1

Xavier Bertrand, c’est Pinocchio à l’assaut de l’Élysée

https://www.challenges.fr/assets/img/2020/09/20/cover-r4x3w1000-5f6731a342301-xavier-bertrand-critique-emmanuel-macron-et-se-positionne.jpg

Immigration : Bertrand prétend durcir le ton, mais c’est du pipeau. Il ne fera rien !

Il ne fait que plagier les mesures annoncées par Éric Zemmour sur CNews et n’a pas la moindre intention de les appliquer.

Seul Zemmour aura la volonté et le courage de dire non à Bruxelles en donnant la parole au peuple français.

Les promesses de la droite, on les connaît. En 1990, elle nous promettait une immigration zéro et affirmait que l’islam était incompatible avec la République. Mais arrivée au pouvoir, elle a suivi avec un zèle extrême la politique immigrationniste et islamophile de Bruxelles.

Le seul combat que Xavier Bertrand ait jamais mené, c’est celui contre le Rassemblement National, tout fier d’avoir brisé les mâchoires du RN aux régionales.

Ce qui revient à briser les mâchoires des 11 millions d’électeurs qui ont voté Marine, ou même des 70 % de Français qui ne veulent plus ni immigration, ni islam. Cette fanfaronnade fort malvenue prouve bien que Bertrand n’a pas inventé l’eau chaude.

Il pavoise alors qu’il se met les patriotes à dos. Quelle finesse !

En 2017, Bertrand a claqué la porte de LR après l’élection de Laurent Wauquiez à la présidence du parti. Motif ? Wauquiez est  trop à droite !

https://www.lesechos.fr/2017/12/xavier-bertrand-claque-la-porte-de-lr-179991

À l’époque, il accusait Wauquiez de « courir après l’extrême droite ».

Il est vrai qu’en 2015, Bertrand a dû sa victoire à la gauche…

Et c’est ce même Bertrand, qui soutenait Macron face à Marine, qui veut nous faire croire qu’il va s’attaquer à l’immigration ! Il ose tout !

Zemmour a encore raison. Ce sont ces retournements de veste permanents, ces discours sans lendemain et ces mensonges à la chaîne qui expliquent les 66 % d’abstention lors des régionales.

Et aujourd’hui, ce prétendant à l’Élysée qui a toujours vanté les mérites des primaires, se dérobe devant celles que demande Jacob.

C’est dire la fiabilité de son discours ! Il a la mémoire courte.

Voici ce qu’il répondait en 2013 à un journaliste :

« Vous êtes un partisan des primaires pour désigner le prochain candidat de la droite, ou de l’UMP, à la présidentielle. Est-ce que Nicolas Sarkozy, si d’aventure il décidait de revenir, devrait s’y soumettre ?

« Pourquoi craindrait-il les primaires ? Pourquoi un candidat aujourd’hui craindrait les primaires ? Les primaires, c’est une formidable chose. D’ailleurs, j’ai toujours été un militant des primaires ».

https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-politique/le-billet-politique-du-vendredi-09-juillet-2021

Et c’est ce farouche défenseur des primaires qui nous dit aujourd’hui que les primaires sont une machine à perdre !

https://www.ladepeche.fr/2021/07/06/xavier-bertrand-refuse-detre-candidat-a-une-primaire-de-la-droite-9655363.php

Et ce virtuose du retournement de veste nous dit également qu’il va combattre fermement l’immigration clandestine !!

Il a claqué la porte chez LR et voudrait aujourd’hui que tout le parti se range derrière lui.

https://www.lesechos.fr/2017/12/xavier-bertrand-claque-la-porte-de-lr-179991

Bertrand, élu à la région avec les voix de gauche est un type de gauche. Pro-Macron, puisque son seul ennemi est le RN, pro-Bruxelles, pro-immigration et grand protecteur de l’assistanat. Tout le contraire d’un Zemmour.

https://www.nouvelobs.com/politique/20171211.OBS9122/xavier-bertrand-quitte-lr-je-ne-reconnais-plus-ma-famille-politique.html

Tout cela montre que son discours musclé sur l’immigration, juste après l’ébauche de programme du candidat potentiel Zemmour, n’est qu’une grosse farce, un attrape-gogos.

Sarkozy en son temps avait usé de la même ficelle pour siphonner les voix du FN. Il a gagné en trompant les électeurs et a fait une politique immigrationniste de gauche. Bertrand fera de même car ce sont tous les valets de Bruxelles.

Celui qui accusait Wauquiez de marcher sur les plates-bandes du RN, dénonce « le laxisme migratoire », veut rétablir la double peine pour les criminels étrangers et veut supprimer les visas et les aides au développements pour tous les pays refusant de coopérer pour les expulsions.

Il n’y aura plus de repentance, il n’y aura plus de régularisations de clandestins et « ceux qui refusent de voir le lien entre immigration et terrorisme font preuve d’une irresponsabilité coupable. »

On jurerait que Bertrand regarde l’émission de Christine Kelly chaque soir ! Il nous fait du Zemmour à chaque phrase.

Il se souvient que de Gaulle disait : « En France, la Cour suprême c’est le peuple ».

Il vient de découvrir que « sans autorité, il n’y a plus de civilisation ».

Ça fait 40 ans que JMLP le dit, et pourtant l’unique ennemi de Bertrand, c’est le RN. Ce bonimenteur est prêt à tout pour être élu.

L’autorité, la nation, le travail, la fin de l’assistanat, notre identité, notre Histoire dont il faut être fier. Tout cela, autrement dit tout le discours de JMLP depuis 40 ans, c’est la nouvelle religion de Bertrand.

Bref, vous l’avez compris, Bertrand pille les idées du RN qu’il a toujours combattu et tient le discours d’Éric Zemmour qui veut les mettre en application.

Chez Bertrand, tout son discours n’est que plagiat opportuniste.

Élu grâce à la gauche, il a toujours dit et fait le contraire de ce qu’il promet aujourd’hui.

Zemmour, bien au contraire, n’a JAMAIS changé de discours. C’est ce qui fait toute sa force et justifie pleinement la confiance qu’on a en lui.

Zemmour fera ce qu’il promet, c’est une certitude. Bertrand fera comme Sarkozy en 2007. Il trahira le camp patriote pour plaire à Bruxelles.

Que les patriotes ne tombent pas dans le même piège qu’en 2007, quand Sarkozy parlait comme JMLP sans en penser le moindre mot.

Bertrand, c’est le Sarkozy de 2007, le bonimenteur qui a trahi ses électeurs à peine élu. C’est Pinocchio à l’assaut de l’Élysée.

Jacques Guillemain