Voter Macron mène à nous laisser bercer d’illusions

Depuis le début de la guerre des USA en Ukraine, la position de Macron est confuse et embrouillée : condamnation de l’intervention russe contre les coups foireux de l’OTAN et soumission à la politique gazière de l’Allemagne toute puissante, hésitations sur l’intégration de la Suède et de la Finlande à l’OTAN !

Depuis sa réélection présidentielle, à quel jeu l’anti-démocrate européiste Macron joue-t-il ?

Après des années de tensions entretenues par les États-Unis en Ukraine et de coups foireux contre la Russie, le président Biden semble se rapprocher du camp occidental depuis le début de la guerre en Ukraine.

Macron a voté en faveur de la résolution de l’ONU condamnant l’intervention russe. Peut-on parler en même temps d’une réelle évolution de la position de Macron ? Il ne le pense pas, mais tout et son contraire…

Macron mène une politique de soumission pour négocier avec l’Allemagne. Macron est totalement piégé. Sa politique dépend entièrement du bon vouloir de l’Allemagne. De ce point de vue, Macron sait qu’il ne peut pas prendre ses distances vis-à-vis de l’Allemagne et des États-Unis. Ensuite, Macron n’avait pas vu venir l’intervention russe en Ukraine, comme tous les pays, à l’exception des États-Unis et du Royaume-Uni.

Macron à la présidence tournante de l’UE a cru que cette guerre était une occasion pour améliorer sa très mauvaise image à l’échelle internationale en devenant un conciliateur inefficace pour passer à la télé. Or, il est évident que Poutine ne veut pas de Macron pour médiateur. Le rêve de Macron d’obtenir le prix Nobel de la paix est donc tombé à l’eau. Il est possible que la Russie accepte demain une sortie de crise avec l’aide d’Israël et de la Chine si la situation devenait ingérable, mais l’intervention russe en Ukraine n’a pas atteint ses objectifs et ce jeu de Macron aux petits pieds n’a pas fonctionné. Or la Russie estime détenir en Ukraine une carte majeure dans sa politique de défense à l’égard des intrigues des Américains et de l’OTAN.

Les États-Unis ont produit des conditions de guerre incroyables à l’égard de la Russie en Ukraine. Et dans ce bras de fer face aux intrigues des Américains et de l’OTAN, Poutine n’avait aucune marge de manœuvre. Malgré cela, son image en Europe a été écornée. Quel profit les Américains cherchent-il à tirer de la guerre en Ukraine ? Les Américains et l’OTAN ont été à l’origine de décennies de crises dans le monde.

Cela explique la capitulation de la France, de l’Allemagne et de l’UE devant les États-Unis en Ukraine.

On constate un effacement de la France qui s’imaginait être une puissance en matière de diplomatie en Méditerranée orientale et dans le monde arabe. Malgré cela, les gesticulations de Macron croient pouvoir améliorer son image à l’étranger. Les gesticulations médiatiques de Macron ont tenté de montrer qu’il n’est pas fâché avec la Russie, car il discute avec Poutine, bien qu’il soutienne et arme en même temps l’Ukraine.

Macron est incapable de trouver une solution pour faire la paix. Poutine n’est pas dans cette optique, ni les Ukrainiens. Pour comprendre l’évolution de la Russie face à l’OTAN et aux Américains, il faut sortir de la médiocrité géo-politique à laquelle nos zélites nous ont habitués dans les démocraties occidentales.

Le régime de Macron 2 est devenu un bateau ivre. Des crises majeures éclateront inévitablement. Aujourd’hui, s’opposer frontalement à la Russie sans aucun moyen de rétorsion militaire est suicidaire.

Que Macron prenne à ce moment-là une posture ambigüe passant pour pro-russe le fragilise encore plus à l’international. Il essaie d’améliorer son image par ses gesticulations médiatiques en période de tension jusqu’à une nouvelle crise. Le système totalitaire de Macron ne peut plus vivre sans crise, interne ou externe.

Utiliser le terme de totalitarisme pour qualifier ce régime peut sembler abusif, mais Hannah Arendt parlait ainsi des systèmes totalitaires : il leur devient impossible de se circonscrire le temps, à chaque crise en succède une autre et ils détruisent même la mémoire des crises dans lesquelles ils ont été impliqués. Pour comprendre la politique de la Russie face à l’OTAN et aux Américains, il faut comprendre que les positions cyniques russes s’inscrivent dans la durée quand les gouvernements de l’Occident changent tous les 4 ou 5 ans.

Thierry Michaud-Nérard

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays

 

image_pdfimage_print

4 Commentaires

  1. la position de macron n’est pas ambiguë, ils dit ouvertement qu’il envoie des armes

  2. Bonjour, Monsieur! « Avec Éric Zemmour: Nous devons reprendre le contrôle de notre pays » dites-vous! Certainement! Mais pour ça, encore faudrait-il que notre armée squelettique en particulier et les Français en général AIENT DES COUILLES pour renverser par la force et par les armes le pouvoir en place: Tout comme l’avaient fait (mais eux, ils en avaient, des couilles!) jadis nos valeureux ancêtres qui, en 1789, (Avec le peuple de vaux et de moutons bêlants dans notre pays devenu un pays de cons: C’est pas demain la veille qu’on leur ressemblera!) renversèrent la monarchie absolue! Bon dimanche!

    • La monarchie absolue est tombée en 1789 en raison de son incapacité à évoluer et à résoudre l’inextricable situation financière (dont l’injustice fiscale entre autre)…
      En 1774 elle avait encore une chance, mais un roi faible et mal formé politiquement à multiplié les erreurs… la première fut de rappeler les Parlements, qui s’opposèrent à toute réforme !

      Une réforme qui aurait pu changer toute notre histoire fut le projet de Louvois, sous Louis XIV donc, d’imposer une « dîme royale » remplaçant tous les impôts existants, et payable par…tous !
      Révolutionnaire non ?

  3. Certains disent que Macron est un Guignol…
    C’est pire ! Une Marionnette à fils qu’il ne maitrise pas !

Les commentaires sont fermés.