Vivre ensemble au pays des merveilles de Juliette

Juliette a 19 ans, Juliette est étudiante

A l’université en droit et en histoire,

Un bien joli minois, un talent oratoire

Qui font d’elle, nul n’en doute, une personne charmante.

 

Du haut de sa jeunesse naïve et innocente,

Elle porte sur le monde qui l’entoure un regard

Tout en nuances… qui oscille entre blanc et noir.

Pour résumer, la société est trop méchante.

 

Car c’est inacceptable ces injustices criantes,

Ces décisions odieuses et discriminatoires,

Cette sélection qui rappelle des relents notoires,

Juliette ne pouvait plus rester indifférente.

 

N’écoutant que son courage, cette résistante

Rejoint les barricades et autres promontoires

Dressés pour l’occasion, synonymes de victoire

Ce n’est plus la chienlit, c’est une déferlante !

 

Des jours d’occupation, mais l’Antigone vaillante,

Entre AG en non-mixité obligatoire (1)

Et ateliers genrés, se redonne de l’espoir.

L’amphi « dodo » la nuit apaise ses attentes. ( 2 – à 0.10 )

 

Comme les journées sont longues, en guise de détente

On refait la déco, on repeint les couloirs (3)

Pour immortaliser ces brefs instants de gloire,

Warhol fait des émules, enfin du moins, ils tentent…

 

On note par ailleurs l’obsession récurrente

Contre l’autorité, parfois ostentatoire

En cri de ralliement ou mode opératoire,

« ACAB » ou  » […] un flic mort », épitaphe « étonnante ». (4)

 

Juliette, elle, est ravie, sa vie est passionnante,

Elle se sent exister, forte de ce pouvoir,

Et réalise combien tout était dérisoire,

Elle a trouvé sa voie : une voix impertinente.

 

Elle sera désormais des luttes convergentes,

Aucun combat ne lui sera rédhibitoire,

Plus question d’opprimés, de brimades vexatoires,

Notre Juliette aura à la FI une rente.

 

Dans son sommeil fusent des plaidoiries flamboyantes

Où elle défend la veuve, enfin si elle est noire,

L’orphelin si arabe, victimes expiatoires

Du mâle blanc oppressant, position dominante.

 

Mais la guerre est cruelle, les forces fascisantes

Ont envahi la fac, à son grand désespoir

Terminé la magie, le rêve du grand soir.

Et le combat cessa, faute de combattant·e·s.

 

Juliette en humaniste mais surtout militante

Continue de conter, parmi le tintamarre

Les exactions subies, par ces odieux mastards…

Quand bien même sa « vie intérieure » joue les absentes. (1 à 2.27)

 

Elle trouvera plus tard oreille compatissante

Auprès des caméras. Ah ! Côtoyer les stars !

Vedette du JT, Mes·dames·sieurs, bonsoir,

Ou mieux, son avenir c’est être présidente.

 

Car elle a du bagout, une verve coruscante,

Elle décrète, elle assène d’un ton comminatoire,

Des inégalités, elle fait son exutoire,

La Mère Teresa de causes données perdantes.

 

Avec elle, plus aucune mesure discriminante !

Ne l’a-t-elle pas prouvé face à un vieux briscard,

Une « vieille France » moisie, Ménard, ce franchouillard ?

C’en est fini de ces mesures désobligeantes.

 

Il n’y a pas de race, pourtant Juliette intente

Aux seuls blancs ce procès, dans son réquisitoire,

Envers les racisés, voilà le traquenard.

Le racisme anti-blanc ? une notion qu’on invente. (5)

 

Juliette, un pur produit de ces facs gauchisantes

Où en fonction de l’Autre on réécrit l’Histoire,

Y être blanc, l’enfer, au mieux le purgatoire.

De l’ethno-masochisme en perfusion constante.

Oreliane

(1)

Résultat de recherche d'images pour "ateliers tolbiac images"

(2) https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=_reIibaRXjQ

Surtout aller jusqu’à la fin de la vidéo…

(3) https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/tolbiac-%C3%A9vacu%C3%A9e-les-images-des-d%C3%A9gradations/vi-AAw72U7

(4)

(5) http://www.fdesouche.com/992181-juliette-etudiante-a-tolbiac-le-racisme-antiblanc-est-une-invention-il-nexiste-pas

 

L’instant nostalgie : https://www.youtube.com/watch?v=VFl-1cYQWa4

image_pdf
0
0

37 Commentaires

  1. je ne comprends même pas qu’on lui fasse de la publicité , quand il y a des jeunes avec tellement de talent , et qui sont bien dans leur tête ! normaux quoi , pas des têtes brulées , crasses !

  2. @ Oreliane,
    Un bien joli poème pour une Juliette d’opérette !

  3. il faut la faire exciser par des Maliens: Finie pour elle la » dictature clitoridienne » !!!!

  4. Pour commencer on lui met 2 ou 3 baffes et ensuite dans un avion pour le Mali ou le Yémen et on va voir si elle ne sera pas racisée là-bas. Elle a besoin de faire quelques expériences.

  5. Plutôt surpris de trouver sur ce planning l’historien à qui le gouvernement précédent a confié une mission d’importance concernant les commémorations de première guerre mondiale ?

  6. Comme dit l’auteur, cette jeune fille est l’exemple type des jeunes gauchistes fils (et fille) à papa, endoctrinés depuis leur plus jeune âge et biberonnés aux droits de l’homme et à l’antiracisme. Pas d’intelligence, pas de volonté, pas d’esprit critique. « Je le dis comme le parti le pense ». Ce sont ces individus qui grossissent ensuite les rangs des antifas, des zadistes, ou des crétins décérébrés qui suivent Mélenchon ou Besancenot.

  7. Juliette et Roméo, l’ineffable PD de Paris…
    « Crapulette et Monte aigu ! J’expire » ?????
    Le Monde à l’envers…

  8. Cette gosse est une  » victime » .
    Elle ne réfléchi pas parce qu’elle ne peut pas !!

  9. Quand elle aura ramasser un coup de (ici vous mettez ce que vous voulez) de la part d’une chance pour la France elle changera d’avis; Le bon sens ne passe pas toujours par les oreilles.

    • Sauf que ce sera encore de la faute du sale blanc qui aura opprimé le gentil membré étranger et l’aura obligé à donner des coups de (ce que vous voudrez) dans notre pays… au lieu de le laisser tranquillement donner de VRAIS COUPS VIRILS contre des ennemis dans son propre pays!!!

  10. Petite p… à cafard. On se souviendra de toi au moment du grand pogrom.

  11. J’aimerai bien parler à ses parents, qui sont ils, quelqu’un les connait ???

  12. foutre la pagaille ne démoralise jamais une fonctionnaire -qui adore causer en termes de « révolution sociale »- car elle sait qu’elle sera toujours nourrie-logée, que ce soit en moment de désastre économique ou en période de prospérité.

    • Il n’existe pas plus de révolution sociale qu’il n’existe de justice sociale et de « valeur pour la société »!!!
      Le prétendre c’est s’attaquer à la liberté purement et simplement.
      C’est nier qu’en fonction des besoins (des envies?) c’est la concurrence qui joue : si je veux une pomme je ne veux pas une poire, etc… (Même si les « bonnes » poires sont plus nombreuses en France qu’on ne le croit…)…
      Et c’est même nier la discrimination, naturelle (Tiens, où sont les écolos et leur droit du plus fort si naturel dans la belle nature angélique qu’ils nous montrent…?), et la simple discrimination générale, PERMANENTE, soit le choix entre une décision ou une autre, entre une voie ou une autre, etc…
      STOP AU SOCIAL, au sociétal… au dogme, à la doctrine, et à la commisération gratuite!

  13. petite conne arrogante et prétentieuse. et dire que dans quelques années elle enseignera ……… bonjour les dégâts !

    • Enseigner?
      Vous plaisantez?
      Elle rejoindra Bruno Juillard et son HOMO-logue Ian Brossat dans la politique NUISIBLE et NUISANTE que les nuls décident de porter au pouvoir…

  14. on se demande l’education des parents a leurs gamins sur les dangers de notre epoque (islam,racaille,politiciens etc…..) car tout est lier.

  15. Il y a plusieurs vidéos de la donzelle sur FDS avec l’intervention de M. Ménard.
    Sanction sans appel : une pelle, un seau et ramasse ta merde maintenant.
    Quand on vit sur le dos des contribuables, on ferme sa g….e.

    • elle était heureuse de faire son mai 2018 à elle toute seule :  » oui j’ai dormi plusieurs semaines sur place .. » c’est merveilleux pas dangereux , il y avait de la lumière de l’eau et de la chaleur !!! j’ai fait ma petite guerre bien à l’abri ! quand elle parlait , elle n’y croyait pas elle même , tellement débordée par sa bêtise ! elle me faisait pitié !

  16. Les salles , amphis, et couloirs, ressemblent maintenant aux cités de non-droit, c’est beau non ?

  17. Ah quel bonheur d’être aussi naïve et pleine de certitude que cette imbécile gonflée de son orgueil bobo et gauchiste … les CRS ont eu raison , tout ce qui lui manquait était de prendre quelques claques … vu son état de stress inexistant ça n’a pas dû être aussi violent que raconté et concernant les occupations pacifiques , quel langage de merde … une occupation ou tu empêches les autres de profiter de la liberté de circuler prévue dans la constitution, c’est de la violence abrutie …

    • N’oubliez pas les lunettes, svp!
      Et les fantasmes populaires de ses semblables laissent entendre que les « racisés » font mieux…suite à un développement physique plus important… que celui des autres, et même de leur cervelle…
      Puisse un harem lui épargner le sort de ses semblables!!!

  18. J’ignorai qu’on pouvait étudier le droit et l’histoire en même temps.

  19. j’ai vu cette petite connasse essayer de tenir tete a R.Ménard sur plateau tv en nous rabachant « qu’il n’y avait pas de racisme anti-blanc » !! pauvre conne va te balader a Grigny,Trappes ou st Denis tu verra ta petite tete de francaise se faire défoncer en terminant par ton cul,tu reviendra ensuite nous dire si le racisme anti-blanc n’existe pas !

    • Tout a fait d’accord avec vous,cette petite conne lobotomiser n’ira pas loin dans ces banlieues barbares !!

    • Vous vous méprenez!
      Ce que cette petite frustrée cherche, c’est justement ce dont vous la mettez en garde…

      • Pour un bon prix je peux lui servir de guide, ça lui donnera l’occasion a Juliette de visiter plusieurs caves !

Les commentaires sont fermés.