1

Vous n’en avez pas marre d’engraisser ceux qui vous égorgeront ?

Un certain nombre d’entités se croyant « supérieures » à ceux « qui ne sont rien », sont effectivement très douées pour enfoncer les portes ouvertes.

C’est justement le cas de politiques et journaleux qui aujourd’hui nous « révèlent » ce que tout citoyen encore en possession d’un cerveau en état de marche donc de saine cogitation, sait depuis longtemps… Exactement depuis que des ordures œuvrant en « bandes organisées » sous le vocable de « partis », ont dérobé au peuple le pouvoir qui lui revient dans une République démocratique, en remaniant sempiternellement les règles électorales afin qu’elles restent toujours à leur avantage.

Ainsi est née l’essence de leurs successifs programmes électoraux, véritables frères siamois, se résumant en un seul slogan, répugnant et tellement efficace : « tout sauf le FN » !

Magistralement aidés par une armée de journaleux aux ordres, par le biais de grasses subventions sans lesquelles ils auraient disparu depuis longtemps, ils pensent encore berner la majeure partie des citoyens, occultant que la colère d’un Peuple bafoué en permanence, a toujours fini par éclater en révoltes ou révolutions… augurant très mal pour leur devenir de criminels en col blanc, sur lesquels dès 1986 Le Monde jetait un œil pertinent !

« Eclatent périodiquement quelques scandales retentissants, dont les mécanismes et les ramifications sont rarement mis en évidence. Montés en spectacle, ils font momentanément l’actualité, sont dénoncés comme des excès ou des anomalies inévitables dans le monde globalement régulier des affaires et ils retrouvent bientôt l’ombre protectrice qu’ils n’auraient pas dû quitter. Sans aucune chance de pouvoir relier les pièces du puzzle qu’on lui présente, l’opinion publique s’estime en définitive peu concernée par des pratiques bien éloignées de ses centres d’intérêt ».

https://www.monde-diplomatique.fr/1986/05/BRIE/39258

Rien n’a changé depuis, sinon en pire ; et c’est donc dans cet esprit de manipulation permanente des masses populaires, que dès hier, l’ordure qui munie d’un couteau s’est attaquée samedi soir à plusieurs passants, était qualifiée de « présumé » coupable alors que tout l’accablait, et que des foireux n’osant toujours pas parler d’égorgement, avançaient même le ridicule terme « d’attaque circulaire au cou » !

Mais aujourd’hui, malgré tous les efforts pour minimiser le drame, des vérités se font jour, qui n’épatent personne chez les patriotes sachant depuis longtemps lire entre les lignes.

En revanche, les derniers naïfs, encore sous l’emprise des lavages de cerveau les transformant en bisounours, seront surpris d’apprendre que :

Khamzat Azimov, la crapule de la rue Monsigny était bien un terroriste puisque l’EI via l’agence #Amaq diffuse la vidéo d’allégeance de l’auteur de l’attentat de #Paris #Opéra à Abu Bakr al-Baghdadi, confirmant ainsi sa revendication

http://www.fdesouche.com/1004723-daesh-diffuse-la-video-dallegeance-de-lauteur-de-lattentat-de-paris-opera-a-abu-bakr-al-baghdadi-confirmant-ainsi-sa-revendication

La responsabilité de l’attaque au couteau qui a fait un mort samedi soir à Paris, reviendrait à la France, selon Ramzan Kadyrov, dirigeant de la Tchétchénie.

Ce qui, même si ses arguments sont sujets à caution, n’est pas tout à fait faux pour qui a vérifié depuis longtemps l’islamo-collaboration de nos principaux dirigeants…

http://www.lepoint.fr/societe/attaque-au-couteau-a-paris-toute-la-responsabilite-revient-a-la-france-selon-kadyrov-13-05-2018-2218026_23.php

Conclusion logique : la France est aujourd’hui le pays d’Europe le plus visé par le terrorisme ;

Mais comment est-ce possible, après tout le bien que nous leur faisons, demanderont les « braves gauchistes » ? Bon sang mais c’est bien sûr, c’est la faute des « stêmedroätes » tellement racistes !

http://www.fdesouche.com/1004909-la-france-est-le-pays-en-europe-le-plus-vise-par-le-terrorisme-jihadiste#

Inévitablement le plus douloureux pour les patriotes contribuables, sera sans doute d’apprendre avec stupéfaction que Khamzat Azimov (naturalisé français avec sa mère en 2010) et ses parents, arrivés en France au début des années 2000, ont vécu successivement à Nice, puis Strasbourg et enfin Paris dans un hôtel de la rue Pajol, dans le 18ème, où les parents ont été interpellés… aux frais de qui d’après vous ???

Et combien d’autres dans la même situation ? 

Allo Macron ! Si on reparlait de l’infamante augmentation de la CSG pour les nationaux ?

https://mobile.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-couteau-a-paris/une-famille-vraiment-tres-discrete-a-paris-les-parents-de-l-auteur-de-l-attaque-au-couteau-interpelle-dans-un-hotel-meuble_2750399.html

Sur Atlantico et pour notre plus grande satisfaction, Benoit Rayski étrille avec brio Dalil Boubakeur, un des plus grands hypocrites devant l’Eternel, comme disent les cathos… osant prétendre que l’assassin au couteau n’appartenait à aucune religion !

« Rue Monsigny tout le monde a entendu l’assassin crier : « Allah Akbar ! ». Mais il n’a pas crié suffisamment fort : ses paroles ne sont pas parvenues jusqu’aux oreilles de M. Boubakeur. Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Avec tout le respect qu’on doit au recteur de la Grande Mosquée de Paris force est de constater que son corps (ça vaut aussi pour sa tête) est enveloppé d’une épaisse graisse de niaiserie triomphante. Pour la faire fondre une séance de hammam lui ferait le plus grand bien » …

http://www.atlantico.fr/decryptage/attentat-rue-monsigny-dalil-boubakeur-tres-surprenante-declaration-3391672.html#UE56hUgikiDYG3pX.99

Mais la palme revient incontestablement au Parisien, soulevant enfin le voile sur l’éternel mystère qui au lendemain de chaque attentat révèle que le ou les auteurs étai(en)t « fiché(s) S »… posant forcément la question de l’utilité de ce fichage ; la raison, ou plutôt l’alibi de tous les responsables politico-médiatiques en est la suivante :

« L’auteur de l’attaque au couteau qui a fait un mort et quatre blessés, samedi soir, à Paris, a pu être identifié. Il s’agit de Khamzat Azimov, né à Argoun en Tchétchénie en novembre 1997 et naturalisé français. Il a pu être rapidement identifié par la DGSI grâce à sa photo. Le jeune homme était fiché S (pour « sûreté de l’Etat ») mais dans le « bas du spectre », c’est-à-dire présentant des signaux faibles de menace. Il n’avait pas d’antécédents judiciaires ».

Voilà, tout est dit : pour tous ceux qui, de près ou de loin, font semblant de nous protéger, l’excuse est que les terroristes fichés S, ayant passé à l’acte, se trouvaient dans le bas du spectre, raison pour laquelle ils étaient peu surveillésen tout cas bien moins qu’un citoyen lambda donnant des signes manifestes d’accointances avec l’affreux milieu islamophobe !

http://www.leparisien.fr/faits-divers/attaque-au-couteau-a-paris-l-assaillant-est-un-tchetchene-de-20-ans-13-05-2018-7713123.php

Il n’est plus un jour sans que se pose une autre question, souvent débattue ici par différents contributeurs, et tout aussi urgente que de connaître le degré d’un présumé terroriste sur le « spectre » des fichés S ; c’est de savoir quand les citoyens Français, dont l’immense majorité ne supporte plus le sort qui lui est fait, vont-ils se décider à se rebiffer enfin ?

Accueillir depuis des décennies, toute la misère du monde sans qu’on lui ait jamais demandé son avis, est déjà extrêmement pénible, pour plus d’une raison, et notamment pour les chômeurs, bas salaires, bas retraites, SDF vivant et crevant dans la rue… mais que de plus les « accueillis » bien plus choyés que les autochtones, ne nous offrent en retour que violence et haine destructrice allant jusqu’au meurtre totalement gratuit, la seule raison  avancée étant étrangement celle d’une religion prétendue d’amour et de paix, mais qui leur demande de nous exterminer !

Il faut donc n’être qu’une véritable pourriture, politique, financière ou médiatique, pour persister à nous les vendre comme des chances pour la France !

Macron, Philippe, Collomb… et tous les autres, vous finirez bien un jour par devoir payer la note, et faites-nous confiance, elle sera diablement salée !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression