Zebda : Magyd Cherfi ose qualifier Zemmour de bougnoule des Blancs

Libération, torchon gauchiste, pro-pédophile avant-hier, antiraciste hier, et aujourd’hui indigéniste, « déconstructeur », et pour l’abattage des statues

Libération dégouline son vomi, déverse sa logorrhée rance par tous les signes de l’alphabet. Oui, sûrement, un jour il crachera sur Sartre et de Beauvoir pour boucler son virage comme une noble nourriture finit comme un étron en bout de course. 

Le torchon « Libération » tente d’accéder, ou de dépasser « Le Monde », autre journal devenu lui aussi une serpillière gauchiste, lui qui fut autrefois respecté, lu par tous les députés à l’Assemblée nationale, lui qui avait la réputation d’être pondéré, mesuré et bien informé. Le pendant en était Le Figaro, clairement de droite, avant qu’il ne succombe lui aussi au politiquement correct, et puis le très centriste Quotidien de Paris disparu depuis.

C’était un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. J’ignorais en ce temps-là que je vivais une belle époque de liberté d’expression, finalement. Elle nous était, nous semblait si naturelle. C’était avant.

C’était un temps où les immigrés, les fils d’immigrés n’avaient pas la prétention de se prendre pour des rois de France. Ils venaient pour travailler, pensaient qu’ils allaient retourner au pays, et ils étaient bien contents d’envoyer de l’argent au bled. Depuis, la majorité de ces fils et petits-fils d’immigrés, pas plus Français de cœur qu’autrefois, ont pris conscience de la faiblesse politique de ceux qui nous ont gouvernés durant 40 ans. Ils ont pris conscience que le nombre est une qualité et qu’ils peuvent influer sur la politique de la France.

Ils ne s’en privent pas si j’en crois les rodéos provocateurs, les territoires hors République islamisés, les manifestations diverses de rancune, les discours anti-Français, anti-France, et l’appel de cet ambassadeur algérien les déclarant « enfants de la patrie algérienne » devant investir la politique française au service de l’Algérie, en clair, coloniser la France et les Français.

En face, nous avons les habituelles lâches, ces politiciens sans courage qui ne cessent de s’aplatir et d’offrir le tapis de prière pour les colonisateurs.

En face, il y aura eu des Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron, ces Présidents d’une République française ainsi que leurs ministres, tous devenus au fil des années la risée de l’Afrique, et les paillassons du Maghreb.

Libération a édité un article de Magyd Cherfi, un auteur compositeur de Toulouse d’une violence incroyable, et pour lequel aucune action judiciaire ne sera faite, soyez-en bien certain. Voilà ce qu’il dit d’Éric Zemmour « c’est l’immigré des revanchards, des peine-à-jouir, des trouillards et des hétéros étroits, c’est le bougnoule des Blancs asphyxiés de trop de complexité, des aristos délogés des privilèges anciens. Tout ça vous fait une moitié de France et c’est beaucoup ».

Rien que dans ces phrases, il y aurait matière d’aller au tribunal. Éric Zemmour n’ira pas car il a toujours dit qu’il mènerait un combat au niveau des idées et en aucun cas il n’utilisera la justice.

Pourtant, il traite les Français de peine-à-jouir, de trouillards, et les LGBTQ et autres néoféministes apprécieront, d’hétéros étroits. Le pire étant l’expression bougnoule pour qualifier Éric Zemmour, Français de branche, amoureux de la France, lui qui est d’origine berbère, et juif.

Si vous écrivez « bougnoule » pour parler d’un Maghrébin dans un article, vous êtes sûr d’allez à la 17e chambre, et vous prendre une amende et du sursis. Lui, certainement pas.

Éric Zemmour serait donc le « bougnoule des Blancs »  asphyxiés de complexes.

Merci à la gauche, le PS, le PC, le MRG d’avoir tout fait pour que les Français soient complexés par leur Histoire de France alors qu’il y avait tout lieu d’en être fier.

Merci la droite, les Chirac, Sarkozy de n’avoir jamais osé aller contre ces complexes quand vous étiez au pouvoir. Je me souviens douloureusement d’un Chirac refusant de commémorer Austerlitz, mais prêtant le Charles de Gaulle aux Anglais pour commémorer notre défaite de Trafalgar. Je me souviens de Sarkozy vantant le métissage obligatoire en plus de s’asseoir sur le référendum.

L’Algérien qui a bien vécu de cette France, en composant et interprétant ses chansons à Toulouse, crache sur les Français. Il crache sur leurs angoisses, sur leurs peurs, sur l’identité nationale. Ce seraient donc des « peines-à- jouir ». Il menace Éric Zemmour en disant sur France Bleu Occitanie, la radio payée par tous les contribuables « Cette saleté-là mérite qu’on se salisse nous-même ». (Source

Alors qu’une vague de protestations devrait se lever, le CSA ne dira rien, comme d’habitude.

Les journalistes ne seront pas choqués et feront silence, comme d’habitude.

Les politiques ne diront rien, et ne souligneront ni les injures, ni les menaces, comme d’habitude.

Reste que pour nous, Français de souche, de branches, de sang ou de cœur, il y a une réponse que l’on peut donner à ce Magyd Cherfi, celle d’aller voter pour Éric Zemmour en 2022.

Gérard Brazon

 

 

 

image_pdf
20
0

23 Commentaires

  1. Zebda qui se cassent puisqu’ils détestent les Français même un Zemmour intégré qui adore notre pays ! Le gaulois est sorti du bois et déposés vos kalachs vous n’avez aucune chance !😇

  2. beaucoup devront payer cher leurs insultes injures crachats crimes contre LA FRANCE DES FRANCAIS sur plusieurs décennies vive 2022 VIVEMENT ZEMMOUR ET LE PEN!!

  3. Vous voyez ce que ça donne le mélange forcé de mentalités incompatibles ? Pour la paix et le bonheur, mieux vaudrait chacun chez soi, non ?

  4. « des peine-à-jouir, des trouillards et des hétéros étroits… »

    J’en connais qui sont fiers de se faire sodomiser et d’avoir le trou du Q large, un peu comme les junkies qui sont fiers d’avoir les bras remplis de traces de la piquouze, pourvu que ça jouisse ! C’est « l’infini à la portée des caniches. »
    Ce Magyd Cherfi en est un, il aboie férocement avec ses petites dents pointues mais en face, les dobermans ne feront qu’une bouchée de lui le moment venu. Un coup de machoire et hop, le caniche est mort. Allez couché… il pue ce chien !

  5. Un pur produit du vivre ensemble, qui n’a jamais rien fait de ses dix doigts dans la ville rose.

  6. Cherfi Est-ce que tu t’es regardé dans une glace ? Tu es laid au sens propre comme au sens figuré.

  7. Comme un Jupé, islamophile engagé, qui avait assuré ne jamais avoir lu le coran, «pour ne pas altérer son jugement ». On peut supposer que le journaleux ne lit jamais les déclarations et les textes des autres. « Le journalisme, moi je le fais, j’ignore ce qu’écrivent les autres » !
    Les fous d’allah de lointaines théocraties islamiques manifestent à mort contre les dessinateurs dont ils ne verront jamais les dessins. Le journaleux aussi récite le catéchisme enseigné à l’école du journaliz’eum. L’obscurantisme jusqu’au délire !

  8. Magyd Cherfi ne sera pas inquiété car il est le parfait spécimen de raciste viscéral que le politiquement correct aime et encourage.

  9. Il n’y a que des blancs à la rédaction de Libération ? Oui sans doute, comme les pastèques sont vertes mais rouges à l’intérieur.

  10. peine à jouir: C´est bien leur cas: c´est pour ca qu´ils cachent leurs femmes
    et les battent pour ne pas les voir partir avec d´autres hommes civilisés.
    Ca va jusqu´au meurtre.

  11. majd zebda comes ses freres ont une haine implacable de la france qui les accueillis,,ce kabyle ne parlera jamais des massacres commis par les turcs et les arabes sur ses aieux ,,d’autres kabyles ,les plus nombreux ,execrent ce type d’individus

  12. Il est pas content le boukake, qu’il se barre de l’autre côté de la grande bleue, il ne nous manquera pas.

  13. Depuis cinquante ans les personnes que vous citez plus Giscard, Halimi et d autres  » intellectuels engagés  » (mdr) veulent déstructurer l état, affaiblir la nation, faire disparaître la dimension sacrée de « Patrie « . Le dernier en date Macron, le petit travelo de bastringue affirmant qu il n y a pas de culture Francaise et veur déconstruire l histoire de France. À part celles et ceux qui nous ont quittés il faudra regrouper toutes ces ordures dans des centres d internement et les traduire en justice devant des tribunaux d d’exception présidés par des militaires. Quant au artistes décomplexés qui salissent et haïssent la France, peines de prison et ensuite bannissement perpétuel avec interdiction de revenir sur le territoire Français. Confiscation des biens de toutes ces personnes. On en fera bon usage.

  14. bougnole des blanc
    lindz kzbab arabe de service
    kristine kelly, négresse passe plat à zemmour
    etc.
    l’insulte comme argumentaire des bienpensants

    • Eh oui mais quand on n a pas d arguments, on salit, on discrédite. La violence fût elle seulement verbale est l argument des gens limités voire des imbéciles !!! Tout ça se paiera cash soyez sans craintes.

    • bravo ce « zebda » est quoi lui? ce n est pas parcequ il a eu un petit succes y a 20ans en arriere qu il doit nous les pomper . s il n est pas content qu il change de pays le bled l attend

  15. Magid Cherfi ? C’est quoi ça ? Encore un maghrébin musulman venu détruire la France ?
    Pourquoi ne pas le renvoyer dans sa porcherie ?

  16. Sa mere lui avait dit: soit francais mon fils mais ne le devient jamais! Il a bien retenu la lecon c’est pourquoi il n’a jamais francisé son prénom!

    • pas assez « motivé » pour ça…mais il faut rassurer tous ces malheureux, une erreur d’aiguillage, de choix de ses propres parents , peut être facilement guérie par un retour au merveilleux pays de ses ancêtres.
      il vaut mieux être un peu moins riche et heureux chez soi que d’être mal aimé dans un pays plus riche qui sent déjà la poudre.

Les commentaires sont fermés.