Votez, et informez-vous sur la vraie situation de la France

urne-604.jpg

Je suis favorable « au vote obligatoire » avec le « vote blanc » comptabilisé (si aucun des candidats ne retient votre attention) et, pour que la démocratie soit vraiment populaire, dissolution du gouvernement à mi-quinquennat, si le vote « blanc » dépasse les 50%. Cela obligerait l’élu du peuple à tenir les engagements pris avant son élection : dans le cas du quinquennat Macron, par exemple la réforme des retraites, le proportionnelle, la diminution des parlementaires et l’expulsion des OQTF et des demandeurs d’asile rejetés : « aux oubliettes »

Avant d’aller déposer votre bulletin de vote dans l’urne, dans une quinzaine de jours, voici ce que vous devez savoir sur l’Etat de la France, avant de prendre votre décision et cela devrait vous inciter « à aller voter » et non pas « à vous abstenir ! » et à continuer à vous plaindre durant les cinq prochaines années :

Comment avoir une prospérité économique dans le pays qui taxe le plus ses entreprises ? Dans le pays qui pénalise le plus les revenus du capital ? Qui désincite à l’investissement productif ? Comment avoir une prospérité économique dans le pays qui travaille le moins par habitant ? Dans le pays qui préfère faire des chèques aux entreprises et aux ménages plutôt que de baisser les impôts ? Dans le pays qui dilapide la dépense sociale en désincitant au travail ? Dans le pays qui ferme les yeux sur la fraude sociale comme si c’était moins grave que la fraude fiscale ? Comment avoir une prospérité économique dans le pays qui vote loi sur loi, sans prendre en compte vraiment leur impact sur les entreprises et les emplois ? Qui vote des lois comme la loi Climat et Résilience sans afficher l’explosion de taxes qui va en découler ? Comment avoir une prospérité économique quand tout est fait pour que le Parlement ne puisse pas évaluer l’utilisation de l’argent public ? Quand on reproche même leur droit d’amendement aux parlementaires ? Comment avoir une prospérité économique dans un pays qui a renoncé à enseigner les bases de compréhension de la lecture et des mathématiques à 50 % de la jeunesse des quartiers dits sensibles ? Comment avoir une prospérité économique dans un pays qui ne maîtrise plus ses flux migratoires ? Qui ne fait pas respecter son ordre juridique et accepte de facto des centaines de milliers de résidents illégaux qui travaillent de manière non déclarée, soit sur des emplois classiques, soit sur des jobs précaires dans des activités illégales ? Comment avoir une prospérité dans un pays qui n’applique pas l’intégralité des peines, car les prisons sont surchargées ? La réalité de la France, c’est une fuite en avant : le pays qui emprunte le plus, qui taxe le plus, qui dépense le plus, qui ne parvient pas à faire baisser durablement la pauvreté, le chômage, l’insécurité ; un pays dur avec ceux qui respectent les lois et faible avec ceux qui ne les respectent pas. La meilleure méthode pour avoir une bonne vision de la situation ? C’est de comparer. La France est maintenant le 23e pays en richesse par habitant selon le FMI. Les données sont là, sans concession. Elles ne sont ni polémiques ni politiques – elles sont juste l’état de la France, le vrai. Un Français averti en vaut deux. Chaque citoyen doit en avoir connaissance avant d’aller voter.

Mieux que toutes les analyses qui vous sont offertes, la lecture du livre d’Agnès Verdier-Molinié « Le vrai Etat de la France » vous présente le véritable panorama de notre pays et il bien loin d’être satisfaisant :

Nous sommes au 23e rang mondial en richesse par habitant, alors que dans les années 80 nous étions 11e. Sur les 11 pays historiques de la zone euro, seuls l’Italie, l’Espagne et le Portugal sont derrière nous…pour le moment, car l’Espagne rejoint la France actuellement !

La raison ? un manque de travail : 7 milliards d’heures travaillées en moins chaque année. Les Allemands 62 milliards d’heures, les Anglais 54 milliards et la France 42 milliards et cela à cause des 35 heures, durée légale la plus basse d’Europe (Et les salariés des collectivités locales et régionales sont en grève pour réclamer quelques heures de travail en moins et une augmentation de salaire !). 

En 2019 les salariés Français n’ont travaillé que 1680 heures/An alors que les Allemands 1834, les Anglais 1921 et que la moyenne européenne est de 1846 h.

J’ai bien précisé « les salariés » car c’est le « secteur public » qui travaille le moins avec 1605 h/An, soit 197 h de moins que le secteur public allemand (1802 h). Les commerçants, les artisans, les indépendants, les professions libérales, etc. travaillent environ 2290 h par an, soit davantage que la moyenne européenne qui est de 2214.

Ajoutons à ce triste constat que notre secteur industriel, qui avait en 1980 environ 5,5 millions de salariés, était descendu à 3,1 millions en 2021, soit 18% en moins de 2003 à 2017 dont 30% en moins uniquement en 2017.

Manuel Gomez

image_pdfimage_print
14
1

8 Commentaires

  1. J’aimerais connaître le mode de calcul de ce temps de travail d’un pays à l’autre. J’ai beaucoup travaillé avec les allemands, parfois même chez eux et avec eux. Je les ai connus comme collègues, et je les ai eus comme fournisseurs ou comme clients.
    Je ne les ai jamais vu faire d’heures sup. Ou vraiment très rarement.
    La seule vraie différence, ce sont les 35 heures en France.

    • J’ai vécu en ALLEMAGNEdans les années 70/80….Je n’ai pas été impressionné par les cadences de travail infernales et les débordements d’activité : des magasins fermés deux samedis sur quattre, fermeture très totle soir , pause le matin , pause l’après midi .Dans les travaux publics , l’ouvrier qui arrive sur le chantier en tenue de ville et Mercedes , se change sur place

  2. Le temps de travail n’est pas tout. Il faut voir aussi la productivité, qui depuis longtemps dépend beaucoup de la mécanisation et de la robotisation.
    Il y a aussi l’investissement. Dans les années 80, les boîtes françaises investissaient leurs bénéfices dans des sicav quand les patrons allemands introduisaient dans leurs ateliers machines à commandes et puis outils-à-suivre.

  3. oui manuel, informEZ vous et votEZ
    n’oubliEZ pas que l’abstention a fait élire tous ces écolos aux municipales

  4. Je ne vois pas comment on peut comptabiliser les « votes blancs » ! En mathématique on peut mltiplier autant de zéro qu’on veut ,ça fera toujours zéro . Par contre ,je suis pour le vote obligatoire . « L’important n’est pas de convaincre mais de donner à réfléchir » ( Bernard Weber )

  5. Pour qu’un candidat présidentiel respecte, à la ligne, son programme, sous peine de destitution, est qu’il prête serment lors de sa prise de fonction, mentir reviendrait alors à un parjure. Le vote blanc actuel ne sert qu’à légitimer l’élu puisque comptabilisé comme «  suffrage exprimé. En 2017 Macron avec 20,7 millions de votes a été élu avec 43% des Français mais avec les votes blancs, il est officiellement élu avec 66% des « suffrages exprimés ». Vous voyez l’inutilité du vote blanc et pourquoi il faut voter dans tous les cas ?

  6. OUI VOTEZ, car si VOUS, vous ne le faites PAS, TOUT les musulmans cassos et autres feignasses entretenus par les CAF ainsi que les riches, EUX LE FERONT. ILS LE FERONT pour remettre au pouvoir CELUI (avec ses guignols) qui les ENTRETIENT SUR VOTRE DOS. Celui qui a tout fait depuis 5 ans pour AUGMENTER LEUR FORTUNE pendant que de plus en plus vous dansez devant le buffet en devenant DES VACHES A LAIT SQUELETTIQUES. Celui qui vous REDUIRA a une retraite de MISERE après 42 et des années de chômage. Qui vous obligera à faire les poubelles pour survivre une fois que vous aurez payé TOUTES LES TAXES ET RACKETS qu’il vous aura mis sur le dos pendant que les riches seront EXONERES de l’impôt sur la fortune ! SI vous votez blanc ça ira en sa faveur. Si vous ne votez pas, alors ne venez PAS CHIALER APRES, vous n’aurez que CE QUE VOUS MERITEZ !!!

  7. Merci, Monsieur Gomez pour cet excellent article que je m’empresse de distribuer en le copiant mot à mot (mes « amis » considérant RL comme une feuille de chou d’Extrême droite)
    Tous ceux qui n’iront pas voter, ce sont ceux qui ont les larmes aux yeux quand on leur raconte le destin des femmes qui se sont battues pour l’obtenir….

Les commentaires sont fermés.