1

Vœux : pendant que Macron pérorait, les racailles brûlaient les voitures

Résultat de recherche d'images pour "photos voitures brûlées"
Cette photo, c’est la France de Macron, comme dirait Trump. Et le pire, c’est qu’il veut toujours plus d’immigration.
Les voeux du Président se suivent et se ressemblent, toujours aussi insipides dans leur vision de l’avenir, toujours aussi  hypocrites et mensongers face aux réalités quotidiennes.
Les trois sujets qui sont pourtant les principales préoccupations des Français et menacent leur avenir ont été sciemment évacués : immigration, islamisation et insécurité. C’est dire la crédibilité que tout citoyen peut accorder à ces vœux présidentiels ! La France est en train de crever d’une immigration de masse qui refuse de s’intégrer et le chef de l’État  fait l’impasse sur cette menace existentielle !!
Emmanuel Macron entame ses vœux 2020 en saluant les professions qui nous protègent, « afin que la France vive ces quelques heures du Nouvel An dans la tranquillité ». Mais dans le même temps, les racailles de nos banlieues incendient plus de 1 000 véhicules. Une spécificité française avec 50 000 voitures incendiées chaque année, dans l’impunité la plus totale. En une seule nuit, les racailles des cités ont fait 20 fois plus de dégâts que les manifestations des Gilets jaunes depuis un an ! Mais Castaner se tait et cache les chiffres.
Vient ensuite un couplet sur le Grand débat de 2019, un soi-disant dialogue dans le respect de chacun. Là encore, le sujet de l’immigration a été évacué et le référendum d’initiative populaire a été escamoté. Il n’y a rien de démocratique dans ce genre d’exercice qui n’est qu’une énorme opération de communication.
Puis Macron se lance dans un exercice d’autosatisfaction. avec 500 000 emplois créés et des réformes pour une France plus forte. Il oublie de dire que la machine tourne à coups d’emprunts et qu’en matière de finances publiques, la France détient le bonnet d’âne de l’UE, avec 3,1 % de déficit public et une dette égale à 100,3 % du PIB, un record depuis 1945 !!
La sinistre vérité est que 1/3 de nos agriculteurs survivent avec 350 euros par mois, mais que chaque migrant nous coûte plus de 13 000 euros par an (Cour des comptes). Nous avons 9 millions de pauvres et 140 000 SDF, mais 25 000 clandestins sont logés à l’hôtel chaque soir. Un Français sur trois diffère ses soins faute de moyens, alors que 300 000 sans-papiers sont soignés à 100 %, mieux que les Français. Et que dire de l’insécurité exponentielle, avec ses 1 000 agressions gratuites par jour, ses 100 000 viols annuels, la plupart impunis ?

Elle est où cette France plus juste, plus forte, plus humaine, que nous a vantée Macron hier soir ?
Ensuite, le Président exprime sa volonté de réformer et de ne pas céder à la fatalité. Mais qu’il applique donc cette volonté d’agir en matière d’immigration, au lieu de nous rabâcher que les flux migratoires sont une fatalité, compte tenu de la démographie africaine. Les Australiens ont fermé les vannes face au continent asiatique, le plus peuplé de la planète. Que Macron prenne exemple au lieu de détruire le pays.
Il est sidérant d’entendre le Président déclarer que ne pas réformer serait trahir nos enfants et petits-enfants. Mais c’est sa politique mondialiste qui ruine la France, l’islamise, fait exploser l’insécurité et détruit l’avenir de nos enfants.

Le couplet sur la retraite à points vaut son pesant d’or. Une réforme nécessaire pour plus de justice, d’équité et de progrès social ! Un système universel équilibré. Évidemment, pas un mot  sur les retraites accordées aux étrangers de 65 ans qui n’ont jamais cotisé ni travaillé en France. Pas un mot sur les retraites payées à l’étranger, à des centenaires disparus depuis des lustres. Pas un mot sur les dizaines de milliards de fraude sociale, un pactole largement supérieur au déficit des retraites.
Macron dit avoir entendu beaucoup de mensonges et de manipulations à propos du dossier retraite. C’est Pinocchio qui se plaint d’entendre des mensonges.
Mais qui ment le plus ? Qui manipule les foules si ce n’est l’Élysée ? Qui prétend contrôler l’immigration, tout en signant en catimini le Pacte de Marrakech qui légalise l’immigration clandestine ? Qui veut sanctionner les pays européens qui refusent leurs quotas d’immigrés ? Qui cache les chiffres catastrophiques de l’immigration ? Qui a supprimé les statistiques  ethniques pour mieux cacher la vérité aux Français ? Qui légifère pour les museler dès qu’ils veulent protéger leur identité ? Qui les traîne en justice dès qu’ils dénoncent cette immigration dévastatrice ?
Macron n’est qu’un manipulateur qui cache les chiffres de l’insécurité, qui tait le coût démentiel de l’immigration, cause de notre ruine et de notre déclassement.
Il se veut « le garant de ce qui fait la France, nos institutions, notre culture, notre Sécurité sociale, la laïcité ». Les bras m’en tombent !
La culture française, Macron l’a toujours niée. La Sécurité sociale, il la démantèle en la partageant avec toute la misère du monde. La France est l’hôpital du tiers-monde. Quant à la laïcité, il y a bien longtemps que l’islam s’en est affranchi. Quand 150 mosquées salafistes prêchent la haine de la France, où est la laïcité ? Quand les foules musulmanes scandent « Allahu akbar » en plein Paris, où est la laïcité ? Quand 50 % des jeunes musulmans souhaitent l’instauration de la charia, où est la laïcité ? Quand les élèves musulmans contestent l’enseignement de l’école républicaine, non conforme au Coran, où est la laïcité ?
Emmanuel Macron est en train de détruire le pays. 500 000 immigrés extra-européens arrivent chaque année, alors que notre économie n’en a nul besoin. La plupart, illettrés et sans qualification, iront rejoindre le flot des assistés, nous ruinant toujours plus.
Macron veut « une nation forte et indépendante » ! Mais comment peut-il oser sortir de telles âneries, alors qu’il coule notre pays et que l’UE nous a confisqué notre souveraineté territoriale, budgétaire, judiciaire, monétaire et même diplomatique ?
Il veut investir dans l’éducation, oubliant que la France, avec le plus gros budget à l’Éducation nationale, a le plus mauvais rapport coût/efficacité. Encore une fois, l’immigration a nivelé par le bas l’école républicaine et nous reculons à chaque classement Pisa.
« Sans les quartiers pourris, nous serions n°1 au classement Pisa », disait Luc Ferry, ancien ministre de l’Éducation nationale.
Suit  un couplet sur l’écologie, avec son cortège de mensonges et  de contre-vérités scientifiques sur le climat et le CO2. L’écologie est devenue le grand délire universel, confondant climat et pollution.  Des centaines de milliards sont en jeu dans ce grand mensonge planétaire. Mais seul Trump a le courage d’affronter cette immense arnaque, seul contre tous.
Puis Macron se veut l’artisan de l’unité de la nation ! Ce qui ne manque pas de sel alors que sa politique mondialiste désintègre le pays. Il gémit sur le sort des discriminés qui sont rejetés pour leurs origines ou leur religion ! Encore une fois, il oublie que si les minorités voulaient s’intégrer, la France ne serait pas au bord de la guerre civile.
Macron oublie simplement un détail : la mise en garde de son ex-ministre de l’Intérieur, qui nous prédit une guerre civile dans les cinq ans si rien ne change.
Mais pour notre Président en plein délire, la menace ne vient pas de ceux qui refusent de s’intégrer, mais de ceux qui refusent de disparaître dans le tourbillon mondialiste. Éternel refrain anti-populiste, donc anti-patriote. Quand il parle de lutter contre ceux qui minent l’unité nationale, il parle des patriotes et des identitaires qui ne veulent plus d’immigration et refusent l’islamisation du pays.
Il oublie que 75 % des Français sont hostiles à toute immigration et estiment que l’islam est un obstacle à l’intégration. Il ose prétendre les écouter alors qu’il les méprise !
Macron se veut un rassembleur à l’écoute du peuple, alors qu’il le divise et lui impose sa politique mondialiste par le mensonge (désinformation de la presse) et  par la force (lois liberticides).
Son couplet sur Notre-Dame, sur notre Histoire, sur la France de bâtisseurs et sur cet esprit français qui fait notre grandeur, tout cela sonne faux, archi-faux. La France, il l’a toujours traînée dans la boue. Le peuple français, il l’a toujours insulté.
La conclusion de ces vœux mensongers est que Macron mène la France au chaos. Il ne reculera jamais devant ses objectifs mondialistes. Derrière ses vœux se cache l’ambition de détruire la nation et de bâtir le grand village mondial supra-national. Mais pour cela, il a besoin du peuple français pour être réélu en 2022.
Un second mandat avec cet illuminé aux commandes serait signer l’arrêt de mort définitif de notre nation millénaire.
Jacques Guillemain