1

Virer Hidalgo en 2020, sans récupérer un Macronien

Notre ami Serge Federbusch organise, ce jeudi 7 juin, à 19 h 30, au Café du Pont Neuf, 14, quai du Louvre, à Paris, une réunion sur le thème « Pour Virer Hidalgo sans récupérer un Macronien ». 

Riposte Laïque : Vous êtes connu comme un des plus pertinents, et féroces, critiques de la municipalité socialiste de Paris. Vous avez lancé, sous Delanoé, le site « Delanopolis » devenu « Aimer Paris », et vous publiez régulièrement, dans différentes revues, des articles très critiques contre Anne Hidalgo et son équipe. Quels sont les principaux reproches que vous leur faites ?

Serge Federbusch : C’est la gauche Coclico : communautariste, clientéliste et communicationnelle. En 18 ans, elle a considérablement appauvri et sali la ville, a porté un coup presque fatal à la circulation et au commerce, a ouvert grandes les vannes – via les logements sociaux et les associations – à des populations qui ne s’assimilent plus, etc. Mais le pire, ce sont les massacres des rues et des boulevards au prétexte d’aménagements anti-bagnoles et plus encore le ratage total du quartier des Halles ou de celui des Batignolles qui vont meurtrir durablement la ville.

Riposte Laïque : Vous organisez donc, le jeudi 7 juin, une réunion publique sur le thème « Pour virer Anne Hidalgo, sans récupérer un Macronien ». Tout le monde peut aller à cette réunion ? 

Serge Federbusch : Bien sûr ! Venez et faites venir nombreux tous ceux qui ne veulent pas que l’arnaque Macron, une sorte de Hollande reconditionné, se reproduise à Paris en 2020 avec une Hidalgo reconditionnée.

Riposte Laïque : On se souvient que vous aviez été très critique, lors de la campagne de Kosciusko-Morizet, sur la stratégie de la droite, en 2014, face à Anne Hidalgo. On croit donc comprendre que vous ne souhaitez plus ce genre de stratégie de bobo de droite contre bobo de gauche. Mais alors, quelle est votre solution miracle, Serge ?

Serge Federbusch : Si la droite et le centre, tous ceux qui ne veulent ni d’Hidalgo ni d’un macronien, sont unis, si tous ceux qui aiment Paris se rassemblent, le mode de scrutin, qui permet les triangulaires et quadrangulaires, nous permettre de balayer à la fois les socialistes et les « marcheurs ».

Riposte Laïque : Et vous avez un candidat, pour incarner cette orientation ?

Serge Federbusch : Nous aurons plus de 500 candidats dans tous les arrondissements. Et je serai candidat à la mairie. Mais nous voulons aussi parvenir à une entente avec tous les autres opposants réels à Hidalgo et Macron, pourquoi pas lors de primaires ouvertes et sincères, à l’organisation transparente.

Riposte Laïque : En 2014, quand ils ont remporté la mairie, pensiez-vous qu’Hidalgo et Brossat feraient autant de dégâts à Paris ?

Serge Federbusch : Oui, ils sont des Delanoë sans le sou et avec encore moins de talent, ce qui n’est pas pu dire quand on connaît la nullité de Delanoë qui n’était bon qu’à faire de la com.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Serge ?

Serge Federbusch : Vive Paris !

Propos recueillis par Pierre Cassen