Vol Marrakech-Nice : une agression raciste avec l’alibi anti-raciste

Publié le 27 août 2014 - par - 3 518 vues
Traduire la page en :

http://www.nicematin.com/nice/coups-de-poing-a-latterrissage-dun-vol-marrakech-nice.1878433.html

L’atterrissage est toujours un moment mouvementé pour la plupart des passagers. Qu’ils soient impatients de découvrir leur lieu de vacances ou déjà sous pression quand ils en reviennent, à peine l’avion stabilisé et la passerelle arrimée, ils ont hâte de récupérer leurs bagages dans les casiers au dessus des têtes. Mais enfin, tout le monde devant sortir, chacun, en principe, fait preuve de patience. Mais il arrive qu’une situation aussi anodine qu’inévitable dégénère.

RI7racismevictimes et coupablesRobert, 61, ans n’est pas prêt d’oublier sa mésaventure survenue dans l’avion Royal Air Maroc effectuant la liaison Marrakech-Nice. Bousculé par une femme pressée, il lui demande calmement d’attendre et tend le bras pour saisir sa valise quand elle s’écrie : »Regarde, il m’a poussé ! ». Sur ce, le sang du mari ne fait qu’un tour et Robert reçoit un coup de poing latéral. Suivi d’un second plus violent en réponse à un spontané : « Vous êtes complètement malade. »

Cette scène qui ne pourrait être que stupide est pourtant une scène de racisme.

Les passagers témoins sont unanimes : le monsieur frappé n’a pas été agressif, c’est l’autre couple qui, d’emblée, a cherché la guerre.

L’autre couple ? Un couple de Français d’origine marocaine  fort sourcilleux se répandant en invectives inconséquentes : «  Tout ça, c’est parce que t’es dans un avion d’Arabes… mais je suis plus Français que toi ! ».

Une chose est certaine, le personnel navigant – qui s’est tenu à l’écart – devait se sentir plus Marocain qu’humains.

A l’heure du vivre ensemble débité sur tous les tons et mis à toutes les sauces en direction des citoyens de France, force est de constater que certains d’entre eux n’hésitent pas à justifier leur comportement intolérable en portant des accusations fantaisistes, mensongères, sans rapport aucun avec les événements, et, dans tous les cas, improuvables. C’est la victimisation des musulmans décrites dans « L’islamisme, le vrai visage de l’islam » par le traducteur et journaliste indépendant, Hamid Zanaz. La recherche du statut de victime – étape importante dans la voie du djihad – conduit à la communautarisation laquelle constitue la machine à fabriquer des islamistes.

http://www.postedeveille.ca/2012/05/reflexions-autour-de-l-islamisme-vrai-visate-de-l-islam-d-hamiid-zanaz.html

Alors, aberrant d’être troublé, effrayé par une telle violence ? Insensé d’être outré par le comportement d’un couple de Français qui, à mots à peine couverts, porte une accusation de racisme pour se dédouaner d’être plus Arabes que Français ?

Cela signifie surtout qu’il est devenu très risqué d’être confronté, même de façon très banale, à des gens de confession musulmane. Des dents cassées pour Robert à la mort pour un refus d’une cigarette ou un simple regard « de travers », c’est le « touche pas à mon pote » dans toute son horreur. L ‘idéologie à la place des individualités. C’est la prise de pouvoir des uns sur la soumission des autres. C’est ne plus pouvoir se parler normalement, s’expliquer « entre hommes » et entre gens civilisés. C’est le contraire du vivre ensemble.

Et la lutte contre le racisme et l’antisémitisme érigée en grande cause nationale par François Hollande en nous clouant le bec enfonce définitivement le clou.

Caroline Corbières

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi