Viry-Châtillon : la justice conforte la racaille qui veut brûler du flic

En première instance, huit des accusés avaient été reconnus coupables de tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l’autorité publique et condamnés à des peines allant de 10 à 20 ans de prison. Cinq autres, qui comparaissent actuellement libres, avaient été acquittés. 

Le parquet général de Paris avait fait appel du verdict alors que les avocats des parties civiles avaient dénoncé des peines « qui ne tiraient pas les conclusions » de la « gravité du crime » commis.

https://www.fdesouche.com/2021/04/18/policiers-brules-vifs-a-viry-chatillon-6-a-18-ans-de-prison-pour-5-accuses-8-jeunes-acquittes-des-peines-moins-lourdes-quen-1ere-instance-bagarre-generale-lors-du-verdict/

Dans une première voiture, un adjoint de sécurité de 28 ans et une gardienne de la paix de 39 ans avaient pris feu. Le pronostic vital de l’adjoint avait été un temps engagé et il avait été plongé dans le coma pendant plusieurs semaines. Plus de quatre ans après les faits, il porte encore les marques de l’agression sur son visage.

Sa collègue avait été touchée par des pierres une fois sortie de la voiture transformée en torche, alors qu’elle avait le haut du corps en flammes. « J’ai des enfants, aidez-moi », l’avait entendu dire un de ses agresseurs présumés, qui avait confié plus tard à une amie que ça lui avait fait « un pincement au cœur ». Deux agents étaient parvenus à s’extirper de l’autre voiture, alors qu’un cocktail Molotov était tombé sur la banquette arrière. Ils avaient été blessés plus légèrement.

Pour mémoire : « On attend une sanction juste et des peines exemplaires. Lors du premier jugement, nous avons trouvé les sanctions un peu trop légères », a expliqué Guillaume Roux, secrétaire départemental de l’Essonne du syndicat Unité SGP Police-FO, dénonçant la « barbarie de cet acte » et rappelant que « (ses) collègues sont marqués à vie ».

Après six longues et éprouvantes semaines d’audience à huis clos, et quatre ans après les faits, le verdict est désormais tombé – dans le chaos – pour les 13 jeunes accusés d’avoir attaqué et brûlé avec des cocktails Molotov des policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en 2016. La cour d’assises des mineurs de Paris a condamné cinq jeunes à des peines allant de 6 à 18 ans de réclusion, et en a acquitté huit autres.

La lecture du verdict a été interrompue par une bagarre générale dans le box des accusés, qui a nécessité l’intervention d’une trentaine de policiers et gendarmes. Les heurts se sont ensuite étendus dans la salle d’audience, où étaient présentes les familles des accusés. Le calme est revenu au bout d’une dizaine de minutes.

La racaille à ce jour est confortée par la justice bananière du seul pays au monde qui est la poubelle de l’immigration et dans lequel on attaque les forces de l’ordre en toute impunité, alors que ces mêmes racailles, seraient passés par la case cimetière et pas celle des tribunaux dans tous les pays du monde. 

Antonin Bruniquel

image_pdfimage_print

22 Commentaires

  1. Desole, aucune compassion pour les ordures qui traquent les gaulois et foutent la paix aux dechets.

    • Mossad comment ne pas être d’accord avec vous ? Surtout depuis plus d’un an !!! Nous sommes devenus les nouveaux délinquants et on nous verbalise à tout va !!!
      Maintenant chez les # bougloules # car ils sont chez eux c’est l’armée qu’il faut pas des flics qui ont peur d’eux !!

  2. tout ce que vous dites comme ce que dit J; GUILLEMAIN est juste,mais bon que font les policiers pour s’en sortir ?
    Ils savent qu’ils ne sont pas soutenus, pire qu’ils seront systématiquement condamnés par les autorités même quand ils sont victimes ou que leurs agresseurs auront droit à tous les circonstances atténuantes possibles et imaginables et que même si ils sont condamnés,ils n’exécuteront qu’au mieux un quart de leurs peines ou rien du tout.
    Mais que font les policiers et gendarmes face à cette terrible situation, rien ou presque rien alors qu’ils leur seraient possibles de faire beaucoup et pas seulement de manifester , masques sur le visages , et en bon ordre comme de gentils toutous pour au final obtenir une augmentation de 20 euros de leur maigre salaire et retourner

    • Une grève du zele de la part des FDO serait une réponse adéquate ,en attendant mieux…

  3. suite) gentiment à la niche (délabrée).
    S’ils se laissent agressés, brûlés, caillassés égorgés, tabassés, c’est qu’ils l’acceptent comme faisant partie de leur boulot au final (ce que je conteste bien sûr ) mais c’est d’abord à eux d’agir et , s’ils ne le font pas ce ne sont pas les gens du commun auxquels ils collent un PV de 135 Euros pour dépassement de 10 mn de l’horaire de confinement, qui le feront.
    Dans leurs rangs, il y a des collabos, OK ;mais qu’ils fassent le ménage et qu’ils sortent de leur torpeur. Qu’ils montrent qui ils et qu’ils ne s’attendent pas à être sauvés par une main extérieure à leurs rangs. Ils sont seuls maîtres de leur destin et s’ils le veulent, ils ont les moyens de se faire entendre.
    Ménage et courage ! (ou assainir et prendre les choses en main )

  4. Honteux , immoral , le justice n en porte plus que le nom , sont pourris comme le coran

  5. Suite) Oups ; qu’ils montrent qui ils sont (2ème phrase, 2ème paragraphe)

    Mais bon sang! pourquoi la police et la gendarmerie et les crs ne veulent-ils pas se battre pour leur vie ? (car c’est de ça dont il s’agit maintenant et pas de leur porte monnaie)
    Pourquoi ont-ils choisi d’être des victimes ad vitam aeternam ? Pour 3 francs six sous comme on disait jadis ?

    Désolée, sans vouloir donner de leçons à quiconque mais le suicide n’est pas une option.Pas plus que l’abandon de poste…

    • un certain nombre de gendarmes sont plus proches idéologiquement de l’afro-musulmanisme que même un mélanchon

  6. C’est juste affligeant.
    Mais dans la logique des choses : Le procès de Sarah Alimi ?
    La Justice est politisée : extrême gauche ( Syndicat de la Magistrature) .
    Même si il y a un jury populaire on sait parfaitement que ils sont souvent influencés….

  7. Pourquoi parler de « jeunes » au lieu d’individus tout simplement. Utiliser le mot jeune c’est déjà trouver une excuse à ce déchaînement de racaille qui n’a rien à faire sur le sol de France.

  8. Oui mais ce sont des jurés dits populaires qui ont décidé. Il faut donc foutre le feu partout, pour que tout s’embrase ! Et que ces connards de jurés en prennent plein leur sale gueule. C’est notre seule possibilité de peut-être éviter le naufrage total: mettre le feu . Partout.

    • Avant de condamné les jurés li serait bon de connaître dans quelles conditions les délibérés ont eu lieu qu’elle limite leur à été fixée par le magistrat lui même aux ordres et les pressions pschycologiques qu’ils ont probablement subies

  9. C’est pas l’ENA qu ‘il fallait supprimer c’est l’école de la magistrature .

  10. Peut etre etait ce un cas d usage des armes ?Cest une question jamais posée dans les medias.

  11. La solution , donner a la Police le droit a l’auto défense et de riposte armé en cas de danger ! dans les zones de non droits , envoyer l’armée ou la légion Etrangère avec ordre de riposter en cas d’attaque ! Puisque nous sommes en guerre ! et vous verrez que la situation sera vite régler !

  12. Si par le plus grand des malheurs, la tarlouze poudrée de l’Elysée faisait un deuxième mandat, alors ma tête a couper, qu’en 2027 les forces de l’ordre patrouilleront en véhicules blindés avec interdiction d’en sortir. Il faut réulliminer ces quartiers plongés dans les ténèbres, les réulliminer a la balle traçante et au lance-flammes…

  13. En 2022 , au 2 ème tour , le syndicat Alliance Police avait appelé à voter Macron pour faire un front raie pue blic hein ????
    Que les vignes se demmerdent avec les juges
    gauchos , point barre !!!!!

  14. « La police est un mal nécessaire » (Gil Andreau, directeur de l’école de police de Nîmes).
    Au nom de la nécessité, il faut parfois savoir soutenir le mal.
    Donc en soutien aux policiers de Viry-Chatillon, IMPRIMER L’ARTICLE ET LEUR ENVOYER PAR LA POSTE.
    L’adresse postale publique de leur bureau est
    https://www.pagesjaunes.fr/pros/54543400
    Pour imprimer :
    cliquer sur l’icône verte Print Friendly, en bas à gauche de l’article
    URL direct : https://www.printfriendly.com/p/g/fhBGnF
    Choisir taille de texte 130% et taille d’images 100%
    puis télécharger la version PDF en deux pages et l’imprimer, au choix, en deux feuilles recto ou en une seule feuille recto-verso.
    Pour envoyer : Mettre dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer, poster.

  15. « La police est un mal nécessaire » (Gil Andreau, directeur de l’école de police de Nîmes).
    Au nom de la nécessité, il faut parfois savoir soutenir le mal.
    Donc en soutien aux policiers de Viry-Chatillon, IMPRIMER L’ARTICLE ET LEUR ENVOYER PAR LA POSTE.
    L’adresse postale publique de leur bureau est
    https://www.pagesjaunes.fr/pros/54543400
    Pour imprimer :
    cliquer sur l’icône verte Print Friendly, en bas à gauche de l’article
    (URL direct : https://www.printfriendly.com/p/g/e5Y9z5 )
    Choisir taille de texte 130% et taille d’images75%
    puis télécharger la version PDF en quatre pages et l’imprimer en deux feuilles recto-verso (1-2 et 3-4).
    Pour envoyer : Mettre dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer, poster.

Les commentaires sont fermés.