Zelensky n’a pas délivré les soldats d’Azovtal, ils se sont rendus aux Russes!

Contrairement à ce que rapportent les médias français et raconte Zelensky, les soldats reclus dans les sous-sols de l’usine Azovstal à Marioupol ont commencé à se rendre à la Russie et à la RPD (République Populaire de Donetsk) et n’ont absolument pas été évacués par l’armée ukrainienne.

Le 16 mai, 51 soldats ukrainiens blessés, certains très grièvement, sont sortis d’Azovstal et ont été dirigés sur l’hôpital de Novoazovsk. En plus de ce groupe, plus de 200 autres soldats ont été envoyés au centre pénitentiaire d’Elenovka. Selon les médecins ayant examiné les blessés, ils sont en très mauvais état et souffrent de malnutrition, ce qui laisse supposer que les soldats restant dans l’usine vont se rendre rapidement, faute de vivres.

Le 17 mai, le site Donbass Insider espérait pouvoir filmer la reddition d’un autre groupe de soldats ukrainiens, toutefois, ces derniers refusant de sortir s’ils étaient filmés, les journalistes présents ont été priés de partir.

C’est ainsi qu’un peu plus tard dans la journée, un nouveau groupe est sorti. Comme précédemment, une partie était constituée de blessés, évacués par de très nombreuses ambulances. Les autres ont été conduits dans un centre pénitentiaire, le temps de les identifier, car parmi ces soldats, il y a quatre catégories de prisonniers:

1) Les combattants du régiment néo-nazi Azov, qui devront être jugés, et ne sont pas échangeables contre des soldats russes capturés par Kiev.
2) Des soldats de la 36e brigade des Forces Armées Ukrainiennes (FAU), qui, s’ils n’ont pas commis de crimes de guerre, pourraient être échangés contre des soldats russes, ou libérés à la fin de l’opération militaire spéciale ;
3) Des membres des gardes frontières qui, sauf crimes de guerre, pourraient être échangés, ou libérés à la fin de l’opération militaire ;
4) Des combattants étrangers ou des instructeurs ou conseillers militaires, dont le traitement dépendra de leur statut précis.

L’ensemble de ces hommes n’est pas envoyés en Ukraine mais en RPD ou en Russie.

Du fait du très grand nombre de soldats retranché dans les sous-sols de l’usine, plus de 2 000 dont près de 800 membres du régiment Azov… il faudra plusieurs jours pour gérer leur reddition totale. Il paraît qu’il reste aussi 200 corps congelés dans les sous-sols de l’usine, à évacuer et identifier.

Ce ne sont pas les généraux d’opérette officiant sur nos chaînes, pour nous abreuver de mensonges, de propagandes délirantes, pro-Volodomyr et anti-Vladimir, qui vont nous donner des nouvelles de cette opération. Heureusement, ceux qui le veulent savent trouver de la réinformation sérieuse, telle que nous en apporte Stratpol et Donbass Insider.

Plus que jamais, quel que soit le sujet, écouter la radio ou regarder les infos est un exercice ludique qui permet un chronométrage très rapide des vérités ou a contrario, de compter les bobards, ce qui est beaucoup plus long.
A suivre.

Daphné Rigobert

Reddition d’un groupe de soldats ukrainiens d’Azovstal

https://www.youtube.com/watch?v=YJHDeU4Tm3U&t=196s

image_pdfimage_print
19

15 Commentaires

  1. La technique de manipulation de l’opinion par le Zygomyr a déjà fait ses preuves grâce à la complicité des merdias et à la naïveté des Européens.
    Mais jusqu’à présent, c’étaient plutôt les Arabes (bataille d’Alger, Arafat & Co) qui présentaient comme de grandes victoires leurs défaites, en insistant sur l’héroïsme de leurs moudjahidines, histoire de renforcer un peu plus le complexe de culpabilité des Occidentaux.

  2. « les soldats reclus dans les sous-sols de l’usine Azovstal à Marioupol ont commencé à se rendre à la Russie et à la RPD (République Populaire de Donetsk) ».

    D’abord, ce ne sont pas des « soldats », mais des membres d’une organisation para-militaire néo-nazie. Ce ne sont pas des « soldats », mais des rats.

    Ensuite, le problème, c’est qu’ils aient pu se rendre. Il fallait les laisser crever au fond de leur trou. Et s’ils s’en trouvaient quelques-uns pour se rendre, il fallait les aligner contre un mur.

    Mais que font donc les Russes ? Combien de temps la Russie va-t-elle encore mener son « opération militaire spéciale » au rabais et se ridiculiser à la face du monde ?

    • En attendant c’est vous qui êtes ridicule! Vous avez des leçons de stratégie à donner à Poutine sans doute? Tenez, commencez par aller vous battre au Donbass, les volontaires y sont les bienvenus! Mais pour ça faut avoir quelque chose dans la culotte, monsieur le lucide!
      Concernant Azov, ils passeront du temps en prison. Et les prisons russes font regretter la mort. Surtout pour eux, ils vont y être bien accueillis!

    • adepte du NATO-AZOV?
      vous parlez comme un moudjahidin ou un NATO-AZOV financé par les usa

    • Regard glucide.
      Vous donnez la recette de tout ce qu’il ne faut pas faire.
      Il est bon que ces prisonniers et temoins de toutes les saloperies fomenté par l’Ukraine et tous les occidentaux américains et bruxellois.
      Merci à VP, d’avoir plus de cerveau que certains.

    • Les russes ne sont pas des assassins assoiffés de sang humain. La justice russe tranchera et c’est son droit le plus absolu. Chez nous on requalifie les faits d assasinat en version plus édulcorée pour trouver des circonstances atténuantes à des pourritures qui ont tué un chauffeur de bus sans états d’âme. C’est ça qui nous differencie des russes qui eux, ne font pas de détail avec ces suppôts de Satan nazis. Les russes sont un peuple,nous nous devenons une populace.

  3. parait que ça « déclassifie » et depuis on a les documents qui mettent en avant la responsabilité entière de l’arabie saoudite dans la destruction des 2 tours à N-York : personne ne parle de se venger sur l’arabie saoudite.

  4. C’est exact, ils se sont rendus. Les dirigeants ukrainiens ne se sont pas desoviétisés, comme ils prétendent fièrement l’être, puisqu’ils nient cette réalité.
    Et espérons que ces prisonniers soient bien traités, et non martyrisés pour crime de « nazisme », comme l’a souhaité aujourd’hui un député au parlement russe.

    • Ils SONT bien traites deja, les blesses sont soignes. Pour etre en forme le jour ou ils seront JUGES pour « crime de nazisme ». Pour vous, cela c’est etre « martyrise »? Veuillez preciser QUEL depute du parlement russe a souhaite ceci comme vous le pretendez! Les deputes preparent une loi pour que ces criminels soient JUGES. Et nul doute qu’ils seront condamnes. Pour info d’ailleurs la peine de mort n’a jamais ete abrogee chez nous, et ces memes deputes travaillent pour sans doute annuler le moratoire… Ces charmants Azovistes pourraient donc bien etre mis dos au mur! Et c’est excellent!

      • Une opinion, dont le contenu peut être au surplus diabolisé, n’est pas un crime.
        Seuls les actes doivent être jugés.
        En fait leur crime est à vos yeux d’être des valeureux et efficaces guerriers. C’est en vous lisant que l’on mesure le gouffre qui sépare certains russes (j’espère que vous n’êtes pas représentatif) des vrais occidentaux (je ne parle pas des Macron, Biden, des dirigeants de l’UE qui sont des répliques des dirigeants soviétiques).

        • Les Nazis en 1940 ont envahi la Pologne, la Belgique, la Hollande et enfin la France… sauf l’Angleterre qui s’était échappée en Mai….ensuite l’Urss et d’autres pays ont eu la joie de connaître ces valeureux et efficaces guerriers !!!

      • 👍👍👍👍👍💥💥💥💥💥 Boris, l année prochaine venez au festival de Cannes présenter votre film  » comment niquer les nazis  » . Je vous attribue d entrée la palme d or. Grande et sainte Russie.

  5. zélinsky attendait bhl et laurent joffrin, l’arlésienne nouvelle version!

  6. J’aimerais qu’une « enquête » sur les généraux français à la retraite spécialiste des studios de chaines télé soient faites….(ils seraient plus de 5000 à la retraite qui continuent à toucher leur traitement d’active jusqu’à 67 ans…) !!!

Les commentaires sont fermés.