1

V’la que la petite de Jean-Brichel s’en mêle !

A gauche l’exterminateur de la France, à droite, la fille aimante en campagne pour le remplacant

 

Tiphaine, la fille de Jean-Brichel, en colère suite à des propos sur son (simulacre de) père

C‘est Paris Match  (Vincent Bolloré (23 %), Qatar Investment Authority (13 %) et Arnaud Lagardère (8 %)), dont la devise est « La vie est une histoire vraie »…qui lâche cette nouvelle bouleversante ! Et publie un article dans lequel André-Louis le Fantôme de Menouville, que toute la famille déclare décédé en décembre 2019 (une fois enterré, une autre incinéré le jour de Noel), est dépeint en termes outrageants. Tiphaine proteste et appelle au respect de la vie privée. C’est une manie, dans cette famille…

« Mon père n’a jamais été « reclus dans une clinique psychiatrique », surveillé par un dispositif de sécurité », s’indigne la fille aimante sur touittter. Je ne peux que lui donner raison, à la petite ! Sauf bien entendu, si les hôpitaux acceptent les apparitions.

Cela ne lui suffit même plus de porter plainte contre Natacha R. la futée qui a levé le voile sur les mœurs trognogniens et qui, entre nous, va passer un mauvais quart d’heure, il faut qu’elle se lamente auprès des gazettes, en plus !

Elle l’adorait tellement qu’à peine le grand prof-banquier (cocher la mention utile) à la barbe blanche disparu, elle se lance dans la campagne du jeune et attrayant remplaçant….

Non ? Ce ne serait pas lui ? Je ne comprends plus rien…. Vous portez plainte, vous en déférez au parquet, vous accusez un hebdomadaire de mensonges, mais cela ne vous décoiffe pas un seul cheveu que le monde entier prenne votre papa chéri pour un ancien prof de français plutôt suranné ? A propos, vous qui l’aimiez tant, vous n’auriez pas une photo vous montrant sur ses genoux ? Ou jouant au ballon avec lui ? Peut-être s’est-il fait faire le portrait en vous donnant le biberon, comme le nouveau, pour qui toute occasion de jouer au papy est l’occasion de se montrer sous un jour favorable ?

Je me demande quand elle a le temps de travailler, elle si active dans la campagne du remplaçant.

« Mon papa n’a jamais été « reclus dans une clinique psychiatrique », surveillé par un dispositif de sécurité », touitte la fille aimante, indignée. Je ne peux que lui donner raison, à la petite ! Sauf bien entendu, si les hôpitaux acceptent les revenants.

En ce début du mois de mars, le magazine a publié un article sur sa mère (sauf si c’est son père, va-t’en savoir…), mais aussi sur André-Louis, le spectre. Il y est notamment question des rapports entre la Première figurante et Mimi M., pas une première communiante, en l’occurrence, soupçonnée d’être mêlée au financement libyen de la campagne de Sarkozy 2007 et qui bouffe à tous les râteliers.

A un jour près simultanément, beau-papy annonce qu’il se représente dans une « Lettre aux Francais » (Aux vrais citoyens, car les autrees, il les emmerde)

Toujours selon l’illustré, la reine des pipolles aurait « rendu d’innombrables services » à Brichel : « notamment pour empêcher les paparazzis d’approcher son ancien mari, le grand barbu ». C’est fort, en effet ! Et en profite pour prétendre qu’André-Louis « était devenu dépressif, reclus en clinique psychiatrique » (le nom, l’adresse, le numéro de téléphone et l’email de l’institution, s’il vous plait ?), et que Mimi la faussaire aurait créé, « avec Ben Allah un système de surveillance aux portes de sa chambre jusqu’à sa mort ».

Des propos qui ont désobligé Tiphaine!! Certes, on fait campagne pour l’amant, mais on ne peut accepter qu’on porte atteinte à la mémoire du plus célèbre cocu de France. Les informations de Paris Match ce jour sont aussi chimériques que calomnieuses !

Selon sa devise « la vie est une histoire vraie“, l’éditeur n’a pas estimé utile de répondre.

Anne Schubert