Yves Calvi, l’info du vrai ou la voix de son maître ?


L’inénarrable Calvi fut mon premier coup de gueule sur Riposte Laïque, il y a tout juste 5 ans !

À l’époque sur la 5, son émission « C dans l’air », dont le thème “Français musulmans : double peine”, après les massacres islamiques du 13 novembre, avait donné lieu à un débat d’une indigence bien-pensante, hors de vérité contextuelle.

Où Calvi porte-parole improvisé du guignol Hollande, qui avait décrété l’union nationale avec l’état d’urgence, diffusait une propagande insupportable à la limite de la désinformation.

Où le seul moment de vérité fut l’intervention du calife de Bordeaux, l’enfumeur Tarek Oubrou, qui contestait la tentative d’Abdennour Bidar d’éclairer et d’élaguer la doctrine, en réaffirmant l’intangibilité de l’idéologie coranique, seule cause de la peine existentielle du musulman.
https://ripostelaique.com/coup-de-gueule-contre-yves-calvi.html

Et pour mesurer la crasse déontologique de l’ineffable Calvi, il faut, cela suffit, revoir ce moment d’anthologie où, en 2009, il affecte de tomber des nues avec son plateau de sots et d’hypocrites qui dénient l’existence du groupe Bilderberg, comme acteur de la gouvernance mondiale depuis 1954, comme instrument de la caste oligarchique pour sa domination économique et politique.
Et ces crétins pathétiques en désinformant se font complices de cette organisation complotiste contre les peuples :

Au passage on fera arrêt en 2016 sur une interview de Zemmour au micro de RTL où il explique qu’il n’y a « pas de différence entre islam et islamisme » et où l’on voit l’abruti Calvi s’affaisser et encaisser une sémantique qui dézingue sa bien-pensance, son « pas d’amalgame » car « c’est pas ça l’islam ».

Et depuis 2017 Calvi anime l’émission « l’Info du vrai », clone de « C dans l’air », sur la chaîne Canal+, où cette figure du Paf, pour ne pas dire cet empaffé, n’a toujours pas retenu la leçon et cherché à comprendre les causes de la guerre civilisationnelle qui s’annonce.

Car à ce sujet, la voix de Calvi reste aussi vide de sens que celle de son maître Macron, qui ne voit pas grand-chose et surtout pas les enjeux.
Mais peut-être s’en fout-il, tant qu’il touche son chèque en fin de mois, comme Macron se fout de la France, de la Nation et de son peuple.

Ainsi cette récente émission où Péchenard, ancien patron de la police nationale fait la leçon à Calvi qui semble abasourdi et frappé d’incompréhension.

Car à l’évidence, comme le dit ce grand flic, un temps pressenti pour être ministre de l’Intérieur du gouvernement Macron, « en matière de sécurité, le « en même temps » ne peut pas marcher ».

Comme vient de le faire Darmanin qui envoie les forces de l’ordre évacuer la place de la République occupée par des clandestins, puis les lâche au prétexte que l’opération a été trop musclée, ce qui ne pouvait être autrement, compte tenu de la manipulation des islamo-collabos mélenchoniens.

Après cela, si Macron et sa clique gouvernementale ne comprennent pas l’urgence à stopper les flux migratoires qui alimentent une délinquance exponentielle et renforcent le potentiel de terreur islamique sur notre sol, il faut s’attendre au pire, qui s’annonce tragiquement irréversible pour la Nation.

Voilà un thème qui pourrait mettre le feu à « l’Info du vrai », la faire sortir de ses gonds, sous réserve de s’abstraire de son consensualisme habituel de plateau, au profit d’un débat contradictoire.

Car jusqu’à maintenant Calvi confirme que cette émission lui ressemble, mais contrairement à ce qu’il avait promis, son « envie de surprendre » fait un bide constaté par une audience confidentielle sur le créneau horaire.

Mais c’est bien connu, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

Et Calvi et son maître vont devoir se rendre à l’évidence.
Ils sont inaudibles pour beaucoup, et le deviennent pour les autres.

Alain Lussay

image_pdfimage_print