1

Vive Zemmour, le porte-drapeau de la France

En politique, diaboliser l’adversaire est la marque de ceux qui n’ont pas trouvé d’arguments valables contre l’adversaire : faute de mots, ils lui jettent de la boue, lui lancent des insultes ou encore le calomnie.

Il reste que ni la boue, ni les insultes, ni la calomnie ne sont par elles-mêmes convaincantes. Il y faut autre chose, et cette autre chose s’appelle la raison, à condition toutefois que cette même raison soit reconnue comme telle.

Or, l’expérience montre qu’il ne suffit pas d’avoir raison pour être entendu, et, pire, qu’il suffit d’avoir raison pour être diabolisé, notamment si les raisons que l’on invoque vont à l’encontre de la politique officielle.

Telle est la situation dans laquelle se trouve Éric Zemmour.

Pourtant, nos gouvernants devraient savoir que l’Histoire a toujours le dernier mot ce qu’ Éric Zemmour sait parfaitement et c’est d’ailleurs cela qui fait une part de sa force.

Car cette force lui vient aussi des Français qui ont compris, pour le vivre au quotidien, que la France est en danger de mort culturelle.

Voilà pourquoi Éric Zemmour est en train de devenir le porte-drapeau de la France libre, et ce drapeau flotte même quand il n’y a pas de vent !

Autant dire que La Liberté guidant le peuple, d’Eugène Delacroix, est toujours actuelle, et qu’elle n’est pas près de mourir !

Maurice Vidal