1

Zemmour candidat : affolée, la clique Macron prête à toutes les censures

CLIP DE CAMPAGNE - ZEMMOUR 2022 (fictif) - YouTube

Eric Zemmour en 2022, ça se précise écrit Valeurs Actuelles.

Potentiel électoral d’Eric Zemmour : 18%, soit + 5 points en quatre mois !

Aucun candidat  potentiel n’a une telle dynamique estime Génération Z, le mouvement de jeunesse qui soutient le journaliste.

Et le naufrage du RN, associé à la débâcle de LREM, ne peut qu’accentuer le mouvement.

Déjà + 5 points sur une simple hypothèse de candidature : ce sera une explosion quand il se jettera dans la mêlée.

Pour la première fois, le champion de la droite patriote s’est déplacé sur le terrain.

Le 18 juin, il était à Dunkerque pour soutenir le collectif  « Vent debout », qui dénonce l’absurdité du projet éolien dans les tuyaux.

Zemmour a aussi visité la maison natale du général de Gaulle, à l’occasion du 81e anniversaire de l’Appel du 18 Juin.

Chacun comprendra donc que Zemmour commence à inquiéter l’establishment.

C’est d’abord  la gaffeuse Marine qui le déglingue à la veille des régionales, le jugeant trop à droite et trop clivant. Plus gourde et suicidaire, tu meurs.

C’est ensuite Stéphane Séjourné, eurodéputé LREM conseiller de Macron, qui laisse transpirer la panique élyséenne, en attaquant CNews et Eric Zemmour, qu’il veut museler comme au bon vieux temps de l’URSS.

Macron, grand perdant des régionales, avec un bilan calamiteux dans tous les domaines, notamment économique et sécuritaire, envoie ses troupes déminer le terrain. Vaste programme !

https://fr.sputniknews.com/france/202106041045687802-zemmour-au-goulag-et-votre-serviteur-en-siberie-pascal-praud-denonce-les-propos-dun-proche-de/

Avec Séjourné, on assiste à un grand moment de démocratie. Jugez plutôt :

Ce grand démocrate veut compter dans le temps de parole des politiques les éditorialistes les plus engagés et dénonce « l’hyper-éditorialisation » de certains programmes.

Pascal Praud a aussitôt réagi, sans ménagement :

« Stéphane Séjourné a ressuscité le ministère de l’Information ».

« Monsieur Séjourné regrette le temps de la censure comme il déplore l’époque du pluralisme ».

« On ne parle pas encore de rééducation ou de camp de travail, mais nul doute que si on poussait un peu M. Séjourné dans ses retranchements, il enverrait Eric Zemmour au goulag et votre serviteur en Sibérie » !

C’est dire combien Séjourné, ce grand prêtre de l’Inquisition proche de Macron, a irrité Pascal Praud.

Ce dernier dénonce en outre le silence de la pitoyable presse de gauche, habituellement si prompte à voir une atteinte aux libertés dès qu’elle vient de droite.

Stéphane Séjourné accuse carrément la chaîne CNews de renforcer les thèses extrémistes.

Voilà le vrai visage de la Macronie. Voilà comment Macron prétend réenchanter la politique et la vie des Français. En les muselant totalement, alors que 70% des citoyens ne veulent plus d’immigration ni d’islam.

Mais qui les écoute à part Eric Zemmour ? Les thèses extrémistes, elles sont chez Macron, pour qui défendre son identité et son patrimoine culturel est synonyme d’extrême-droite.

Nos Poilus de Verdun n’étaient donc que des salauds de fachos voulant défendre leur patrie ! Pas étonnant que Macron n’ait pas voulu célébrer leur victoire lors du bicentenaire de l’armistice de 1918.

Cette violente charge de Séjourné contre la liberté d’expression et la liberté d’information prouve combien l’Elysée est aux abois.

Est-ce sur ordre de l’Elysée que les éditions Albin Michel refusent d’éditer le nouveau livre de Zemmour, qu’on annonce aussi percutant que « Le suicide français » paru en 2014 ? On s’interroge !

Cet éditeur pratique une censure plus qu’étonnante envers un auteur qui lui est fidèle depuis 10 ans. Zemmour dérange beaucoup de monde apparemment.

Mais heureusement, Philippe de Villiers, lui aussi édité chez Albin Michel depuis 30 ans, vient de rompre les amarres avec cet éditeur en soutien à Eric Zemmour. Un grand bravo au patriote vendéen !

Toute cette agitation autour de Zemmour prouve qu’il dérange et inquiète les candidats à la magistrature suprême, à commencer par le tenant du titre…

La vérité est que moins de 10% des électeurs inscrits ont soutenu LREM.

Quant à la chaine CNews, elle a dépassé récemment BFM TV pour devenir la première chaîne d’information.

On comprend donc la panique élyséenne. A 10 mois des présidentielles, plus rien ne tourne rond et les électeurs ne croient plus en « Macron l’enchanteur« , qui ne sait que les trahir et les tromper.

C’est Zemmour qui mettra tout le monde d’accord. Lui seul veut rendre la parole au peuple après 40 années de mensonges et de trahisons des élites.

Son discours, c’est ce que pensent 70% des Français.

Si Zemmour se jette dans l’arène pour 2022, ce sera le combat d’un patriote sincère contre des légions de traîtres sans foi ni loi.

Seul contre tous ? Non, il aura le peuple avec lui.

Et un peuple bien décidé à sauver son avenir : ça pèse bien plus lourd que la finance, les médias et le patronat réunis.

Le moment venu, le peuple ne s’y trompera pas. Ce sera le plus grand nettoyage de printemps de tous les temps.

Le peuple souverain reprendra enfin son destin en mains, après avoir été méprisé et trahi par ses élus pendant 40 ans.

C’est cela une candidature Zemmour : le pouvoir au peuple, tout le contraire d’une dictature.

Eric Zemmour, c’est le candidat du peuple, ce peuple gaulois qui s’est coltiné toutes les guerres pendant vingt siècles, pour bâtir la nation France que Macron s’acharne à détruire.

Lui seul est capable de prendre en compte la détresse des Gilets jaunes, des paysans et des ouvriers, tous abandonnés par la caste des nantis mondialistes ennemis des nations.

Et c’est bien là ce qui fait sa force !

Jacques Guillemain