalisation.Tous les parents ayant eu des ado savent de quoi je parle.C’est un moment crucial,celui de tous les dangers et il faut beaucoup d’énergie pour diriger le bateau dans la bonne direction. Mais en tous cas,il y a un dénominateur commun à bien des systèmes (à tous les systèmes je crois),c’est celui de la domination des femmes et la complicité-complaisance de tous les hommes envers ce mode de pensée/comportement.Désolée les gars,observez bien le vôtre.

katastrov

A un moment il faut arrêter d’essayer de comprendre ces raclures de bidet ! On se fout de leur adolescence perturbée ou de leur acné mal digérée !
Une balle dans chaque genou et ils n’emmerderont plus personne !

Aux larmes citoyens.

Pourquoi ne pas économiser une balle en visant plus que les genoux!

katastrov

Simplement parce que la mort serait trop douce et que le handicape à vie est une juste punition pour ces sous-merdes.

victoire de Tourtour

L’adolescent est une invention récente : il a été encensé, et manipulé surtout à cause du baby-boom et des “Trente glorieuses” :il avait plus d’argent à dépenser que ses prédécesseurs et donc il fallait le faire consommer : consommer du yéyé, du “Salut les copains”, du James Dean et de la “Fureur de vivre”, des 45 tours avec “surboums”, Coca-Cola et cigarettes.et “crises d’adolescence” . L’ado s’est pris pour un dieu .

gillic

Excellent :::: +1

Lire Aussi