Vont-ils oser mettre en examen Nadia Remadna, pour complaire aux islamistes ?


En France, si l’on est de la police, on peut impunément pénétrer casqué dans une église et en sortir des manifestants, sans aucun égard pour le lieu de culte ainsi profané. Cela s’est passé à Toulouse samedi dernier, mais j’ai vu ça aussi le 25 mai 2019 ; j’en ai été témoin : (voir à 1.30 min.).


https://www.youtube.com/watch?v=Yb-F7UDx6gY
Et l’on ne parle pas là de criminels. Il s’agissait juste de Gilets jaunes venus manifester ; ces mêmes Gilets jaunes qui sont victimes de violences policières inouïes, à tel point que les instances internationales s’en sont émues, en tête l’Onu.
Monseigneur Robert Le Gall, archevêque de Toulouse, pour qui le droit d’asile n’est pas un vain mot – et face à ce que j’appelle une démonstration de haine à peine voilée à l’égard de l’Église –, a rappelé que « que nos églises restent des lieux de paix et d’asile qui doivent être respectés comme tels ».
La police aurait-elle eu cette même audace s’il s’était agi d’une mosquée ? Je ne prendrai pas trop de risques en répondant par la négative.
Pendant ce temps, des Nicole Belloubet et autres Ségolène Royal n’ont pas de mots assez venimeux pour une gamine qui, avec ses mots de gamine, a dit un peu trop honnêtement ce qu’elle pensait de l’islam ; ce qui lui vaut d’être menacée de mort avant qu’une fatwa bien officielle ne lui tombe dessus, qui sait ?! Cerise sur le gâteau, une procédure pour « incitation à la haine » visait Mila, heureusement classée sans suite. Et pour Christine (Tasin) rien n’est classé et le bûcher pourrait lui être promis si, par aventure, le délit de blasphème était rétabli… !
Dernier exploit en date de l’islam conquérant : Nadia Remadna, de la Brigade des Mères, vient de recevoir un « Avis de mise en examen envisagée » pour avoir relayé sur sa page Facebook un reportage en caméra cachée dans un bar de Sevran, et diffusé sur France 2 en 2016, lors du journal de 20H : « Lieux publics. Quand les femmes sont indésirables. » Reportage auquel Nadia Remadna avait participé :
https://www.dailymotion.com/video/x54o8ls
Donc, relayer ce reportage porterait atteinte à la dignité d’une personne que, l’affaire étant en cours, je ne peux nommer dans cet article ? Disons que ce monsieur est musulman et se sent insulté par des images qui démontrent le sexisme décomplexé de sa religion et dont je défie quiconque de me démontrer le contraire.

Les faits se multiplient ainsi à l’envi, qui prouvent que l’islam est en pleine guerre d’usure avec nos libertés fondamentales, aidé en cela par des associations vampiriques et des partis dont certains membres ne dissimulent pas leur dégoût de la France charnelle. On se dit féministes mais on cautionne la soumission des femmes en islam ; on lutte contre le fascisme mais l’on tolère des États qui décapitent des condamnés en pleine rue (Arabie saoudite) ou pendent des homosexuels (Iran) ; on prétend lutter contre l’antisémitisme mais on met hors de cause le bourreau de Sarah Halimi, etc.
Et que fait le pouvoir en place ? Il fait mine de ne rien voir, trop occupé à solder un pays dont il n’a cure. C’est ça d’élire des yuppies apatrides en lieu et place de carrures politiques dignes de gouverner une Nation telle que la France. C’est ça aussi d’accepter la tyrannie des juges d’extrême-gauche…
Tous les ingrédients sont donc réunis pour une conflagration, laquelle ne saurait tarder car la coupe est pleine et le mythe d’un islam de paix semble avoir vécu…
Charles Demassieux

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. Si la loi de 1905 était appliquée, il y a longtemps que l’islam serait interdit en France. Lâcheté et soumission complice des politiques et de la « Justice »…
    Article 35
    « Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s’exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l’exécution des lois ou aux actes légaux de l’autorité publique, ou s’il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s’en sera rendu coupable sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d’une sédition, révolte ou guerre civile. »

    • Et cela n’arriverait plus si cet alinéa était mis en oeuvre :
      Art.37b.  » Le fait pour toute personne, groupe de personnes ou entité, tels que désignés dans les alinéas 37 et suivant, de prêcher dans un lieu de culte, en public, ou dans n’importe quelle endroit, privé ou non, sur le territoire français, afin d’inciter d’autres individus à se rendre coupables d’actes tels que définis dans l’article 37 ci-dessus, rend cette personne, groupe, ou entité, coupable au sens de ce même article, et doit être immédiatement soumis aux mêmes types de poursuites par la justice tels que décrit dans l’article 37.  »
      Ma révision de la déclaration des droits de l’homme & du citoyen mériterait d’être lue et présentée devant le peuple français…
      tu peux juger de cet extrait déjà :-)))

  2. Car il est à prévoir que les doux adeptes de la RATP auront comme il leur est coutume des réactions épidermiques furieuses.*

  3. J’ai découvert récemment, simplement en la lisant, que selon la loi de 1905, et l’article est toujours en vigueur, tout office religieux est ouvert au public, n’importe qui a le droit d’y assister (ceci afin que tout citoyen puisse vérifier que le culte en question respecte les lois de la République et ne contrevient pas à l’ordre public, qu’on n’y tient pas des propos condamnables, séditieux, etc.).
    Or jusqu’aux dernières nouvelles, il me semble que l’accès de la prière à la mosquée est interdit par La Secte aux non-musulmans, ce qui contrevient manifestement à cette loi.
    Ce serait intéressant de se livrer à des « testings »… Mais mieux vaut venir nombreux Et avec un huissier pour constater. Un groupe d’Identitaires aura-t-il les c… de tenter l’aventure?

  4. La Police en uniforme dans une mosquée ? Impensable !
    Un autre en civil pour écouter les prêches ? Interdit par Allah !
    L’Eglise est ouverte à tous vents, la mosquée reste sacrée !
    Sacré Pays !

  5. Les plus islamophobes sont les gouvernants de ce pays que l’on appelle encore la France. Il faudrait essayer de se réfugier dans une mosquée, juste un peu pour voir ce que çà donne, et voir la tronche de la police complètement désorientée. Certain qu’il n’oseraient même pas y entrer ; et puis d’abord, il faut se déchausser . . . .Mais ravager, souiller une église catholique, là, pas de problème ! Au fait, c’est un blasphème çà ? Hummm . . . donc c’est « raciste ».

  6. tout ça c’est par ennui, pour lutter contre l’oisiveté de la justice qui n’a pas assez de vrais dossiers et pas assez de retard dans leur traitement. (rire)

  7. encore une fois ils mettent en examen des islamophobes, jamais les musulmans francophobes, appelant au meurtre de mécréants etc.

    • la police les médias et les politiques de l’occupation nazie, ne critiquaient pas non plus l’occupant, et ceux qui n’étaient pas d’accord étaient des terroristes….si ce n’était aussi inquiétant on pourrait en sourire, mais….

      • Mais… c’est très inquiétant, et je crois même que nous avons largement dépassé le stade de l’inquiétude lorsque nous sommes FRANÇAIS de SOUCHE et PATRIOTES…

Les commentaires sont fermés.