Zemmour à la reconquête des législatives

Les Z doivent présenter des candidats puissants à la reconquête des législatives. La montée du Parti Reconquête dans les sondages augure bien pour les élections législatives. Les Z ont une bonne occasion de corriger les mensonges de la caste politico-médiatique commis lors de la présidentielle de 2022.

La propagande décourageante des gauchistes de la macronie radicalisée est due au fait que les Z n’ont pas encore la majorité face aux anti-Zemmour alors que le peuple a choisi de voter pour lui. Pour être sûrs de remporter des circonscriptions aux législatives, les Z vont devoir se débarrasser des antifas infiltrés et désigner des candidats dignes et motiver leurs sympathisants. Ce n’est pas à cause de Zemmour que Macron aura perdu la présidentielle de 2022. C’est à cause de son bilan calamiteux dans tous les domaines.

Les électeurs savent que Macron est réellement coupable de la gabegie du Covid 19.

La raison pour laquelle le mouvement Z va être confirmé aux élections législatives est que Macron est intervenu maladroitement lors des élections. Il n’a pas arrêté d’esquiver le débat sur ses résultats calamiteux et de se plaindre des Français. Il nous a fait perdre la France, et c’est pourquoi nous votons Zemmour.

Zemmour n’est pas le seul à affirmer que l’incompétence de Macron a coûté un pognon de dingue à la France. La même opinion a été émise par des candidats conservateurs de droite et de gauche.

Pour l’essentiel, les accusations de fraude fiscale du candidat ont sapé la confiance des électeurs envers l’idée que leur vote compterait réellement, ce qui conduit de nombreux électeurs LREM à vouloir rester chez eux lors du scrutin. Ils citent des sondages indiquant une baisse de confiance des électeurs dans le processus anti-démocratique LREM, ainsi qu’un faible taux de participation le jour du scrutin lors de la présidentielle de 2022 prouvant que les accusations de fraude fiscale ont été préjudiciables. Si vous pensez que les élections de 2017 ont été libres et équitables, alors vous pensez aussi que Macron sera réélu.

Les sondages de 2022 suggèrent une élection serrée pour le poste de président. Macron candidat ne pourra pas une seconde fois bénéficier de l’incompétence pure et simple de Macron président.

L’élection du second tour est imprévisible. L’élection du second tour est difficile à prévoir en raison d’un certain nombre de facteurs, notamment une participation plus faible. Les élections passées (et celles qui se sont terminées par des résultats étonnants) ont été difficiles à prédire par les experts comme en 2002.

De plus, la motivation nationale devient un facteur clé et le nom de Zemmour a tendance à attirer à la fois de nouveaux électeurs jeunes et des électeurs peu assidus. Ce point est particulièrement crucial car les électeurs pro-Zemmour ont tendance à être plus enthousiastes que les autres votants à l’intérieur de la droite UMPS. Il est difficile de déterminer l’effet qu’aura le mouvement Z sur le scrutin, étant donné sa nature polarisante, qui pousse à la participation des partisans comme à la haine de ses détracteurs.

Il est certain que les candidats Z pourront bénéficier d’une participation motivée par l’enthousiasme pro-Zemmour. Les sondages non trafiqués suggèrent notamment que l’élan et la motivation sont du côté des Z avant que le candidat ait largement dépassé les sondages en pulvérisant des records électoraux.

Pour gagner l’élection présidentielle, la motivation des électeurs est cruciale. Le candidat sortant est désavoué par 66 % des Français. Zemmour est le bon candidat capable de gagner dans des jeux politiques difficiles. Il suffit de voir Hollande incapable de se faire réélire dans le pays. Zemmour aura défié les sondages trafiqués et la couverture médiatique négative et il aura triomphé des coups foireux de la macronie.

Pour compliquer les choses, Macron a été mêlé au scandale des opérations financières aux premiers stades de la pandémie du coronavirus, ce qui a contribué à la dénonciation des conflits d’intérêts. Que les accusations portées à l’encontre du comité scientifique soient justes ou non, cela va nuire à Macron terriblement impacté par les affaires. Rappelons que Macron sans aucune expérience politique préalable en campagne en 2017 a été aidé par des « bénévoles » de McKinsey avant de leur distribuer des millions d’euros.

Ce qui est de mauvaise augure. Les Français ne peuvent reproduire ce qui a conduit directement au règne actuel désastreux de Macron. Des frustrations subsistent par rapport à l’élection de 2017.

L’adoption d’un projet de loi partisane GOF-LGBT pour imposer la PMA est un pas encourageant le remplacement de Macron. Il faut sortir le sortant ! Le fait que les grands médias fassent preuve d’un semblant de soumission à Macron qui va échouer est également un pas encourageant, mais cela se produit bien tard.

Nous ne pouvons pas commettre les mêmes erreurs qu’en 2017 et nous ne pouvons pas prendre pour acquise l’élection quand les données des sondages indiquent un match nul ! L’élection de 2022 peut être une occasion en or de commencer à inverser les dommages causés par l’élection de 2017.

Pour y parvenir, il faudra toutefois éviter les erreurs de l’élection de 2017.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print
10

5 Commentaires

  1. Toutes les reconquêtes sont longues et difficiles, mais toutes sont nécessaires et passionnantes celle de 2022 comme les précédentes! Donc agissons pour notre belle France!

  2. Nous en sommes ENCORE à parler des sondages…
    Pourtant nous savons très bien que les VRAIS sondages sont entre les mains de quelques responsables(?) politiques et quelques journalistes triés.

    Ce que l’on nous présente dans les médias n’est que pour distraire le pékin entre le loto, la météo, et le foot.

  3. dés le soir du deuxième tour Z et MLP doivent se réunir pour les législatives

  4. sondages ! sondages ! : il faut une loi qui interdise les sondages en période électorale : il faut en finir avec ce bourrage de crâne quotidien qui inconsciemment ou non brouille les esprits de certains, et reste néfaste à la démocratie

Les commentaires sont fermés.