Yoann Métairie, obscur fonctionnaire, interdit les mots Monsieur et Madame

Certains prétendaient que la fonction publique française était sclérosée, lourde, incapable de se réformer, eh bien un aventurier des mots vient de prouver le contraire.

Bien sûr ceci n’aurait pas été possible sans l’action visionnaire de Narcissius 1er Président-Maréchal-Docteur-Vie-Force-Santé l’omniscient, le guide suprême !

On aurait pu penser que ce coup de tonnerre, cette révolution des correspondances administratives viendrait des services d’Ungama, eh bien non !

C’est l’administration fiscale qui vient d’initier le mouvement. La DGFIP, gloire lui soit rendue, aborde les sujets essentiels, en particulier via son service du contrôle fiscal, le Graal…

C’est un simple fonctionnaire, guidé par une force occulte, qui a pris l’initiative de détruire les codes rédactionnels réactionnaires qui jusqu’ici minaient les rapports humains.

Rendons grâce au dénommé Yoann Métairie, un gars méritant, qui a vaincu beaucoup d’obstacles pour arriver à ce poste, parce que débuter la vie avec un tel prénom, il manquait plus que son deuxième soit Kevin ou Dylan ! C’est natation avec les pieds dans 50 kg de béton !

Ne pouvant plus supporter tant de discriminations, lui et son service ont décidé de détruire les désuètes conventions d’écriture, les civilités françaises, qui existaient depuis des temps obscurantistes immémoriaux.

Désormais, les genres sont dépassés, M. et Mme, reliquats de la société patriarcale doivent être remisés dans les poubelles de l’histoire.

Dans ce monde progressiste, il n’y plus d’homme, ni de femme, mais des riens. C’est l’égalité par le néant !

Lui-même, emporté par son audace, a des difficultés à s’habituer au monde nouveau, ainsi a-t-il conservé les vieux réflexes nauséabonds en adressant sa note, ci-jointe, à Mmes et MM…

Erreur qui lui sera pardonnée !

Yoann c’est le Dérida de la lettre de relance, du passé faisons table rase, de l’humanité traditionnelle aussi.

Oui, sus aux préjugés transphobes !

https://pbs.twimg.com/media/FXjpqvaXoAAY_3a?format=jpg&name=small

https://www.fdesouche.com/wp-content/uploads/2022/07/FXjoklxXoAAaAx0.jpeg

Le souci avec les innovations révolutionnaires est qu’il y a toujours des effets imprévus.

Ainsi, supprimer aussi brutalement les civilités, certains diront que c’est un manque de politesse et de courtoisie à la française et que ça pourrait vexer certains. Il suffira de leur répondre qu’à l’ère du rap, de l’apport des diversités, tout ceci est dépassé et petit-bourgeois.

Ensuite que les hommes disparaissent de l’horizon lexical, c’est normal, c’est une bénédiction, c’est la fin de l’oppression machiste, par contre – et cela peut être problématique, les femmes sont invisibilisées, elles n’existent plus. Était-ce le but de l’opération ? Comme en sport où les trans gagnent toutes les compètes, elles deviennent les dindons de la révolution, ou bien cette disparition est une libération !

Tu es rien, tu es libre !

Surtout, il y a une conséquence qui peut devenir dramatique, la Perruche Yaël. Elle a ordonné qu’on la nomme avec respectuosité, Mme la Pwézidente. Avec cette réforme, Mme, la et Pwézidente c’est plus possible, comment va-t-on faire ? juste au moment où elle atteignait la consécration !

Yaël ça fait zonard, Perruche c’est un peu genré, Yoann il faut vite trouver une solution, sinon elle va encore piquer une crise et elle est capable de provoquer une dissolution.

Ayant moi aussi eu la révélation, je vais essayer d’apporter ma modeste pierre à ce grandiose édifice qui se construit et qui illuminera l’Univers.

Dans sa note, Yoann propose de remplacer les civilités par « Bonjour », terme de prime abord assez familier, incongru pour un courrier fiscal, qui fait carte postale envoyée du camping des Flots Bleus. Tant qu’il y était pourquoi pas « Salut man », c’est plus moderne, ah mince c’est genré ! Franchement c’est pas évident de s’adapter à ce progressisme rédactionnel.

Ceci dit j’ai une autre idée, qui peut mettre d’accord tout le monde, placer enculé à la place. C’est neutre à la prononciation, je précise ça veut pas dire qu’on est pédés, c’est parfaitement adapté à la nouvelle situation et compréhensible par tous. En plus, il faut savoir que ces nouvelles règles s’appliqueront dans les deux sens, eh oui, pour les courriers des contribuables aussi, sinon c’est pas réglo.

Je pense que c’est parfait ! Et ça engagera bien le dialogue !

D’ailleurs, dans la foulée je propose la suppression de la traditionnelle formule de fin de correspondance, dite de politesse, notion réactionnaire, rétrograde, cisgenrée, qui devient de fait obsolète.

C’est par les mots que l’on bâtit le monde nouveau !

Et là, soudainement, je viens de me rendre compte d’un truc insensé, j’avais loupé cette info ! Le patron de Yoann, c’est le ministre du Budget, Comptes publics qui disent, des Danaïdes serait plus approprié et il s’agit de Gaby le Maléfique dit Tatie Attal. Je comprends tout, quand il a déclaré que McKinsey payait la TVA donc des impôts, c’est qu’il se positionnait pour le poste. Avec lui les déficits sont dans de bonnes mains, c’est un spécialiste de la spécialité…

https://twitter.com/i/status/1545293186159054852

Je pense qu’il va féliciter comme il convient, avec de l’avancement dans le corps, son brillant collaborateur Yoann, qui le mérite amplement.

En attendant, maintenant c’est une certitude, il faut absolument que la connerie française soit inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Quant à Yoann l’aventurier du verbe, je lui vois une bonne carrière dans les plus prestigieuses salles.

https://youtu.be/6vEeOfkwXwc

Paul Le Poulpe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print
17

14 Commentaires

  1. Je propose à tous que, lorsqu’on reçoit un formulaire avec leurs nouveaux termes à la con, on les biffe et on remarque le traditionnels madame, mademoiselle ou monsieur, et d’en remettre une couche en mettant un énorme F ou M dans la bonne case !

    Et lorsqu’il s’agit d’une facture ou d’une injonction à payer rédigée en baragouin débile inclusif, retourner le document avec une large mention en rouge : nous obtempèrerons lorsque ce document sera rédigé en français !
    (Art. 2 de la constitution du 28 octobre 1958 acceptée par le peuple français)

    • Tout-à-fait, si je reçois un courrier où il n’est pas écrit monsieur, cela restera lettre morte. Conformément à mon numéro de sécu qui commence par 1.
      A moins qu’ils ne suppriment ça aussi, au point où en est l’état de liquéfaction de la France.

    • Bonne idée, même excellente idée sauf que c’est ne pas connaître l’esprit obtus des petits fonctionnaires qui préfèrent la sanction à la discussion à laquelle ils ne comprennent rien. Avec comme excuse : »cépamoi cémonchef » en écriture inclusive

      • Hé oui Pin… ces fonctionnaires existaient déjà dans les années 40 quand il fallait signer et tamponner, sur ordre du chef, les listes de résistants à fusiller ou de juifs à livrer aux allemands…

  2. Soyez tranquille pour lui : celui là au moins gardera son job, il est tout à fait dans la ligne de notre destruction !!! La plus grand joie d’un fonctionnaire c’est d’abuser d’un pouvoir qui ne lui a pas été conféré. On m’a même dis qu’il y en avait un qui avait signé un traité rejeté par référendum par le peuple souverain… Mais on dit tant de choses !!!

  3. Vous, les français, n’avez pas voulu Zemmour, le seul à parler de la France, l’unique à donner les solutions radicales pour endiguer cet islamisme qui ronge le pays, vous aurez à la place mohammed et des assassinats sans arrête renouvelés. Jusqu’à ce jour les crimes terroristes restent impunis ou si peu punis que c’est du foutage de gueule.

  4. Ce petit monsieur(ou madame ou iel ou je nesaisquoi) a devancé les désirs de ses maîtres. Il est mûr pour son entrée dans la loge de « La Grande Goudou », il(elle-iel) fera partie de la prochaine promo des chevaliers de la Légion d’honneur !
    Toutes mes félicitations !

  5. Pinaise ! Pourquoi toujours illustrer avec la photo d’un âne ?????!!! Ces animaux sont remarquablement intelligents.

  6. Vous ne trouvez pas, vous, que ceux ou celles qui occupent certains « postes » ou « hautes » responsabilités, dites parfois « élites » ou autre chose… semblent souffrir nouvellement d’une très ancienne maladie qui s’aggrave ? Cette maladie ne s’appellerait-elle pas l’imbécilité ? Immensément plus dangereuse que le coronavirus ?

Les commentaires sont fermés.