Les vrais policiers ont honte d’avoir un ministre comme Cazeneuve

Publié le 29 juillet 2015 - par - 15 commentaires - 3 300 vues
Share

cazeneuve-dans-ses-oeuvresQue les policiers acceptent le sort qui leur est fait depuis des années est un mystère pour nombre de nos compatriotes. Cinquante d’entre eux se suicident tous les ans. Comment pourrait-il en être autrement ? Voilà une profession qui, autrefois, était respectée par les citoyens, même si l’esprit frondeur des Français a toujours aimé que Guignol rosse le Gendarme. Mais nul délinquant ne pouvait insulter un flic, ou pire le molester, sans qu’immédiatement, et tout naturellement, ses collègues interviennent, et mettre une bonne rouste à l’agresseur, sans que cela ne choque nos concitoyens.

Et puis mai 68 est arrivé, et on a qualifié les CRS de SS. On a accepté que des groupes gauchistes osent glapir des slogans comme « A chacun son flic ! ». Puis, dans les années 1980, on a continué le travail. Les premières émeutes ethnico-religieuses ont commencé, et les policiers ont été qualifiés de « racistes » dès qu’un des leurs arrêtait un délinquant multi-récidiviste maghrébin. Puis il y a eu l’affaire Malek Oussekine, en 1986, et depuis bientôt trente ans, tous les ministres de l’Intérieur vivent avec une hantise : ne pas être le responsable de la mort d’un nouveau « jeune » issu de la diversité.

Et donc, à partir de là, tout est permis aux délinquants, qui ont compris qu’ils avaient un double avantage. Des policiers totalement transformés en « eunuques », tout juste bons à se faire tirer dessus, caillasser, insulter, menacer, sans avoir le droit de répondre, et de l’autre côté des juges « Mur des Cons » qui les relâchaient sans arrêt, leur permettant de faire, dans les heures qui ont suivi leur arrestation, des bras d’honneur à des flics dégoûtés.

Voilà une profession qui doit subir une police des polices, constituée la plupart du temps de planqués qui préfèrent persécuter leurs confrères que d’être sur le terrain. Un peu comme les pédagogistes de l’Education nationale, qui n’ont qu’une envie : profiter des avantages sociaux de la profession, sans en subir les inconvénients.

Malheur au policier qui a la malchance d’être sur les lieux où deux jeunes de la diversité grillent dans un transformateur électrique, s’étant enfui devant une demande de contrôle d’identité : dix ans de harcèlement judiciaire, impulsé par le pote à Hollande, l’avocat Mignard.

Malheur au policier qui va donner une gifle à la racaille qui l’insulte, il subira un dépôt de plainte, et sera abandonné par sa hiérarchie, lynché par la presse, traîné devant les tribunaux par les associations dites antiracistes, et même menacé de mort dans son quotidien, lui et sa famille, et contraint de déménager.

Malheur au policier qui a des enfants, il sait que ceux-ci peuvent servir de cible, à tout moment, aux voyous du quartier, qui les agresseront parce qu’ils sont ses descendants.

Malheur au policier qui se fait reconnaître dans la rue, s’il croise un groupe de « jeunes ».

Malheur au policier qui ose encore vouloir faire respecter la loi, et contrôler une niqabée. Il provoquera une émeute, et se verra reprocher, si c’est pendant le ramadan, d’avoir manqué de pédagogie en faisant son travail.

Malheur au policier qui ose contrôler les papiers d’identité d’un « djeune », il se verra reprocher des contrôles au faciès, forcément racistes, et devra justifier les raisons pour lesquelles il a procédé ainsi.

Malheur au policier qui tire sur un délinquant qui veut forcer un barrage, et qui tue le fuyard. Il sera immédiatement mis en examen, comme s’il était un voyou et un assassin, alors qu’il a sauvé des vies en empêchant un chauffard potentiel de tuer des passants.

Ils doivent même subir l’humiliation absolue de voir leurs commissariats attaqués, sans avoir le droit de se servir de leurs armes. Et à présent, des députés de gauche veulent les priver de leur flash-ball, qui les aide à rester vivants quand ils sont entourés d’émeutiers qui rêvent de « se faire les flics ».

Cela correspond à la réalité de la profession depuis une vingtaine d’années, quels que soient les ministres de l’Intérieur. Et ce sont pas leurs galonnés comme Méric qui vont les aider, eux ne pensent qu’à défendre leur place, qui est bonne, même si c’est au détriment de la sécurité des flics de base.

Mais avec Cazeneuve, une nouvelle étape a été franchie. Un vrai policier, républicain, laïque, ne peut qu’avoir honte d’avoir un tel ministre place Beauvau.

Voilà un homme qui, depuis son installation, passe son temps à rompre des jeûnes du ramadan, à présenter ses excuses à la communauté musulmane, à transformer cette religion en religion d’Etat, rompant avec l’esprit de la loi de 1905. Certes, Fillon et Valls faisaient de même, mais, lui, c’est tous les soirs…

CazeneuvemosqueeparisVoilà un homme qui passe son temps à victimiser les agresseurs de ses hommes, et des Français, et à accuser ses derniers de multiplier les actes d’islamophobie, rien de moins, contre les malheureux musulmans si paisibles.

CazeneuvecollaboVoilà un homme qui ne trouve rien de mieux à faire que de jouer les assistantes sociales avec les djihadistes partis se battre en Syrie, mettant à leur disposition un numéro Vert et des psychologues !

Voilà un homme qui, au lieu de les empêcher de revenir en France, les accueille à bras ouverts, mais leur interdit de partir. Résultat : ce sont les Français qui profitent de leurs compétences djihadistes !

cazeneuvejihadVoilà un homme qui ne protège pas ses policiers, victimes de plus en plus fréquentes des agressions musulmanes, et laisse les racailles bénéficier d’une impunité totale, qui nuit au travail de ses subordonnés.

vallscazeneuverireVoilà un homme qui lèche les babouches du roi d’Arabie saoudite, pays religieux, et accepte sans sourciller qu’un chef d’Etat étranger interdise à une policière l’accès à sa plage, violant ouvertement les lois de la République.

CazeneuveVallauris2Voilà un homme qui, représentant l’autorité de la France, éclate en sanglots lors des obsèques d’Hervé Cornara, alors qu’il est responsable, par la politique menée, de la mise en danger de millions de Français.

CazeneuvelarmesMais le pire n’est pas là. Alors que nos policiers sont surchargés de travail à cause du tsunami migratoire que subit notre pays, voilà un homme qui ridiculise la fonction, et la notion de République, en allant congratuler des clandestins qui ont violé nos lois, provoquant par ailleurs un immense appel d’air.

CazeneuveclandesetinsC’est cet homme qui, rabaissant la fonction de ministre, vient de déposer plainte contre Riposte Laïque, et a encouragé son chef des flics parisiens, Jacques Méric, a faire de même.

vallscazeneuveplainteComment nos policiers, déjà humiliés quotidiennement par les islamo-racailles, n’auraient-ils pas, au fond d’eux-mêmes, honte d’être commandés par un tel ministre, qui préfère harceler le patriotes que virer les clandestins et mettre hors d’état de nuire les islamistes.

Jeanne Bourdillon

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
jim

Ceci dure depuis plus de 50 ans j’en suis témoin (75 ans et ami de policiers depuis les années 60…) ce n’est donc pas la Droite ou la Gauche mais la France et sa « politique arabe » …. qui est coupable de cette dérive absurde.

Laurence

Très bel article sur la lamentable situation imposée par les socialauds à nos protecteurs et aussi au peuple français.
On a pris pour habitude d’utiliser le terme «les jeunes» pour décrire les racailles s’adonnant à des incivilités et des violences de plus en plus graves, fréquentes et multiples sur notre territoire.Bon nombre d’entre eux se glorifient d’agir contre nous,sous l’emprise de leur prophète fou et d’une religion sanguinaire tel que prescrit dans leur «bible» diaboliquement malsaine. Cela fini par nous exaspérer.Nous connaissons de quels groupes ou origines la plupart de ceux-ci ils appartiennent.Nous craignons de les identifier publiquement en raison de la censure grandissante.
Certains ont trouvé une nouvelle façon de parler de ces «jeunes» hostiles à leur «pays» en les dénommant tout simplement les B&B.Ceux qui n’ont pas compris n’ont qu’à y penser un peu pour trouver la réponse…Ainsi, on emprunte l’usage de dire ce que l’on veut dire pour contrecarrer la censure du politiquement correct et du pas damalgamme.
A BAS LA CENSURE LIBERTICIDE

Nana

Allez voir le site police et réalité et vous verrez si tous les flics sont des moutons!!!

Bizzare

Il faut savoir que les médias n’ont pas hésitez à dire qu’il se préparai à devenir prête (ça me paraissait bizarre étant donné qu’il était étudiant en immobilier) franchement les médias nous mentent chaque jour et certains y croient aveuglement. Réveil national pour bientôt mais quand ?

Wagner

@Yves
Définition étonnante. Il n’y a pas de vrais policiers ou de faux policiers, seulement des bons et des mauvais, parfois, comme dans toute profession.
Dans ceux qui n’obéissent pas à leur hiérarchie il y a souvent des mauvais.

Wagner

C’est quoi un « vrai policier » ?

Yves ESSYLU

C’est un flic qui défend la France et les français avant d’obéir sans état d’âme à sa hiérarchie

kalidas

Juste une petite erreur dans votre article: ce ne sont pas des députés de gauche qui veulent interdire le flash-ball, mais M. Toubon, politicien de droite. Mais il est vrai que sur le plan de la soumission et du laxisme, la droite vaut bien la gauche.

Anne Lauwaert

On nous prédit des révoltes en France ou la révolution.
L’armée suisse se prépare même à d’importants soulèvements en Europe
http://lejournaldusiecle.com/2012/10/15/la-suisse-se-prepare-a-dimportants-soulevements-en-europe/
Ma question : en cas de révolte populaire française, de quel côté vont se mettre 1. la police et 2. l’armée ? Vont-ils se mettre du côté du Peuple? Ou du côté des autres? ou simplement entre les deux pour les séparer?
Ont-ils déjà fait connaître leurs intentions ?

Yves ESSYLU

La dernière interpellation de P Sautarel ( Fdesouche) confirme que le flic de base obéit sans se poser de questions aux ordres les plus illégaux de sa hiérarchie et se moque de son devoir de désobéissance tiré de l’art122.4 du code pénal et de l’article R 434.5 du code de sécurité intérieure
Il faut vivre dans ce milieu pour connaître ceux qui restent droits dans leurs bottes et méritent le respect

jim

C’est ainsi que les mêmes, leurs grands pères de 1942, ont agi ….
Ils ne méritent pas le respect qu’on leur devait alors!

Don Bernardo Lima

C’est bien votre article par contre tous mes commentaires ont été systématiquement censurés. En fait vous faites exactement ce que vous reprochez à vos politicards pourris. Je suis un Péruvien et chez moi la censure n’existe pas sur les sites. Ce doit être un sport bien français la censure?
Je vais remettre un texte tout en étant sur que vous allez le censurer pourtant vus avez mon nom mon mail mon pays. Et je prend la responsabilité pleine et entière de mes écrits.
Je tente quand même.

Je sais que ce Que je vais écrire ici ne va pas plaire à tout le monde. Mais voilà, il se trouve que je suis un Péruvien avec un peu de sang Frances du côté d’un de mes grands parents. Ce « détail » fait que je me sent concerné par ce qui ce passe en France. Je suis en plus journaliste et islamophobe assume.
Comme Péruvien j’ai comme l’on dit le sang chaud. Je trouve les français dans leur grande majorité apathiques. Le blabla c’est bien, mais l’action la vraie c’est 1000 fois mieux. Les arabes et autres negros qui vous envahissent ont des armes et vous des autocollants. Il n’est pas difficile de prévoir qui sera le vainqueur de la guerre qui tôt où tard et à mon avis plus tôt que tard vas vous tomber dessus. Si j’étais française a 100% je me dirais que tant qu’à mourir, plutôt que de subir le sort du mouton dans un abattoir halal je préfèrerais mourrir en homme, c’est à dire les armes à la main.
C’est ce qui manque à là France une majorité de gens « fouillis » prêt à ce battre, les armes à la main. Dans le cas contraire je ne vous donne pas 10 ans avant que vous ne deveniez la première république islamique d’Europe. Vous connaissez aussi bien que moi les deux choix qui vous seront offerts soit devenir musulement soit mourir égorge. Quand à vos femmes et vos filles elles seront vendues comme enclaves sexuelles sur les marches de bougnoulie. A vous de voir comment vous voyez votre avenir?
Ils n’existe pas chez vous quelques militaires généraux, des gendarmes de haut rang, des policiers influents qui en ont marre d’être pris pour des sous merdes, par la racaille dégénérée qui vous gouverne?
Don Bernardo Lima Perú 25 de julio 2015

Yves ESSYLU

Le droit à la légitime défense est bafoué par la justice stalinienne et la plus extrême discrétion s’impose
Cependant les vrais guerriers existent encore et vous les verrez sortir du bois quand les attaques ne seront plus du tout maîtrisées par les Forces de l’ordre

thomas frederic

GRRRRR …

ComteDeGretsch

Chez ce rase motte, le ridicule le dispute à la dangerosité et à l’incompétence. Et il va falloir encore supporter ça quelques temps, le parti socialiste est en train d’achever ce pays, avec le soutien d’à peine 15% de la population, dont une partie ne sont que des Français de papier … impensable, même dans la pire des dictatures.