Zelenski et l’OTAN veulent nous exterminer avec une bombe sale

Le bruit courait depuis plusieurs semaines, mais ce n’était qu’une rumeur que tous ont cru a priori sans fondement. D’ailleurs, notre ami Boris Karpov l’avait souligné dans ses Chroniques au conditionnel, comme une « possibilité ». Pourtant désormais les Russes semblent prendre la menace très au sérieux.

Suivez la chaîne Telegram de Boris Karpov : https://t.me/boriskarpovblog

Ainsi, le ministère russe de la Défense vient d’indiquer avoir des informations sur des contacts entre les représentants de Zelensky et le Royaume-Uni sur la question de l’obtention de la technologie nécessaire pour créer des Nukes (à savoir des armes nucléaires). Et selon les plans de Kiev, l’explosion d’une « bombe sale » pourrait être déguisée sous la forme d’une opération anormale de l’arme nucléaire russe.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a indiqué que des informations alarmantes provenant de sources fiables précisent que Kiev prépare une provocation avec l’utilisation d’un engin explosif rempli de substances radioactives, à savoir une « bombe sale ».

Il faut savoir qu’une « bombe sale » est un dispositif de dispersion radiologique (RDD), composé d’explosifs conventionnels et de matériaux radioactifs issus de déchets industriels, médicaux ou militaires, associés. Il ne s’agit en aucun cas d’une bombe nucléaire au sens propre, puisqu’elle ne peut pas générer une explosion atomique. Si elle ne fait que peu de victimes directes, ce type de bombe disperse néanmoins dans l’air de fines particules radioactives créant une contamination immédiate des personnes et de l’environnement.

Le principal danger des bombes sales, c’est avant tout la déflagration. Ceci dit, la contamination des ressources alimentaires locales, des cultures, de l’eau, crée un désastre humain et écologique qui peut rendre une zone inhabitable durant des années.

N’oublions pas que pour Zelenski la bombe nucléaire est un « rêve d’enfant ». Ainsi, lors de la conférence de Munich sur la sécurité, le 19 février dernier, il avait déjà annoncé son intention de rétablir le statut nucléaire de l’Ukraine.

Depuis le début de l’opération militaire spéciale russe, le président ukrainien a appelé à plusieurs reprises les pays de l’OTAN à frapper la Fédération de Russie : « Que doit faire l’OTAN ? […] Des frappes préventives, pour qu’ils sachent ce qui leur arrivera s’ils les utilisent. Et non l’inverse, attendre les frappes nucléaires de la Russie…« .

Le 22 octobre, dans une interview accordée à la télévision canadienne, Zelensky avait de nouveau appelé la communauté internationale à frapper le Kremlin si la Russie attaquait les « centres de décision » de la rue Bankovaya, où se trouve son bureau.

Bureau qu’il n’occupe plus depuis longtemps puisque ce clown s’est réfugié à l’ambassade Etats-Unis en Pologne… Pas téméraire le drôle, il préfère laisser son peuple se faire massacrer en restant bien planqué à l’abri.

Il semblerait que Kiev soit déjà passé à la mise en œuvre de ce plan diabolique pour lequel les Ukrainiens disposent à la fois de la base de production et du potentiel scientifique. Plus précisément, le combinat d’extraction et d’enrichissement minier de l’Est situé dans la ville de Zheltye Vody et l’Institut de recherche nucléaire de Kiev ont été chargés de produire un tel engin. On ne peut pas exclure de fait une assistance de la part de certains pays occidentaux, qui, d’après des informations reçues par Moscou, seraient en train de négocier avec l’Ukraine la fourniture des composants nécessaires.

Le régime de Kiev prévoit par conséquent de faire exploser une telle munition en la déguisant en détonation fortuite d’une munition nucléaire russe de faible puissance à uranium hautement enrichi.

Qui pourrait croire que la Russie ferait exploser une bombe sale sur son sol ? Quel intérêt aurait une fois encore la Russie à provoquer une explosion de type « nucléaire » sur son propre territoire ?

Aucun ! Par contre, pour les USA et leurs alliés de l’UE provoquer une explosion de ce type, à l’aide d’une bombe sale à Kherson ou ailleurs, qui pourrait être imputée à la Russie servirait leurs intérêts.

Le but de cette provocation odieuse est clair : user une fois encore de l’arme du mensonge et accuser la Russie d’utiliser une arme de destruction massive, exactement comme les Américains l’avaient déjà fait en Irak afin de justifier leur intervention dans ce pays.

Les autorités ukrainiennes et leurs maîtres occidentaux espèrent que cet accident débouchera sur une vaste campagne anti-russe, sapera la crédibilité de Moscou aux yeux de ses partenaires et conduira à l’isolement définitif de la Russie sur la scène internationale.

L’explosion d’une bombe sale imputée aux Russes créerait en effet un choc psychologique et politique d’une telle intensité sur les peuples du monde qu’il réduirait à néant les efforts de la Russie pour renverser l’image mensongère, créée de toutes pièces par le clan atlantiste. Efforts qui commencent par ailleurs à porter leurs fruits, ce qui inquiète d’autant plus Washington.

Les Russes sont prudents et s’attendent à tout, surtout au pire de la part de l’OTAN et de ses alliés, aussi le ministère russe de la Défense a déclaré « avoir  mis ses forces et ses moyens en état d’alerte pour agir dans des conditions de contamination radioactive, car il dispose d’information concernant la volonté de Kiev d’utiliser une bombe sale ».

En réponse aux inquiétudes légitimes de la Russie face à ce désastre annoncé, les USA, la France et la Grande-Bretagne, avec une franchise digne « d’un âne qui recule », se sont fendus d’une déclaration commune ne laissant aucun doute sur leurs mauvaises intentions : « Personne ne serait dupe si Moscou prenait prétexte de l’emploi par Kiev d’une « bombe sale » évoqué par le gouvernement russe. »

Dans le texte, de la déclaration les trois ministres des affaires étrangères « rejettent les allégations qu’ils affirment fausses de la Russie selon lesquelles l’Ukraine se prépare à utiliser une bombe sale sur son propre territoire. Personne ne serait dupe d’une tentative d’utiliser cette allégation comme prétexte à une escalade ».

Face à tant de mauvaise foi – mais qui peut encore s’en étonner – la Russie s’est tournée vers l’ONU, demandant une réunion du Conseil de sécurité sur cette question pour le mardi 25 octobre. Selon le représentant de la Russie à l’ONU, l’utilisation d’une bombe sale serait considérée par son pays comme un acte de terrorisme nucléaire et exige des autorités de Kiev et de leurs sponsors occidentaux qu’ils cessent d’alimenter l’escalade dans un conflit qui ne les concerne en rien.

Une escalade qui risque de conduire le monde à une catastrophe nucléaire et menace la vie de milliers de civils. Une catastrophe dont Moscou ne veut pas et dont elle ne pourra en aucun cas être tenue pour responsable.

Il est vrai que pour les USA, comme ils l’ont eux-mêmes reconnu, c’est l’existence même de « leur » monde et de « leur » hégémonie qui est en jeu. Si Moscou gagne « sa » guerre, il en est fini de l’Amérique toute puissante mais également de ses sponsors de l’UE.

Prions alors pour que Moscou gagne « sa » guerre et quant aux autres… bon débarras !

Valérie Bérenger

image_pdfimage_print
81
2

50 Commentaires

  1. Mensonge de plus des russes, mais ils ne sont pas à un mensonge prêt, je me souviens du ministre russe des affaires étrangères qui affirmait avant l’agression russe qu’il n’était pas question d’envahir l’Ukraine

  2. les amerlocks sont prêt à toutes les saloperies possibles ,avec les mensonges qui vont avec , pour conserver leur hégémonie . Pouah !!! ces pourritures de yankees !!!!

  3. Devinette « qui a »:
    Viré les français d’INDOCHINE
    Donné des armes à Mao
    Fait la guerre en Corée
    Fait la Guerre au Vietnam
    Fait la guerre en Amérique centrale
    Fait la guerre en Iran
    Fait la Guerre en Afghanistan
    Fait la guerre en Iraq (avec des mensonges)
    –> fait la guerre en Europe (?)

  4. quel intérêt à déclencher une guerre nucléaire, aucunes forme de vie sur terre n’en réchapperaient. Bien sur, certains pourraient survivre dans des bunkers équipé se trouvant plusieurs km sous terre mais à un moment ou un autre, il faudrait bien que les survivant remontent à la surface et même dans 10 000 ans, les taux de radiations seront toujours mortel

  5. « Ce sont les banquiers apatrides qui mettent le Bordel dans ce monde depuis le 17 ème siècle. »

  6. Apparemment l’Ukraine et Zelensky, c’est du passé, c’est has-been… Hé oui les gars faut suivre ! Maintenant les U.S. se mettent à taquiner la Chine, si si ! véridique !

  7. La Russie dispose tout de même d’assez de PUISSANCE de « renseignement » pour « SAVOIR » où se constituent cette « bombe sale » ou, en quels endroits se rassemblent ses divers « composants » … A elle, dès lors, de les réduire en CENDRES fumantes !!! Quant à Zelensky … où qu’il puisse se trouver, il y a tout de même quelque opportunité à le LIQUIDER … à disperser ses divers « morceaux » aux quatre vents !!! Face à une pareille ORDURE … à un pareil FOU (Hitler n’a jamais atteint un pareil degré de DEMENCE !) … TOUT est devenu LEGITIME pour le faire CREVER !!!

  8. Quand les américains avaient bombardé Belgrade ils avait touché l’ambassade de Chine. Se taper l’ambassade des États-Unis à Varsovie où se cache le nazi Zelensky ne demanderai que quelques missiles.

  9. Zelensky se rend compte que plus il attend moins les ukrainiens n’auront de chance de rentrer dans l’UE ? Une ruine ne rentrera jamais en plus ils ont confié leur or à l’OTAN ? Je ne connais pas le dossier complet mais il devrait y avoir un retour de bâton ! Bombe sale parce qu’il existe une bombe propre ?ah oui la bombe glacée ?

  10. Les yankees ont montré de quoi ils sont capables en 44 /45, alors bon débarras, je suppose que vous habitez en Argentine où équivalent
    J’en suis ravi pour vous

  11. La parole des russes vaut de l’or, c’est prouvé par l’Histoire. Même les bolcheviks, avec l’étranger, ont été fiables : preuves sur demande.
    Mais la parole british ou yankee ne vaut RIEN. Exemple mortel pour la France : le refus du Congrès US de ratifier le traité de Versailles (automne 1919). Autre exemple ignoble : Mers-El-Kébir.

    • Le dictat de Versailles a été une horreur de l’histoire, la principale cause de la 2e guerre mondiale. Sinon tu as raison.

  12. Zelinski et l’OTAN…. Il ne manque plus que Macron pour un merveilleux trio de crétins.!!

  13. Je comprends pourquoi cette Zelensaleté n’ a pas encore été MOABisée : monsieur est en Polakie .
    SALOPERIE INTEGRALE DE PIANISTE A QUEUE

  14. —-Le rishi sunak fraîchement nommé premier sinistre en Grande Bretagne clame tout son soutien à zelensky et à l’Ukraine.—–
    —-C’est étonnant comme tout ces chefs de gvt ou d’état ont le même profil, relativement jeunes, sourire carnassier, mêmes idéologies, immigrationnistes, mondialistes et qui soutiennent les USA et l’OTAN——

  15. Nos dés putes et sénateurs sont tous des vendus car ils ont tout fait pour se faire élire en mentant comme un arracheur de dents. Tout ce qui arrivent maintenant est de leur faute. Ils sont payés pour défendre les sans dents. C’est incontestable !!! S’il nous arrive vraiment ce que je pense ce sera de leur faute. C’est incontestable. Donc il faudra déduire les conséquences pour ces gens.

  16. Comme si on pouvait faire confiance aux states, français et anglais !!! tous des ordures sataniques……….

  17. Les mondialistes doivent être très satisfait…leur plan pour imposer le nouvel ordre mondial passant par le chaos, celui-ci arrive à grand pas. Il faut dire que cela fait plus de 30 ans qu’ils placent leurs pièces sur l’échiquier politique mondial et attendent patiemment le résultat que nous voyons clairement depuis 2 ans. Le farce covidienne a été une réussite et le merdier ukrainien se présente plutôt bien pour eux…

  18. Cet article présente nombre de salades à défaut d’être sale. En effet, une bombe « radiologique » n’a pas le spectre EM d’explosion qu’une nuke, même si cette nuke est de très faible puissance, et L’AIEA (tout le monde en fait) détecte ce genre de truc.

    Ils peuvent (mais fort difficilement et ici encore les analyses physico-chimiques le montreront sans ambiguïté) vouloir simuler une nuke envoyée par les Russes mais dont la partie nucléaire aurait fait « long-feu », dispersant alors, selon la fabrication, de l’U235, du Pu239 et du tritium pour les produits radioactifs.

    Dans cette hypothèse, les dégâts seront moins importants que lors de l’accident nucléaire de Goiânia qui impliquait moins de 20 g de Cs137.

    Et si l’Ukraine veut faire une bombe sale pour l’utiliser elle-même, elle n’a aucun besoin de concours, elle a tout ce qu’il faut sur place, de même que presque tous les pays.

    En résumé, encore du vent pour nous faire flipper.

    • J’ai cette information : Zelinsky possède des petits conteneurs contenant des déchets radioactifs. Il n’a besoin que d’en transporter un, puis de le faire exploser près d’une frontière avec la Russie. Donc encore une fois en sacrifiant d’abord des Ukrainiens. ET LA GUERRE D’ESCALADE S’ARRETERA LA.

      • Pas compris  » la guerre d’escalade s’arrêtera là  » Pour quelle partie ?

    • Tous ces pourris de mondialistes avec Macron comme patron vont nous faire crever comme des chiens !Les ricains sont loin de tout ça ,leur vieux décrépit Biden n’en a rien à branler de l’Europe !

      • c’est faire trop d’honneur à foutriquet que de le considérer comme le patron …c’est un larbin , chef de sa soupe , et encore quand elle est dans son ventre….souvenez vous , lorsque au G7, on le voit jouer au télégraphiste qui vient rendre compte à BIDEN queles arabes du golfe l’ont envoyé chier : j’ai eu honte pour lui !

    • Étape 1 : les USA modifient leurs règles d’intervention nucléaire et peuvent, depuis avril, frapper préventivement en cas de « risque majeur d’agression nucléaire ». Étape 2 : on masse des troupes un peu partout en Europe, notamment Roumanie et Pologne. Étape 3 : on déclare ne pas croire à une bombe « sale » russe, ni à une possible attaque ukrainienne de ce genre (on se donne un rôle d’observateur neutre). Étape 4 : on dit et on répète que l’on n’interviendra pas, tout en ajoutant que l’on interviendra en cas de risque nucléaire. Étape 5 : quand tout est presque prêt côté ukrainien on « déjoue » un attentat à la « bombe sale » fomenté par les Russes. On en présente les « preuves à l’ONU » et on peut y aller. On peut même frapper préventivement et ensuite présenter ces « preuves ».
      Votre remarque technique est sans intérêt, le problème n’est pas là, il est dans la manipulation des objectifs et des opinions.

      • Je disais, pour résumer, que l’information  » l’utilisation d’une bombe radiologique de la part de l’URSS » serait une action Ukrainienne sous fausse bannière (et toutes les parties prenantes le savent fort bien au niveau des Etats)
        Pour le reste, je crois que tout ça est pour faire encore monter un peu plus la pression sur les pays occidentaux et leur peuple, déjà tout à fait pollués.. parlons nucléaire et le fric tombe, en plus Biden a besoin de faire peur pour gagner ses mid-termes.

      • , dans le domaine de la manipulation les USA sont les meilleurs : toutes leurs guerres ont démarré aves des coups merdiques , du LUSITANIA au golfe du TONKIN …etplus .depuis 50 ans ils font croireau monde qu »ils ont marché sur la lune , et que AL QAIDA a provoqué LA DESTRUCTION DE 3 TOURS avec deux avions .aucune confiance ni dans ces assassins , ni dans leurs larbins

  19. D’une part, il y a une doctrine nucléaire russe: cette doctrine ne prévoit pas de frappe nucléaire tactique. Elle en prévoit dans le seul cas extrême d’une atteinte au territoire du pays. D’autre part, on peut assez raisonnablement dire que l’arme nucléaire ne sera bientôt plus qu’un objet de musée. Si cela s’avérait nécessaire, la Russie préférera de loin utiliser les nouvelles armes qu’elle a mises au point, tels les bombes thermobariques, les missiles hypersoniques, ou les drones sous-marins. Voir la présentation de ces armes par Jean-Pierre Petit sur sa page YT.

    • @Ajax

      C’est normal, parce que la Bible c’est un livre de science fiction avec des soucoupes volantes, des Allien, de la téléportation, et tout cela tend à soutenir la théorie des anciens astronautes.
      Jean Pierre Petit, initiateur de la MHD, donc des nouvelles technologies de propulsion, qui, apparemment, a inspiré les Russes à se lancer dans l’aventure. Quant au camp occidental, je reste persuadé qu’il bluffe en présentant la menace nucléaire parce que leurs bras cassés qui servent de dirigeants ont très bien compris que la Russie répliquera. Le tout est de savoir avec quoi et comment ; et peut-être pas forcément avec ce qui est sensé être connu de tous.
      Là guerre n’est pas un jeu.

      • « C’est normal, parce que la Bible c’est un livre de science fiction avec des soucoupes volantes, des Aliens, de la téléportation, et tout cela tend à soutenir la théorie des anciens astronautes », écrivez-vous.
        Quand bien même il y aurait des Aliens, des soucoupes volantes, de la téléportation, de nouvelles technologies, cela ne signifie pas pour autant que Dieu n’existe pas.

        • @Ajax

          Les gens ont le droit d’y croire. S’il n’y a que cela qui les aide pour la suite, grand bien leur fasse.

  20. il est évident que l’otan cherche la guerre totale depuis 2004 et la visite de bhl à kiev, c’est une guerre jusqu’auboutiste qui a été planifiée, prévue et appliquée bien avant 2004 par l’otan toute seule, mais les mecs et nanas commencent à flipper…il apparait qu’une trentaine de démocrates commence à monter au front contre biden pour l’obliger à stopper et choisir l’unilatéralité de la négociation, après ça faut voir s’ils feront le poids.

  21. Les zamerloks viennent jusqu’à la frontière Russe, mais c’est V Poutine qui cherche la merde, les bouffeurs de macdos mériteraient que V P leur envoient quelques missiles très longue portée sur les endroits stratégiques où sont réunis tout ces connards qui se croient les maîtres de l’univers !

  22. je serait pour la solution que Poutine frappe en 1er !! se renseigne ou ce con de zelenski est planqué et lui rase la gueule avec un bon missile.

  23. Ces ordures d’américains veulent pousser Poutine à la faute, j’espère et je pense que Vlad saura jouer finement… mais alors j’espère aussi qu’il va leur garder un chiot de sa chienne !

  24. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur les armes de nouvelle génération, c’est à dire à MHD, voir à anti-matière, lire le livre paru en 2003 de Jean-Pierre PETIT :
     » OVNI ET ARMES SECRETES AMERICAINES
    L’extraordinaire témoignage d’un scientifique  »
    Paru en 2003, imaginez où les russes, et les américains, en sont aujourd’hui …

    Page 88, Jean-Pierre PETIT explique qu’une expérience a produit de l’anti-matière, et que l’explosion produite équivalait à 100 000 TONNES de TNT – résultat :
    un cratère de 400m de diamètre sur une profondeur de 150 m suite à une expérience souterraine …
    C’était dans le NEVADA …
    Nom de l’expérience :  » SEDAN  » – voir page 88 du livre …

  25. Attendons de voir comment les choses vont « évoluer » …

    Mais si, comme les services secrets russes le pensent, Kiev veut leur envoyer une bombe sale, la Russie répliquera, et là, ce sera directement l’escalade, le prétexte pour l’OTAN, c’est à dire les amerloques, c’est à dire l’état profond, donc les mondialistes, avec les risque que chacun sait, tout comme chacun ici doit savoir que les Russes ont des armes dont nous ignorons la puissance, comme celles les américains par ailleurs …

    J’ai prédis que des « accidents » nucléaires étaient voulus par les mondialistes, et que la date butoir était le 08 novembre prochain, à cause des élections de mi-mandat du bidet !!

    Et là, j’espère VRAIMENT me tromper !!!

    • La Russie ne ripostera pas avec une arme nucléaire, mais quelques autres surprises seront en effet utilisées!

    • Oui, ils veulent le chaos avant le 8 novembre. C’est tellement évident….

Les commentaires sont fermés.