Yidir Aberkane et Carole Maillac : Pourquoi Islamectomie ? Pour éradiquer l’islam !

Publié le 26 août 2013 - par - 2 313 vues
Share

Islamectomie1Riposte Laïque : Vous publiez le livre « Pronostic vital engagé, Islamectomie ! », édité par Riposte Laïque. Pouvez-vous d’abord vous présenter à nos lecteurs ? Qui êtes vous ?
Yidir Aberkane : Qui suis-je ? Je me pose moi-même souvent la question… Ma vie est évoquée dans ce livre, autobiographique… J’ai dû modifier quelques détails bien sûr, pour ma sécurité… Bref, je suis né en France, de souche amazighe, « berbère » si vous voulez, par mon père et ma mère, tous deux nés sur le versant sud de l’Atlas marocain, aux confins sahariens. J’ai suivi mes études en France, dont j’ai fait ma patrie, grâce notamment à quelques rencontres heureuses et parce que je me suis tenu à l’écart des islamo-racailles de ma banlieue. Néanmoins mon individualité est fortement empreinte de la culture amazighe de mes parents, excepté sur le plan religieux. Très jeune en effet j’ai assisté à l’égorgement clandestin d’un mouton par des voisins, ça m’a révulsé, ça a provoqué en moi un rejet viscéral de l’islam ainsi que mon refus de croire qu’un dieu puisse se réjouir d’une si horrible souffrance ! Cette pauvre bête râle toujours devant mes yeux… Croyez-moi, mon incroyance n’a pas été facile à gérer au sein de ma famille musulmane pieuse et j’ai dû slalomer… Plus tard, j’ai renoncé à poursuivre mes études et je me suis fait une place dans le secteur tertiaire, grâce à l’aide de Carole. Nous avons deux enfants et vivons en province.
Carole Maillac : En fait ce sont les dieux qui nous ont rapprochés, Yidir et moi ! C’est paradoxal, non ? (rires). Je suis parisienne, de lointaine souche périgordine — de l’arabe « dine », religion, et du prénom russe Igor, un aïeul qu’on appelait « le Père »… Non, vraiment, n’insistez pas, mon curriculume vitæ ferait bailler d’ennui vos lecteurs et certains risqueraient de se désabonner ! L’important dans ma vie, c’est ma rencontre avec cet apostat têtu…
Yidir Aberkane : Et réciproquement !

Riposte Laïque : Pourquoi avez-vous senti le besoin d’écrire ce livre ?
Yidir Aberkane : Par humanisme ! Oui, vous aurez peut-être peine à le croire mais c’est d’abord par humanisme. Comment vous expliquer ça en deux mots…? Lorsqu’on se penche sur l’islam et que l’on vit de l’intérieur, comme moi, sa pratique carcérale au quotidien, on ne peut, d’une part, que s’étonner que les musulmans ne s’en détournent et, d’autre part, après avoir admis le fonctionnement mécanique de notre mental, on ne peut qu’avoir le désir de libérer les prisonniers. Je ne sais pas si je suis très clair… Lisez le livre, j’en parle plus longuement.
Carole Maillac : Si si, c’est très clair, à condition de s’être déjà posé cette question fondamentale : comment ça marche là-dedans, sous le couvercle ? Comment fonctionnons-nous ? Pourquoi croyons-nous ? D’où nous viennent toutes ces croyances, religieuses, superstitieuses, astrologiques et autres, qui annihilent notre esprit critique et que nous ne parvenons pas à remettre en question…? Je parle de celles de Yidir bien sûr !… (rires)

Riposte Laïque : Sans dévoiler le contenu de l’ouvrage, quel message avez-vous voulu faire passer à nos lecteurs ?
Yidir Aberkane : Le titre « Islamectomie ! » est très clair : éradication de l’islam de mon cadre de vie, de mon territoire, de ma patrie, de notre Occident, que cette secte cherche à s’approprier par tous les moyens. Je refuse catégoriquement de vivre dans cette prison mentale que, j’insiste, je connais particulièrement bien !
Carole Maillac : Tu oublies de dire que tu as également voulu faire de ce livre un outil, un memento de citations, de textes et de témoignages parmi les plus percutants d’auteurs, pour la plupart célèbres, qui t’ont le plus marqué…
Yidir Aberkane : Oui, un memento, dans un esprit pédagogique. J’ai l’espoir d’éclairer les islamophiles comme de convaincre les musulmans qui se poseraient des questions…

Riposte Laïque : Ne craignez-vous pas, dans le climat actuel, d’être accusé de souffler sur les braises et d’accentuer l’islamophobie dont se plaignent les dignitaires musulmans ?
Carole Maillac : Ah ! Voilà bien l’inversion des valeurs ! Qui vient nous agresser chez nous ? On n’a rien demandé à personne, nous ! Je suis chez moi, c’est mon droit absolu de refuser qu’on m’impose une religion, je suis dans la plus parfaite légalité de revendiquer MA culture chez MOI dans MA patrie ! Faudrait voir que des « dignitaires musulmans » s’avisent de me faire la morale ! Non mais, comment osez-vous me poser une telle question ?!
Yidir Aberkane : « Dignitaire » : le mot me laisse rêveur… Pourquoi pas « savant de l’islam » pendant que vous y êtes ? Votre question semble reconnaître que nous sommes déjà sous occupation islamique, que les musulmans font la loi… Certes, nos pouvoirs en ont peur, de gauche comme de droite, et les cajolent pour d’ignobles raisons électorales… Je partage l’indignation de Carole ! Quant à accentuer l’islamophobie, non seulement c’est mon objectif mais je considère que c’est un devoir civilisationnel. L’islam étant le pire ennemi de la liberté, tout esprit libre doit se proclamer islamophobe !
Carole Maillac : Aux armes, citoyens !

Riposte Laïque : Sans doute me suis-je mal exprimée, je voulais seulement évoquer les risques de tensions que votre livre est susceptible de provoquer et les réactions de certaines associations et du pouvoir judiciaire…
Carole Maillac : En d’autres temps la Résistance était plus ou moins « appréciée » par la Collaboration… L’Histoire a donné raison à la Résistance. Nous nous situons dans un contexte similaire mais bien plus dangereux pour le monde libre car le National socialisme était seulement politique alors que l’islamisme se réclame en outre du divin, les deux doctrines totalitaires ayant par ailleurs de nombreux points communs, dont la haine des Juifs. Je doute cependant qu’il puisse y avoir un réel retour à des « tribunaux d’inquisition » en France !
Yidir Aberkane : J’ai bien noté votre expression de « pouvoir judiciaire » et non de « justice », qui évoque certains jugements orientés, partisans, des jugements qui encouragent les agresseurs et culpabilisent les victimes et les forces de l’ordre. Le « Mur des cons » nous a prouvé l’état d’esprit de certains magistrats dont l’impartialité ne semble pas du tout assurée… Quant aux associations racistes anti-blancs subventionnées par l’État, elles font partie de cette fameuse « exception française » dont nous sommes bien les seuls au monde à nous glorifier, et qui contraint certains médias à s’expatrier !

Riposte Laïque : Pensez-vous que votre livre circulera dans les pays du Maghreb ou dans d’autres contrées islamisées ?
Yidir Aberkane : Le système islamique étant totalitaire, exclusif, les pays musulmans ont une conception très particulière de la liberté d’expression. « Dar-el-islam » jette en prison ceux de ses citoyens qui se risquent à réfléchir et à exprimer leurs doutes… Je ne pense pas que ce livre puisse actuellement franchir leurs frontières. Les « printemps arabes » ont hissé les islamistes au pouvoir… Mais en Égypte, bientôt peut-être ? Il semblerait que 80% des Égyptiens soient opposés à ces « pauvres Frères musulmans persécutés », comme l’affirme le Père Henri Boulad…
http://www.reduitnational.com/pere-boulad-message-pour-les-pays-francophones/
Carole Maillac : Mais internet n’a pas de frontières… « Islamectomie » en version téléchargeable ? Ça circulerait sûrement…

Islamectomie2Riposte Laïque : C’est à étudier… Une dernière question : beaucoup de Français, conscients du péril islamiste, estiment qu’il est déjà trop tard. Qu’en pensez-vous ?
Carole Maillac : Faux ! D’abord, il n’est jamais trop tard. De plus, la grande majorité des Français en a ras-le-bol de l’islam, qu’ils assimilent au terrorisme.
Yidir Aberkane : Mais les Français sont repus… Comment espérer les faire sortir de chez eux ? Comment leur faire quitter leur confort douillet, leurs pantoufles, leur téléviseur…?
Carole Maillac : La goutte d’eau ! Tu verras… Plus d’un million sont allés manifester leur désaccord au mariage contre nature, ce seront dix millions qui se lèveront contre les coraniens le jour où cela deviendra irrespirable !
Yidir Aberkane : Dix millions, tu es sûre ? Pas cent millions…?

Propos recueillis par Brigitte Bré Bayle

Pour commander Pronostic vital engagé, Islamectomie : 23 euros, frais de port compris, ou bien 30 euros en achetant également « Opération Pédalo ».

Paypal : http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres

Chèques à l’ordre de Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.