Voulez-vous du sel de Guérande, de la fleur de sel ou du chlorure de sodium ?

Publié le 7 octobre 2020 - par - 66 commentaires - 2 504 vues


« Voulez-vous du sel de Guérande, de la fleur de sel ou du chlorure de sodium ? »

Une histoire qui ne manque pas de sel… !

Exceptionnellement, un petit sujet de société et de pub…
Parfois j’en ai assez de rabâcher sur l’islam, les musulmans, la Covid-19 ou les délires macroniciens…
Je dois dire qu’en tant que consommateur que je suis forcément, je m’élève un peu contre certaines pratiques publicitaires et commerciales plus que douteuses.

Je vois parfois à la télévision des petits ou des grands chefs cuistots (selon la télé) qui nous font en cinq minutes des plats délicieux que vous mettriez 5 heures à faire chez vous.
Évidemment, tout est déjà prêt, cuisiné et cuit depuis longtemps et on ne vous montre que les étapes abrégées de la préparation.

Bien sûr, on ne peut rien faire, à part un flan à la vanille (et encore… !) sans piment d’Espelette et sans truffe du Périgord.
Et bien sûr, sans non plus la sacro-sainte pincée de sel de Guérande ou de fleur de sel.

Je n’ai rien contre les braves habitants de Guérande, sachez-le bien !
Je n’ai rien, non plus, contre les travailleurs des marais salants de l’Atlantique ou de la Méditerranée.

Mais j’ai quelque chose contre le foutage de gueule télévisuel.

Aussi, je suis désolé de vous le dire, mais pour moi il n’existe qu’une seule sorte de sel sous la formulation chimique de chlorure de sodium ou NaCl.

Le sel peut être marin et extrait de la mer par évaporation dans des salins ou marais salants et destiné à un usage domestique et alimentaire et il peut aussi être d’origine terrestre et extrait du sol dans des salines sous forme de sel gemme non purifié et plutôt destiné à un usage industriel pour fabriquer différents produits chimiques ou pour saler les routes en hiver.

Quelle que soit son origine, ce sel, lorsqu’il est pur, reste toujours du NaCl, chlorure de sodium.

Mais le sel alimentaire peut aussi être vendu sous des formes ou des appellations racoleuses pour en tirer un meilleur profit.

La fleur de sel, par exemple, c’est le sel qui est ratissé à la surface de la couche de sel séché du marais salant. C’est le sel qui est resté le plus longtemps exposé au soleil, au vent et à la pollution aérienne qui a pu provenir de toutes sortes d’endroits où on pollue l’atmosphère avec des usines chimiques, des produits agricoles et aussi la circulation automobile. En somme, c’est le sel le plus pollué de la récolte. Ce qui lui donne son bon goût de pollution…
Même s’il a un taux de minéraux légèrement plus élevé (pollution ?) et un taux de NaCL légèrement plus bas, ça ne justifie en aucune manière son prix astronomique.
Par ailleurs, la production étant très limitée en quantité par rapport au sel ordinaire, son prix de vente est scandaleusement gonflé (10 fois plus cher que le sel ordinaire), tout comme ses vendeurs…
Alors, vous êtes libres de l’acheter et de le consommer.

Le sel de Guérande, gros ou fin, de son côté, n’est pas raffiné et contient un tas d’impuretés et de cochonneries variées.
Il y a aussi des sels de Guérande parfumés (herbes, algues, légumes), donc ce n’est plus du sel pur.

Mais moi qui ai pourtant un bon palais, je ne suis guère sensible à ces subtilités gustatives fantaisistes sans intérêt.

Bref, on fait tout un fromage avec ce sel, sans jeu de mot, car il y aussi du sel dans le fromage. Mais tout cela relève davantage d’un snobisme culinaire qui a été transmis et imposé par toute une génération de chefs cuistots sévissant avec plus ou moins de bonheur sur les chaînes de télévision et commençant à nous fatiguer sérieusement.

Le sel, le vrai, c’est le sel blanc Cérébos, La Baleine ou autre (publicité non payée) que nous connaissons tous depuis toujours.
Pas la peine de payer au prix du caviar du sel comme ci ou comme ça.
On demande au sel de « saler », « d’exhauster » le goût de vos aliments trop fades. Et si vos plats sont bons, les sels spéciaux ne leur apporteront rien de plus !

Sur le plan de la santé, soyez prudents, une consommation excessive de sel alimentaire peut conduire à des élévations dangereuses de votre tension artérielle.
Il est donc recommandé d’en consommer avec modération et d’éviter de ressaler ses aliments qui ont déjà été salés en les cuisinant.

Laurent Droit-Perrault

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Matthieu

Vous raillez ce sel si durement récolté et trié à la main!? Venez donc voir comment on crée cet or blanc dans les marais salants de l’arc atlantique. Venez donc voir! Venez passer une journée avec un saunier et tâter du simoussi ou de la lousse.
Vu le niveau de votre article, vous n’avez visiblement aucune idée des réalités et périls de ce secteur. La vérité mon bon môsieur est bien plus complexe. Vous salez vos plats avec le sel fin la baleine, « le sel de toujours », sic! De qui vous moquez vous? La baleine est une industrie hypercapitaliste créée après guerre et ajoute toute une chimie d’anticoagulants pour assurer la « longue conservation » de son sel. La baleine truste le marché et impose ses prix aux artisans en vendant son sel industriel sous fausse appellation. Informez-vous !

Wika

Entièrement d’accord, Laurent.

alain stan

la santé, c’est pas de sel du tout!
En Asie les centenaires sont des personnes qui n’ont jamais consommé de sel.
Le sel conserve, oui! mais certains aliments seulement, mais en aucun cas pas la personne humaine.
Si vous avez besoin de sel pour révéler un plat, c’est que vous ne savez pas cuisiner!
Le sel est un poison, il n’est bon que pour faire fondre le verglas, et produire du PVC.

Dorylée

“…Si vous avez besoin de sel pour révéler un plat, c’est que vous ne savez pas cuisiner!…” Et si vous mangez des pâtes cuites sans sel, du riz cuit sans sel ou des PdT cuites sans sel, c’est que vous avez mauvais goût !

alain stan

C’est simplement que vus avez été habitué au sel!

Paoli

Sel gris de Guerande ,c’est le meilleur …sans chauvinisme bien sûr …….!

VORONINE

Il y a aussi , le “sel rose de l’Himalaya “….Dont on nous explique, sur l’emballage qu’il s’est formé il y a 250 millions d’années , mais qu’il faudra le consommer avant la date inscrite sur le couvercle …..octobre 2021 !

Dorylée

Exceptionnel !!!!

Dorylée

Sel (66,7%) – chlorure de potassium (33%) – anti mottant E504 carbonate de magnésium & stabilisant E335 tartrate de sodium (0,3%) C’est la composition du sel contenu dans ma boîte de Cérébos qui, jusqu’à présent, m’a donné satisfaction sur ma côtelette au barbecue et sur mes frites. À noter qu’il y a peu, la ” fleur de sel ” était jetée comme un déchet de la production de sel de marais salants. La nouvelle cuisine à la mode fait bien des frites avec les épluchures et vous serre grillée l’arête centrale de votre poisson… Il paraît que, bien lavée, la……

Hagdik

Ce qui donne le si bon gout au sel de mer naturellement séché en plein soleil (quand il y en a) c’est les goélands qui se perchent sur les tas et chient dessus !
;-)))
Non je déconne, j’aime cuisiner au sel de mer brut. Il n’y a rien de tel sur une côte de bœuf ou un magret d’oie !

tony

Le bon gout de la fleur de sel est aussi due ao mercure qui se dépose en surface dans les salines, très bon.

clothaire

Cette plaisanterie ne manque pas de sel.

Coast

La censure est passée par la. J ai simplement dit (fleur d’anus de chez croupion)
Aucun humour. Je vous signale que tous ces mots font partie de la langue française..
Décevant

Winston

Sur une belle bavette d’aloyau , une noix de beurre doux et quelques grains de gros sel de Camargue ou Guérande , je trouve ça meilleur qu’au Cérébos. Mais c’est peut-etre du au fait que ces grains sont moins gros et moins durs que ceux du sel blanc , comme s’ils étaient un peu humides .
Pour tout le reste , d’accord avec vous ! Attrape couillon :-) Vu à la télé :-) :-) :-)

bob Robert

et donc vous prétendez avoir du palais ?

D. Lajoie

On trouve le même genre d’arnaque dans des tas de domaines . En musique par exemple :
Le regrété flûtiste virtuose Jean Pierre Rampal faisait sa pub avec sa flûte en or , laquelle produisait le même son qu’une flûte standard en alliage zinc-cuivre . D’ailleurs les flûtes ont longtemps été en bois ; et les premières étaient fabriquées en os de bovins .
Les grands pianistes ne jouent que sur Stenway ou Bosendorfer qui coûtent la peau des fesses alors que pour 3 fois moins cher , ils peuvent avoir un piano tout aussi bon produit par un fabricant japonais de motocyclettes .

D. Lajoie

Suite. : La prestigieuse marque Mercédès utilise des moteurs Renault sur certains modèles .
La marque américano-allemande Opel fait sa pub sur la qualité germanique ( Deutsche-Qalität ) . Mais ce sont des voitures Peugeot .
Quand les américains ont marché sur la lune , ils avaient besoin d’un bon matériel photo . Les marques prestigieuses Leica , Zeiss , Hasselblad , Alpa , Canon , Nikon auraient bien voulu en être pour faire leur pub . Manque de pot, la NASA a choisi le meilleur matériel de l’époque : Le français Angénieux .

Nonosse

Dommage pour vous, la NASA avait choisi Hasselblad…

D. Lajoie

à Nonosse. : Vous avez peut être raison , mais je crois que c’étaient des boîtiers Hasselblad avec des optiques Angénieux , les meilleures de l’époque et encore maintenant ; elles équipent les satéllites qui scrutent la terre en permanence . La qualité d’un appareil photo , c’est 90% l’optique .
Restons un peu cocardiers que diable !

D. Lajoie

Pianos Steinway

Il en est de même avec les violons anciens Amati , Guarnérius et Stradivarius qui ne sont pas meilleurs que les violons modernes ( Vatelot et autres ). Des tests comparatifs à l’aveugle l’ont maintes fois prouvé ..

Undertow

C’est comme les guitares, vous payez une ESP us au prix fort, et vous avez d’excellente guitare (Sous marque de ESP d’ailleurs tout aussi bonne :LTD ^^)

zéphyrin

Laurent….mon cher laurent. qu’entends tu par “riche en saloperies” ? les marais salants ne sont pas traités avec des produits chimiques. si l’océan est pollué les gens s’y baignent et parfois absorbent de l’eau , y urinent parfois (sourire) pour sauver le sel tu proposes d’interdire les baignades ? la terre des oeillets comprenant des minéraux comme toute terre vivante, mélangée au sel est riche d’oligoéléments .
Rassures toi la plus grande partie du sel grossier sert à lutter contre le verglas sur nos routes. Le marché du sel fait comme tous les autres il essaie de se valoriser pour faire vivre les paludiers avec un peu de poésie publicitaire (sourire)

Laurent Droit

Et puis, la mer c’est déguelasse, les poissons baisent dedans…!! :o)

reuri

C’est du “marketingueuu” , une entourloupe pour mieux vendre des produits. Du vulgaire plastoc devient de “l’alcantara”, ou bien un vieux caleçon devient un “legging”, il parait que le globish c’est plûûûsss mieux pour le commerce. Quelques recherches sur l’identité des actionnaires de certaines marques devraient faire sortir du coma quelques consommateurs, et les inciter à boycotter toute cette camelote dissimulée sous des noms trop européens pour être vrais.

Jill

Moi, breton de souche si je puis dire j’ai Été
profondément vexé en Italie… j’y ai mangé les
meilleures moules de ma vie. J’ai demandé au
maître d’hôtel la provenance de ces merveilles;Venise m’a t’il répondu. Je croyais que les moules bretonnes étaient les meilleures… comme quoi sur le plan culinaire il faut éviter les certitudes ;et comme l’écrit
Laurent Droit le fameux sel La Baleine sale aussi bien que la fleur de sel tout en étant sans doute 10 fois moins cher.

D. Lajoie

à Jill. : Prix du sel au kg chez Auchan :
Ordinaire marque Auchan : 0,29 €
Baleine : 0,89 €. Île de Ré : 5,48 €. Guérande : 6,49 €. Noirmoutier : 14,88 €
Fleur de sel : Ré : 23,36 €. . Guérande : 24,80 €. Noirmoutier : 28,24 €
Encore + fort , les “flocons de sel” marqué Fossil River : 45,83 €
Et le top , le sel noir de Chypre : 65,80 € . ( C’est Mr. Ducros qui se décarcasse pour vous baiser aussi profondément .)
Le rapport des prix , 65, 80 / 0,29 =…… Je vous laisse faire la division.

Bravo pour cet article Laurent. Qu’est-ce que c’est agacant, ces gens qui veulent vous faire croire ces bobards. Jamais je n’ai acheté ce genre de sel. Un peu comme l’eau des iles Fidji, à 8 € la petite bouteille, qui a traversé des milliers de km. J’espère que ces connards liront ton article, en tous cas, moi, je le distribue !

André LÉO

Les connards, chère Anne, du moins ceux qui ne sont pas croyants zécolos, choisissent le plus souvent les produits labélisés AOP
( appellation d’origine protégée) ou mieux, le Label Rouge, seul label réellement vérifiable et vérifié. Si vous voulez bouffer n’importe quoi, suivez la banderolle “AB”. Si vous voulez enrichir les multinationales de la bouffe US, achetez industriel -salins du midi ou Ducros. (Kraft food) Si vous voulez de la qualité et du bon achetez plutôt Paysan Breton!

Laurent Droit

Merci Anne !!! :o)

Jill

Voilà des propos de bon sens. Quand le
snobisme s’est introduit dans la cuisine et qu’on a donné aux ” chefs” le statut de penseurs, le goût n’y a pas gagné.
De belles assiettes avec de la déco, mais en fait rien dedans.

Ledez

Sauf que le sel cerebos contient des additifs qui ne sont pas mieux’pour la santé !

Charlyjinn

CQFD ! Bravo.

Hagdik

Le seul additif qu’il y ait dasn le sel est le carbonate de magnésium qui est un “anti-mottant” c’est à dire un sel qui empêche le sel de prendre en masse sous l’effet de l’humidité.
Le carbonate de magnésium est un sel naturel extrêmement utile à la santé.
Ne vous laissez pas abuser par les délires des pseudo écolos.

Irea

“Le sel, le vrai, c’est le sel blanc Cérébos, La Baleine ou autre”

Hélas, n’est + franchement vrai.
Je regardais l’autre jour la composition du “sel blanc” de ces marques.
(c’est 1 tic chez moi).
Que vois je?
Il y est souvent rajouté du sel de potassium (pour diminuer les effets secondaires du Sodium???) dans nombre de cas! (je n’ai pas tout lu).

Ce qui m’a fait comprendre pourquoi nous voyions dans les analyses une augmentation bizarre de la kaliémie… Avec ses dangers! (troubles du rythme et de la conduction cardiaque)

C’est pourquoi j’achète maintenant du sel de l’Ile de Ré ou de Guérande .
Je préfère la pollution (faible dans le sel) au potassium en excès.

Un conseil : lisez la formule avant d’acheter et choisissez le sel sans potassium ajouté

D. Lajoie

à Iréa. : AVANT , mais c’était avant , le sel de cuisine était obligatoirement iodé et fluoré .
L’iode, qui se fixe sur la glande thyroïde, empêche le crétinisme . Cette maladie sévissait dans les régions éloignées de la mer et manquant d’iode comme les régions de montagne . ( D’où l’expression crétin des Alpes)
Le fluor combattait la carie dentaire .
La consommation régulière et modérée du sel protégeait contre ces maladies : Trés bon pour le budget de la Sécu.
J’ignore pourquoi cette obligation légale a disparu .

Gabriel Zallas

Depuis que j’ai arrêté de fumer je ne mets plus de sel dans mes aliments, hormis l’eau des pâtes; J’ai contaté en effet que ce nous consommons a suffisamment de goût pour ne pas en rajouter. Même chose pour le sucre que j’utilse modérément. Peut-être avais-je la gu… bindée pendant mon époque de fumaillerie… maintenant j’apprécie le goût des choses et d’un bon poivre au parfum subtil qui accompagne une viande… sans sel.

Homo Orcus

Dans la même veine de “sel”
Les recettes préconisent d’utiliser un “torchon PROPRE”

André LÉO

II/
Et le piment d’Espelette! Vous semblez ignorer que c’est ,la aussi, une AOP, comme le sel de Guérande, et qui bénéficie du Label Rouge, seul label qui garantisse la qualité des produits du terroir pâysan.
Le piment d’Espelette, contrairement au Cayenne, ne “brule pas la gueule” durant une heure. Il est très parfumé et peu rémanent. Mêmeen excès, sa” morsure” douce s’atténue très vite. Là encore, allez goûter une piperade au jambon de Bayonne et au piment d’Espelette, vous n’en changerez plus.

André LÉO

Tout faux! ami Laurent.
Le “Guérande” est produit par des artisans en Bretagne. Les sels industriels blancs comme ceux que vous citez, sont produits de façon industrielle par les “salins du Midi”, du groupe Rotschild, qui font aussi dans le “vin de sable” et autres.
La différence ne s’arrête pas là. Le sel de Guérande contient en effet beaucoup d’impuretés organiques*, issues de la mer et des œillets où il se cristallise. Il est fort en iode, ce qui n’est pas le cas du sel blanc, ni de celui de Ré.
Passez du côté du Grau du Roi, les montagnes de sel blanc aperçues vous feront -peut-être – changer d’idées.
Enfin si vous cuisinez, dans le cadre du partage des tâches ménagères, et que vous avez un semblant de goût, vous n’utiliserez plus QUE du sel de Guérande.
* “bio” en jargon de bobo!

D. Lajoie

à André LÉO. : Le sel de Guérande fait sa pub en disant : « Il est gris parce qu ‘il n’est pas raffiné, lui »
Tu parles Charles ! Personne n’éprouve le besoin de raffiner le sel qui est un produit naturel obtenu par l’évaporation de l’eau de mer sous le soleil . Le sel de Guérande est gris parce qu’ils ramassent de la vase en raclant le fond des bassins . Je préfère du sel pur et blanc que du sel additionné de vase .

D. Lajoie

à André LÉO. : au Grau du Roi , ils récoltent beaucoup beaucoup plus de sel qu’à Guérande . Donc ça fait de grand tas , des ” montagnes” comme vous dites .
La hauteur des tas de sel ne change rien à la qualité du produit ni à son goût .

Anne Lauwaert

Il ne faut pas saler nos mets mais redécouvrir les saveurs de ce qui les compose. A la rigueur y ajouter des herbes. Le sel, comme beaucoup d’autres aliments est victime des additifs alimentaires par exemple pour l’empêcher de se solidifier. Il faut donner la priorité aux artisans au lieu des usines chimiques, justement parce que le sel marin contient du marin. Il y a un truc semblable avec le sucre. Celui fabriqué à partir de betteraves sucrières est aussi traité chimiquement. Pendant la guerre on a cherché des ersatz et ensuite on a continué a produire du sucre blanc de betterave. Hélas il n’est pas aussi sain/nourrissant que le vrai sucre produit à partir de la canne à sucre ou le miel. Faites la révolution : alimentez-vous avec des aliments vrais !

le maître

tu oublies l’iode marin contenu dans le sel et ce n’est pas négligeable !

Yannick MAHE

la récolte de la fleur de sel ne se fait pas sur un salin asséché selon votre déclaration; je vous invite à venir à Guérande ou à la Baule ou 0 Batz sur mer plus précisément et à assister à la saison favorable et très courte à la récolte de la fleur de sel et tous en comprendrez le coût et la nécessité de protéger les salines de l’environnement polluant
Yannick MAHE de la presqu’ile guérandaise

Anne Lauwaert

exactement! bravo! c’est la différence entre l’industriel et le bio – je ne dis pas le faux bio, celui des scandales, je dis le vrai bio chez de vrais cultivateurs, de vrais artisans qui sont garants de notre santé

On-c'est-des-cons !!!

Un commentaire interressant d un homme sensible et de surcroit spécialiste de la cuisine…du son !!!!!. Bien à toi .
Un ami de Tombouctou.

Hagdik

Exact, vu l’emplacement des salines et les vents dominants, il ne doit pas y avoir beaucoup de pollution aérienne.
Laissez détracter les détracteurs.

Laurent Raggos

Vous avez mille fois raison. Quand ils vous montrent leurs recettes, les chefs à la télé veulent vous faire croire que le sel de Guérande va vraiment donner la touche finale indispensable à votre plat. Foutaise, bien sûr. Un grand merci à vous de démystifier ce soi-disant sel exclusif. Il y a même des restaurants qui inscrivent “au sel de Guérande” sur leur carte. Je mets au défi quiconque de discerner la différence entre deux plats salés l’un avec ce sel et l’autre avec du sel ordinaire. Cette histoire fait partie des nombreux enfumages qui nous sont assénés en permanence à la télévision. C’est comme si on disait:”Quand je fais une purée, je cuis toujours mes pommes de terre avec de l’eau d’Evian. Hmmm, C’est délicieux!”.

Tripes aviseur

Cela permet de saler l’addition.

patphil

sel de guerrande, la pub réussie
tant mieux pour eux si des gogos veulent y mettre le prix

Rems

Excellent ! le bon vieux sel Cérébos, il n’y a pas mieux……….

Tripes aviseur

Quelle différence entre La Baleine et Cérébos ?

D. Lajoie

La baleine nage dans la mer ; le cérébos creuse sous terre pour faire les mines de sel .

FCC Cercle Légitimiste de France

Et surtout fuir la cuisine industrielle prête à réchauffer:sa teneur en sel dépasse l’ entendement… ce n’ est plus du légume ou autre qui est vendu mais du sel et le sel est très lourd dans ces plats préparés… sans doute le sel est-il plutôt bon marché au kilo… ou au qunital…

Hoplite

Le sel retient l’eau et l’eau ça pèse lourd et c’est pas cher,donc autant de produit en moins dans la barquette. Même le saumon fumé est piqué à l’eau avant conditionnement.

FCC Cercle Légitimiste de France

Merci pour cette précision scientifique.

BERNARD

J’ai bu, non pas vos paroles, mais votre texte !! Il était doux, et non pas salé.

De même pour les sels “AOP” (ile de ré Noirmoutier ect).. mais bon si ça fait vendre en Chine pourquoi pas !

En plus.. si les gens savaient ce qu’est le sodium (une vraie saloperie ce truc !)

Tout sel qui n’est pas du sel “blanc.. ” contient autre chose que du sel et pas forcément du bon — le pétrole donne du goût de même que le guano —

Manière de faire passer des vessies pour des lanternes..
Un peu comme en politique, islam, islamisme, islam politique, musulman.. tous de la même APPELLATION D’ORIGINE PROTÉGÉE, même produit.
de même LR, LREM.. pareil, même produit.

Tripes aviseur

Sel à mal à l’écoume

Anonyme

La fleur de sel, c’est incomparable !
Perso je ne supporte le sel que sous cette forme.
Je conseille la fleur de sel de Camargue car en effet la fleur de sel de Guerande, c’est zéro, du moins à mon goût.

Joël

En effet, la proximité avec Port-Saint-Louis du Rhône et Fos-sur-Mer doit apporter un plus indéniable.

zéphyrin

moi j’ai nostalgie des mines de sel en ex URSS ….ça c’était du sel d’hommes (rire)

Hagdik

Le sel de Camargue a ce goût inimitable de guano de flamant rose qu’on ne trouve nulle part ailleurs !

D. Lajoie

à Hagdik
Le sel de Camargue a un délicieux goût de crevette .
En effet les flamands sont roses parce qu’ils en mangent beaucoup . ( authentique)

Fomalo

Super votre article, Laurent@! je vous informe à l’appui que Fleurs de sels de Guérande ou de Camargue (“Saveurs de nos régions”) sont soldés chaque année, faute d’acheteurs au dixième de leur prix de vente, et bradés encore plus fort dans des “épiceries sociales” ce que j’ai découvert l’automne 2019. Je me tiens pour ma part au sel fin iodé “La Baleine”,sinon au Gros sel gris marin-pour les ragoûts modérément, ou les bains de pieds ad libitum…

Abisko

OK, merci, rien à rajouter.

Ronie

Enfin, un peu de bon sens. Merci.

Lire Aussi