Voile et laïcité : Macron a besoin de quinze jours pour savoir quoi dire…

Publié le 30 octobre 2019 - par - 14 commentaires - 939 vues
Share

Emmanuel Macron ne prendra la parole qu’à la mi-novembre sur les questions du voile islamique et de la laïcité car il souhaite, dit-il, prendre le temps pour s’assurer que l’on sorte de la confusion qui règne sur ces questions. On remarquera qu’à peine trois semaines après l’attentat majeur de la préfecture de police, l’agenda du président de la République s’est laissé déterminer par l’activisme islamiste du CCIF. La priorité n’est plus à la lutte contre l’islamisme qui tue policiers et civils, elle n’est plus à la « vigilance citoyenne » appelée de ses vœux, laquelle, soit dit en passant, y est peut-être pour un peu dans l’épisode de la femme voilée du conseil régional. D’autant plus que la finesse des critères de radicalisation énoncés par l’inénarrable Castaner ne pouvait que contribuer à aiguiser le discernement citoyen sur ces questions.

Mais essayons d’imaginer de quelle confusion notre Président philosophe envisage de nous extirper. S’agit-il de celle qui consisterait à ne faire aucune distinction entre musulmans, islam et culture musulmane ? Ou bien de celle qui mélangerait allègrement pratique apaisée d’une tradition et adhésion fanatique à une idéologie politisée ? Ou bien encore celle qui prétendrait trouver dans l’histoire de l’islam une justification des événements qui ensanglantent notre pays depuis 2012 ? À moins qu’il ne s’agisse de la confusion crasse qui irait jusqu’à supposer que l’état social et culturel des 57 pays de la coopération islamique mondiale pourrait avoir quelque chose à voir avec un corps de doctrine constitué qui met ces pays dans l’obligation de ne pas reconnaître la déclaration universelle des droits de l’homme et de ne souscrire qu’à une déclaration universelle des droits de l’homme en pays musulmans ? Ne faisons pas de procès d’intentions et attendons patiemment que notre Président vienne nous éclairer, nous sortant des ombres projetées de notre ignorance et de nos préjugés.

Cela nous sera d’autant plus facile qu’aucun sentiment d’urgence ne devrait tarauder nos concitoyens occupés qu’ils sont à préparer les fêtes de Noël, pardon, les fêtes de fin d’année. Personne ne pourrait en ces circonstances oser demander les signes d’une action concrète et efficace. Le maintien en place de l’imam de Gonesse, mentor d’un Mickaël Harpon sera bien sûr interprété comme le gage donné à un Président philosophe au temps de réflexion qui lui est indispensable pour nous sortir des brumes populistes qui pourraient embuer notre discernement. Ce seront d’ailleurs les mêmes brumes aveuglantes qui pourraient nous faire envisager que la doctrine et la biographie de Mahomet pourrait expliquer quelque chose des actes  d’un djihadiste alors qu’a contrario le passage à l’acte du vieil homme de Bayonne ne serait dû qu’à sa ferveur pour Éric Zemmour comme semblent déjà nous le suggérer de nombreux faiseurs d’opinion. Attendons donc la mi-novembre et surtout, n’allons pas penser que l’inaction d’un Président qui prend le temps de la réflexion philosophique pourrait donner envie à certains citoyens confus et embrumés de passer à une action coupable et désordonnée.

Roland Delabarre

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
POLYEUCTE

Inutile qu’il parle ! Il a déjà tout dit !
Pas de Culture Française, le Voile, il s’en fout, il choisit Bellatar, supprime les stats, etc…
« Le Parti de l’Etranger » comme disait Chirac !

Sakhado

L’on doit juger les hommes moins par ce qu’ils disent, que par la façon dont ils le disent ; et souvent même, moins par leurs paroles que par leur silence

meulien

Des ses debuts,la republique a su se montrer impitoyable envers l’eglise catholique. Le 27 mai 1792,4 000 pretres sont deportes,evitant d’etre guillotines.En 1796,1448 pretres francais et 8 295 pretres belges sont envoyes au BAGNE de cayenne. 50 000 religieux et religieues sont obliges de s’exiler, De 1879 a 1914,les catholiques sont exclus de tous les gouvernements,et aujourd’hui,la republique est incapable de resoudre un simple probleme de voile!!!

PIstou

Rajouter de toute façon il fait toujours le contraire de ce qu’il dit .

PIstou

Quinze jours pour réfléchir aux conneries qu’il dira du pur moncon.

Énée

Il est minable ce Macron…

Marnie

Depuis le début nous avons pu constater que Macron était en marche vers la destruction de notre pays, nous emmenant de force avec lui. Résistons !

Versaline

Tous ces politiques et cela depuis des décennies ont toujours été déconnectés de la réalité, vivant dans leur monde de bisounours ils ne voient pas la poutre qui est dans leurs yeux… Nous paierons très chers la frilosité avec laquelle ces politiques gouvernent notre pays ! Ce sont des pleutres et des traitres qui ne pensent aucunement au bien de la Nation et de ses concitoyens, parce qu’il y a qu’une seule chose qui les intéresse : c’est leur réélection, par tous les moyens quels qu’ils soient. Gouverner c’est prévoir, anticiper, mais leur idéologie est avant tout la compromission et la soumission, donc c’est bien de la trahison… Et à votre avis que fait-on aux traitres ? Je vous laisse le libre choix de la sentence !

a.hourquetted'are

Roland Delabarre, vous nous communiquez des idées qui ont mûri dans votre tête depuis un moment…au bout de trois lectures, je n’ai pas saisi le fond de votre pensée.
C’est dommage, car il est toujours agréable de lire un patriote.Relisez vous avec un regard neuf, une phrase qui fait cinq lignes, vraiment…
Macron tarde à résoudre le problème car il ne sait pas comment faire!

Roland Delabarre

Disons qu’apprendre à manier l’ironie pour les patriotes qui ne veulent pas tomber à pieds-joints dans les pièges tendus par les bien-pensants. Après pour les phrases de cinq mots, il y a les modes d’emploi d’aspirateur.

Roland Delabarre

Disons qu’apprendre à manier l’ironie peut-être utile pour les patriotes qui souhaite ne pas toujours tomber à pied joints dans les pièges tendus par l’adversaire. Après pour les phrases de cinq mots et moins, il y a le mode d’emploi d’aspirateur qui est pas mal. Twitter aussi.

JCML

Je me demande si parfois, au lieu de l’ouvrir, il ne devrait pas la fermer !

patphil

macron, comme à son habitude prépare un discours vide de sens qui ne sera bien sur suivi d’aucun effet , le déni de réalité !

Marre

Marine pas mieux mais je voterais RN faute de mieux