1

Vous avez réélu Macron ? Ce sera donc le « modèle » Seine-Saint-Denis pour tous

Rappelons que la Seine-Saint-Denis et Paris se partagent le podium de la criminalité.

https://ville-data.com/delinquance/classement-des-departements-les-plus-dangereux-de-france

Vous vous croyez tranquille dans votre campagne paisible, où rien n’a changé depuis cinquante ans, vous avez fui le « vivre ensemble » des villes pour vivre au calme et en sécurité ? Très mauvaise pioche. En réélisant Macron, vous avez cautionné le Grand Remplacement.

Macron va s’occuper de votre cas avec la loi de 2023, relative à l’asile et à l’immigration dans la République. Je devrais dire dans « toute » la République, puisque cette loi vise à mieux répartir les immigrés et à combler le déclin démographique de nos campagnes. Ardèche, Lozère, Creuse, Cantal, Aveyron, n’échapperont pas aux joies du « vivre ensemble ».

https://artofuss.blog/2022/09/16/immigration-macron-en-veut-plus-et-partout/

Des Callac, il y en aura dans toute la France. Pas un seul mètre carré du territoire ne doit échapper aux douceurs du « vivre ensemble », pas un seul beau quartier ne doit être privé de cette richesse qu’apporte le multiculturalisme et que le monde entier nous envie.

Cela vous déplaît ? Mais reconnaissez que Macron ne vous a pas pris en traître. Il assume son discours mondialiste de 2017 et continue son travail de démolition de la nation. Si un seul quinquennat ne vous a pas ouvert les yeux, le deuxième devrait y parvenir.

Depuis 2015, Macron a toujours affirmé que l’immigration était un bienfait pour l’Europe, qu’elle allait s’accroître avec la démographie africaine et qu’il fallait l’accepter. En 2019, il ajoutait :

« Que ça nous plaise ou pas, on peut se voiler la face, mais les migrations sont là. Nous sommes dans un monde de migrations et je ne crois pas du tout aux gens qui font des murs ».

Ce que veut Macron, c’est détruire notre France millénaire, son histoire, sa culture, son identité et ses racine chrétiennes, en favorisant l’islamisation de la société. Il ne s’en est jamais caché.

Et si 1000 agressions gratuites et 120 attaques au couteau quotidiennes ne vous suffisent pas, Macron et Darmanin vont y remédier. Celui-ci, soudain frappé par la Grâce, parle dorénavant comme JMLP. Mieux vaut tard que jamais :

« Une part importante de la délinquance vient des immigrés »

Raison de plus pour répartir la violence et l’insécurité entre les citoyens de tous horizons, citadins et ruraux, riches et pauvres, de gauche comme de droite. Qu’on se rassure, il y en aura pour tout le monde. Ça s’appelle l’égalité républicaine.

Finis les sanctuaires pour hypocrites bobos mondialistes, qui louent les bienfaits de l’immigration mais qui vivent dans les beaux quartiers protégés et envoient leurs enfants dans les écoles privées. Le « vivre ensemble », c’était bon pour les manants ? Dorénavant, ce sera bon pour tout le monde.

Car en étant réélu haut la main, par des électeurs sans courage qui prétendent à 70% être opposés à toute immigration supplémentaire et à l’islamisation du pays, mais qui votent pour le mondialisme, Macron a compris que les Français en redemandaient. Il aurait donc tort de se priver après un tel plébiscite pour sa politique dévastatrice.

Macron veut une meilleure répartition des immigrés « dans les espaces ruraux qui sont en train de perdre leur population ». Vu le niveau de cette immigration très faiblement scolarisée et sans qualification, on voit mal en quoi ces arrivées vont dynamiser nos campagnes au plan économique. On va plutôt assister à un nouvel assistanat réservé aux nouveaux arrivants.

En fait, c’est plutôt la délinquance des villes que Macron veut déplacer vers les campagnes.

Selon l’analyse de l’année 2021, on apprend que sur 10 mis en cause pour vols et violences dans les transports ( métro, bus, train, tramways ), 6 sont étrangers.

Pour les vols sans violence, la proportion de mis en cause étrangers dépasse 90% en Île-de-France. Et les chiffres explosent.

Frontières toujours plus largement ouvertes, peu d’arrestations, peu de condamnations, peu d’expulsions et pas de places dans les prisons, comment la situation pourrait-elle s’améliorer ?

La France est bien un coupe-gorge, pays le plus dangereux d’Europe avec la Suède. Mais puisque le peuple souverain a voulu en reprendre pour cinq ans, c’est qu’il est pleinement satisfait.

Que tous ceux qui ont revoté Macron au second tour ne viennent pas pleurer sur leur sort, s’il ne se sentent plus en sécurité nulle part. Voilà 40 ans que JMLP les a prévenus des méfaits de l’immigration, en pure perte.

Quant à la droite, qu’elle se taise !

En 1990 elle prétendait vouloir une immigration zéro et déclarait que l’islam était incompatible avec la République.

Mais revenue au affaires, elle s’empressait de déclarer que les racines de l’Europe étaient autant musulmanes que chrétiennes, elle faisait retirer de la Constitution européenne toute référence à nos racines chrétiennes, elle ouvrait les frontières comme jamais et elle supprimait la double peine pour les délinquants étrangers. La droite a fait du mondialisme et du macronisme avant l’heure. Elle a trahi ses électeurs.

Elle s’est discréditée à jamais et elle est indigne de se revendiquer du gaullisme. 

Pour conclure, voici un dernier tweet de Jean-Marie Le Pen, éternel défenseur de la patrie :
« Multiculturalisme et incitation lourde au métissage, la politique immigrationniste d’Emmanuel  Macron pousse à l’euthanasie de la France française. Le point de non retour se rapproche à très grande vitesse. »

Jacques Guillemain