Alep : une guerre qui oppose un Etat souverain et des criminels

Publié le 4 novembre 2016 - par - 6 commentaires - 881 vues
Share

alep

Alexandre Goodarzy vit en Syrie où depuis juin 2015 il est chef de mission en Syrie pour SOS Chrétiens d’Orient.

Chaque mois il se rend à Alep durant une semaine, afin de répondre à des besoins d’urgences humanitaires. Régulièrement, Alexandre témoigne de la situation sur place, comme ces jours-ci où il évoquait l’acheminement permanent de matériel de guerre sur des kilomètres, des soldats combattant Al-Nosra, des tirs de mortiers, des routes avec d’un côté Al-Nosra et de l’autre Daech, « des canons braqués en direction d’Alep-Est et de la périphérie Ouest », « des fusées semblables à des étoiles filantes qui disparaissent dans un horizon pas si lointain, des avions qui grondent dans le ciel, des traînées blanches et noires puis des bâtiments remplis de fumée… des tirs de kalash soutenus par les djihadistes depuis derrière la colline que nous dépassons en roulant comme des dingues tout en évitant les obstacles que nous offrent la chaussée défoncée… ».

Aujourd’hui, il témoignait :

« La situation à Alep est catastrophique ! Qui pourrait prétendre le contraire ? 
Chaque jour des dizaines de morts et des centaines de blessés, des civils essentiellement, pris entre les feux des terroristes et ceux de l’armée syrienne.


C’est l’armée syrienne que l’on rend responsable, elle serait la cause de tout cela. 
Pour étayer cet argument, Alep-Est est prise en exemple…
 Ce qui est curieux c’est le silence médiatique concernant la partie Ouest d’Alep qui vit sous les tirs de mortiers, de roquettes, de bombonnes de gaz, de missiles « home made », de balles explosives depuis plus de quatre ans !

Un an et demi que je me rends à Alep chaque mois et que je constate qu’une personne que j’affectionnais ou que je connaissais est partie ou est décédée. Le plus dur c’est de croiser et côtoyer ceux qui ont perdu bien davantage d’êtres chers.
 J’en ai connu pour ma part qui sont partis à Tartous, dans la Vallée des Chrétiens, à Beirut, à Erbil, en Allemagne, en France, en Suède, en Australie, au Canada…
 D’autres sont morts dans leur maison parce qu’elle s’est écroulée sur eux à cause d’un missile venu depuis l’autre moitié de la ville ou de sa périphérie. Certains sont morts dans la rue parce qu’au bout de celle-ci une bombonne de gaz les a déchiquetés… encore une fois en provenance du même endroit…


Ces exemples sont nombreux, mais aussi des familles qui meurent en silence, à petits feux, assoiffées parce que plus d’eau, congelés dans leur chambre en hiver parce que plus de quoi se chauffer…


Les stations d’eau se situent à Alep Est, les djihadistes assoiffent la population de l’Ouest.
 Les centrales électriques ont toutes été détruites par les djihadistes et la dernière en date qui permettait encore aux habitants d’avoir de la lumière, de l’eau chaude, du chauffage a été détruite par les Américains l’année dernière. Une erreur sûrement !


La route qui passe par Ramousseh, au Sud de la ville est le cordon ombilical qui relie Alep à Homs par Khanasser, en passant par Istriya et Salamye… C’est la seule qui permette à Alep d’être ravitaillée en tout : nourriture, essence, matériel et supplétifs militaires… 
Elle est sans arrêt coupée, fragmentée par ces mêmes djihadistes.


L’armée syrienne réagit. Aussi, je me demande pourquoi la faute revient toujours à celui qui réagit ! Il ne s’agit pas de surenchérir mais de réagir.

Il faut que cela s’arrête ! Si ces guerriers « modérés » veulent être entendus, si la cause de leur combat est noble, pourquoi s’acharnent-ils à éliminer ceux qui veulent continuer à vivre ? Pourquoi faire pleuvoir la mort sur ceux qui ont choisi de rester fidèles à leur gouvernement ?


Et vous croyez que tous ceux qui restent fidèles au pouvoir actuel en sont forcément des admirateurs ? La question serait alors pourquoi ne choisissent-ils pas de regagner les rangs de ces soi-disant insurgés ? 
Peut-être parce qu’ils savent très bien ce qui les attend s’ils faisaient une telle erreur.

Pour passer d’un camp à l’autre mieux vaut être musulman sunnite, et encore… si un tel projet les intéresse ! C’est un luxe que l’on ne peut pas s’offrir quand on est Chrétiens, Druzes, Chiites duodécimains, Alaouites ou Ismaéliens parce que tous savent très bien ce qui se passerait dans ce cas-là. Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil du côté irakien pour comprendre le sort qui leur serait réservé…


Et vous croyez que ces horreurs en Irak avaient commencé depuis l’émergence de Daech en 2007 ?

Dès l’intervention américaine en 2003 les minorités ont commencé à morfler.
 Les rackets, les enlèvements, les assassinats et les viols de chrétiens (et des Yazidis, j’en parle même pas) étaient déjà monnaie courante… Pillages et destructions systématiques de maisons et d’églises…

Ici, il ne s’agit pas d’une guerre entre Alep-Ouest et Alep-Est. C’est Alep toute entière qui en bave parce que l’ennemi meurtrit les deux côtés de la ville. Il s’agit d’une guerre qui oppose un Etat souverain et des criminels.

Modérés de quoi ? N’importe quel modéré de la première heure ne peut aujourd’hui qu’être un assassin sanguinaire de la pire espèce. La riposte en face, celle de l’armée syrienne est violente. Certes ! Et pour ces « modérés », quand on fait la guerre pendant 6 ans, croyez-vous encore qu’on puisse le rester dans un tel contexte ?! Faudrait être surhumain pour ça ! Les plus laïcs d’entre eux au bout de quelques semaines seulement se sont laissés pousser une barbe et ont continué à guerroyer non plus en criant « on veut la démocratie » mais en vociférant des « Allahu akbar ». Alors imaginez au bout de 6 ans !


Tout ça n’est que foutaise ! Ceux qui avaient de réelles aspirations démocratiques et qui y sont restés fidèles, soit ils ont quitté le pays, soit ils ont rejoint le « camp al-Assad » !


Les médias veulent encore et toujours nous faire croire qu’il existe une alternative sur le terrain entre les barbares islamistes et la vilaine dictature de Bachar. 
Désolé de vous décevoir mais on n’en est malheureusement plus là ! 
Vous voulez absolument faire un concours de qui souffre le plus, l’Ouest ou l’Est d’Alep, et attribuer ces horreurs à l’armée syrienne ?!
 Mais qui retient la population Est d’Alep en otage en empêchant les civils de sortir ?
 Qui coupe la seule route de réapprovisionnement de la ville ?
 Qui tire à feux nourris, à l’aveugle sur les populations résidant à l’Ouest ?
 Qui s’acharne à tirer sur les universités, les écoles et les églises en pleine période de fêtes ?
 Qui tire sur les hôpitaux, et quand ils peuvent s’en accaparer un, le vident pour en faire un QG militaire et exercer depuis ce blockhaus de nouvelles attaques sur les civils ?


Les djihadistes prennent en otage les populations des deux côtés de la ville :


– à l’Est parce qu’ils ne les laissent pas partir et qu’ils se servent de leurs cadavres résultant des ripostes russes et syriennes que leurs casques blancs exhibent devant les caméras du monde entier dans le but de vous enfumer avec la complicité des mass medias…


– à l’Ouest parce qu’ils font payer aux habitants leur loyauté et fidélité envers le gouvernement et qu’ils les contraignent à l’exil ou à la mort…

Il serait bon de faire preuve d’honnêteté cinq minutes et de se demander comment on peut pleurer sur le sort d’Alep-Est quand on a ignoré celui de l’Ouest depuis le début du conflit !

Comment peut-on être enthousiaste à l’idée de penser à la reprise de Mossoul qui se fera nécessairement sous les tirs de l’artillerie lourde américaine quand en même temps vous fustigez les Russes d’en faire autant avec la partie Est d’Alep ?!

Comment vous pouvez qualifier de « rebelles modérés » des monstres que vous appelez tout bonnement « terroristes », « djihadistes islamistes » ceux qui ont perpétré des actes barbares en Afghanistan, en Irak, en Libye, ou même à Paris (Charlie Hebdo, Bataclan), à Nice lors du 14 juillet, et à Rouen avec le père Hamel… ?

La France est à genoux parce qu’une poignée d’ordures a causé la mort de quelques dizaines de personnes et en a blessé des centaines d’autres.

Est-ce qu’on peut vous rappeler qu’ici ce sont des centaines de milliers de morts et dans des conditions malheureusement bien plus terribles.

Si vous vous sentez tous pousser d’un élan de solidarité en scandant des « Je suis français » ou bien « Pray for Paris » à cause de quelques horreurs qui se sont produites sur le sol français, alors moi « Je suis syrien tous les jours », parce que tous les jours, bordel, ces saloperies ont lieu !!! ».

Alexandre poursuit en dénonçant le déni de réalité généralisé, fustige les inutiles larmes de crocodile paralysant toute action salvatrice : « Maintenant il n’est plus temps de pleurer. D’ailleurs ne pleurez pas sur les Syriens, mais pleurez sur vous-mêmes parce que le sort de la France ne sera pas bien différent !

Fous êtes-vous de croire que c’est une richesse pour vous d’accueillir des hommes qui ont lâchement quitté leur pays. Ils sont des centaines de milliers chaque année et n’ont prouvé ni amour envers leur propre pays en le défendant, ni gratitude envers leur pays d’accueil en le pourfendant». Ces hommes que la France notamment accueille à bras ouverts, sous les applaudissements même, ces déserteurs « qui ont abandonné leur famille, leur(s) femme(s), leurs enfants… Tout cela pour une société culturellement plus ouverte, comme si la France n’avait pas déjà sa propre diversité, sa propre richesse culturelle ! ».

En conclusion, Alexandre Goodarzy rappelle cette terrible évidence : « Une civilisation n’est envahie de l’extérieur que parce qu’elle est détruite de l’intérieur ».

Caroline Alamachère

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Bernard DICK

Je souhaite expliquer la photo :
Deux interprétations possibles de ce panneau : soit « champ de tir au pistolet » soit « champ pour jeter (ou se débarrasser du) le pistolet ».
Compte tenu du contexte, je penche vers la première interprétation malgré la mauvaise syntaxe arabe.
Il faut noter que parmi les attaquant d’Alep-ouest se trouvent des jihadistes-kamikazé ouigours (chinois) et des assaillants-suicidaires venant du Turkmanistan. Les rebelles forment une multinationale du jihadisme.

Romanin

Merci Caroline de faire la liaison sur le témoignage de Monsieur Goodarzy. Témoignage terrifiant sur ce que vivent les gens d’Alep, sur les massacres et tortures savamment organisés par ces fameux djihadistes.
Ici, nous ne pouvons pas nous imaginer toutes les sal******s commises par al-nosra ou daech. Mais il faut aussi parler de tous ceux qui travaillent dans l’ombre en fournissant armements, infrastructures, argent, nos industriels et politiques.
Je salue respectueusement Alexandre Goodzary, qui nous offre un témoignage poignant et sincère sur sa mission, le plus terrible dans tout ça, c’est que nous sommes malheureusement partie prenante de ces bouleversements!

grélaud

Aujourd’hui 15 h 27 min

chère Caroline Alamachère je te soutien contre le directrice de l’école privé catholique dans le nord de la France .
je suis catholique apostolique pratiquant tridi Vatican I ,cette directrice elle ferait mieux de se remettre en question .
tu as eu raison caroline alamachère d’avoir fait un commentaire la dessus ,on pas a prendre par cœur une s’ouate du coran

je me demande ou ils ont la tète ses chrétiens de ses écoles public ;pour ils sont tenu par les couilles par l’état islamique qui était jadis l’état français ,car l’état français s’est mort ,on parle maintenant l’état français islamique qui est umps les verts etc et les associations bol labos

chère Caroline Alamachère je te soutien contre le directrice de l’école privé catholique dans le nord de la France .
je suis catholique apostolique pratiquant tridi Vatican I ,cette directrice elle ferait mieux de se remettre en question .
tu as eu raison caroline alamachère d’avoir fait un commentaire la dessus ,on pas a prendre par cœur une s’ouate du coran

je me demande ou ils ont la tète ses chrétiens de ses écoles public ;pour ils sont tenu par les couilles par l’état islamique qui était jadis l’état français ,car l’état français s’est mort ,on parle maintenant l’état français islamique qui est umps les verts etc et les associations bol labos qui fond rentré les migrants

Résistorial

Marre des mensonges sur la Syrie , une armée régulière réagit à une agression de jihadistes venus d’Irak puis de diverses localisations en Europe et d’ailleurs financés par qui l’on sait et on lui fait un procès, rappelons que le même type d’agression à mis l’Algérie et d’autre pays à feux et à sang avec une même cause : un islam de plus en plus radical!
Quand on fait la guerre il ya des morts, c’est un truisme que les bien pensants donneurs de leçons ferment leurs gueules!

Sophie B

Merci Caroline Alamachere de cette oetite merveille d’article.