Vladimir Poutine fait face au défi américain

L’Ukraine n’est qu’un champ de bataille entre les États-Unis et la Russie qui ne cessent de s’affronter depuis la chute du mur de Berlin qui a eu lieu en 1989.

Les dirigeants politiques actuels de l’Ukraine ne sont que des personnalités sans aucune volonté propre. Par leur soumission aux diktats de Barack Obama et Joe Biden, respectivement 44e et 46e présidents des États-Unis, l’Ukraine est devenue le paillasson des multinationales américaines.

Soutenues par des avantages tels que l’importance de leurs capitalisations boursières, ces multinationales mènent une véritable conquête transatlantique. Elles n’hésitent pas à usurper la souveraineté culturelle et politique des nations européennes.

Et plus grave encore, ces firmes qui sont en train de réaliser une pénétration directe de l’Europe par les États-Unis, elles menacent de faire disparaître les traditions sociales des pays européens.

Ce qui est frappant lorsqu’on examine cet expansionnisme des États-Unis sur le continent européen, c’est l’accélération de la déconstruction du patrimoine culturel et économique des nations européennes.

L’État américain du Delaware n’est-il pas devenu l’un des meilleurs endroits au monde pour créer une société fictive et échapper ainsi aux contraintes imposées dernièrement aux autres paradis fiscaux ?

Ce paradis fiscal américain héberge en fait plus de 300 000 entreprises, parmi les plus puissantes des États-Unis. Les géants de la Silicon Valley (Apple, Google, etc.) et de Wall Street (Bank of America, JP Morgan, etc.) y partagent une boîte aux lettres avec les marques les plus célèbres du pays américain (Coca-Cola, Ford, General Electric, Wal-Mart, etc.).

Comment expliquer qu’Emmanuel Macron, président pro tempore du Conseil de l’Union européenne, Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, et Josep Borrell, Haut Représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères, ne se positionnent que suivant les décisions prises par les États-Unis ? N’est-ce pas l’affirmation de « l’influence américaine » au sein de la sphère politique européenne ?

Comment expliquer que l’Ukraine soit le seul pays au monde à disposer d’un régiment militaire d’élite qui arbore les emblèmes de la WaffenSS, sans que cela ne puisse susciter la moindre réprobation des plus hautes autorités politiques de l’Union européenne, ainsi que de ses principaux médias et intellectuels ? N’est-ce pas l’affirmation de ne point contrarier Joe Biden, Sénateur pour le Delaware de 1973 à 2009 ?

Depuis l’élection de Joe Biden en 2020 à la présidence des États-Unis, n’est-ce donc pas l’Administration des démocrates qui a prononcé à l’encontre des pays européens des menaces et des sanctions dans le cadre de l’exploitation du fameux gazoduc Nord Stream 2 ?

Il est évident que Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie, ne pouvait en aucune manière rester les bras croisés face à la fermeture de ce gazoduc. En fait, il ne fait que défendre les intérêts vitaux de la Russie et la libre circulation des marchandises et des capitaux.

Dans le cas de la guerre en Ukraine qui dure depuis 2014, faisant plus de 10 000 morts en huit ans sur le territoire russophone du Donbass, il est regrettable de constater que les sanctions prises par l’Union européenne vont permettre aux États-Unis de vendre à l’Europe du gaz naturel liquéfié (GNL) au prix fort.

L’exploitation du gaz de schiste qui comporte des risques environnementaux et sanitaires va fracturer profondément le Parlement européen. Il faut savoir que la Pologne se présente déjà comme un farouche partisan de l’exploitation de ce gaz “non conventionnel” au nom de son indépendance énergétique.

En attendant, l’Ukraine continue d’être approvisionnée en gaz russe…

En attendant, l’Allemagne vient de choisir des F-35 américains et non des Rafale français !

Au bal des hypocrites… les Français ne devraient plus y danser…

S’il est vrai que la France n’a pas de pétrole par contre, nous avons désormais « le quoi qu’il en coûte » !

Henri Ramoneda

image_pdfimage_print
11
2

23 Commentaires

  1. Oui « HENRI », l’€urope est en train de se faire démembrer et… en redemande ! L’inconvénient est que nous sommes 450 millions à subir la folie d’une poignée de dirigeants(tes) aux commandes, qui, pour la plupart ne sont pas même élus par les dits Peuples… Quant allons-nous enfin mettre un terme à cette gabegie ?… Dans tous les domaines, (Santé, économie, libertés, Etc…), il y a extrême urgence.

  2. Pour ceux qui comprennent l’anglais, ne manquez pas cette interview avec un ancien sénateur et colonel de l’armée américaine qui nous dit la vérité sur la responsabilité et même les crimes de son pays dans la guerre en Syrie et maintenant en Ukraine. Cette entrevue mériterait que l’on en fasse un article si un traducteur est disponible.
    https://www.youtube.com/watch?v=dcp0TYx_eUI

    • Pour ceux qui cmprennent l’Anglais regardez l’interview sur Skynews Australia ce que dit le Colonel Anglais Richard Kemp.

  3. Le malheur pour la Russie, c’est qu’elle connaît un quasi-échec militaire en Ukraine.
    Faute d’avoir atteint ses objectifs initiaux assez vite pour mettre tout le monde devant le fait accompli, la Russie doit maintenant gérer le temps qui va jouer contrer elle.
    Et ça commence mal. Elle devait empêcher l’Ukraine d’adhérer à l’otan, et ce sont maintenant la Finlande et la Suède qui vont y entrer.
    L’encerclement se poursuit, et la Russie va être de plus en plus seule. La Chine dont on nous disait qu’elle s’apprêtait à reprendre Taïwan à l’automne prochain ne va rien faire du tout, et commence peut-être déjà à se demander si elle a misé sur le bon cheval en s’alliant à la Russie…

    La diabolique mondialisation est en marche et plus rien ne l’arrêtera.

    • Plus rien n’arrêtera la mondialisation ? Il y a au moins une chose qui peut l’arrêter: ça s’appelle une ogive nucléaire. Mais vous remarquerez tous les journaleux, généraux, spécialistes sur les plateaux télés: ce sont tous des Madame Irma, des Nostradamus, ils ont une boule de cristal, et ils connaissent l’avenir: Poutine ne fera pas usage de l’arme nucléaire. En réalité, les crétins de dirigeants occidentaux jouent carrément à la roulette russe. Encore 500 millions d’armements pour l’Ukraine, mais quand la première bombe atomique explosera, alors les dirigeants occidentaux seront confrontés à un seul et unique choix: s’écraser, ou déclencher une guerre thermonucléaire.

    • poutine aura réussi le tour de force d’avoir transformé son « opération spéciale », qui devait être un blitzkrieg, en guerre qui s’enlise et d’avoir fait adhérer à l’OTAN des pays neutres jusque là.
      Caramba, encore raté !

      • Suede et Finlande n’etaient neutres que sur le papier… Quand a l’enlisement ca n’engage que vous, nous n’avons pas les memes sources d’information, et surtout vous oubliez que l’un des principaux buts de la Russie est de minimiser les victimes civiles. Sinon, quelques bombes thermo et meme Kiev etait ville ouverte en une semaine. De toute maniere la strategie du Kremlin est la bonne, n’en doutez pas un instant. Et ne doutez pas un instant que la Russie n’ira pas au bout.
        Oleg

        • Le meilleur moyen de ne pas faire de victimes civils est de ne pas attaquer et envahir son voisin. Logique et de bon sens.

      • Caramba ! Vous prenez vos désirs pour des réalités. La consommation de caramel ne vous réussit surtout pas. Le président de la Turquie se refuse à voter toute nouvelle admission au sein de l’OTAN, à moins que les pays qui composent l’OTAN veuillent bien sacrifier le peuple kurde… sur l’autel de l’OTAN…

        • Disons que Poutine tient Erdogan par les c… malgre les discours de grande gueule du « petit sultan »…

        • « Caramba », pas carambar. Nuance ! Suggestion : lire Tintin, de la pop culture quoi !

  4. Le projet d’armes biologiques de Barack Obama, Hilary Clinton, Joe Biden et George Soros

    L’armée Russe affirme que les 4 cerveaux du réseau d’armes biologiques sont Barack Obama, Hilary Clinton, Joe Biden et George Soros.

    On apprend que 12 pays de l’OTAN étaient informés de ce projet et ont aidé les États-Unis dans l’opération de développement d’armes biologiques. Parmi les acteurs connus figurent les sociétés pharmaceutiques américaines Pfizer, Moderna, et bien d’autres.
    La Russie accuse le président Biden et les démocrates d’être responsables du Covid 19 et du réseau américain d’armes biologiques en Ukraine.

    https://by-jipp.blogspot.com/2022/05/le-projet-darmes-biologiques-de-barack.html

  5. Joe Robinette Bidon, il se prend pour Napoléon !
    Il finira comme lui, non pas à Sainte Hélène mais dans un EHPAD.
    Tant qu’ils y sont , ils devraient racheter l’usine Pampers.

    En ’40, si les Allemands avaient eu la BA, ils avaient le vecteur – l’A4 – et auraient vitrifié New-York.
    Les Américains ne seraient plus là à toujours ramener leur tronches !

  6. Ce ne sont pas les Américains qui ont gagné la guerre, en 1945 – en Europe – mais les Russes.
    Ils ont anéanti la plus grosse part de l’armée allemande, au prix de 20 millions d’individus.
    Les Américains, eux ont perdus 480000 soldats.
    Un soldat américain pour 40 Russes.

    • Les Américains ne sont entrés en guerre qu’en fin 42, c’est-à-dire à compter du jour où les Allemands se sont pris une dérouillée à Stalingrad ( reddition de 300.000 soldats + 1 maréchal ). Leur intervention tardive sur le champ de bataille ayant correspondu à un souci de pas trop laisser d’espaces aux Russes. Bizeness oblige ! Tout cela relativise beaucoup de choses quant à nos fameux libérateurs, épris de démocratie et de liberté.

  7. Les Russe  » perdent  » la guerre en Ukraine ?
    Heureusement que Zobensky reçoit des armes via l’Otan. Il pleure tous les jours qu’il n’en a pas assez.
    Quand les Allemands ont envahi la Belgique elle a capitulé après 18 jours !
    La France, après un mois et 15 jours.
    Deux armées de premier choix.

    • Et donc, on se soumet directement à poutine, on ne le freine pas dans son désir d’expansion vers l’ouest ? « Il devient urgent de quitter l’OTAN » comme le disent certains, pour signer un pacte avec le Kremlin et être le coup de poignard dans le dos de nos partenaires ?

      • Poutine ne cherche pas des VASSAUX mais des PARTENAIRES, contrairement aux americains. Et la Russie (avec Poutine donc) depuis 2000 a montre sa volonte d’un rapprochement avec les pays occidentaux qui en retour l’ont meprise et ont cherche a lui imposer ses « valeurs » puantes LGBT et autres maladies mentales!

      • Menfin59 : Caramba ! Vous prenez vos désirs pour des réalités. La consommation de caramel altère sérieusement vos neurones !!! Le président de la Russie n’a nullement l’intention de conquérir quoi que ce soit, sinon de faire respecter enfin le peuple russophone du Donbass. Depuis 2014, ce peuple a été suffisamment meurtri par le régiment AZOV, structure militaire néonazie, faisant plus d’une dizaine de milliers de morts.

  8. REMAKE 1939 -2022 : 1939-1945 : les victimes de la Guerre : 60 millions d’Aryens européens innocents massacrés . Les fouteurs de la Guerre . 60 millions de milliards de trillions de mille millions de trillions de milliards de dollars et autres monnaies de réparations , de rapine , de prédation et de Repentance éternelle pour les petits-enfants des aryens euro-chrétiens qui voulaient la Paix en Europe et n’avaient pas voulu cette guerre ET QUI DOIVENT SE TAIRE ET BAISSER LA TÊTE , faute de quoi ils seront châtiés , censurés et persécutés par les Tcheka , les Medias et le ministère de la Peur et de l’inJustice de Macron, de Bidon et Johnson , tous sous les Ordres de Belzebuth-Henri Levy ( BHL) …REMAKE EN 2022 !!

  9. ils ont coupé la fourniture d’électricité à la finlande, pourquoi pas le gaz à l’allemagne aussi enragée de vouloir se venger de la raclée de 1945

    • Dans un sens la Russie a raison de vendre gaz et petrole a ces abrutis d’europeens qui payent le prix fort 🙂

  10. Si les choses empirent et n’ayant pas de compétences suffisantes dans les armes NBC, j’invite les deux principaux belligérants à ne pas se tromper de cible.

Les commentaires sont fermés.