1

Z : J’aimerais que Macron emmerde d’abord les caïds et les dealers

Invité d’Europe 1 ce matin, Éric Zemmour a répondu aux questions de Sonia Mabrouk et de Mathieu Bock-Côté, revenant sur les propos de « Macron l’emmerdeur », qui mobilisent les médias depuis 24 heures.

https://youtu.be/DNuNlDe7ftU

Ce n’est pas un dérapage, dit Zemmour, c’est un coup politique. Macron instrumentalise cyniquement la crise sanitaire pour évacuer du débat son bilan et le sujet majeur de l’identité. De plus, il sait qu’une majorité de citoyens vaccinés le suivent.

Macron fait de la politique, il veut cliver. Il fait des non vaccinés des non-citoyens, mais souvenez-vous des terroristes du Bataclan et de Charlie-Hebdo, qui eux, ne pouvaient être déchus de la nationalité française pour ne pas  devenir des non-citoyens.

J’aimerais que Macron emmerde d’abord les caïds et les trafiquants de drogue.

Je ne tomberai pas dans le piège de Macron.

Le vrai sujet, c’est l’IDENTITÉ, pas Omicron qui tue peu.

Oui, moi aussi je clive, mais sans cynisme. Je veux la survie du pays.

Je suis contre le passe vaccinal.

1. Nous sommes de plus en plus immunisés

2. Le variant Omicron tue peu

3. On sait que la vaccination n’empêche pas la contagion

4. Donc le passe vaccinal ne sert pas à grand-chose

Les parrainages ?

La situation est difficile. J’ai 300 promesses. La loi de 2016 obligeant les maires à rendre public leur parrainage est une perversion de la règle initiale qui voulait écarter les farfelus de la compétition. Cette suppression de l’anonymat est un scandale démocratique. J’en appelle au président de l’Association des maires de France pour établir un pool de signataires, qui permettrait de parrainer les petits candidats en difficulté. Il est anormal qu’Anne Hidalgo, qui fait 5 % dans les intentions de vote, puisse avoir 3 000 parrainages. Car les maires ont peur et subissent des pressions. Réponse ci-dessous.

https://www.francebleu.fr/infos/politique/david-lisnard-president-de-l-association-des-maires-de-france-repond-a-eric-zemmour-1641484688

(cela dit, il faut espérer que les Républicains vont aider Zemmour. Car sans lui, c’est Marine qui récupère ses 25 % et c’est Pécresse qui finit troisième. Toutes les études le prouvent.)

Les ralliements ? 

Ce ne sont pas les élus qui font l’élection mais le peuple. Mon ami Ciotti a fait un score magnifique sur mes idées et je le félicite. Mais Pécresse ne défend pas Ciotti, c’est une centriste et elle fera une politique au centre. Elle est un clone de Macron.

Le cordon sanitaire pour me barrer la route ? Ça ne marche plus. J’espère des ralliements, évidemment, mais les sondages n’ont pas encore tranché. Attendons. La diabolisation fonctionne beaucoup moins qu’en 1980. Le peuple voit bien que l’immigration change notre culture, notre mode  de vie. 67 % des Français pensent que le Grand Remplacement est en cours.

Même les campagnes sont touchées par l’immigration et l’insécurité. Les vols de GPS pour les tracteurs, très onéreux, attirent les gangs des pays de l’Est. Je supprimerai la loi SRU qui propage l’immigration et ses méfaits dans tout le pays, avec les 25 % de logements sociaux obligatoires pour les communes.

Oui, je vais aller visiter la France des oubliés. La France reste un pays de la ruralité, mais nos campagnes sont victimes de la désertification.

1. Je souhaite que les fonds pour la politique de la ville aillent à la ruralité

2. Il faut interdire les grandes surfaces à l’entrée des petites villes

3. Il faut réinstaller les services publics et mettre un terme aux déserts médicaux. J’ai un programme pour cela.

Le Kärcher de Pécresse ?

Des mots sans lendemain. Elle nous fait du Chirac ou de Sarkozy, mais elle ne fera rien. Elle se soumettra au centre. C’est une centriste.

Le drapeau européen sous l’Arc de Triomphe ?

C’est le cynisme de Macron, ennemi des nations. Non l’Europe n’a pas amené la paix, c’est la paix avec les Allemands et les Anglais qui a permis de construire l’Europe.

Macron est un fédéraliste qui rêve des États-Unis d’Europe. Une chimère. Macron brade notre souveraineté à l’UE. Je ferai le contraire de ce que fait Macron. La France d’abord.

Je ferai un référendum détaillé sur l’immigration et je lancerai une réforme constitutionnelle qui consacrera la suprématie de la loi française sur les textes européens.

L’école ?

Ce sera l’école de l’excellence, du mérite et de la discipline. Je supprimerai le collège unique. Je rétablirai l’examen d’entrée en 6e. Je rendrai au brevet et au bac leur niveau d’antan.

Comment sera ma France de 2027 si je suis élu ?

Une France fière d’elle-même, de son histoire, de sa culture, une France en paix.

Car paix et tranquillité sont les piliers de mon programme. Je veux restaurer la sécurité individuelle et la sécurité culturelle. La France doit rester la France.

Macron veut dissoudre la France dans l’Europe et l’Afrique.

Pour lui, la France est un boulet. Il est fasciné par l’Europe et le monde. Fin de l’interview.

Franchement, qu’attendent les Français amoureux de leur pays pour se déclarer massivement en faveur de Zemmour, ce grand patriote providentiel qu’on attend depuis cinquante ans ? Lui seul nous sauvera du naufrage inéluctable que nous prépare Macron.

Jacques Guillemain