Voilà 11 mois que les Français sont privés de liberté : ça suffit !

Publié le 22 février 2021 - par - 40 commentaires - 1 847 vues
Traduire la page en :

Ne laissons plus le président et les apôtres de la tyrannie sanitaire être les maitres des horloges et imposer les sujets dont on parle aux JT, sur les chaines d’info continue mais aussi malheureusement beaucoup trop sur les réseaux sociaux et les médias alternatifs.

La première des priorités est de briser nos chaines.

Les sujets aussi importants qu’ils soient, mis en première ligne par le pouvoir par la décision de dissoudre une association comme Génération identitaire ou les victimes réveillés par me too ou encore les universités dévoyées, vont pouvoir occuper des heures les médias, mais tristement aussi les réseaux sociaux et les journaux web. Ces derniers médias relativement libres ne consacrent plus assez de place à l’agonie de la France et des français étranglés par la peur (qui n’a plus de raison d’être) et les mesures prétendument sanitaires (stupides et mortifères).

Et pendant ce temps là les Français sont toujours en prison, les étudiants se suicident et les internes des hôpitaux, les pauvres sombrent dans la misère extrême, les enfants sont masqués de plus en plus perturbés mais « tout le monde s’en fiche ». Parlez-moi d’autre chose. Eh bien NON.

Il est urgent de parler de ce qu’occultent des dissertations sans fin sur des faits divers sordides[1]: la maltraitance permanente des Français par un pouvoir tyrannique dont une grippe un peu sérieuse n’est que le prétexte.

VOILA PRESQUE 11 MOIS QUE TOUS LES FRANÇAIS SONT VICTIMES DE VIOLENCES PSYCHOLOGIQUES MAJEURES, PRIVES DE LIBERTE, ENFERMES PRESSURES PAR DES CONTRAVENTIONS ABUSIVES

L’URGENCE EST DE SE BATTRE POUR SUPPRIMER MAINTENANT TOUTES LES MESURES LIBERTICIDES TOTALEMENT INEFFICACES ET GRAVEMENT DELETERES

Elles bloquent toute contestation véritable et forte.  Tant que le pays n’est pas libéré, les autres sujets ne peuvent qu’être effleurés et sûrement pas approfondis, ni résolus, ni débattus avec l’ensemble du peuple.

Ne lit-on pas que la manifestation de GI a réuni 3000 personnes dont beaucoup masqués et que ce n’est pas mal pendant la période de couvre-feu !

Impression de soumission au pouvoir qui doit bien s’amuser de voir ses opposants muselés et en nombre limité par obéissance à Jupiter et ses demi-dieux, médecins des plateaux télé.

Impossible de compter ses troupes, d’agir en force tant que nous ne combattons pas le préalable à toute revendication populaire, la sortie de prison des Français innocents.

Le sort des sportifs, des jeunes masqués ou des vieillards emprisonnés et vaccinés sous promesse de liberté jamais tenue, n’intéressent évidemment guère les médias aux ordres, mais guère plus les médias alternatifs qui se font mener par le bout du nez par le pouvoir qui dicte les sujets.

Ils deviennent le bon opposant répondant au tac au tac aux choix immédiats du pouvoir et laissent de côté l’enfermement généralisé qui devrait être le titre de tous les sites d’opposition permettant secondairement que l’ensemble du peuple se réveille et puisse manifester etc…

N’oublions pas que la fin des manifestations contre la réforme des retraites a été sonnée par Edouard Philippe le 29 février un samedi à l’assemblée pour parler de la loi et qui a finalement imposé un 49 3 et dans la même séance les premières mesures liberticides. Et la loi sur les retraites ? Grâce à cet artifice, elle continue tranquillement son chemin dans le brouillard des autres sujets, certes importants, mais qui ne touchent pas des millions de français et ne présentent aucun caractère d’urgence.

L’enfermement des Français et ses résultats catastrophiques ne doivent pas être discutés.  Sujet tabou ! Et les opposants obéissent !! Ils restent hypnotisés par la musique du pouvoir : « Nous sommes au bord du précipice, restons soudés et tous ensemble faisons un grand pas en avant ». Je refuse cette attitude de moutons de panurge.

L’immigration, la pédophilie, les viols même anciens, les procès politiques sont certes des sujets majeurs, mais comment les résoudre alors que nous sommes, de fait, en prison.

COMMENT MANIFESTER ALORS QUE LE MASQUE RESTE IMPOSE ET COUTEUX en cas de désobéissance ?

COMMENT SUPPORTER LE COUVRE-FEU imposé et malheureusement respecté alors qu’aucune étude n’a montré qu’il était efficace, sauf pour mettre en faillite bars, restaurants, monde du spectacle et détruire la vie amicale et de famille, en un mot ce qui nous rend heureux et humain et témoigne de notre civilisation.

Le pouvoir, ses communicants et ses mercenaires sont malins. Ils imposent leur rythme : les procès médiatiques de telle personnalité et les émissions tv y sont consacrées pendant que nous restons enfermés ; puis lorsque le sujet ne monopolise plus les médias, les viols datant de trente ans ressortent au bon moment.

Pourtant on se pose rarement les bonnes questions urgentes pour l’enfermement : qui a fait taire le Pr Douste Blazy qui regrette brutalement d’être dans Hold up, lui qui prônait courageusement l’hydroxychloroquine en avril et maintenant justifie toutes les mesures aberrantes de Veran, y compris un nouveau confinement ? La carotte ou le bâton ?  Le plomb ou l’or ? Une promesse de poste de ministre de la santé au nouveau gouvernement mondial ou la publication de rapports sur ses visites à Marrakech en compagnie d’un certain Jack Lang ?  Mauvaise langue direz-vous, mais on en parle moins que de PPDA et de ses amours … Pourquoi ? Cela devrait intéresser Pascal Praud ce revirement soudain…

Il ne faut pas nous laisser imposer nos combats et leur laisser le choix du terrain et de l’agenda comme a toujours dit Emmanuel Macron, le maitre des horloges.

Il ne faut pas rester scotché sur nos anciennes priorités, et oublier le plexiglas qui nous sépare de la caissière ou de notre grand-mère en EHPAD, ni accepter la muselière qui nous sépare de nos compatriotes et ne nous permet plus de discerner ce qui est essentiel aujourd’hui, et pour demain après la Libération. Seule la reconquête de nos libertés nous permettra d’aborder les autres priorités sociétales importantes. Sans liberté de parole, mais aussi de manifestation et de réflexion non perturbée par l’enfermement.

Et effectivement alors qu’il n’y a plus aucun péril sanitaire (s’il n’y en a jamais eu), récupérons nos libertés en privilégiant le combat prioritaire, suppression de TOUTES les mesures liberticides, confinement, couvre-feu, masques, tests PCR imposée et pression pour les vaccins Covid.

Nous devons sortir de cette prison psychologique en urgence avant que nous ayons cesser de penser, sans nous en apercevoir en acceptant de fait les privations de liberté imposées et fassions semblant vis -à vis de nous-mêmes, de nous battre encore pour ce qu’il nous occupait il y a 15 mois… Mais pour cela, il nous faut reconquérir toutes nos libertés.

La classique méthode du bon opposant pour bloquer le fond des problèmes : l’exemple du Mediator

Le drame du médiator explosa après 18 années de guerre de quelques médecins pour le faire interdire. Mais finalement c’était probablement le moment de faire sauter ou de racheter à bas bruit, le labo que possédait un vieux monsieur. Une lanceuse d’alerte eut enfin l’opportunité de se faire entendre. Finalement elle fit interdire ce médicament dont le tableau de chasse n’est pas un des pires de la pharmacopée. Il bénéficia d’une grosse publicité comme si l’agence du médicament et les politiques voulaient s’offrir une virginité à cette occasion. On eût même droit à un film et de très nombreuses interviews de la bonne opposante.

Certes, elle avait à juste titre dénoncé après d’autres ce vilain médicament, mais on put regretter à l’époque que le système de corruption pharmaco-politique ne fut guère attaqué. Les gens prirent cela comme un « accident » de parcours et cela continua. On changea le nom de l’agence du médicament et son directeur. Une loi dite Bertrand vit le jour mais sans ses décrets d’application caviardés par le ministre suivant. Le business pouvait continuer et les récalcitrants se faire exclure du système.

Et les scandales généralisés sur les nouvelles drogues commercialisées après des essais thérapeutiques courts, sur peu de patients et sans recul sur les effets secondaires (comme pour les vaccins actuels) passèrent inaperçus.
A tel point que des livres comme ceux Pr Debré et Even furent critiqués, diffamés. Ce furent eux, les professeurs, lanceurs d’alerte qui furent poursuivis par le conseil de l’ordre et interdits d’exercice : un député chef de service d’urologie de Cochin et médecin du président le Pr Debré, et le Pr Philippe Even doyen de la plus réputée fac de médecine, Necker enfants malades et président de l’institut de recherches adossé à cette prestigieuse fac.

Peu importe, ils décrivaient des errements médicamenteux et des agences de sécurité sanitaires trop complaisantes. Ils se firent descendre par les généralistes et bien d’autres pour dénoncer la surconsommation de médicaments. Puis le Pr Even s’attaqua aux médicaments nouveaux peu testés en particulier en son domaine, la cardiologie dans un livre « corruption ou crédulité » qui ne plut pas non plus à notre cher milieu de l’entre-soi bien élevé où les trafics se font dans les salons feutrés arrosés de champagne, autour de petits fours avec des gens bien élevés évidemment.

Alors leurs livres furent ignorés comme beaucoup d’autres dont celui de l’ancienne rédactrice en chef du NEJM en 2003, Marcia Angell ou du Pr Peter Goetsche sur « médicaments dangereux et crime organisé » en 2014. Le rachat par Bill Gates de l’honorable et indépendante fondation Cochrane que Goetsche avait fondé, fut largement passé sous silence malgré la perte majeure pour les médecins et universitaires d’une organisation indépendante étudiant les publications mondiales. Quant à nous, nos livres furent globalement cachés et le pouvoir choisit la date de ma retraite pour en finir en 2014 avec le dernier bastion de liberté thérapeutique en oncologie pédiatrique (Garches), dans le silence ou presque.

Peu importe, le pouvoir avait donné avec le médiator et le livre d’Irène F.  un os à ronger à jeter aux râleurs qui imaginaient bien la corruption du milieu médical, mais « pas à ce point-là ». La liberté de soigner fut attaquée ouvertement et largement par les plans cancer imposant dorénavant les médicaments à utiliser, ringardisant les anciens schémas de traitement et virant progressivement les docteurs qui soignaient autrement qu’en obéissant aux ordres.

Réussite médiatique, puisque nous eûmes la surprise d’entendre des collègues encore jeunes et résistants sincères et courageux au corona Circus actuel, dire que c’était la première fois en France qu’on interdisait aux médecins de soigner librement et d’utiliser tel ou tel médicament.

Erreur, chers collègues, depuis l’application de plus en plus à la lettre des directives des plans cancer, surveillée par les ARS qui donnent ou non l’accréditation (autorisation d’exercer aux services), le cancérologue n’a plus depuis plus de quinze ans le droit de donner à son patient « le meilleur traitement en fonction des données actuelles de la science » (arrêt mercier 1936).  Tant pis pour le malade, tant mieux pour l’industrie et affidés car c’est trop souvent la dernière molécule sortie (et donc la plus chère) que les recommandations prônent, peu importe qu’elle fût peu testée et peu efficace. Précurseur de l’histoire actuelle des vaccins dans le silence complet.

Bien sûr il y eu x émissions sur les chaines tv à l’occasion des journées du cancer annuelles ; mais là aussi la technique désormais bien rodée du bon opposant conduisant à inviter tel ou tel cancérologue un peu râleur mais dans l’axe général, et à annuler la venue et médecins et d’associations conscientes de la privation de liberté de traitements.

Le chaos du corona Circus et les interdictions de traitement ne sont que prolongation d’une situation installée insidieusement depuis une vingtaine d’années, expliquant probablement l’absence de réaction d’une profession déjà largement soumise.

Ajoutons que le décret incitant les médecins à pratiquer des euthanasies passives par Rivotril chez les vieillards « suspects de covid 19 », si elle est scandaleuse, ne fut pas non plus une première ; cela fait au moins 15 ans que les oncologues pédiatres sont incités à « soulager » leurs petits patients supposés incurables. Pratique courante, bien rodée, protocole écrit à l’appui à appliquer par l’hospitalisation à domicile, toujours en vigueur comme le témoignage désespéré d’une maman d’un petit de 6 ans me l’a rappelé il y a quelques heures. Elle attend son décès depuis septembre comme on le lui a prédit et proposé d’accélérer, pour son bien…Mais comme il ne va pas si mal elle ne comprend pas qu’on ne continue qu’à lui proposer cinq mois plus tard, que l’injection létale. Telle est la nouvelle médecine du nouveau monde. Mais là aussi sujet majeur, mais à reprendre dès notre sortie commune de l’enfermement, impossible à traiter à travers les murs de nos prisons au moins psychologiques.

En conclusion, il me semble que nous devons tous nous y mettre pour faire passer d’abord et avant tout notre LIBERATION de toutes les mesures liberticides, pour pouvoir ensuite nous battre avec toutes nos forces pour les sujets qui nous sont chers, de l’identité, à la liberté d’expression, de soigner, de juger etc.

Une seule priorité : LIBERATION

INONDONS LES RESEAUX ET LES BLOGS DE PAPIER SUR NOS ENFANTS MALTRAITES, NOS AINES EN PRISON, NOS ETUDIANTS PRIVES DE FACS, DE FETES et de JOBS, les CHOMEURS EN ERRANCE ET BIENTOT SDF, les SUICIDES DES INTERNES EN MEDECINE ETC…

N OCCULTONS PAS LA PRISON A MI TEMPS VOIR PLUS ET L’ISOLEMENT VIA LA MUSELIERE

N’OCCULTONS PAS LES DECISIONS ABERRANTES QUOTIDIENNES COMME LE CONFINEMENT DE WE A NICE ALORS QU IL N Y A PAS DE MALADES ET QUE DELFRAISSY EN MEME TEMPS DIT QU’IL FAUT ARRETER LES CONFINEMENTS ! (voir notre papier de ce jour :

L’échec du confinement et des vaccins, reconnu par ceux qui les ont conseillés, le Pr Delfraissy et coll.)

Il faut en parler encore et encore afin que chacun derrière son masque ne se sente pas seul et ni honteux de ne pas le supporter, afin que chacun puisse refuser un test PCR pour accoucher ou subir une coloscopie.   Ces actes médicaux ne peuvent pas selon la loi être imposés sans notre consentement vraiment éclairé et le refus de soin secondaire à notre refus de test est une non- assistance à personne en danger.  IL FAUT QUE CHACUN RACONTE ET QUE NUL NE PUISSE IGNORER LES CONSEQUENCES MULTIPLES DE L’ENFERMEMENT DE LA NATION ET DE SES CITOYENS

Nicole Delépine

[1] qu’il s’agisse du procès Daval, du livre de Camille Kouchner, ou de l’acteur Richard Berry

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Roy

A mon modeste niveau, je m’oppose à ce triste cirque, quotidiennement et sans faillir, même si c’est fatigant.

Peau de la Vieille Hutte

Bon il est 11h16, j’ai fini de parcourir les 37 commentaires déjà postés, et une douce brise circule. Batigogol n’a pas fait son entrée, comme c’est bizarre, lui dont le fait de discréditer tout ce que dit madame Delépine fait bander.

Peau de la Vieille Hutte

Parions que Batigogol est de la partie ! Lorsque madame Delépine nous dispense de ses bons conseils, ce triste sire ramène sa gueule puante. Il est 11h2, je vais parcourir les commentaires et bien voir si une odeur méphitique flotte.

Denfer VICTORIA

L’épidémie de Covid-19 a bouleversé la vie des Français. Certains ont perdu leurs emplois, tandis que d’autres sont privés de toutes relations sociales. Par conséquent, beaucoup ont du mal à se projeter dans l’avenir et sombrent dans la dépression. https://lalettrepatriote.com/crise-sanitaire-la-depression-ce-mal-silencieux-qui-ronge-les-francais/

Michel

Je ne suis pas confiné ni en prison. Je refuse d’obéir à des traîtres et des assassins (les putains de politiques corrompus). Je reste libre et si quelqu’un veut me forcer, il devra me tuer. Et s’il ne me tue pas, c’est lui qui y passera. Nous devons envoyer chier toutes ces salopeiries de politique et de FO. Nous n’avons pas à leur obéir. En aucun façon.

Peau de la Vieille Hutte

Michel,

Moi aussi je ne respecte ni le couvre-feu ni le confinement. Quant au masque, même dans les transports en commun il reste dans ma poche. J’ai déjà été victime des bâtards de FO qui m’ont infligé une amende de 135 boules pour non port de masque en extérieur ! Même respirer normalement est devenu un délit.

finance

Cette “plandémie” a été prévue par les mondialistes depuis plusieurs années (des tas de preuves l’affirment) et ce, dans le projet de l’installation du nouvel ordre mondial ,une dictature qui cache son nom et du grand reset prévu et confirmé dernièrement à Davos ,auquel meme le prince Charles a donné son accord .Selon plusieurs informations ils voudraient faire durer cette “pandémie” ,avec tous les inconvénients que nous connaissons, jusqu’au 31 mars 2025. Bonjour les dégâts !Si cette information est vraie , cela signifie qu’ils veulent s’assurer que d’ici là, tous les commerces, industries, restaurants et tout le reste sont morts et le terrain prêt à la mise en place de leur plan diabolique .Seul un éveil des peuples, de tous les peuples concernés peut encore faire arrêter la machine.

finance

Au besoin, ils ont prévu de déclencher d’autres pandémies pour arriver à leurs fins . Il ne faut plus vivre dans la peur et la soumission mais il faut se battre pour retrouver la liberté .

inconnue

ils veulent nous museler rien que pour leur politique, ils ont peur des manifestations éventuelles et des contacts entre nous, mais heureusement qu’internet est là et permet de se contacter, bien qu’il ya de la surveillan e aussi

Patapon

Sont ils complètement idiots ou appliquent ils une stratégie diabolique destinée à ruiner le moral des Francais afin d’étouffer toute velléité de résistance et de rébellion? A chacun de répondre à cette interrogation .Pour ma part,je n’ai aucun doute sur leurs intentions .

Patapon

La Liberte est le premier et le plus précieux de nos biens.Lorqu’elle est menacée,comme rarement elle le fut dans notre histoire,il faut se mobiliser et se dresser comme un seul contre un pouvoir liberticide qui ne respecte plus nos droits fondamentaux .Nous, les Francs,hommes libres,déclarons licite et légitime la désobéissance civile.

Résistante.ch

🔴 Vive l’Europe LIVE – Entretien avec Laurent Alexandre – Dimanche 21 février, à 21h (video)

Ce type L.A est complètement fou est dangereux !

Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre, il faut comprendre le contraire de ce qu’il dit. Mais mon petit coco toi et ta clique vous ne payez rien pour attendre !!! (Daniel Conversano)

Résistante.ch
Francis

« Telle est la nouvelle médecine du nouveau monde »
Moi je dirais, de l’idéologie aux actes. Mais Nicole, c’est la nazisme, c’est tout !

Cela commence par le projet socialo-mondialiste de l’ami intime du locataire de l’Élysée, dans ses entretiens avec Michel Salomon chez Seghers, 1980, signé Jacques Attali ci-dessous :

Patapon

Cherchez , et vous trouverez…Encore et toujours lui…Démoniaque!

Francis

« […] du point de vue de la société, il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle se détériore progressivement », et envisage que « l’euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures ». Affirmant que « la liberté fondamentale, c’est le suicide », il prévoit : « Dans une société capitaliste, des machines à tuer, des prothèses qui permettront d’éliminer la vie lorsqu’elle sera trop insupportable, ou économiquement trop coûteuse, verront le jour et seront de pratique courante. Je pense donc que l’euthanasie, qu’elle soit une valeur de liberté ou une marchandise, sera une des règles de la société future. »

Francis

Ensuite, rappelons juste que, selon Goebbels, le nazisme est tout d’abord un socialisme => cf. “Pourquoi nous sommes socialistes ?”

https://www.contrepoints.org/2012/08/16/93794-joseph-goebbels-pourquoi-nous-sommes-socialistes

Paskal

Que nazi soit l’abréviation de national-socialiste (et non de socialiste-national) n’est quand même pas un scoop. A ce compte là, la Russie stalinienne se disait aussi socialiste. La Chine et la Corée du Nord pendant qu’on y est.

Francis

Enfin, rappelons que le locataire de l’Élysée fut disciple de Paul Ricœur, pétainiste et conférencier à Munich en 1938 à l’invitation des nazis.

Voilà, nous y sommes, c’est tout !

Avant, c’était la théorie, quelques galops d’essais avec l’eutha-nazie comme vous le rappelez avec justice. Aujourd’hui, c’est le projet en grand avec les “Démocrates” “progressistes” mondiaux inféodés la puissance du PCC (RDA, République Démocratique Américaine), dont Bill Gates comme maître d’œuvre quand son père était un grand ponte du planning familial aux USA, soit l’avorteur N°1.

Francis

Il est devenu clair à tous les Français que les dénonciations des heures les plus sombres par Macron s’appliquent à lui-même. C’est un nazi de la pire espèce, le profil parfait : idéologie, corruption de la finance, psychopathologie, perversion narcissique, détestation de son pays,

Martelentete

Notre-Dame-de-Paris en flammes restera le symbole de la France détruite par un macroneron hilare face au sinistre. Incendie dont les causes ne sont toujours par élucidées à ce jour…
Ce gourou est surtout un salafiste plus qu’un nazi.
Lors de son voyage en arabie saoudite,n’a t-il pas dit au chamelier saoudien mohamerd bin slimane qu’il se considérait comme son frère !!!

Jacques B.

Ces gens qui nous gouvernent et leurs laquais médiatiques sont atteints de démence doublée de sadisme, il n’y a pas d’autre explication quand on voit où en est réellement l’épidémie, à savoir 3200 personnes en réanimation, soit peu ou prou le même nombre qu’habituellement à pareille époque.
Néron jouait de la harpe en regardant Rome brûler. Nos Nérons modernes : politiciens, journalistes affidés et pseudo-médecins de plateaux font la même chose. Ils sont en train de détruire la France et s’en félicitent tous les jours.
Où sont les Français ?

Francis

J’ai eu affaire à un odieux pneumologue de l’Ouest de la France, totalement corrompu par BIG PHARMA, ses financements et voyages d’affaires aux 4 coins de la planète, qui m’a imposé de force un traitement à 20.000€ l’année – je n’y connais rien. Je devenais esclave de dépendre de la CPAM à hauteur de ce montant… Au bout de 3 mois, sentant l’arnaque car j’avais des taches noires des deux côtés de l’entrecuisse, j’ai décidé d’arrêter le traitement. Il est devenu fou furieux…

Le visage de l’horreur médicale française inféodée aux millions d’€ de pots de vins des laboratoires pharmaceutiques, qui n’en a rien a foutre des patients qui ne sont pour elle que des cobayes de laboratoire.

Qui peut me dire quelle est la différence avec la médecine pratiquée par Menguele à Auschwitz ?

Pussycat

J’en ai ras-le-bol d’être muselée dans la rue comme un chien de catégorie 1 ! D’autant que c’est parfaitement inutile !

Francis

Moi j’aimerais bien t’enlever ta muselière, pussy cat !

Pussycat

Petit coquin !

Francis

“La première des priorités est de briser nos chaines.”

– Première étape, ne plus lire La Pravda (95% de la presse écrite) ;
– Deuxième étape : ne plus regarder ni écouter Radio Paris (toutes les chaînes publiques et privées financées par l’État ou les amis de Macron – 90% de la radio-télévision) ;
– Troisième étape : écouter et lire la presse libre et non LGTB non décoloniaux non sous islamico-financiaro influence (VA, RL, aux USA The Epoch Times, Dreuz, TV Libertés, etc.) ;
– Quatrième étape : autour de vous, dans vos connaissances, au niveau local, départemental ou national, faites des listes de collabos, précises avec actions, déclarations, engagements associatifs anti-français sport & culture, ces infos seront utiles à la Libération pour trier le bon grain de l’ivraie ;

DANY BARTHOUIL

J’ai été scandalisée en écoutant la dernière intervention de Douste-Blazy ! Revirement scandaleux! .. Nous rendre notre liberté avec des précautions , oui ! car , que ce soient le sport en salles, l’oxygénation sans masque, la Vit D3 et autres , le maintien d’un bon moral est aussi important pour nos défenses immunitaires , c a d une vie sociale qui passe autant par voir des amis, qu’aller au ciné , au resto ensemble , etc…!! tout est fait pour nous affaiblir !! je suis âgée et je commence à voir mon moral baisser et ma forme aussi, avec, sans plus pouvoir faire de l’Aqua gym , du sport avec d’autres …

jeannot

Tant que ces xxxxxx seront au pouvoir, plus rien ne sera jamais comme avant. Et ils ne sont pas prêts à le rendre le pouvoir. Ils ont déjà prévu une élection “à l’américaine” pour 2022, avec les machines à frauder. Le covid leur servira d’alibi pour éviter des élections traditionnelles, c’est pour ça qu’ils rallongent la sauce avec des variants venus de partout et qu’ils entretiennent la psychose. Alors si quelqu’un espère encore une victoire par les urnes….

Paoli

La dictature pour nous et la liberté de casser la France pour eux …..ras le bol de cette clique malsaine et maléfique qui veut prendre notre fric et nous transformer en bovins ….bons à être parqués ….

Martelentete

Premiere chose à faire: ne plus mettre la museliere car le covid 19(84) est bidon.
La Liberté a un prix. Soit tu combats les tyrans en son nom , soit tu vis dans ton trou comme un rat

Winston

Madame , je finis par me dire que les Français n’ont que ce qu’ils méritent !
C’est bien triste.
Quand je repense à la manif monstre en faveur de l’école libre , je me dis que le peuple français a déja été remplacé , celui d’aujourd’hui ne sait plus lever ses fesses du canapé .

patphil

le préfet de la Réunion veut absolument serrer la vis, un couvre feu général est annoncé depuis plusieurs jours sur les antennes de télé locales !
non seulement on n’a plus le droit de voyager , motif impérieux oblige (décès d’un proche mais les grands parents en sont exclus, imaginez vous cela? stage, opération chirurgicale)

joseph d arimathie

on etait tres inquiets pour agnes ! chomage , repli sur soi , precarisation , depression …mais la on est rassures : le BUZYNESS continue a l onu a GENEVE . un cdi a 15 000 E par mois plus …. ouf on respire …..

anonyme

Il faut entendre l’impatience avide des journalistes de Bfm TV, harcelant les médecins invités en les sommant de se prononcer pour un confinement total et sur la totalité du territoire. Le confinement est le nouveau messie attendu !
Les autres pays se déconfinent, mais la France elle prend le train en sens inverse !

beretvert

Oui mais les autres pays n’ont pas un macron assisté par un Véran et un moussah darmanin

Martelentete

Parce que vous regardez cette immondice ?

Lire Aussi