Voilà ce que j’aurais écrit en 2009 si j’avais eu les informations de Caroline Fourest

Publié le 2 novembre 2017 - par - 63 commentaires - 2 564 vues
Share

Après la plainte de Henda Ayari contre Tarik Ramadan, Caroline Fourest affirme aujourd’hui qu’elle « savait » depuis 2009.  Qu’aurait-elle pu faire ?

Voici l’article que j’aurais écrit si j’avais eu les informations de Caroline.

«  Alerte aux jeunes femmes musulmanes : les prédicateurs peuvent aussi être des prédateurs sexuels.

Je m’adresse aujourd’hui aux femmes et adolescentes qui pensent pouvoir faire une confiance aveugle à des hommes reconnus comme autorités en matière de religion islamique.

Depuis que je publie sur les mouvements religieux « intégristes » en général, j’ai eu connaissance de nombreux cas de personnes dont la conduite est aux antipodes de la morale sexuelle qu’elles prônent.

 

« Quand je fais le bilan de tous les prédicateurs intégristes, chrétiens ou islamistes sur lesquels il m’est arrivé d’enquêter, je ne crois pas être tombée une seule fois sur un homme menant une vie sexuelle équilibrée, ou simplement conforme à ce qu’il prêchait. Le monde regorge de télévangélistes homophobes ayant des relations homosexuelles, de prêtres pédophiles et de prédateurs sexuels islamistes. »

Concernant les imams ou auteurs musulmans, «  ce dont je peux témoigner, c’est [des] récit[s], précis et terrifiant, (…) de quatre femmes que j’ai rencontrées.

Elles m’ont chacune raconté des récits relevant du même scénario. Admirant un prêcheur de l’islam, elles lui demandent conseil. Il les reçoit en privé, seul. Et là, il les agresse sexuellement physiquement et verbalement.

« Une première femme m’a contactée pour me dire ce qu’elle avait vécu. (…) Au début, je n’ai pas répondu. Ses écrits devenaient précis. Pour en avoir le cœur net, j’ai fini par la voir. Elle m’a montré des SMS puis des photos édifiantes. Elle m’a également mise en relation avec d’autres filles. Toutes avaient vécu à peu près la même histoire. Une demande de conseil religieux transformé en relation sexuelle compulsive, parfois consentie, souvent violente et très humiliante, avant de finir en menaces. L’une d’elles avait subi un traitement pouvant faire l’objet d’une plainte. »

« Des victimes ont commencé à me contacter. Je les ai rencontrées. Elles m’ont montré des photos explicites et raconté des horreurs »

Il m’est impossible de révéler le nom de la personne dont les jeunes femmes m’affirment avoir été victimes.

L’une des femmes m’a raconté des « faits tombant sous le coup de la loi ». Je l’ai accompagnée chez un juge mais elle craint de porter plainte.

Une telle crainte est bien compréhensible.

Les féministes défendant des femmes victimes de violences savent combien les risques pour les victimes qui portent plainte sont réels. Mais nous savons aussi que pour faire reculer ces crimes, il faut que des femmes agissent devant les tribunaux.

Peut-être ces femmes musulmanes victimes se croient elles coupables, seules dans leur situation.

Mais je suis convaincue que d’autres cas existent parmi les musulmanes voilées ou non, qui cherchent de l’aide auprès des imams « intégristes ».

Je lance donc ici un appel à ces femmes. Ne restez pas isolées, ne vous défiez pas de la justice « mécréante ». Vous ne le ferez pas seulement pour vous-mêmes mais pour les autres victimes, pour éviter que d’autres soient victimes.

En tout état de cause, pour une fois, je jouerai donc les duègnes et vous recommanderai la même conduite que … les intégristes : ne restez pas seules avec des hommes « religieux », même si leur réputation est les meilleures qui soit, ne leur faites pas une confiance aveugle. » 

Pourquoi aurais-je écrit ceci ?

Il est très difficile d’agir pour protéger les victimes de violence sexuelles, sans risquer de créer des difficultés encore plus grandes pour elles, et d’être attaqué soi-même.

Les militantes féministes et avocats qui aident des femmes dans ces situations savent combien des représailles en tout genre, notamment sous forme de plainte pour dénonciation calomnieuse, sont fréquentes et violentes.

Que peut-on ou doit-on faire ?

La dénonciation de crime est un devoir.

Selon l’article 434-1 du code pénal,  «  Le fait, pour quiconque ayant connaissance d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets, ou dont les auteurs sont susceptibles de commettre de nouveaux crimes qui pourraient être empêchés, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

Sont exceptés ( …) »

Caroline affirme sur RTL le 30 octobre :

« J’ai croisé plusieurs femmes qui m’ont fait des récits précis et glaçants dès 2009. »

« L’une d’elles, ce qu’elle m’a racontée relevait clairement de la justice et je l’ai présentée à un juge pour qu’elle puisse éventuellement porter plainte. Mais cette personne a été clairement intimidée, menacée. Elle m’a fait savoir qu’elle ne pouvait pas, qu’elle ne se sentait pas d’aller au bout. Et moi, en conscience, je ne pouvais pas pousser quelqu’un à marcher sur ce chemin sans en avoir la force ».

Caroline sait parfaitement manier l’ellipse et l’ambiguïté. Ses affirmations ici sont tout sauf suffisamment précises pour que l’on sache, ni si la femme qu’elle a « présentée » à un juge était victime d’un crime ou pas, ni si les autres l’avaient été ou pas. Caroline affirme avoir vu SMS et photos, mais… de quoi précisément ? De faits constituant un crime ou seulement un délit ?

Impossible donc de savoir si elle a respecté la loi ou pas, et de toute façon s’agissant de faits de 2009 il y aurait prescription, encore que…

Mais les justifications que Caroline donne pour s’en être tenue là sont lamentables.

La première parait aller de soi : « en conscience, je ne pouvais pas pousser quelqu’un à marcher sur ce chemin sans en avoir la force », « Ma conscience refusait de la pousser sur un chemin dont je craignais qu’elle ne sorte déchiquetée. »

Dans la phrase de Caroline, l’expression «  en conscience » prête ici réellement à rire très jaune. J’y reviendrai.

Ne pas pousser une femme en particulier à une démarche trop destructrice pour elle au nom d’une cause, est bien normal. Le livre de Samantha Geimer, (voir ici :  http://elisseievna-blog.blogspot.fr/2013/11/a-lire-samantha-geimer-victime-de-roman_10.html ),  victime de Roman Polanski montre combien l’acharnement judiciaire et médiatique contre le cinéaste a été opéré contre sa volonté et lui a fait à elle beaucoup de mal.

Mais Caroline pouvait lancer un appel général aux femmes musulmanes, admiratrices et confiantes dans des hommes moralistes.

 Caroline Fourest devait elle ou pouvait-elle parler nommément de Tariq Ramadan, ou, ce qui revient strictement au même, donner suffisamment d’indications pour le lecteur ou la lectrice puisse savoir qu’elle parlait précisément de lui.

Tariq Ramadan aurait pu la poursuivre en diffamation, elle aurait pu en prendre le risque si elle avait des preuves telles que SMS et photos, mais cela aurait pu être dangereux aussi pour les éventuelles (respectons la présomption d’innocence) victimes de cet homme.

En effet, Caroline n’aurait eu que le choix suivant.

Soit de ne pas fournir la preuve de ses affirmations et risquer d’être condamnée, ce qui aurait du coup rendu Tariq Ramadan éventuellement ( s’il l’est) encore plus dangereux (s’il l’est, respectons la présomption d’innocence).

Soit fournir ces preuves, SMS et photos, ce qui supposait l’accord des victimes et revenait probablement à lui révéler leur identité.

Par contre elle pouvait écrire une mise en garde générale : elle pouvait fort bien déclarer avec un certain nombre de détail les situations dans lesquelles s’étaient trouvées les femmes qui étaient venues la trouver, afin que d’autres puissent détecter les signes d’alerte et reculer à temps. Mais non…

A quoi a-t-elle pensé alors ?  « J’avais suffisamment d’éléments à charge démontrant la duplicité de Tariq Ramadan pour ne pas aller sur ce terrain-là. », écrit-elle dans Marianne.

Elle avait de quoi écrire : c’est dans la boite, clap de fin, pourquoi s’embêter plus ? Pourquoi chercher plus à prévenir ou empêcher d’autres violences ? Penser aux autres, quelle drôle d’idée.

Vous l’avez entendue prononcer le mot : « conscience » ?

Elle ne pouvait « en conscience » pousser des femmes à s’exposer aux représailles de Tariq Ramadan…

Dans l’interview donnée à RTL, et ses articles sur l’affaire, Caroline ne cesse de revenir sur le degré de danger auquel s’expose une personne s’opposant aux Frères Musulmans.

« Les victimes savent que leur parole sera mise en doute et quand vous êtes dans le cas de Tariq Ramadan, vous savez que, en plus, il y aura tout son réseau qui est l’un des plus redoutables dans l’islam politique »

« Dès que quelqu’un s’oppose à lui, tout son public, antisémite, violent et haineux, crie au complot ».

« . Je suis bien placée pour connaître la violence des réseaux des Frères musulmans quand on tient tête à « frère Tariq ».

Un point mériterait d’être éclairci : si ces réseaux sont si dangereux, comment se fait il que Caroline écrive, en guise de justification, qu’elle a fait appel… à ses lieutenants ?

« Depuis 2009, je savais qu’il menait aussi une double vie (…). Pourtant, je n’ai pas pu l’écrire. Les faits les plus graves ne pouvaient être révélés sans preuves solides, sans qu’une victime porte plainte. (…). Mais j’ai alerté des confrères et même des lieutenants de Ramadan. Rien ne se passait. »

Rien ne se passait grâce aux lieutenants de Ramadan. Sans blague…

En tout cas, on se frotte les yeux et les oreilles. Si ces réseaux sont si dangereux contre des musulmans eux-mêmes, alors au nom de quelle information si importante du public, pour que Caroline a-t-elle la même année, révélé au public le nom d’un auteur juif écrivant sous pseudonyme sur Tariq Ramadan ? Ignore-t-elle qu’elle pouvait ainsi faire encourir à ladite personne le sort prévu par le coran sourate 9 verset 30 (Les Juifs … qu’Allah les anéantisse !).

Pouvait-elle l’ignorer alors qu’elle avait elle-même en 2005 relaté comment Ayaan Hirsi Ali s’était opposée à la publication des noms des actrices du film «  Submission » et du nom du réalisateur, Théo Van Gogh, parce qu’elle ne voulait, elle Hirsi Ali, pas avoir leur mort «  sur la conscience » …

Caroline parle des dangers face à certains militants de l’islam quand il s’agit pour elle de se valoriser en affirmant qu’elle les affronte – fort relativement d’ailleurs puisqu’elle défend « l’islam » contre « les racistes » -, mais elle les minimise, les présente comme un petit rien du tout, quand elle y expose autrui. Tout est affaire de perspective. Avoir la conscience schizophrénique aide à penser en avoir une sans doute.

La manière dont elle s’est conduite envers d’autres jeunes femmes, les deux fondatrices des FEMEN réfugiées à Paris, Alexandra Schevchenko et Oksana Chatchko, (conduite racontée par le journaliste Olivier Goujon dans un livre qui vient de paraitre « Femen, histoire d’une trahison », édité par Max Milo), fait se demander si Caroline a seulement une idée du sens du mot Conscience.

Voir mon article sur ce livre ici :

http://elisseievna.blogspot.fr/2017/10/femen-le-livre-d-olivier-goujon-sur-les.html

Elisseievna

NB : les passages entre guillemets dans le texte en rouge sont des citations d’articles de Caroline Fourest sur cette affaire

Print Friendly, PDF & Email
Share

63 réponses à “Voilà ce que j’aurais écrit en 2009 si j’avais eu les informations de Caroline Fourest”

  1. Anne-Marie G dit :

     » Quand je fais le bilan de tous les prédicateurs intégristes, chrétiens ou islamistes sur lesquels il m’est arrivé d’enquêter, je ne crois pas être tombée une seule fois sur un homme menant une vie sexuelle équilibrée, ou simplement conforme à ce qu’il prêchait. Le monde regorge de télévangélistes homophobes ayant des relations homosexuelles, de prêtres pédophiles et de prédateurs sexuels islamistes. »
    Mais vous avez oublié les rabbins dans votre énumération. J’ai pourtant eu vent de scandales concernant des rabbins. Exemple ?
    http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/circonciseur-soupconne-de-viol-la-communaute-juive-regrette-l-omerta-24-07-2017-7154409.php

    • Dédénembrouillepas dit :

      …les chrétiens ne représentent plus que 2% de la population en Israël, quasiment comme en Turquie…Mais qui se demande ce qu’ils sont devenus ? Hé bien ils ont fui la haine à leur encontre, bien sûr ! Bethléem, qui compte une communauté de 11 000 chrétiens. Dans cette ville où est né Jésus, 86 % de la population était chrétienne en 1950, selon le magazine en ligne The Times of Israël. « Aujourd’hui, les chrétiens ne représentent plus que 12 % des habitants »….

    • Elisseievna dit :

      Ce ne sont pas mes propos mais ceux de caroline.

      • Dédénembrouillepas dit :

        …dont acte…mais c’est dommage quie vous n’ayez pas précisé que caroline est finalement vachement partiale…sauf contre les chrétiens qu’elle n’hésite pas à amalgamer aux musulmans (alors que l’on peut bien davantage « et plus facilement amalgamer musulmans et juifs..en terme de proximité rituelle et de langue). Bonne semaine.

  2. Vent d\'Est, Vent d\'Ouest dit :

    @ Eliseseievna
    Je viens de visionner la vidéo. À vomir. Je souhaite aux ex-co-fondatrices sincères du mouvement originel des Femen de touver leur voie juste et que le Ciei les protège ! Merci à l’auteur de l’article ci-contre, je pense que je vais me procurer ce livre riche certainement d’enseignements sur les pratiques de CF alliée à IS. Au passage, je salue les deux journalistes, l’une de l’Obs, l’autre de Lui – des vrais, ceux-là, au moins en cette circonstance – qui avaient alerté mais malheureusement restés inaudibles car recouverts de voix tonitruantes de leurs malhonnêtes confrères.

  3. MAAG dit :

    Une putasse bobotisante….

  4. patito dit :

    et si au lieu de nous baratiner elle disait tout simplemnt qu’elle ne pouvait pas parler parce qu »elle était bloquée par sa haine de la droite patriote

  5. Mille dit :

    Conclusion : tous des dégénérés ces agresseurs
    http://numidia-liberum.blogspot.fr/2017/05/arabie-saoudite-un-cheikh-salafiste.html

    en voyant sa photo je songe,heureusement qu’elle n’ y a mis le nez, si l’âne avait pété ?????,

  6. dufaitrez dit :

    Après envoi, je remarque le NB…
    Mais les Féministes, dont vous êtes, n’ont jamais été claires sur l’islam et plus généralement sur les Hommes…

  7. dufaitrez dit :

    Après ce trop long article lu en diagonale, j’ai cru comprendre que Vous aviez aussi recueilli des témoignages… Comme Fourest ? Alors ???

  8. lucide dit :

    Ce qui est évident, c’est qu’il est difficile de faire face à des menaces qui peuvent se réaliser.
    Le salaud est quelqu’un qui n’a pas froid aux yeux, qui sait qu’il bénéficiera de protections dans son milieu et que les actes de vengeance seront exécutés.
    D’autre part, la justice est longue et coûte très cher. Cela a un impact EPUISANT.
    IL Faut réellement une grande force d’âme et n’avoir pas peur éventuellement d’être agressée et peut-être d’en mourir.
    Quand on n’est pas un SALAUD, on mésestime ce dont est capable un SALAUD qui ne pratique pas le sentiment de culpabilité, mais qui pratique surtout celui de la TOUTE PUISSANCE.
    Est-ce que notre société est arrivée au STADE D’HUMANITE nécessaire pour exercer la protection de ces victimes?

  9. Parlervrai dit :

    Mais qu’elles se fassent violer ! Et qu’elles ne portent pas plainte, ça fera des économies pour le citoyen.

  10. patphil dit :

    que cette dame se rende compte de sa duplicité
    quant à moi, elle ne m’intéresse pas!

  11. Marie dit :

    Merci Élise vous êtes toujours très pertinente, percutante. Je n’ai pas non plus compris le silence de C. Fourest qui semble l’avoir selectif.

  12. justOK dit :

    bravo. Belle mise au point et à l’index de la journaleuse Fourest qui n’a pas même fait le minimum pour aider victimes et futures victimes de tutric ramaqueue et consors….!

  13. Dédénembrouillepas dit :

    Article trèèèèèèèsssss trèèèèèès fâcheux, qui ne tape que les chrétiens et les musulmans.
    Facile, ridicule, décevant de la part de Elisseievna !
    Car les juifs intégristes et mythomanes, aussi, cela existe aussi !

    • BALT dit :

      Exact. Je connais bien le milieu Juif. Mais les rares spécimens qui se comportent mal sont rapidement mis à l’index par leur communauté. Et, c’est tant mieux. Dernièrement, il y a même un rabbin qui s’est vu refuser l’accès des synagogues à Paris sur une simple rumeur. Vous avez raison, il faut se méfier de tous les intégristes.

    • la rebelle dit :

      tu fais partie des fans de « la carotte line fourest « que tu la défends? cette femme tape sur tout ce qui refuse l islam et ensuite vient nous dire «  » » » je savais que » » je crois dédé qu au contraire tu embrouilles tout

      • Dédénembrouillepas dit :

        Faire le choix partial de casser du sucre sur les chrétiens AVEC les musulmans, voilà l’embrouille pas nette de ce billet ci. J’accuse donc à juste titre, il n’est pas acceptable de mélanger le satanisme islamique (pale copie de judaïsme récupérant le Christ pour en faire un petit prophète de passage) avec la lumière du Christ, ce n’est pas net et pas joli joli. Je m’offusque.
        Pour les évangélistes , j’espère que les lecteurs liront le bouquin fabuleux de Jean-Luc Trachsel
        http://premierepartie.com/livres/jean-luc-trachsel-dans-les-coulisses-d-un-miracle.html)
        Grâce aux « féministes » (quel affreux mot), je découvre que féministe = homosexualité alors que je croyais qu’il s’agissait de libération du carcan patriarcal.

    • madeleine dit :

      Mais les Juifs t’emmerdent, pitoyable imbécile !

      • Dédénembrouillepas dit :

        ..merci, ou comment, en une phrase courte et concise, comment se discréditer et sa communauté ?? Vous vous fourvoyez.

  14. Shadow dit :

    L’article 434-1 du code pénal fait obligation à chacun de dénoncer aux autorités judiciaires un ou des crimes qui se sont produits afin d’éviter leur réitération. Il est aussi un fondamental en Droit qui veut : « Que nul ne peut plaider par procuration », c’est à dire en lieu et place de la victime elle-même. D’autre part, on vous opposera la présomption d’innocence. Il faut rajouter à cela qu’aujourd’hui, il existe les nouveaux modes alternatifs de règlement des conflits où afin d’éviter l’infamie à un transgresseur, on vous imposera des pourparlers transactionnels, que vous soyez d’accord ou non ! J’invite chacun à regarder la loi FAUCHON de 2000 où, pour la 1ère fois, il y a confusion entre le pénal et le civil Ce qui impose à la victime d’apporter le fardeau de la charge de la preuve.

  15. Allobroge dit :

    Un appel de FOUREST ? Mais cela eut fait le jeu de qui vous savez, or il n’en est pas question ! Le danger ce n’est pas l’islamisme qui tue mais le FN patriote !

  16. Joël dit :

    Conclusion, si elle était de la droite fâcheuse, elle serait déjà mise en examen. Mais ouf ! elle est de gauche et elle a de bonnes copines dans le milieu.

  17. Odysseos dit :

    On dirait que vous avez tenu compte de mes remarques sur un autre article de RL, où j’avais exposé les raisons qui empêchaient objectivement CF de dénoncer explicitement ces affaires, et qu’on ne pouvait donc le lui reprocher. Raisons que vous avez exposées : diffamation et dénonciation calomnieuse d’un crime imaginaire.

    Désolé, mais je continue à objecter sur votre nouvelle proposition. Pas que je tienne particulièrement à défendre CF, Il y a beaucoup de procès que l’on peut lui faire à juste titre, mais sur cette affaire je trouve votre mise en cause vraiment trop faible et injustifiée.

    Vous proposez maintenant de contourner la difficulté en restant dans le vague et les généralités : je vous réponds, à quoi cela aurait-il servi?

  18. Odysseos dit :

    On dirait que vous avez tenu compte de mes remarques sur un autre article de RL, où j’avais exposé les raisons qui empêchaient objectivement CF de dénoncer explicitement ces affaires, et qu’on ne pouvait donc le lui reprocher. Raisons que vous avez exposées : diffamation et dénonciation calomnieuse d’un crime imaginaire.

    Désolé, mais je continue à objecter sur votre nouvelle proposition. Pas que je tienne particulièrement à défendre CF, Il y a beaucoup de procès que l’on peut lui faire à juste titre, mais sur cette affaire je trouve votre mise en cause vraiment trop faible et injustifiée.

    • Odysseos dit :

      Et on imagine sans peine le lynchage médiatique qui aurait eu lieu, « CF est islamophobe et raciste », etc.

      Le tout pour une efficacité absolument nulle: à quoi sert un « avertissement » aussi vague? C’est comme dire « attention quand vous êtes avec un homme, il peut vous violer ». Ca ne mange pas de pain, et ne vous aide en rien pour savoir quelle conduite tenir dans une circonstance précise.

      Et bien sûr les victimes potentielles ne vous croiraient jamais, elles vous soupçonneraient de malveillance et de médisance, de dénigrement, jusqu’à ce que cela leur arrive et qu’elles soient en situation de comprendre de quoi vous parliez et que ce n’était pas dans le vide, qui donne enfin le sens de ce discours. Mais avant cela, il est juste incompréhensible.

    • Odysseos dit :

      Vous proposez maintenant de contourner la difficulté en restant dans le vague et les généralités : je vous réponds, à quoi cela aurait-il servi?

      Dans l’ignorance des faits qui motiveraient un tel article, et de qui on parle précisément, un lecteur ne pourrait y voir qu’une attaque gratuite et sans preuves contre l’islam, et une diffamation générale envers ses figures de proue pour le discréditer, un procès d’intention. En effet, le sens d’un tel article ne pourrait être saisi que si on en a les clés et qu’on en connaît les dessous. Tel quel, il ne dit rien ou des banalités, et a l’air d’une charge gratuite

      Charge qui serait aussitôt dénoncée et poursuivie par toute la bien-pensance anti-raciste, LICRA, LDDH etc, ainsi que par le CCIF.

    • limone dit :

      j’ai écrit la même chose sur un article de RL , avec un autre auteur .. qui n’a pas passé mon message car je n’allais pas dans son sens sans doute … je disais que l’on peut signaler un cas si il s’agit d’un enfant ou d’une handicapée mentale, mais pas se substituer à une victime pour la dénonciation ..c’est ainsi ..j’ai eu à faire à un cas d’une autre nature, et j’ai soutenu la personne mais pas fait les démarches à sa place car elle avait des enfants qui auraient pu me le reprocher, si il lui était arrivé quelque chose..mais je l’accompagnais dans ses démarches..les personnes sont des adultes .. parce que au fond comme CF est allée voir un juge, peut être , pendant que l’on y est, je juge aussi aurait dû porter plainte !!! peut être que CF en effet, pouvait dire vaguement lors d’un

      • elisseievna dit :

        Limone, chaque situation est différente, et il y a plusieurs moyens d’agir, de signaler pour permettre ou encourager des enquêtes (les policiers peuvent en faire d’office), qui aideront ensuite les victimes.

  19. Odysseos dit :

    Dans l’ignorance des faits qui motiveraient un tel article, et de qui on parle précisément, un lecteur ne pourrait y voir qu’une attaque gratuite et sans preuves contre l’islam, et une diffamation générale envers ses figures de proue pour le discréditer, un procès d’intention. En effet, le sens d’un tel article ne pourrait être saisi que si on en a les clés et qu’on en connaît les dessous. Tel quel, il ne dit rien ou des banalités, et a l’air d’une charge gratuite

    Charge qui serait aussitôt dénoncée et poursuivie par toute la bien-pensance anti-raciste, LICRA, LDDH etc, ainsi que par le CCIF.

  20. Odysseos dit :

    Le tout pour une efficacité absolument nulle: à quoi sert un « avertissement » aussi vague? C’est comme dire « attention quand vous êtes avec un homme, il peut vous violer ». Ca ne mange pas de pain, et ne vous aide en rien pour savoir quelle conduite tenir dans une circonstance précise.

    Et bien sûr les victimes potentielles ne vous croiraient jamais, elles vous soupçonneraient de malveillance et de médisance, de dénigrement, jusqu’à ce que cela leur arrive et qu’elles soient en situation de comprendre de quoi vous parliez et que ce n’était pas dans le vide, qui donne enfin le sens de ce discours. Mais avant cela, il est juste incompréhensible.

  21. Aguirre dit :

    Ce qui est étrange dans le comportement de notre chère Caro, c’est que visiblement elle n’en a pas touché mot à ses nombreux collègues journalistes… Car enfin, devant une telle info, n’importe quel journaliste sérieux et honnête aurait mené sa petite enquête, non ?
    … A moins qu’un journaliste sérieux, honnête et de gôche, ça n’existe pas ? Oh non, ce serait trop vilain !

  22. Anne Lauwaert dit :

    Si vous dénoncez un prêtre catholique vous ne risquez pas d’être égorgé. Dans d’autres communautés l’atteinte à l’honneur d’un de ses membres peut vous coûter un crime d’honneur.

  23. Dominique Latendresse dit :

    Avec les idéologues , quand ça ne rentre pas dans la bouteille de leur idéologie , ils mettent de côté et comptent cela pour très peu .

  24. Spipou dit :

    Je viens de regarder la vidéo avec Sacha, et j’étais éberlué ! J’ignorais totalement tout ça !

    Merci encore.

    • elisseievna dit :

      Il y a vraiment de quoi être éberlué, même quand on sait que ce qui se passe dans le mouvement féministe ne vaut pas forcément mieux que ce qui se passe dans d’autres cercles.

  25. Spipou dit :

    Merci pour le livre sur les Femen ! Je ne le connaissais pas.

    • Dominique Latendresse dit :

      Les Femen , il faut savoir . C’est un groupe subventionné par Soros . Une des ses fondations comme Black Lives Matters, Open Borders , Refugees Welcome , Media Matters etc….

  26. RODRIGUE dit :

    Chère Madame,
    Au passage, tous les prêtres Catholiques ne sont pas des pervers ou des pedophiles! S’il y en a, et c’est vrai, ils sont systématiquement traînés devant la justice, ce qui est parfait!
    Le Catholicisme ne prône pas la pedophilie, le viol, l’asservissement de la femme devant le musulman mâle! L’islam, oui et c’est la principale différence!
    Tout est écrit dans leurs textes dits sacrés et dont ils sont source de foi et obéissance !
    Il n’y a rien de bon dans l’islam, tout est à jeter définitivement dans les poubelles de l’histoire y compris mahomet, le tueur, voleur, violeur, pedophile et assassin, en bref, l’antipode du Christ qui lui a apporté la Paix, la laïcité, l’amour du prochain, le respect d’autrui y compris de son ennemi ( ce que perso je ne sais pas faire )

    • elisseievna dit :

      NB : les passages entre guillemets dans le texte en rouge sont des citations d’articles de Caroline Fourest sur cette affaire.

      • Johan dit :

        J’ai pu lire les résultats d’une étude étasunienne sur le sujet des prêtre pédophiles. Cette étude a été faite par des chercheur qui ne sont pas catholiques.
        Résultat : il n’y a pas plus de cas de pédophilie chez les prètres catholiques que dans le reste e la population masculine, pas plus en tout cas que chez les hommes mariés.

      • Johan dit :

        Par contre il est évident qu’une campagne a été organisée pour nous faire croire le contraire.

    • elisseievna dit :

      j’ai écrit « au plus près » de ce qu’elle aurait pu écrire avec les informations et les idées qu’elle a

    • Elisseievna dit :

      PS: je ne pense pas que l’islam soit l’empire du mal et que tout y serait à jeter, ce serait trop simple et irréel.

      • montecristo dit :

        Essayez donc de faire le tri entre ce qui est bon et ce qui est « à jeter » dans le Coran ? … Ils se chargeront très vite de vous apprendre que vous venez de dire une grosse bêtise !

        • elisseievna dit :

          démontrez nous cela …

          • montecristo dit :

            Pas difficile ! Un Imam du Soudan a proposé en 86 de jeter les Sourates qui ne servaient à rien ! Devinez ce qu’il advint ? Il a été pendu …

          • elisseievna dit :

            il n’a pas exactement proposé cela ..
            mais pour moi, ce qu’il faut c’est arrêter de prendre les textes de l’islam comme norme supreme , et cela
            ne necessite aucunement de tout rejeter de ces textes et réflexions

          • victoire de Tourtour dit :

            « Réflexions » ? Ah bon ,ça a dû m’échapper…

      • Daniel Boutonnet dit :

        Je crains hélas qu’il n’y ait pas grand chose de positif dans l’islam. 1400 ans d’histoire ont amplement démontré sa nocuité absolue.

      • JILL dit :

        Dès lors que vous ne pouvez pas dissocier le bien du mal;l’islam est un tout ;il faut alors rejeter le tout .