Vive le Coran, l’arme absolue contre l’islam !

Publié le 25 janvier 2020 - par - 47 commentaires - 3 314 vues
Share

Après la lecture de ces lignes, vous pourrez répondre aux questions suivantes :

L’islam est-il une religion comme les autres ? Est-ce une religion de tolérance et de paix ?

1. ISLAM, CORAN, HADITHS ET SUNNA

L’islam est un système religieux, politique, juridique et social initié au VIIe siècle par Mahomet, qui se déclare être le dernier prophète et donc LE prophète à qui Allah aurait transmis ses préceptes par l’entremise de l’ange Gabriel. Ces préceptes sont compilés dans le Coran.

Ce Coran, fixe, immuable, non interprétable est formé de 114 chapitres appelés sourates et chaque sourate est formée d’un nombre variable de phrases appelées versets.

Les sourates et les versets sont numérotés de manière standard depuis 1923, par exemple [4:34] désigne le verset 34 de la sourate 4.

Il est à noter que Mahomet entendait les paroles de l’ange Gabriel pendant des crises mystiques ! « Les témoins disent qu’il (Mahomet) avait des syncopes au cours desquelles il avait de l’écume aux lèvres et des rugissements analogues à ceux d’un jeune chameau » (Mizanu’l Haqq, p. 345).

En plus de leur livre saint, les musulmans prennent aussi pour modèle Mahomet en s’inspirant de ses actes et paroles rapportés entre le VIIIe et le Xe siècle par les traditionalistes, Bukhari, Muslim, Daoud et d’autres encore dans les hadiths (les dires), qui forment la sunna (tradition).

En parcourant les hadiths et le Coran (traduit en français par Hamidullah, version largement acceptée par les musulmans et qui est aussi celle que l’on trouve sur le site de l’UOIF), vous allez constater que l’islam est violent dès ses origines, qu’il est inégalitaire et discriminatoire envers les femmes, les non-musulmans, les homosexuels, etc., et qu’en fait, l’islam rejette et combat tout ce qui n’est pas lui-même.

C’est une idéologie qui instrumentalise une religion dans le but de soumettre par la persuasion ou la violence tous les non-musulmans du monde. D’ailleurs, islam veut dire soumission en arabe et musulman veut dire soumis.

Bien sûr, les musulmans ne partagent pas publiquement cette analyse, car ce serait se tirer une balle dans le pied. D’où l’argumentaire suivant qui a pour objectif de contrer leurs mensonges et sophismes à l’aide de leur propre Coran et ainsi de montrer que l’islam est incompatible avec la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, qui fonde notre Constitution.

2. TACTIQUES ET DIALECTIQUE DE L’ISLAM (GRANDES LIGNES)

a) Mentir est une prescription islamique, les musulmans ont l’obligation de mentir dans certaines circonstances.

Un point fondamental. Ne soyez jamais étonné qu’un musulman mente par omission ou par action, dissimule ou falsifie, car c’est une prescription coranique.

Quand il s’agit de faire avancer l’islam, tous les coups sont permis.

La taqîya, qui s’écrit aussi takia (dissimulation), est un devoir pour les croyants en situation d’infériorité (= de minorité).

Par contre, dès que le rapport de force s’inverse, alors le musulman peut envisager l’agression :

« Ne faiblissez donc pas et n’appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts, qu’Allah est avec vous, et qu’Il ne vous frustrera jamais [du mérite] de vos œuvres. » [Coran 47:35].

On trouvera un exemple de cet « art de la taqîya » à l’adresse suivante : http://www.anti-religion.net/hamidullah.htm

b) L’argument « Il faut le lire en arabe »

Quand on s’oppose à un musulman qui affirme que l’islam est une religion de tolérance, de paix et d’amour en lui citant quelques sourates violentes, misogynes, antichrétiennes ou antijuives et qu’il est à court d’arguments, il finit toujours par dire au bout du compte «… oui mais le Coran, pour le comprendre, il faut le lire en arabe. »

La parade est simple : si tel était le cas, alors un converti français, sauf s’il lisait l’arabe, ce qui doit être extrêmement rare, serait une personne qui adopterait une religion dont il serait incapable de lire un traître mot du livre saint ! Ce n’est pas tenable, donc le musulman doit bien reconnaître implicitement qu’il existe des traductions du Coran en français acceptables pour un mahométan, ne serait-ce que celle de l’UOIF qu’on ne peut soupçonner d’être islamophobe et que l’on peut lire à l’adresse http://www.uoif-online.com.

Ensuite il reste à le contredire avec les sourates de « son » Coran.

c) L’argument « L’islam est une religion comme les autres donc les musulmans ont les mêmes droits que les autres. » 

Il faut aussi réfuter l’argument récurrent utilisé par des musulmans qui souvent n’ont jamais lu le Coran, ainsi que par des Français ignares en islamologie qui jouent les idiots utiles de l’islam et qui affirment que l’islam est une religion comme les autres et donc que les musulmans ont les mêmes droits que les adeptes des autres religions.

Il faut objecter à cette affirmation que de nombreux versets incitant au meurtre figurent dans le Coran (aller au paragraphe 4 pour des exemples) ou encore lire les hadiths où le messager d’Allah, Mahomet lui-même, commandite de nombreux assassinats. Donc l’islam ne saurait être considéré comme une religion comme les autres.

d) L’argument : Le jihad est uniquement défensif, Mahomet et les musulmans ont tué les mécréants pour se défendre

À la longue liste de versets du Coran appelant clairement au meurtre des mécréants, les musulmans rétorquent souvent qu’ils ne faisaient que répliquer, que se défendre face aux attaques des « méchants» polythéistes. On reconnaît déjà à cette époque la posture victimaire des musulmans.

Il faudrait donc croire que les Arabo-musulmans ont conquis d’immenses territoires au nom d’Allah, uniquement en se défendant et parce que les autres peuples les attaquaient.

Pour se convaincre au contraire de l’arrogance et de l’agressivité du chef de guerre Mahomet, il suffit de lire certaines lettres missionnaires qu’il envoyait aux différents chefs ou rois, pour les « inviter » à embrasser l’islam : aux chefs des tribus d’Arabie, aux rois de Byzance, de Perse, d’Abyssinie, etc.

Voici la « lettre d’invitation » au peuple d’Oman :

« Paix soit sur celui qui suit le chemin droit ! 

Je vous appelle à l’islam. Acceptez mon appel, et vous serez indemne. 

Je suis le messager de Dieu envoyé à l’humanité, et l’annonce sera effectuée sur les mécréants. 

Si, donc, vous vous identifiez à l’islam, j’accorderai la puissance sur vous. 

Mais si vous refusez d’accepter l’islam, votre puissance disparaîtra, mes chevaux camperont sur l’étendue de votre territoire et nous régnerons en votre royaume. 

Signé : Mahomet, messager de Dieu ».

« Le djihad est uniquement défensif. » (argument habituel de la taqîya). Même en admettant cet argument, il faut bien voir que l’islam a une drôle de façon de concevoir ce qu’est une attaque et ce qu’est une défense appropriée. On l’a vu avec Charlie, avec Théo van Gogh, on le voit aujourd’hui avec Mila.

e) Citer des versets tolérants non valables car abrogés

Il faut aussi savoir que 2 versets peuvent se contredire, mais Allah, étant omniscient et infaillible, a tout prévu. Dans un tel cas, il a développé la doctrine des versets abrogeants (nasikh) et des versets abrogés (mansukh) qui consiste à décider que le verset le plus récent annule le plus ancien et donc qu’un verset médinois ou post-Hégire peut annuler, en cas de contradiction, un verset mecquois ou pré-Hégire. L’Hégire désigne la période où Mahomet a été chassé de la Mecque pour aller se réfugier à Médine. Pour preuve de ce qui précède, on peut citer les deux versets : « si nous abrogeons un verset quelconque ou que nous le faisons oublier, nous en apportons un meilleur ou un semblable. Ne sais-tu pas qu’Allah est omnipotent ? » [Coran 2:106] et « Quand Nous remplaçons un verset par un autre – Et Allah sait mieux ce qu’Il fait descendre – ils disent : « Tu n’es qu’un menteur ». Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. » [Coran 16:101].

Donc ne vous laissez pas désarçonner quand un adepte d’Allah vous cite un verset tolérant car il est vraisemblablement abrogé ou rendu obsolète par un verset médinois. Si l’islam était pacifique, il ne devrait pas y avoir un seul verset violent dans le Coran… or des mots tels que « tuer », « combattre » ou « jihâd » y apparaissent des centaines de fois !

3. CHOIX DU CORAN

Nous avons déjà signalé tout l’intérêt que représente pour nous de choisir un Coran en français agréé par les musulmans eux-mêmes. C’est donc le Coran d’Hamidullah qui servira de référence dans la suite et uniquement celui-là. On peut le parcourir sur le site http://www.religare.org/unity-mmu.htm, qui est très utile pour quelqu’un désirant se cultiver sur le Coran et l’islam. Toute personne éprise de rigueur aura le loisir de vérifier nos dires en consultant Internet ou en se procurant le Coran d’Hamidullah en version papier.

Remarque importante : le Coran (« récitation » en arabe) est moins un texte que la récitation de ce texte en arabe. C’est donc, pour les non-arabophones, une longue suite de sons appris par cœur, dans des « écoles coraniques » (madrassas, où le musulman apprend à haïr l’Occident). Il s’agit donc d’un véritable bourrage de crâne, un lavage de cerveau auquel le musulman est soumis souvent dès l’âge de 4 ans !

4. AU FIL DU CORAN

Dans ce qui suit, quand les mots « les » ou « ils » ne seront pas précisés, ils désigneront tous ceux qui ne sont pas soumis à Allah : les Juifs, les Chrétiens, les hérétiques, les infidèles, les associateurs, les polythéistes et les mécréants.

a) Appels au meurtre

[Coran 2:191] « Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association (associer la divinité à d’autres personnes ou dieux que le Dieu unique Allah) est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants ».

[Coran 4:89] « Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur. »

[Coran 4:91] « Vous en trouverez d’autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu’on les pousse vers l’association (l’idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s’ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors, saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné une autorité manifeste. »

[Coran 5:33] « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. »

[Coran 8:12] « Et ton Seigneur révéla aux anges : « Je suis avec vous : affermissez donc les Croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous (décapitation) et frappez-les sur tous les bouts des doigts. »

[Coran 8:17] « Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n’est pas toi qui lançais : mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient. » (Autrement dit c’est l’absolution par avance pour un meurtrier pour peu qu’il tue un infidèle au nom d’Allah.)

[Coran 9:5] « Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakát, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »

Manquent 9:29, 9:36, 9:111

[Coran 17:33] « Et, sauf en droit, ne tuez point la vie qu’Allah a rendu sacrée. Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche [parent]. Que celui-ci ne commette pas d’excès dans le meurtre, car il est déjà assisté (par la loi). » Donc selon le Coran il existe des raisons tout à fait valables, conformes au droit, de tuer.

[Coran 33:61] « Ce sont des maudits. Où qu’on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement. »

[Coran 47:4] « Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru, frappez-en les cous (décapitation). Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions. »

b) Haine contre les Juifs, les chrétiens et les infidèles

[Coran 5:51] « Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes ».

[Coran 9:30] « Les Juifs disent : « Uzayr est fils d’Allah » et les chrétiens disent : « Le Christ est fils d’Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ? »

[Coran 5:14] « Et de ceux qui disent: « Nous sommes chrétiens », Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l’inimitié et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu’ils faisaient. »

Dans les hadiths, on peut facilement faire une « moisson » de propos antijuifs et antichrétiens parfois très violents comme : « Un groupe des Banû Israel (fils d’Israël) était perdu. Je ne sais pas ce qui leur est arrivé, mais je pense qu’ils se sont transformés en rats. » (Récit d’Abu Huraira, Muslim XLII 7135 et Bukhari LIV 524).

c) Les 3 inégalités fondamentales de l’islam

Le musulman est supérieur au non-musulman

[Coran 3:110] « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre (chrétiens et Juifs) croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers. »

L’homme est supérieur à la femme

[Coran 4:34] « Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »

Le maître est supérieur à l’esclave

L’islam n’a pas encore abrogé l’esclavage, encore pratiqué en Arabie saoudite et au Soudan où la traite des Noirs est encore d’actualité, comme l’atteste le témoignage poignant d’un Soudanais noir et chrétien, nommé Simon Deng, réduit en esclavage par le régime arabe islamiste de Khartoum, que l’on peut trouver sur le site Internet : http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2738.

Si l’islam n’a pas aboli l’esclavage (le peut-il ?), c’est tout simplement que son objectif est d’établir le califat mondial où les non-musulmans auraient le choix entre la conversion, la mort ou, dans le meilleur des cas, la dhimmitude pour les Gens du Livre (Juifs et chrétiens), qui est un statut de sous-homme (http://www.dhimmitude.org/archive/articlef1.html).

d) Peine de mort pour celui qui quitte l’islam

« Mais sans aucun doute je les aurais tués puisque le Prophète a dit : si quelqu’un s’écarte de sa religion, tuez-le. » (Récit d’Ikrima, Bukhari LII 260).

Vous en connaissez beaucoup, des religions qui appellent à tuer celui qui désire les quitter ?

5. MAHOMET, LE « BEAU MODÈLE »

On ne peut pas terminer sans parler de ce drôle de « prophète » pour cette drôle de « religion ». Quelques traits du caractère de celui que tout bon musulman se doit d’imiter, trouvés dans les hadiths ou le Coran :

Mahomet était un tortionnaire

« Quand l’apôtre d’Allah eut coupé les pieds et les mains de ceux qui avaient volé ses chameaux et qu’ils leur eut enlevé les yeux avec des clous chauffés au feu, Allah le gronda et il révéla : la punition de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent avec toutes leurs forces pour semer la discorde sur la terre sera l’exécution (par décapitation) ou la crucifixion. »

(Récit d’Abu Zinad, Dawud XXXVIII 4357).

Mahomet était un assassin

« L’apôtre d’Allah a lapidé à mort une personne de la tribu des Banû Aslam, un Juif et sa femme. »

(Récit de Jabir Abdullah, Muslim XVII 4216).

Mahomet était un pédophile

« Khadija (première femme de Mahomet) est morte 3 ans avant que le Prophète parte à Médine. Il y est resté environ deux ans et il se maria ensuite avec Aïcha qui était une fillette de 6 ans ; elle était âgée de neuf ans quand il a consommé le mariage. » (Récit du père de Hisham, Bukhari LVIII 236).

Mahomet était un pillard

« Quand l’apôtre d’Allah avait l’intention de conduire une expédition de pillage, (ghazw ou ghazwa en arabe, ce que l’on traduit en français par razzia – dans le cas du Prophète, un tel pillage constituait un aspect du jihâd) il employait une formule équivoque pour faire croire qu’il allait dans une autre direction. » (Récit de Ka’b ibn Malik, Bukhari LII 197).

« Au nom d’Allah le Très Miséricordieux. Ils t’interrogent au sujet du butin. Dis : « Le butin est à Allah et à Son messager. » Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants. » [Coran 8:1].

Tel est l’islam depuis quatorze siècles ! C’est une idéologie totalitaire qui prend les habits et le discours d’une religion et qui vise à soumettre l’humanité au même titre que le nazisme ou le communisme. L’islam est donc incompatible avec la déclaration des Droits de l’homme et du citoyen constitutive des lois de notre République.

On peut trouver les hadiths (en anglais) sur le site de la Muslim Students Association of South California University, http://www.usc.edu/dept/MSA/reference/searchhadith.html.

Pour savoir si une sourate est médinoise ou mecquoise, visitez le site

http://www.islamophile.org/spip/rubrique5.html

Cet argumentaire est à votre disposition pour téléchargement sous format PDF à l’adresse Web https://web.archive.org/web/20170715215302/https://sitamnesty.files.wordpress.com/2009/09/presentation_islam.pdf

Ce document a été visé par un spécialiste de l’islam.

Diffusez ce document sous sa forme imprimée ou électronique !

Source : SITAMNESTY (site supprimé par wordpress)

Julien Martel

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
breer

Le pire est que ce sont les partis et organes socialistes, et communistes qui ont permit la prolifération de ce virus idéologique extrême qui se répand progressivement via la communauté musulmane.
Le processus fonctionne comme dans les sectes, celui ou ceux qui sont les plus vindicatifs et haineux prennent l’ascendant sur les autres qui sont déjà programmés à se soumettre puisque cela est inscrit dans leur code de référence.
Notre pays est sur la voie de l’effondrement sociétal, c’est une question de 2, 3 ou 4 décennies.. Bienvenue aux petits enfants et arrières petits enfants à venir, nous leur avons préparé un joyeux avenir… que la population d’aujourd’hui n’est même pas foutue de voir venir..

Vincent

C’est bien joli tout ça mais le 1er argument des musulmans et de dire:
Avant de pouvoir discuter de l’islam, il faut reconnaître Mahomet comme prophète et allah comme dieu. En admettant qu’on le fasse, la seconde étape serait de dire qu’on ne peut plus critiquer.
Ils ont la parade !

POLYEUCTE

Remontons aux sources lointaines, à l’Univers….
Tout y est contraire : Positif / négatif, matière / anti matière, liste trop longue…
L’ Homme, un avatar, est régi par les mêmes lois : Sexe, Bien et Mal, etc….
Sa pensée binaire a voulu se créer des Dieux. Naturellement, un Bon et un Mauvais.
Bible et Coran en sont le résultat..
« Divines écritures » rivales toutes récentes, comparées à sa préexistence.
Ne sachant pas écrire avant, il se contentait de totems, de Dieux vivants (Pharaons), voire d’Olympes incertaines.
Attendons la Religion suivante… si on en a le temps !
Comme d’hab, qui lira ?

Patrick VERRO

Je suis absolument opposé à la pensée binaire ; le cosmos est constitué d’une infinité de nuances et de dimensions ( l’homme n’en connait que 4 et ne peut évoluer que dans 3, sauf pour certains initiés qui le peuvent dans la 4° dimension, qualifiée par nos très petites intelligences de « temps »).
N’insultez pas l’avenir et prenez plutôt de pari de Pascal à l’envers : arrivé en Haut Lieu si vous êtes un athée avéré et confirmé, fce à l’Energétiseur Suprême vous perdrez toutes vos illusions et ne gagnerez rien…

Pedro de la mancha

Le nazisme et l’islam sont identiques, le communisme lui dans son idéologie n’y est pas comparable. C’est ce qu’en ont fait Lénine et Staline qui est extremement condamnable et sanguinaire et est devenu de ce fait une dictature fasciste. Mais les gènes de l’idéologie n’ont pas la même nature . Il serait bien d’éviter les raccourcis simplistes dignes du café du commerce et de rester objectif. Je ne défend pas le communisme, bien que je sois anti- capitaliste mais je refuse de l’assimiler à ces deux merdes idéologiques.

François Desvignes

C’est vrai.

L’islam a fait 370 000 000 de morts
Le communisme 100 000 000
Le nazisme 25 000 000

Et il y a au moins un point commun entre les fascismes et les communismes c’est qu’ils sont tous socialistes

Je vous recommande la lecture d’Arendt.

finance

François Desvignes : d’ou sortez-vous 25 millions du nazisme ?

Marnie

Moi j’ai lu dans un article 27 millions …

Pedro de la mancha

25 000 000??? Bon bref! Passons! De toutes manières compter les morts d’une barbarie est abominable et de plus les chiffres sont largement tronqués. C’est de l’idéologie dont je parlais et le fascisme et le socialisme n’ont rien à voir. Le National Socialisme n’est pas du socialisme, même si certains socialistes l’ont cru.

Julien Martel

Le communisme aboutit toujours à un génocide. Il n’y a pas que Lénine et Staline (Russie), mais bien d’autres exemples dans bien d’autres pays.

Le nazisme a beaucoup de points communs avec le communisme :
https://www.dreuz.info/2019/09/01/fact-check-hitler-etait-il-un-homme-de-droite/

https://www.dreuz.info/2016/10/25/la-gauche-accuse-lextreme-droite-de-neo-nazi-lextreme-droite-dit-que-les-nazis-etaient-socialistes-une-affiche-depoque-les-met-tous-daccord/

https://www.dreuz.info/2018/09/17/70-ans-de-mensonges-ca-suffit-hitler-etait-un-socialiste-pas-un-homme-de-droite/

et les collabos islamocollabos et nazismocollabos sont majoriitairement de gauche : https://www.dreuz.info/2017/04/12/80-des-collabos-viennent-de-la-gauche/

VORONINE

« Un radicalisé vous tue…Un modéré espère qu’un radicalisé vous tuera »

Pedro de la mancha

C’est ça. +1000000

François Desvignes

C’est pour cela que je suis un patriote modéré !

Anton

Non:  » je ne veux ni lire ni m’instruire sur cette « religion » et je ferai tout pour qu’elle n’ai sous prétexte d’antiracisme jamais le dernier mot dans mon pays ». Aux armes ! islam assassin !
Le malheur c’est que derrière il y a le Crijf, la Licra, le Mrap, le B’nai b’rith, la LDH, etc. qui, sous prétexte d’antiracisme, encourage l’immigration massive donc les adeptes de la secte muzz (90% des arrivants depuis 40 ans) donc la mort de la France et de l’Europe. Mais c’est tabou, il ne faut pas le dire ou en parler…Français, taisez-vous et mourez en la fermant. Ce n’est plus tenable.

JPP

Exact ! Et il semblerait bien que des gens à « Riposte Laïque » n’aient pas encore saisi cela.

L’islam conquérant en Europe, ça ne déplait pas à tout le monde !
Et d’ailleurs si l’islam y est aujourd’hui si nombreux et puissant ça n’est ni par hasard ni par son seul « mérite », mais bien parce que tout a été fait pour qu’il le devienne.

Mis à part cet idiot utile de pape (?!) François, qui prône une immigration de masse, encore et encore ?

patphil

lisez le coran, même si vous avez lu cet article, mais plume en main pour bien vous rendre compte que tout ce qui est dit là est bien réel!
et d’autres singularités toutes aussi fantaisistes

BobbyFR94

Julien, tu pourrais aussi citer la traduction de Denise MASSON du « mein korampf », aggrée par « l’université » d’al-ahzar (Egypte), rien que ça !!!

Chacune & chacun pourra la trouver en téléchargement sur le net !!!

Sur la couverture, il y a écrit  » D. MASSON  » parce que le fait que ce soit une femme a bien fait chier tous ces connards de muzzs !!!

ISWT

« Eh bien, maintenant, tuez tous les garçons et tuez toutes les femmes qui ont connu un homme dans l’étreinte conjugale. Mais toutes les fillettes qui n’ont pas connu l’étreinte conjugale, gardez-les en vie pour vous. »

Laurent P

Cette phrase est extrait de l’ANCIEN testament.
Autrement dit d’un texte annulé et remplacé par le NOUVEAU testament.
L’ancien testament, violent et intolérant, est annulé et remplacé par le nouveau testament, pacifique et tolérant.
Avec le coran c’est exactement l’inverse : le coran donné à La Mecque (coran pacifique et tolérant) est annulé et remplacé par le coran donné à Médine (coran violent et intolérant).
Donc vouloir faire croire que la bible (ancien + nouveau testament) c’est comme le coran, c’est de la manipulation et ça ne marche qu’avec les incultes seulement !

ISWT

Ça reste la Bible. Et il n’y a aucune annulation. Sauf dans votre imagination bien sûr.

BobbyFR94

Le NAZISLAM, j’ai compris ce que c’était quand j’ai vu les près de 300 morts et bien plus de 1000 blessés en France, handicapés à vie, sans compter les familles détruites par les ATTENTATS de NAZISLAMISTES, et depuis moins de 10 ans !!!

MORT au NAZISLAM !!!

Vous voulez qu’on compare la vie du Christ et la vie du pédolin ?

Demandez, et vous aurez !!!

ISWT

On peut comparer les actes.

katastrov

Nan, sérieux tu pues, mec !

Le NIGÉRIAN

Oui comparons les actes de Jésus et ses disciples à ceux de MAHOMERDE et ses SAHABA (disciples) ES-TU PRÊT ?

ISWT

Je suis toujours prêt.

François Desvignes

@ISWT

-1/ Ce texte de la Bible de mémoire concerne les Annamites qui rendaient un culte à Satan et dont les enfants mâles dès la naissance lui étaient consacrés.

-2/ Le NT n’a pas abrogé l’AT, vous avez raison : si Allah est le sobriquet de Satan, Mahomet est son prophète, les musulmans leurs suppôts satanisés.

-3/ Vous ne devez qu’à la Miséricorde de Dieu qui souhaite votre conversion avant votre décès qu’on ne vous ait pas exterminé jusqu’au dernier.

-4/ Sauf bien sûr les petites filles puisqu’êtres inférieurs à vos yeux, vous ne les avez pas consacrés au diable (circoncis).

Allah est le sobriquet de Satan
Mahomet est son prophète
les musulmans leurs suppôts.

ISWT

Remplacez Allah par Dieu, Jésus par Mahomet, les musulmans par les chrétiens et vous verrez que ça marche tout aussi bien.

Mickaël COHUET

Le totalitarisme islamique / l’islam est si je puis dire, irréformable, « involutif » pour reprendre le terme de René Marchand, car verrouillé de l’intérieur par la théorie du « Coran incréé » _ imposée par l’école hanbalite _ qui a valeur de « dogme », selon laquelle le Coran est la Parole littérale, éternelle d’Allah, existante depuis toujours, mais révélée progressivement au Prophète Mohammed… donc intouchable, indiscutable, irréfutable.

ISWT

La Bible aussi c’est la parole de Dieu.

Mickaël COHUET

Suite 2) Pour mieux saisir la différence, le Coran est la Parole littérale d’Allah tandis que la Bible est écrite par des hommes dans un temps historique précis. C’est un récit aux auteurs multiples et qui par ses qualités et ses imperfections laissent un espace à l’interprétation. L’effort d’interprétation spécifique au judaïsme (Midrash etc.) ou l’exégèse du christianisme n’est aucunement comparable à celle de l’islam (Tasfîr). Le Coran n’a pas vocation à être interprété mais seulement à être appliqué. En effet, dans toutes les « variétés » de l’islam, l’exercice d’interprétation est assimilé à de l’innovation (bid’a).

ISWT

L’interprétation comme : « Tuez les tous Dieu reconnaîtra les siens » ?

Mickaël COHUET

Suite 3) Cette dernière (bid’a) est proscrite et assimilée au blasphème. Quant à l’exégèse scientifique du Coran, elle n’est pratiquée et publiée qu’en Occident pour une raison évidente : elle désacralise la prétendue œuvre divine. « Le Livre qui ne doit pas être mis en doute » (sourate 2, 2). La seconde raison, est celle de la sécurité des auteurs qui se livrent à l’exégèse scientifique du Coran, très loin d’être garantie en terre musulmane…

Mickaël COHUET

Suite 4) De toute façon, on ne trouve pas dans l’Ancien Testament même si ce dernier peut contenir des passages violents, et encore moins dans le Nouveau Testament des passages aussi explicites invitant à tuer et massacrer son prochain s’il s’obstine à refuser de se convertir. Seul le Coran exhorte le musulman à le faire. Si l’Ancien Testament contient son lot d’atrocités, ces récits sont descriptifs, et non prescriptifs, ce qui change tout !!! Pour le dire différemment, si les Européens, de confession chrétienne, ont conquis les Amériques une épée dans la main droite et une Bible dans la main gauche, ceux-ci l’ont fait en parfaite contradiction avec le message de leur Texte le plus sacré (Nouveau Testament).

ISWT

« Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence » Je ne trouve pas que ça manque de clarté.

Cassien

Je pense, moi aussi, que le Nouveau Testament est porteur de la même violence que l’Ancien. Mais votre dernière citation ne peut pas servir pour le démontrer, car elle est tirée d’une parabole où le roi qui commande de tuer représente Dieu, et sa vengeance sanguinaire, le châtiment des méchants au jugement dernier. Les soldats à qui Dieu commande d’exécuter sa vengeance au jugement dernier ne sont pas des hommes, mais des anges ; et la mort dont il est question est la « seconde mort », c‘est-à-dire le châtiment éternel. Il n’en reste pas moins que les chrétiens ne pouvaient pas faire de politique sans prendre pour modèle la royauté théocratique de l’Ancien Testament, avec toutes les exigences nationalistes, impérialistes et inquisitoriales que cela comportait.

Mickaël COHUET

Suite 5) En revanche, les musulmans en conquérant, par exemple l’Afrique du nord Berbère de confession chrétienne, juive et païenne au VIIe –VIIIe siècle en massacrant et convertissant les peuples soumis « à l’ombre des épées », l’ont fait en étant en totale conformité avec leur Texte sacré : le Coran.

Marnie

Parfait ! Vous donnez raison à beaucoup de vrais citoyens français qui estiment que les adeptes de cette saloperie de livre doit être interdits en France et en Occident. Les lois de la France sont à l’opposé de ces incitations au meurtre, donc dehors et vite !

Marnie

Correction : … doivent être interdits …

Mickaël COHUET

Suite 6) « L’islam est la seule religion au monde qui prétende imposer par la violence sa foi au monde entier….Lorsque les chrétiens agissaient par la violence et convertissaient par force, ils allaient à l’inverse de toute la Bible, et particulièrement des Évangiles. Ils faisaient le contraire des commandements de Jésus, alors que lorsque les musulmans conquièrent par la guerre des peuples qu’ils contraignent à l’Islam sous peine de mort, ils obéissent à l’ordre de Mahomet. Le djihad est la première obligation du croyant. Et le monde entier doit entrer, par tous les moyens, dans la communauté islamique. »

Jacques Ellul, juriste, sociologue et historien, (1912-1994) dans « Réforme » en 1989.

Mickaël COHUET

Suite 7) A propos du mot « religion » pour désigner l’islam : Personnellement, je définie cette idéologie qu’est l’islam, comme un totalitarisme politico-juridique suprémaciste, à fondement religieux et non comme une religion. Le politique, le juridique et le religieux étant insécables en islam. Ce qui évidemment est très problématique de notre point de vue civilisationnelle… Considérer l’islam comme une religion, c’est fausser et réduire ce qu’il est. C’est une vision ethnocentriste. Nous bricolons l’analyse d’une civilisation avec des signifiants empruntés à une autre. Comprendre qu’elle n’en est pas une, dans le sens que nous accordons à ce mot en Occident, est très important. Bien à vous.

Marnie

Tiens un fêlé de plus sur le Net. Pathétique ce troll !