Y-a-t-il un syndrome musulman qui maintient l’humanité dans l’arriération ?

Il y a 1400 ans le Coran a soi-disant apporté la SCIENCE aux musulmans,  comme je l’ai souvent entendu dans mes déplacements au Maghreb et en Afrique Subsaharienne. Alors, comment se fait-il que ce bond épistémologique ne les ait pas conduit à des progrès décisifs dans les connaissances humaines et à une compréhension plus juste du fonctionnement de la biologie humaine et des causes des maladies.

14 siècles après la naissance de l’Islam qui devait soi-disant apporter l’intelligence et la lumière à toute l’humanité, les 57 pays musulmans de  la planète sont toujours classés au rang des pays sous-développés, dans lesquels on dénombre le plus grand  pourcentage de personnes misérables et affamées.  Et les pays du Golfe, Arabie Saoudite et Qatar en tête, pays qui ne savent même pas fabriquer une épingle, peuvent grâce à la richesse de leurs sous-sols qu’ils ne savent même pas exploiter eux-mêmes, polluer le monde avec leurs doctrines et religions nauséabondes et malfaisantes.

14 siècles après la soi-disant révélation du Coran,  question développement des sciences de l’homme ( médecine, physique, chimie)  sur la planète Terre, les pays musulmans,  dont aucun par obscurantisme ne pratique la recherche fondamentale et la recherche appliquée, végètent au dernier rang de la classe de l’école Terre. Et que si l’on prend comme critère de recherche  l’appartenance religieuse des Prix Nobel décernés depuis le début du XIX ème siècle dans les domaines scientifiques énumérés plus haut, les juifs qui ne représentent que 0, 2% de la population mondiale et qui en ont obtenu 181 sur 659 au total,  trustent près de 50 % de ces récompenses dans les matières spécifiquement scientifiques, cependant que les musulmans qui en représentent environ 20 %, n’ont obtenu que quelques miettes des Prix Nobel. Littérature (Najib Mahfooz), Economie (Mohamed Yunus) et Paix (Yasser Arafat, Mohamed Anwar El-Sadat).

http://www.dreuz.info/2012/10/insolente-domination-des-nobel-juifs-deux-scientifiques-attaquent/

http://jssnews.com/2011/04/09/nobel-juif/

Il y a à peu près 14 millions de juifs dans le monde, et une diaspora éparpillée dans les pays occidentaux, en effet. Mais rien qu’en France, il y a entre 3 et 6 millions de musulmans, et on en est à la troisième génération de descendants d’immigrés qui bénéficient des infrastructures de l’école républicaine comme les autres. Combien de musulmans en tout, dans les pays occidentaux, installés depuis deux ou trois générations? Et toujours un retard énorme.

Un petit indice comparatif entre les deux religions quant à leur fonctionnement. Combien faut-il d’années d’études religieuses si l’on souhaite se convertir au judaïsme ? Beaucoup, c’est une religion très exigeante et qui ne fait pas de prosélytisme.. Pour l’islam ? Aucune! C’est une religion fast-food, en une minute on est musulman en prononçant la petite formule magique chahadienne, sans avoir à exciper d’une quelconque connaissance, qu’elle soit religieuse ou d’une autre nature.

C’est assez simple. L’islam est lui ultra-prosélyte et n’a aucune exigence dans son recrutement. Il ne peut subsister qu’ainsi, incapable de séduire les élites créatrices: conversions forcées, taux de fécondité centripète, violences protéiformes, et recrutement parmi la frange intellectuellement et culturellement la plus indigente qu’il soit .

Si rien n’est fait très vite maintenant pour ralentir puis stopper, une bonne fois pour toutes, l’islamisation de la planète, cette religion aurait pu dominer une partie du monde car comme disait Albert Einstein la connerie humaine est sans limite.

HUINENG

 

 

image_pdf
0
0