Wafa Sultan et la programmation mentale des musulmans

Publié le 7 décembre 2016 - par - 25 commentaires - 2 868 vues
Share

La psychiatre syrienne a adopté le monde libre et ses valeurs. Elle autopsie dans un livre le lavage de cerveau que subissent ses ex-coreligionnaires. Elle parle islam et non islamisme.


Wafa-Sultan6.png

Wafa Sultan est psychiatre, réfugiée syrienne aux Etats-Unis. Elle s’est fait connaitre à un large public par un débat mémorable sur Al-Jazeera en 2006. Les éditions Riposte laïque viennent de traduire et de publier un bouquet de ses textes, «L’islam fabrique de déséquilibrés ?». Ils sont centrés sur la programmation que subissent les musulmans et ses conséquences. Son diagnostic est impitoyable. Difficile de le contester : les pays arabo-musulmans souffrent d’une faillite civilisationnelle. Economie, justice, morale, culture, sciences, le fiasco est général. L’auteure l’attribue à «l’inconscient programmé de l’homo islamicus».On comprend pourquoi les responsables musulmans d’ici éludent constamment les références à l’islam pratiqué dans ces pays. Le président de la plus grande fédération de Suisse, Montassar BenMrad, en a fait une nouvelle démonstration à Infrarouge. Comme l’islam de là-bas est tout à fait différent de celui d’ici, comme la violence islamique est tout à fait hors sujet, parlons de «l’islam en Suisse». C’est moins risqué.

Les écrits de Wafa Sultan paraissent sur des sites arabophones et sont destiné à ce monde arabo-musulman. Mais vu que le prophète et le Coran sont semblables et ont le même statut dans nos mosquées, le premier idolâtré, le second incréé et intouchable, les résonances avec l’Occident sont nombreuses.

L’auteure alterne les descriptions psychiatriques, ses expériences et l’autopsie de versets et hadiths. Elle ne souligne pas seulement leur immoralité, elle démontre comment s’opère la «destruction mentale» de ceux qui les défendent. Elle rappelle que la programmation est entamée dès la petite enfance par différents moyens, dont la répétition et la récitation, sans oublier «l’effet de la mélodie et l’intonation du texte». Une idée peut paraître de prime abord inadmissible, «mais à force d’être rabâchée, elle finit par s’infiltrer furtivement dans l’inconscient.» Même la formule prononcée après le nom du prophète, «littéralement: Allah a prié sur lui et l’a salué», lubrifie le passage du contenu vers l’inconscient.

Coran_memorisCA.png

Scaphandre doctrinal

Un verset ordonne: «Vous couperez les mains du voleur et de la voleuse en punition de leurs crimes.» Ce châtiment prouve pour la psychiatre l’incapacité de ce monde à comprendre le crime et donc la justice.… Ce verset est défendu par une partie de « nos » musulmans. A ma grande surprise, il m’a été valorisé par deux musulmanes de Suisse qui se considèrent comme tout à fait humanistes.*

Versets et hadiths enferment leur victime dans un «scaphandre doctrinal». Et vu que «l’épée de l’islam est dégainée» au-dessus de sa tête, il lui est interdit de questionner. Le musulman n’apprend pas à dialoguer, la critique ne suscite que colères et insultes. L’islam est devenu un code héréditaire dont sont aussi victimes, a constaté l’auteure, les minorités qui vivent sous sa tyrannie.

La crainte poursuit le croyant et l’empêche d’être créatif. Il conduit aussi à des comportements absurdes. «Sa hantise de la vérité absolue lui enjoint l’ordre d’entrer dans la salle de bain avec le pied gauche et de ne manger qu’avec la main droite…» Ou de croire aujourd’hui encore, puisque Mahomet l’a dit il y a 1400 ans, que l’urine de chameau est le meilleur des médicaments.

Ce processus d’identification au «Beau modèle» conduit à défendre, par exemple, le mariage du prophète avec Aïcha âgée de six ans, ou avec Safiya, «une femme juive avec laquelle il a copulé sur le chemin de retour d’une razzia durant laquelle il avait tué le mari, le père et le frère». Les mariages de fillettes se perpétuent depuis quatorze siècles. Pour l’auteure, il n’y aucune différence entre le viol d’Aïcha par Mahomet et le mariage d’une petite Yéménite de 10 ans, médiatisée il y a quelques années lorsqu’elle a obtenu le divorce. Mais la remise en question de ces mœurs comporte un risque majeur : faire vaciller toute la doctrine.

Grâce à cette programmation, nombre de hadiths et de versets n’ayant aucune valeur éthique ou humaine sont instillés : «…nous faisons lire, réciter et répéter à nos enfants ces enseignements qui les programment, les empoisonnent et les nourrissent de haine et de xénophobie.»

Une immense privation affective

Pour Wafa Sultan, les enfants les premiers, vifs et curieux, pourraient poser des questions. Mais «dans le milieu islamique, l’enfant voit le jour dans la répression. Le processus pédagogique qu’on lui fait subir écrase chez lui, même au berceau, tout sens de curiosité. Chaque fois que l’enfant entreprend spontanément une initiative, il n’entend comme réaction que l’un de ces deux mots : «Ayb » (c’est honteux), ou «haram » (c’est un péché) (…) Chacun de ces deux types de ressentiments suffit pour détruire sa vie et briser sa personnalité.» Dans la doctrine, l’enfant n’a aucune valeur, c’est un ornementent, une jouissance au même titre que les biens matériels.

«Je ne crois pas qu’il y ait une nation sur terre aussi totalement privée de sentiments que le monde islamique en général et arabo-islamique particulier.» La psychiatre estime que les dogmes de cette religion, sa répression sentimentale et psychique conduisent à «une avidité affective inassouvie». Cette absence de sentiments s’exprime entre autres par les «crimes d’honneur», encore fréquents dans le monde islamique. Ils ont été importés dans le nôtre, témoin l’exemple d’un père qui a tué sa fille au Canada, parce qu’elle refusait de porter le foulard. «La force de la «parole» islamique est telle qu’elle peut faire faire les choses les plus abominables à ses prosélytes (…) Rien sur terre ne peut justifier qu’un homme se détache de ses sentiments à l’encontre de la chair de sa chair et la tue comme on tue une bête. (…) c’est la programmation mentale qui le transforme en fauve déchaîné (…) Voilà bien, hélas, la conséquence tragique et l’impact regrettable des enseignements attardés de l’islam!»

Wafa_couv.jpegFracture affective encore lorsque la doxa considère les femmes comme «trop sentimentales» pour apporter un témoignage fiable. Ce qui justifie qu’il ait la valeur de la moitié de celui d’un homme.
L’islam est aussi une culture de la mort qui dévalorise systématiquement la vie ici-bas. «Ce mépris s’est étendu jusqu’à englober sa propre vie elle-même.»

Des versets autorisent le meurtre avec préméditation: «Ô vous qui croyez! La loi du talion vous est prescrite en matière de meurtre: homme libre pour homme libre, esclave pour esclaves, femmes pour femmes.» Et l’auteure de commenter: «Y a-t-il un esprit humain raisonnable qui puisse admettre que la grandeur de Dieu s’articule dans la préférence de l’homme libre sur l’esclave et dans l’aliénation de la femme par rapport à l’homme?!»

Le traitement des femmes

«Les enseignements de l’islam ont engendré, voire déterminé, la condition la plus humiliante et la plus dégradante pour la femme tout au long de notre histoire.»

A propos de la polygamie, Wafa Sultan calcule que si chaque homme épouse quatre femmes, seuls 25% des hommes trouveront des femmes. Elle n’a aucun doute que ce qui mène aux attentats-suicides est la répression sexuelle. L’islam utilise le désir sexuel comme une stratégie, il le réprime afin d’attiser la volonté de combattre. «Le Coran incite au terrorisme».

Le mépris des femmes n’est pas étranger à la fêlure affective des musulmans, comme le montre ce hadith: «Vous les femmes, vous constituez la majorité des habitants de l’enfer. Si on vous donne quelque chose, vous n’en remerciez pas. Si un malheur vous touche, vous ne prenez pas votre mal en patience. Si on vous prive de quelque chose, vous ne cessez de vous plaindre.»

«Depuis plus de 1400 ans, ce hadith trotte dans la conscience de l’homo islamicus.»

Le crime que constitue le viol n’est pas abordé dans le Coran, observe Wafa Sultan, alors qu’Allah châtie cruellement l’adultère ou l’amour avant le mariage, des situations dans lesquelles les «coupables» sont consentants.

«Epousez (littéralement niquez) autant qu’il vous plaît de femmes ou ce que vous main droite possède ». Il n’existe pas de freins moraux qui atténue l’impact de ce verset. Si l’homo islamicus ne maîtrise pas ses instincts sexuels, poursuit la psychiatre, il ne maîtrisera pas non plus d’autres envies telles que «piller, tuer, s’énerver, faire du mal ou violer n’importe quelle règle relative à la morale!»

La littérature islamique regorge de descriptions de la puissance sexuelle de Mahomet. Les jurisconsultes plongent infatigablement dans ces textes pour en tirer des normes de comportement, jusqu’aux plus intimes. «Le chercheur qui fouille dans la littérature islamique à la recherche des enseignements relatifs au sexe aura vite la nausée.»

Et l’on reste pétrifié qu’au XXe siècle, Khomeini ait pu décréter: «Il n’est pas licite de copuler avec la femme n’ayant pas atteint l’âge de neuf ans, que le mariage soit permanent ou intermittent. Quant aux autres jouissances, comme l’attouchement, l’étreinte et le cuissage, elles sont licites, même avec le nourrisson.»

L’auteure souligne «la sauvagerie» des enseignements et la violence de la langue utilisée: «Combattez… Tuez… Coupez les mains et les pieds… Coupez les têtes… Frappez-les au cou… Frappez sur tous les bouts des doigts… Serrez… Enchaînez-les solidement…»

«…ce discours a creusé durant plus de 14 siècles, des fossés profonds, des gouffres, des abîmes dans l’inconscient de l’homo islamicus. Un chaos de perdition s’y est installé.»

Haine de l’Occident

Du jour au lendemain, le pétrole a réveillé les nomades du Moyen orient. «Ils ont été contraints d’adopter un style de vie étrange autant qu’incompatible avec sa charia et ses lois obsolètes.» La technologie moderne dont le musulman jouit mais à laquelle il n’a aucune part, suscite haine et rancune à l’égard de l’Occident.

Nombre d’adorateurs d’Allah vont vivre avec des populations qu’ils ont appris à détester et qui sont majoritaires. «Combien de fois nous a-t-on fait lire et répéter, lorsque nous étions petits, le verset coranique suivant: « Uzaïr est fils de Dieu. Les chrétiens disent: le Messie est fils de Dieu. Telles sont les paroles de leur bouche. Ils répètent ce que les impies disaient avant eux. Que Dieu les écrase! Ils marchent à reculons.» Et de s’interroger: «Comment voulez-vous donc, devenant adulte et entrant dans la vie active, que nous puissions respecter les juifs et les chrétiens et vivre en paix avec eux?» Au Moyen-Orient, l’actualité donne la réponse tous les jours.

La psychiatre met souvent en valeur la capacité d’adaptation des chrétiens et des juifs par rapport à leurs textes. Nourrie durant son enfance et sa jeunesse en Syrie de la haine féroce des juifs, elle les a découverts en Occident et les oppose souvent aux disciples du prophète. «Les juifs ont pu dépasser la conception du contenu de leurs livres saints. Ils ont montré au monde entier leur capacité d’adaptation en tout temps comme en tout lieu, alors que les musulmans sont restés un cadavre froid, enveloppé dans le manteau de leur prophète.»

Un livre incompréhensible

Le Coran est incompréhensibles pour 90% des musulmans, affirme Wafa Sultan, et pas parce que la grande majorité ne connaissent pas l’arabe. «La nébulosité intellectuelle qui se dégage de cet amphigouri linguistique a fait du musulman son otage permanent muselé.» Où se trouve, questionne-t-elle, la clarté dans un livre qu’elle-même ne peut comprendre? «Où se manifeste le miracle dans ce livre qui regorge d’erreurs linguistiques, historiques mais surtout d’aberrations morales?»

Cette réalité donne un grand pouvoir aux docteurs de la loi: «La seule solution qui nous reste, c’est de séquestrer ces charlatans, ces imposteurs et ces prestidigitateurs, afin de pouvoir libérer les jeunes esprits de l’hégémonie mentale qu’exercent ces discours aveuglants, aberrants. Si nous ne sommes pas en mesure de les enfermer, il faudra sensibiliser les jeunes et les conscientiser: écouter avec beaucoup d’attention le délire hallucinant de ces illusionnistes, et empêcher leurs palabres de s’infiltrer furtivement dans l’inconscient de toutes les générations futures.»

Et de lancer cet appel: «Musulmans du monde entier! Ayez un peu de pudeur! Ne vantez plus dorénavant la beauté de votre religion avant d’en extirper tout ce qui s’y révèle immonde et abominable!»

Optimiste pourtant, elle pense qu’Internet permettra la «désintégration mentale» du conditionnement. Que Dieu l’entende!

Mireille Vallette

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2016/12/05/wafa-sultan-explore-la-programmation-mentale-des-musulmans-280655.html

Commander le livre :

Paypal :





Chèque de 19,50 euros à l’ordre de Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors

*http://bit.ly/2gTAxoG, http://bit.ly/2gTAf15.

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Fomalo

Je ne doute pas que Wafa Sultan dont les prises de positions sont souvent remarquables dénonce à juste titre le Coran et ses méfaits. Je déplore seulement aujourd’hui, même pas un an après la mort de notre grande islamologue française, Anne-Marie Delcambre, que l’on ne recherche des cautions généralement qu’auprès des arabo-musulmans, même humanistes, au lieu de trouver des français d’Europe de même acabit. Cela pose un problème à R.L?

Cheikh

Nous sommes mariés depuis 12 ans. Nous n avons et n auront pas d enfants. C est notre choix. Nous nous refusons de procréer dans ce monde de fou. Mon mari m emmène partout nous n allons nul part l un sans l autre et je peux me vêtir comme bon me semble sortir seule. Je n ai aucun compte à rendre .nous sommes fidèles l un à l autre ce qui est le plus important à nos yeux. Nous avons cette une belle différence d âge. J ai 24 ans de plus. Ce qui explique qu il est tout à fait impossible de me conditionner. Mon epoux est très déçu de l attitude des musulmans et il ne comprend pas comment certains traitent les femmes Je n ai jamais eu le moindre problème dans ce domaine.

JACOU
HD

Il y a toutes les raisons d’interdire le coran, la sunna et les hadith.

Hocinov

Oui l’islam c’est terrible mais y a pire!

prevosti

le musulman ne respecte que ceux qui se font respecter! qu’attendons nous? commençons par faire respecer les lois qui ont eté écrites !
Nous n’avons aucun courage,aucune demande, aucune exigence, comment voulez vous qu’ils nous respectent ? à commencer par nos dirigents, toujours à accéder à leur moindre demande! ça ne force pas le respect!

Les muzz profitent de notre faiblesse démocratique pour faire avancer leurs pions.
Certes, Internet peut servir à « déprogrammer  » mentalement toute cette jeunesse coranisée. Mais cela ne pourrait avoir qu’une portée limitée.
En revanche, le moyen le plus efficace serait de mettre hors d’état de nuire tous ces imams qui distillent leur poison quotidien dans les mosquées, ainsi que tous ces prédicateurs qui soufflent continuellement sur les braises sans jamais être inquiétés sur notre territoire.
L’efficacité de l’action consisterait dans l’élimination de tous ces activistes, « selon des modalités compatibles avec l’état d’urgence « . Le résultat serait garanti à 100% !

ania

En attendant que ce livre magnifique de vérité vous parvienne..

La dictature multiculturelle démontée.
Qu’est ce qu’on a fait aux Français ?
https://www.youtube.com/watch?v=U0JdxW_MyBg
Un autre regard sur un grand succès du cinéma français, le film  » Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?  » (réal. Philippe de Chauveron) et sur l’idéologie du multiculturalisme.
Note : la précédente vidéo a été censurée à près de 50.000 vues

François de France

Depuis le début de l’Internet, tout le monde a compris qu’il est l’outil idéal de destruction des oligopoles et des oligarchies, sans aucune exception. Il interdit, par le mécanisme de ses serveurs autant déconcentrés que sont les nombres de ses utilisateurs (avec le danger corrélé du virus suivant la même procédure), le contrôle par une entité, supérieure. Les promoteurs institutionnels de l’Internet ne contrôlent eux-même plus rien, passent le relai à toutes les NSA du monde tant ils sont dépassés. Alors on attaque ici à la hache le droit constitutionnel. C’est la raison pour laquelle tous les pouvoirs illégitimes, comme le socialisme français, désirent ardemment s’en débarrasser.

Athé Tanné

L’islam est l’antithèse de l’humanité.

Philippe Bergeron

Je crois que l’on peut être optimiste sur le long ou le moyen terme: cela prendrait un peu de temps, cela nécessiterait au moins un article, mais l’islam est condamné, la fin de cette religion est imminente. Une religion ou une idéologie, c’est comme un programme informatique, et dans le programme de l’islam, il y a écrit: génocide et autodestruction.
Le problème, le danger n’est pas là: si quelqu’un avait annoncé en 1933 que le nazisme ne durerait même pas 15 ans, il aurait eu raison… Seulement, entre temps, il s’est passé ce qui s’est passé.

Ren

Bref, l’islam c’est de la belle merde.

socialodemerde

vous vous en rendez compte que maintenant que l islam c est de la GROSSE MERDE que Vals et hollande veulent nous imposer coûte que coûte ,vraiment les Français sont des abrutis de croire tout se que dit ce gouvernement et la droite de Fillon c est la même chose ..Français réveillez vous si vous ne voulez pas vivre sous le joue de la CHARIA .pas d islam en France point bar ,nous c est nos crèches,notre culture et nos coutumes les coutumes des muzzs j en ai rien à foutre

catherine

« religion » de psychopathes , qui vénère la mort et un prédit à longueur de pages de leur mein kampf vert , un holocauste mondial de tout ce qui n’est pas musulman . Wafa Sultan leur adressait ce message :  » l’islam doit changer ou périr  » . En 1929 , les démocraties européennes ont tergiversé face à la montée du nazisme , on connait la suite …

montecristo

L’Islam se veut JUSTE en combattant les crimes et délits par d’autres crimes et délits ! L’Islam se veut MORAL en torturant. L’Islam se veut SOCIAL en rejetant l’autre. L’Islam se veut la SOLUTION, alors qu’il est le problème … Cherchez l’erreur !
Si l’Islam était vraiment incréé, j’imagine que Dieu n’aurait pas fabriqué une terre plate pour les musulmans et une terre ronde pour les autres … NON ???

UltraLucide

Avec leur terre plate en deux dimensions, il manque clairement aux musulmans la troisième dimension verticale, ce qui explique leur absence totale d’élévation de conscience. Les musulmans ne parlent jamais de l’âme humaine, à croire qu’ils n’en n’ont pas.

Le Nigerian

WAFA SULTAN AKBAR, J’atteste qu’il n’y a de dieu que WAFA SULTAN et que Allah+Mahomet sont synonyme de SATAN

Francois Desvignes

« La Foi sans les actes est morte ! » (St jacques)

Déposons tous plainte contre X pour avoir diffusé via le Coran un texte incitant à la haine et au MEURTRE contre ceux qui ne sont pas de religion musulmane, de race sémite, ou appartenant à des minorités sexuelles. ET faisant l’apologie de ces crimes incluant le viol et la pédophilie.

En pure violation de nos textes constitutionnels

Rappelons ainsi que la liberté religieuse et de conscience n’est reconnue en France que pour autant qu’elles respectent notre légalité

Demandons à vos avocats de pondre une plainte type avec l’adresse de tous les Procureurs de France et lançons cette campagne

Alonzo

Comme l’a déclaré sans ambages Allah lors de sa dernière interview à Charlie Hebdo : « C’est dur d’être aimé par des cons ! »

Cheikh

A la différence qu on ne m a jamais imposé de changer ma religion qui est et restera toujours catholique. Mais ce n est pas toujours simple lorsqu on aborde le sujet. C est en effet profondément ancré dans le sujet depuis son enfance et la polémique est souvent houleuse. Chacun pratique donc sa foi indépendamment de l autre. C est assez loufoque mais pourquoi pas .

sylvie d.

C’est une chance que vous ayez pu rester catholique. Je connais plusieurs femmes catholiques qui ont dû se convertir pour épouser l’homme qu’elles aimaient. Certaines sont aujourd’hui voilées. N’ayant pas été conditionnées dès la naissance, je pense qu’elles doivent s’en mordre les doigts !
Comment peut-on appeler religion cette doctrine ? L’islam n’est que soumission. Aucune vie personnelle, aucune critique, aucune création, aucune réflexion, rien le néant. Comment les musulmans peuvent-ils être heureux ? Ils passent leur temps à observer des rites aberrants, inutiles. Ils passent à côté de la beauté de la vie et du monde.
Avez-vous des enfants ? Sont-ils musulmans ou catholiques ?

Cheikh

Une autre ineptie . Les ablutions avant la prière.D abord les avants bras puis la bouche de nez ou il faut aspirer l eau dans les narines. Puis les oreilles intérieur et extérieur .Le visage Les cheveux de manière à ce que l eau touche le cuir chevelu. Puis les pieds . Et ceci 5 fois par jour . A savoir que si vous avez émis une flatulence vous pouvez tout recommencer depuis le début . Après chaque rapport une douche complète sans quoi vous êtes impur. Si vous avez mangé pareil ablutions compléte.Sans parler du ramadan. C est un Dieu parfaitement cruel que d imposer cela a de simples humains. En qualité de conjointe d un musulman je sais de quoi je parle .

Cheikh

En effet criant de vérité. On se demande comment ils peuvent s amuser avec tant d interdits. Que les femmes ne frappent pas du pieds (interdiction de danser ) .interdit de souffler sur la nourriture avant de la porter à la bouche. Interdit pour les femmes de chanter. Pas d alcool pour le musulman mais tous gavés au sodas en tout genre des le sevrage de l allaitement . Bonjour le diabète .A chaque naissance on égorge un mouton. Le coran est écrit de facon a toujours favoriser le mâle .Donc écrit par un homme ça c est une certitude . Une hérésie ce bouquin .

Moi, je suis pas trop optimiste. Quand on voit les soi-disant intellos musulmans qui sont presqu’aussi fanatiques que les autres, et qu’ils sont incapable de remettre leur croyance en question.