Wojciech Pomorski : en Pologne, nous ne construisons pas de mosquées… pour le moment

Publié le 7 mars 2015 - par - 1 979 vues
Share

WojciechPomorskiWojciech Pomorski a commencé d’être actif sur le terrain de la politique familiale allemande qui, avec le Jugendamt, enlève par l’emploi de la violence les enfants aux familles polonaises vivant en Allemagne. Son combat a débuté quand le Jugendamt lui retira, après un divorce, ses 2 petites filles. Le Jugendamt lui a interdit par écrit de parler en Polonais avec ses 2 enfants. Wojciech Pomorski est maintenant connu dans le monde politique en Pologne et il travaille toujours pour défendre le monde de l’enfance. Le Jugendamt continue de voler des enfants aux familles polonaises et continue de détruire des familles et sert la politique européenne pour effacer des enfants leur culture et origine. Wojciech Pomorski est contre l’adoption des enfants par les couples du même sexe et contre le mariage homosexuel. Avec l’arrivée importante des migrants en Europe et en particulier en France, Wojciech Pomorski répond à nos questions.

Pourquoi considérez-vous la France comme un pays qui a trahi la Pologne?

La Pologne a eu un accord avec la France. En cas d’attaque allemande en Pologne ou en France, l’un des deux pays devait intervenir pour aider l’autre. La France n’est pas intervenue avec l’attaque du 1er septembre 1939. Les Polonais n’oublient pas et parlent de trahison. Déjà en 1933 nous avions invité la France a intervenir contre l’Allemagne à la prise de pouvoir par Hitler. La France n’était malheureusement pas intéressée. Nous avons eu la Deuxième Guerre mondiale, le gouvernement de Vichy et un nombre considérable de victimes en Pologne, en France et dans le monde entier.

Vous voyez aujourd’hui avec inquiétude l’évolution du nombre de migrants en France. Racontez !
J’ai rencontré de nombreux Français. Ils sont pour la plupart très inquiets. Je comprends et je partage leur avis. Ils se plaignent de voir leur pays tant aimé être submergé de millions de personnes issues d’autres cultures qui abusent de l’hospitalité sans vouloir s’intégrer. Les migrants sont essentiellement de culture musulmane. Ces gens ne comprennent pas les fondements de notre évolution européenne dont Napoléon Bonaparte et la France ont été le moteur important dans le monde tout en apportant des valeurs qui nous unissent tous aujourd’hui. Nous, les Européens, nous donnons ce qu’il y a de bon aux autres. Ces derniers, sans le comprendre, abusent de nous et nous haïssent. Notre tolérance est constamment mise à l’épreuve. Les Français ne sont pas d’accord avec cette situation. Tout vient d’en haut et est imposé au peuple français. Les valeurs fondamentales de notre culture européenne sont de plus en plus bafouées par des politicards qui ne pensent qu’à leurs intérêts au profit du bien être de la nation et de ses habitants. Le peuple, lui, doit subir cette politique comme faire face aux attentats, à l’insécurité. Ne soyons pas étonnés d’assister à des révoltes importantes.

De nombreuses mosquées sont aussi construites en Pologne ?

Non ! Les mosquées ne sont pas construites en Pologne même si les partis politiques corrompus comme le PSL ou le PO ont le projet d’en construire une à Varsovie. Ce projet s’est heurté à un refus total de la population !

Combien de mosquées en Pologne ?

Notre Histoire explique l’existence de 2 anciennes mosquées. Durant plusieurs siècles nous étions les voisins de l’Empire ottoman et des prisonniers tatares étaient restés en Pologne à Kruszyniany et à Bohoniki.  Il en existe une aussi à Ddansk. Il y a le projet de construire des mosquées à Varsovie,  Białystok, Łódź et Lublin.

Quand vous avez pris conscience du nombre de mosquées en France votre première réaction fut de dire « Pouvons-nous encore sauver la France ? ». Quels sont vos conseils aux Français ?

Je conseille aux Français d’élire des politiciens qui aiment la France et les Français et de s’engager en politique pour ne pas laisser la place aux politiciens véreux et carriéristes. Je conseille aussi aux Français de retourner aux valeurs fondamentales de notre Europe et à la chrétienté et à s’engager beaucoup plus pour défendre les intérêts de la France. Il faut surtout renvoyer dans leur pays ceux et celles qui ne veulent pas s’intégrer.

Comment réagit le peuple polonais vis à vis de la question des migrants en France ?

Les Polonais sont choqués de voir la situation en France et sont contents de ne pas voir leur pays être touché comme la France.  Cependant il faut surveiller de près des partis politiques comme le PO qui envisage de faire venir des migrants en Pologne. Ils veulent transformer aussi notre pays et le mettre dans ce chaos. Mais actuellement nous vivons encore dans un pays dont le peuple n’est pas encore confronté à cette problématique.

Qu’est-ce qui vous choque en voyant la situation française ?

… de voir la peur des Français de vivre dans leur pays, de prendre les transports publics, de marcher dans la rue, de voir leur  tristesse avec l’arrivée massive d’étrangers qui ne souhaitent pas s’intégrer et qui forment des ghettos, que les Français aient peur d’être tués par des bandits islamistes et extrémistes pour le simple fait d’être français, blanc et chrétien.

Comment se comporte la Pologne avec la question de l’immigration ?

Tout dépend de ceux qui se trouvent au gouvernement sous une étiquette post-communiste, libérale ou conservatrice. Nous avons, comme je vous l’ai déjà signifié, actuellement depuis 2007 à la tête du pays des élus politiques corrompus. La protection des valeurs du pays ne les préoccupe pas.  Leur seul intérêt est de s’enrichir au plus vite. Heureusement que notre pays n’intéresse pas les migrants. La Pologne reste plutôt un pays de transit pour eux et ils se dirigent vers l’Allemagne, la France, l’Angleterre ou en Italie.

Et votre combat contre le Jugendamt, ça avance ?

Le combat contre cette organisation port-hitlérienne est dur et se mène sur le long terme. Depuis 12 ans je ne vois plus mes 2 filles Justyna et Iwona-Polonia.

Elles ont été germanisées et tout ce qui avait un lien avec la culture polonaise et la Pologne leur a été retiré.  Je ne vais jamais oublier leur interdiction, selon des méthodes nazis, de me laisser parler en polonais avec mes filles. Le Jugendamt est une dernière île qui permet de germaniser des enfants et de les isoler de leurs parents. Bientôt je vais entamer une action contre le Jugendamt qui sera diffusée à la télévision polonaise. L’association contre la discrimination des enfants en Allemagne– www.dyskryminacja.de -prend de l’importance.  Je tiens à dire la chose suivante, les Allemands ou les Autrichiens ont des complexes d’infériorité et des frustrations qui provoquent ces discriminations.

Propos recueillis par Olivier Renault

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.