Vœux présidentiels pour l’Aïd-el-Fitr mais pas pour Pâques

Publié le 1 avril 2013 - par - 5 339 vues
Share

Le 19 août 2012, la Présidence de la République publiait ce communiqué officiel au nom de François Hollande :

« A l’occasion de l’Aïd-el-Fitr, qui consacre la fin du mois de Ramadan, j’adresse tous mes vœux de bonheur, de santé et de réussite aux musulmans de France.

Je souhaite que cette fête du pardon, du partage et du souci de l’autre, contribue à la concorde, dont notre Nation a tant besoin.

Je tiens à réaffirmer mon attachement à l’égalité républicaine, qui protège tous ses citoyens et résidents, sans discrimination. La laïcité, qui assure la liberté de conscience comme elle garantit la liberté religieuse, demeurera indéfectiblement la règle de notre République. »

http://www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/message-du-president-de-la-republique-a-la-communaute-musulmane-a-l-occasion-de-la-fete-de-l-aid-el-fitr/

On aurait dû donc logiquement s’attendre à un communiqué analogue à l’occasion de Pâques qui est la plus grande des fêtes chrétiennes, d’autant plus que le christianisme est la première religion de France.

Il n’en a rien été. Pas de communiqué pour les chrétiens, alors que les musulmans ont eu droit au leur.

Evidemment, en bonne laïcité, il eût été normal et décent que l’Elysée ne fasse aucun communiqué à caractère religieux, ni pour les uns, ni pour les autres.

Mais la différence de traitement entre musulmans et chrétiens est patente au sommet de l’Etat, et traduit bien l’esprit de dhimmitude qui y règne.

On attend du chef de l’Etat un meilleur respect de nos valeurs laïques de notre République, ou à tout le moins un traitement égal de toutes les religions. Mais il semble que seul l’islam fasse l’objet de l’attention de François Hollande.

Pourquoi cette bienveillance particulière ? Quels sont les intérêts en jeu ? Les Français aimeraient bien le savoir, d’autant qu’ils rejettent de plus en plus massivement l’idéologie mahométane.

Roger Heurtebise

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.