Vous venez de rendre un inestimable service à notre pays, Monsieur Vidal

Je viens de terminer la lecture de « La colère d’un Français ». Je vous suis reconnaissant de bien vouloir transmettre à Maurice Vidal ce qui suit.
Voici un livre PARFAIT. Un agrégé de philosophie doté d’un esprit scientifique. Le sujet est traité comme dans un dialogue ou l’antithèse serait traité avec le même rationnel que la thèse. Le résultat est une démonstration impeccable. Pourquoi impeccable ? Parce que dans ce « dialogue » avec un vis-à-vis (que j’ai imaginé, en prenant le lecteur à témoin), la contingence relativiste est ramenée à sa dimension minimale où toute contestation tomberait d’elle-même. Cher Maurice Vidal, vous faites honneur à la France. Aux « fils conducteurs » qui partent de Charles Martel et aboutissent à la loi de 1905 (séparation de l’Eglise et de l’Etat), année également de la première théorie de la Relativité d’Einstein ainsi que la théorie relativiste sociétale de Max Weber (il n’est nullement anodin de constater ces correspondances), la Finalité de la France et de sa raison d’être a été profilée. La Raison haute qui constitue la trame de votre écrit sans la moindre faiblesse, ramène à la mémoire défaillante de nos élites, le Génie de la France.
Votre livre incite, ainsi, à deux réflexions majeures : l’obligation d’intensifier la lutte contre l’envahisseur islamiste, et l’impossibilité simultanée d’arrêter le rouleau compresseur qui mènera inéluctablement à la prévision de Samuel Huntington. Nous sommes condamnés à subir le grand Choc historique de deux oppositions culturelles irréductibles. Pourquoi ? Parce que nous sommes arrivés à une « Fin des Temps ». L’homme du futur devra vivre, pour la première fois, une Mutation psychologique fondamentale et sans merci : menue en hors d’oeuvre, la Fin de toutes les religions humaines (toutes meurtrières sans exception du fait qu’il s’agit de croyances) et l’accès à la CONNAISSANCE (il ne s’agit pas de nos savoirs, mais d’une forme de Fin de nos contingences grossières). L’homme ne peut être qu’appelé à la Vérité. C’est ici que votre livre prend toute sa valeur car, sur le plan du « tracé historique », il ouvre la voie précisément à cet ajustement sociétal qui passe par une profonde refondation de la psychologie humaine.
Je dis et affirme qu’il ne s’agit pas d’une projection imaginaire ni « espérée ». Il s’agit d’une refondation vaste et totale dans les décades à venir car l’Univers n’est pas le résultat d’une évolution sans direction. Naturellement, ces temps de transition ne passeront pas sans troubles très éprouvants d’où il ne faudrait nullement exclure la possibilité de conflits majeurs et inévitables mettant en cause jusqu’à la possibilité d’existence de pans entiers de l’humanité présente.
Merci encore, cher Monsieur Vidal. Vous venez de rendre un inestimable service à notre pays.
Très cordialement à vous,
Johann Soulas

image_pdf
0
0