Zelensky conduit son peuple dans la tombe mais refuse de porter le chapeau

Zelensky conduit son peuple dans la tombe mais refuse de porter le chapeau.

Depuis le début de l’offensive russe, les causes réelles du conflit ont été ignorées, la propagande médiatique se contentant de rabâcher en boucle que Poutine est le méchant agresseur d’un gentil et paisible petit pays, qui ne demandait rien à personne. Un seul coupable : Poutine.

Exit les violences barbares perpétrées au Donbass qui ont fait 14 000 victimes en huit ans. Un grand classique des turpitudes de l’Occident, qui excelle à justifier ses propres guerres et à condamner celles des autres.

Place aux fake news à forte charge émotionnelle et priorité à la diabolisation outrancière du tsar Poutine, traité de fou, de criminel de guerre et de boucher par Biden.

Je constate simplement qu’il est plus facile à Biden de cracher sur Poutine que de marcher sur Moscou avec ses légions. Il est vrai que d’autres ont essayé avec le résultat que l’on sait…

À l’heure où le conflit se stabilise, puisque l’armée ukrainienne refuse le combat frontal et a fait le choix de s’abriter dans les villes, en utilisant les civils prorusses comme boucliers humains, comme c’est le cas à Marioupol, il est clair que seules les concessions territoriales et politiques de Zelensky pourront faire taire les armes. Il devra tôt ou tard accepter la partition de l’Ukraine.

La victoire de Poutine est donc inéluctable, malgré les boniments de la presse et des généraux de plateaux TV, qui ne savent que diaboliser le maître du Kremlin et dénigrer l’armée russe. Quand Poutine aura obtenu ce qu’il veut, et non pas ce que veut Biden, nous ferons le bilan.

Ces généraux en sont restés à l’ère soviétique, quand Moscou était l’ennemi numéro 1. Je le regrette profondément, car la Russie de 1990 ne demandait qu’à devenir notre amie. Quel gâchis !

La partition qui se profile met donc en porte-à-faux les hypocrites va-t-en-guerre occidentaux, qui ont laissé croire à Zelensky et au peuple ukrainien qu’ils pourraient vaincre l’armée russe, avec une aide militaire massive et des sanctions économiques à double tranchant.

Comme si Poutine était assez fou pour avoir ignoré ce risque et ne pas s’y préparer.

Quand les Ukrainiens vont comprendre qu’ils ont perdu au minimum la Crimée et le Donbass, et pourquoi pas toute la côte nord de la Mer Noire jusqu’à Odessa, ils vont pouvoir mesurer sur pièces où les ont conduits les gesticulations du clown chef de guerre, toujours prêt à crier victoire alors que les carottes sont cuites depuis le troisième jour de guerre.

L’Ours russe va bientôt présenter l’addition de cette coûteuse résistance.

Le pauvre pantin Zelensky a cru naïvement que l’Otan allait risquer une troisième guerre mondiale pour l’Ukraine, pays mafieux et corrompu s’il en est. Mais le seul objectif de Biden et de ses caniches européens aura été en réalité de faire durer cette guerre, afin d’affaiblir au maximum la Russie et de lui interdire tout rapprochement avec l’Europe pour plusieurs décennies.

C’est ainsi que le bonimenteur d’estrade en pull kaki a joué son rôle de résistant à l’envahisseur, faisant pleurer dans les chaumières d’Europe et d’Amérique, en espérant voir l’Otan se frotter enfin à la Russie. Quelle faute, laquelle aura causé des milliers de morts des deux côtés !

Zelensky a simplement oublié que la deuxième puissance militaire du monde possède une force nucléaire supérieure à celle des États-Unis et aligne des armes de dernière génération que les Occidentaux ne possèdent pas encore.

Au moindre écart de Biden, et rien n’empêche Poutine de couler le porte-avions USS Gérald R. Ford, fleuron de la marine américaine, avec un missile hypersonique. Et je vois mal Biden déclencher l’holocauste nucléaire pour un porte-avions, fût-il la vitrine de la Navy.

L’arrogante Amérique marche donc sur des œufs, car elle ne souhaite aucunement ajouter l’humiliation à sa douloureuse impuissance actuelle.

Nous en sommes donc là, après 35 jours de guerre. Les sanctions ne feront pas plier Moscou, alors que la coupure du gaz russe mettrait l’Europe à genoux et anéantirait l’industrie allemande, ce qui réjouirait l’Oncle Sam.

Les armements livrés inconsidérément à l’Ukraine ne renverseront pas la donne non plus.

Par conséquent, que reste-t-il comme option ? La capitulation.

Et c’est là que Zelensky, qui a conduit son peuple dans une impasse totale, refuse de porter le chapeau.

Ce que réclame Poutine, concessions territoriales et garanties de neutralité de l’Ukraine, sera soumis à référendum.

En clair, après avoir poussé son peuple à résister en pure perte, avec un lourd bilan humain et économique qui aurait pu être évité, le vaillant chef de guerre idole de l’Occident, va dire à son peuple :

« Nous avons perdu l’Ukraine et le Donbass. Que décidez-vous, stop ou encore ? »

Les Ukrainiens pourront donc remercier les Occidentaux, qui savaient parfaitement que Poutine ne lâcherait rien et que David ne terrasserait jamais Goliath. Une fois de plus, les Américains auront poussé les Européens à se comporter comme des salauds, en berçant le peuple ukrainien d’illusions.

Cette guerre n’est pas la nôtre et notre seul soutien aurait dû se limiter à une aide humanitaire massive. C’est à Kiev et Moscou qu’il appartient de régler le lourd contentieux du Donbass.

Quand on n’est même pas capable de faire respecter les accords de Minsk par Kiev, on ne joue pas les gros bras avec Moscou.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print
38
2

20 Commentaires

  1. Nous avons notre cher Macron en France, incapable de régler le cas des cités et des 700 Zones de Non-Droit en France, et qui se fait ridiculiser par des petites frappes comme les Dalton.

    Notre bien-aimé Président prétend mettre au pas un pays comme la Russie, qui dispose du plus grand arsenal nucléaire de la planète.

    C’est déjà oublier que personne, de mémoire d’homme, n’a jamais réussi à écraser les Russes. Napoléon y a perdu sa Grande Armée, Hitler n’en parlons pas, je lisais que 80% des soldats Allemands ont péri sur le front Est en 39-45.

    C’est dire l’ampleur de la tâche qu’auraient eu à accomplir les Alliés si Hitler ne s’était pas attaqué à l’URSS.

    La France serait encore sous domination nazie.

    • Sans compter les polonais au moyen âge et les suédois au XVIe siècle. La Russie « absorbe » ses ennemis comme un buvard assèche l’encre.

    • D’après Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la direction générale de la sécurité extérieure ( DGSE ), la France compte 1514 zones de non droit, interdits d’accès aux forces de sécurité, aux services des secours, aux services médicaux et sociaux.

  2. poutine a declaré le 24 mars que les europeens devaient payer en rouble son gaz et si les europeens ne respectaient pas sa decision alors la coupure est effective le 31 mars
    selon certains medias , il a dit au chancelier allemand qu il pouvait payer toujours en euros
    je penses qu il ne met pas en place sa menace , ca peut le discrediter sur ses actions

  3. Désolé de vous décevoir, mais la France est partie prenante dans le dossier Ukraine. Les accords de Minsk concernent l’Ukraine et le Donbass. La Russie, la France et l’Allemagne en sont les garants. Ces deux derniers ont failli à leurs engagements. Des référendums seront surement organisés du nord de la Transnistrie à Sumy, par oblast. La Pologne fera tout ce qu’elle pourra pour s’octroyer Kaliningrad et 4 ou 5 oblasts de l’ouest, mais qu’elle ne rêve pas, l’OTAN ne suivra pas.

  4. en tout cas vu le nombre de milliards d’euros donnés par toutes les grandes puissances otaniennes, il aurait tort de se gêner

  5. Et si la France était envahie, et qu’un clown comme vous l’avez appelé se révélait le seul à symboliser la résistance, vous feriez quoi ?
    Quelles qu’en soient les raisons, RIEN ne peut justifier cette intervention. La Russie est sufisamment dotée en richesses pour qu’elle ne vienne pas encore imposer cette frustration fallacieusement entretenue par certains de ses dirigeants.
    Si ses voisins ne craignaient pas depuis toujours son expensionnisme maladif, nous n’en serions pas là !

    • Tu ne confondrais pas l’axe USA-suiveurs OTAN+UE avec la Russie ? Est-ce la Russie qui s’est expensionnisée à l’ouest ou l’occident qui s’est expensionnisée à l’est ? Il semblerait que tu soutiens les néonazis et zelensky qui commettent des crimes contre l’humanité et de guerre.

  6. J’ai lu avec plaisir votre article car, à un bémol près, je partage votre analyse et constate ainsi que je ne suis pas le seul à avoir cette conception du conflit russo-ukrainien, conception si différente de celle qui nous est présentée dans les media main-stream et partagée par beaucoup de nos concitoyens.
    L’hypocrisie occidentale apparait clairement dans l’application à géométrie variable du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, principe primant celui de l’intangibilité des frontières s’agissant des Kossovars, mais écarté concernant les Russes !!! dans le premier cas, en effet, on s’emploie à affaiblir la Serbie alliée de la Russie; dans le second cas, on veille à éviter un renforcement de cette même Russie.

  7. Les vaillants dirigeants occidentaux jouent aux Dames pendant que Poutine joue aux Echecs !… Là est la différence.

  8. Bravo Mr Guillemain! Carré, cohérent loin de toutes poussées ovariennes couinant « non à la guerre » derrière des panneaux en carton; Bref des couinnements de femmes aux cheveux bleues! La vie est un rapport de forces quoi que l’on en pense! Poutine reste notre espoir anti mondialiste!

  9. Monsieur Jaques Guillemain, pour un ancien officier et maire d’un village, vous manquez de discernement, pour choisir le mauvais camps et d’hébergement de votre site ?
    Ou bien c’est volontaire comme Laurent Brayard au service de la désinformation du Kremlin.

  10. Coucou mon Colonel, juste une question si vous le permettez : que pensez-vous du fait que le Général Eric Vidaud ait été remercié par notre président chef de guerre d opérette ?…

  11. Speed-dating dans l’éducation nationale. Les ados ukrainiennes sont prises en main par les migrants africains pour un apprentissage accéléré de la langue française, et plus si affinités :

    https://www.fdesouche.com/2022/03/29/quand-leducation-nationale-doit-composer-avec-larrivee-des-jeunes-ukrainiennes/
    Jacques Attali exulte sur twitter : « La belle France ! », comprendre une France-Hôtel comme il l’aime, ouverte aux quatre vents, où les français de souche n’ont plus leur mot à dire.

    La politique de génocide des peuples européens, théorisée par Richard Coudenhove-Kalergi il y a 100 ans, est mise en place implacablement par les mondialistes.

  12. Le zelensky n’est qu’un pantin qui veut jouer les gros bras .

  13. Bonjour, et mes respects du jour, Mon Colonel ! En fait, voyez-vous, ce qui est à « se taper la tête contre les murs », c’est de voir combien est IMMENSE en France le potentiel de crétins qui, victimes des merdias « aux ordres » et de la propagande anti-Russe croient « dur comme fer » que Poutine est exactement ce que dit le sénile de la Maison Blanche; à savoir, que le Chef du Kremlin est un assassin, un fou et un boucher; et que l’ignoble macron, avec le non moins ignoble Zelinsky sont des héros! J’ai d’ailleurs rencontré pas plus tard qu’hier soir trois de mes connaissances qui étaient des abrutis complet et qui pensaient ainsi! Aussi (« il n’y a que la foi qui sauve »!): il nous faut VRAIMENT croire au miracle pour nous imaginer que l’ignoble crapule; que le pantin grotesque qui nous sert de Président ne sera pas réélu! Excellente fin de journée ! Signé, « Un vieux soldat. »

  14. Les apatachiks corrompus de l’UE conduisent eux aussi à la guerre civile en Europe.La partition de l’Ukraine , ou les revendications polonaises sur les territoires qui lui appartenaient de même que la Roumanie ? Quant aux Serbes rien ne les empêchent de revendiquer le Kosovo dont ils ont été sopliés.Nous sommes en pleine réorganisation géopolitique , mais les pantins fantôches brasseurs de vent de l’UE nous ont condamné à disparaitre au grand plaisir des criminels yankee.

  15. Je pense que tout est dit dans l’article, il n’y a rien à ajouter, si ce n’est que les Européens devraient cesser de s’agenouiller devant Zelensky qui se prend pour l’empereur d’Europe.
    Il engueule nos représentants et les chambres applaudissent ?!

  16. « Mais le seul objectif de Biden et de ses caniches européens aura été en réalité de faire durer cette guerre »
    Certes, mais outre cette guerre, il faut révéler que la maléfique momie Biden a en réserve bien d’autres sinistres projets tendant à prouver que les USA ont définitivement perdu la boussole et sombré dans la folie la plus criminelle, rebaptisée : progressisme. Un progressisme dans le crime et l’ordure.
    En effet, la Californie envisage de légaliser l’infanticide. la Californie réfléchit ouvertement à dépénaliser la mort d’un nourrisson qui ne correspondrait pas ou plus au projet parental. Un eugénisme post-partum, en quelque sorte, permettant de négliger la nourriture et le soin à un enfant nouveau-né dès lors que « les personnes qui accouchent » en décident.
    https://www.bvoltaire.fr/un-projet-de-loi-en-californie-pour-legaliser-linfanticide/

1 Rétrolien / Ping

  1. Zelensky conduit son peuple dans la tombe mais refuse de porter le chapeau | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.