Vivement que s’achève le calamiteux mandat de Macron !


Emmanuel Macron n’a pas la fibre patriotique, c’est le moins qu’on puisse dire. Après la scandaleuse dissolution du mouvement de jeunes patriotes « Génération identitaire », il vient, une fois encore, de salir l’image de notre pays en rendant la France responsable de la mort de l’avocat et militant FLN Ali Boumendjel pendant la guerre d’Algérie.

Une repentance qui ne dit pas son nom mais en dit long sur l’état d’esprit de ce président de la République qui dés avant son élection, avait osé qualifier la colonisation de « crime contre l’humanité » à la télévision algérienne. Ne soyons pas naïfs, cette complaisance à l’égard du pouvoir algérien était tout sauf innocente ! Posons-nous la question de savoir pour quelle raison, seul parmi tous les candidats à la présidentielle, Macron s’est rendu en Algérie, si ce n’est dans le but de s’attirer les voix des algériens de France.
Ah il peut bien aujourd’hui dénoncer le séparatisme et faire des lois pour lutter contre ! Il est bien le responsable de la situation ! Pour se faire élire Macron n’a pas hésité à cracher sur son propre pays, ce qui est grave pour un candidat à la magistrature suprême et qui aurait dû le discréditer durablement voire définitivement. Dans quel autre pays, les électeurs auraient-ils porté au pouvoir un candidat anti-national ? Ce faisant Macron a joué au pyromane en légitimant la haine des jeunes issus de l’immigration vis-à-vis d’une France colonisatrice.

Cette mise en cause de l’action de l’armée française durant la guerre d’Algérie semble d’ailleurs être quasi-obsessionnelle chez lui. On se souvient que le 13 septembre 2018 il avait reconnu la responsabilité de l’Etat français dans la mort de Maurice Audin, ce mathématicien communiste et militant anticolonialiste disparu en 1957 à Alger. Allant plus loin que François Hollande qui en 2014 avait reconnu que l’enseignant était mort en détention, Macron a précisé qu’il avait été « torturé puis exécuté ou torturé à mort par des militaires » de l’armée française. Une mise en cause grave, faite par un chef de l’Etat irresponsable qu’il s’agit de resituer dans le contexte de l’époque, celui de la « bataille d’Alger » quand les paras avaient été chargés par le pouvoir socialiste de mettre fin aux attentats à la bombe commis par les terroristes du FLN qui chaque jour faisaient de nombreuses victimes dans la population.

Les militaires de la 10e division parachutiste du général Massu vont utiliser les grands moyens pour mener à bien la mission qui leur est confiée. Il y a urgence à donner un coup d’arrêt à cette flambée de terrorisme urbain particulièrement meurtrière. Coûte que coûte les militaires doivent rapidement mettre hors d’état de nuire les terroristes, découvrir les caches d’armes et les lieux de fabrication des bombes. Une course contre la montre s’engage. La bataille sera féroce entre l’armée et les militants du FLN qui se défendent pied à pied. Elle s’étalera de janvier à octobre 1957 et permettra de détruire l’infrastructure terroriste et de neutraliser les cadres de l’organisation terroriste dont le redoutable Ali la Pointe, mort dans l’explosion de la Casbah d’Alger.

Trahison, félonie et forfaiture
Mettre en cause l’armée française, à fortiori quand on est le chef des armées est grave. Dénoncer des faits sans expliquer le contexte dans lequel ils se sont produits relève de la manipulation, de la $désinformation, de la fake news. Comment peut-on s’attaquer ainsi à une des piliers de la République quand on est chef de l’Etat ? Cela relève de la trahison, de la félonie, et de la forfaiture !

Le 2 mars dernier Macron a récidivé. Il a reçu à l’Elysée quatre des petits enfants de l’avocat Ali Boumendjel, militant FLN mort pendant la bataille d’Alger pour leur dire « au nom de la France » que leur grand-père « ne s’est pas suicidé. Il a été torturé puis assassiné ». Comme Maurice Audin ! On a du mal à comprendre ce qui motive l’actuel chef de l’Etat à retourner le couteau dans la plaie d’une blessure qui n’arrive pas à cicatriser. Sauf à imaginer qu’il aura besoin des voix des musulmans français pour être réélu en 2022.
Calcul cynique, machiavélique, mais qui colle parfaitement avec le profil schizophrénique du personnage et son fameux « en même temps » : je lutte contre les dérives de l’islam certes, mais je fais amende honorable sur la guerre d’Algérie et la colonisation. Un exercice d’équilibriste difficile, une sorte de double jeu qui risque de très mal finir pour lui.

Et maintenant, à quoi faut-il s’attendre ? Nul doute que d’ici l’élection présidentielle Macron va encore exhumer du passé quelques sordides affaires sur la guerre d’Algérie. Il lui suffira de puiser dans le rapport que lui a remis le 20 janvier l’historien Benjamin Stora sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie. Après la reconnaissance de la responsabilité de la France dans la mort d’Ali Boumendjel, Macron pourrait satisfaire une autre préconisation du rapport Stora : la panthéonisation de l’avocate Gisèle Halimi, grande figure du féminisme connue aussi pour avoir assurer la défense des terroristes du FLN. On souhaiterait qu’il montre tout autant d’empathie pour le sort des dizaines de milliers de harkis désarmés par l’armée française avant d’être massacrés par le FLN ainsi que sur les enlèvements et assassinats de plusieurs centaines d’européens en juillet 1962 à Oran. Cela ne serait que justice pour la mémoire de toutes ces victimes de l’Algérie française tombées dans l’oubli.

Alain Marsauguy

image_pdfimage_print

34 Commentaires

  1. C’est long comme un septennat et nous risquons fort d »en reprendre pour cinq ans.
    Quant à ‘l’empathie pour le sort des dizaines de milliers de harkis’ rien a attendre du pyromane.

  2. la moindre des choses serait de ne pas s’abstenir et d’aller voter

  3. français hollande a déclaré hier que son principal échec avait été de ne pas se présenter à la présidentielle!
    il n’est jamais trop tard, 2022 n’est que l’année prochaine !

  4. Tant qu’il y aura des idiots prêts à voter pour cette mer.e de Manu., le pays sera en grand danger !

  5. Ceux qui ont voté Macron en 2017 pourront toujours prétendre avoir été bernés. Nous aurons l’indulgence de faire semblant de les croire. Mais ceux qui voteront pour lui en 2022 seront clairement des traitres qu’il faudra traiter comme tel.

  6. Du vent ,du vent qu’il parte au plus vite .pour notre liberté ,notre santé ,notre économie ,et bien sur avant que ce qui était notre beau pays soit complètement foutu et défiguré ….je rêve de ce grand jour ….et aucune repentance !,,,,,,

  7. on aimerait savoir ce que vous proposez pour que « vivement s’achève le mandat de madron » ….sinon, c’est du laïus insipide car usé jusqu’à la gomme.

  8. il faut que les français réfléchissent a deux fois avant de voter en 2022 car ce sera la fin de tout s’il repasse je n’ai qu’une crainte c’est que le Français a la mémoire courte mais quand même j’ose espérer un sursaut et surtout des candidats dignes de notre pays

    • pour qu il repasse il faudrait le vote par correspondance et les machines DOMINION . ou alors supprimer la souverainete nationale au profit de l europeenne . mais la , c est marque defendu !

    • Il est venu leur remettre en mains » propres  » le chèque de 10 MILLIONS d’euros pour qu’ils puissent entretenir encore plus d’imams INTEGRISTES !!!!

  9. Macron et sa bande de bras cassés ont encore 1 an et LARGEMENT LE TEMPS de faire énormément de mal au pays et à son peuple blanc !!!

    • La tête du serpent doit être coupée et c’est ce qui est prévu, notamment pour plusieurs autres chefs d’états. Les « affaires » sortent les unes après les autres et la justice est mouillée jusqu’au cou dans toutes les affaires. Un ménage est en route et merdacron le sait mais il ignore quand la frappe arrivera, ce qui est son talon d’Achille. Il a choisi le marécage et il y mourra, noyé comme un être malfaisant.

  10. Attendez : si on compte sur la masse électorale actuelle, il est possible que Macron soit de nouveau réélu, et ce n’est pas un utopie.

    • à Prober. : Non seulement il est possible ; mais il est probable…
      Il faut donc changer la  » masse électorale actuelle  » .
      Bon courage .

  11. Le bilan de Macron n’est pas « calamiteux » : venant d’un malveillant, il est au contraire très positif et nous n’avons pas encore tout vu en matière d’inventions malfaisantes dirigées contre la France et contre le peuple français. Tout psychiatre, fût-il Italien, vous dira que l’imagination des pervers est sans limites dans l’exercice de leur « art ».

  12. S le Citoyen se souvient qu’une majorité de votants (-pas de Français-!) avaient voté hollande en 2012, élisant le plus incapables des politicards, il ne faut pas demander à ces pignoufs qui avaient voté « flamby » de se souvenir qu’ils avaient ensuite voté macron.
    Il ne faut pas leur demander non plus qu’entre autres énormités antifrançaises, hollande avait décrété le 19 mars journée des « victimes » de la guerre d’Algérie.
    Et ces mêmes inconséquents ne sauront même pas que ce 19 mars, Macron va « honorer » un avocat des tueurs du FLN.
    Le franchouillard a la mémoire courte!
    Pas l’appelé du contingent de 1958-60 qui se souviendra toujours d’avoir vu ses copains âgés de 20 ans assassinés par des terroristes, et non par des « combattants ».

  13. un petit chef et un gouvernement arc-en-ciel mettent les bouchées doubles en cette dernière année de mandat pour briser de force les dernières résistances des gaulois réfractaires en instituant encore plus et partout les diversités ethniques et sexuelles. Ils veulent des résultats.

    LA FRANCE ET L’UE DEVIENNENT UN VASTE CAMP DE REEDUCATION
    .
    Récemment : Les 109 Marianne de Marlène Schiappa, Clément Beaune en Pologne pour faire la leçon aux Polonais.
    Savez-vous ce qu’est devenu le programme The Voice sur TF1 ?

    Nous devons absolument reprendre en main notre destin en 2022

  14. Bonjour , non macron, les Français ne sont ni des alcooliques , ni des illettrés ni des cons , comme vous vous plaisait a le dires , mais ils vous ont fait confiance ( et la pour une fois je suis avec vous , ils ont oubliés que vous étiez dans le gouvernement hollande , et l , le bas blesse ) ils vous ont fait confiance en croyant aux belles paroles que vous débitiez , avec un tel aplomb de mépris . En attendant l’espère que pour les prochaines élections présidentielles , ils ne referont pas la même bêtise , car si vous êtes réélu , il y aura vraiment anguille sous roche autrement dit magouille

  15. Bravo pour votre article !
    Merci pour les milliers de Français Pieds Noirs qui ont été massacrés en Juillet 1962 à Oran, merci pour ceux qui sont partis en catastrophe, chargeant les meubles lorsqu’ils l’ont pu, et voyant déjà défiler les arabes dans la maison en s’imaginant comment ils y arrangeraient leur nouvelle vie.
    Tous ces gens-là ont gardé des images au fond du cœur qui ne s’effaceront qu’avec la mort.
    Et à l’arrivée à Marseille, cet enc…. de Gaston Deferre qui n’en voulait pas !!

    Regardez Marseille aujourd’hui !!
    C’est la banlieue d’Alger.
    Les Pieds Noirs ont été trahis DEUX FOIS par les pourritures politiques !!

Les commentaires sont fermés.