Zemmour contre Macron et le parti de l’étranger

Comme toujours, Macron agit pour l’abaissement de la France. Avec Macron, le parti de l’étranger est à l’œuvre. « Il est des heures graves dans l’histoire d’un peuple où sa sauvegarde tient toute dans sa capacité de discerner les menaces qu’on lui cache, quand des journalistes se précipitent pour dénoncer les Blancs.

Et cela au moment même où l’immigration de masse changeait de nature et où on venait à Paris pour rejoindre un père, un mari, ou un frère. Après avoir fait venir les immigrés au lieu d’investir dans des machines plus modernes, comme ses homologues japonais, le patronat français acheva la ruine de la classe ouvrière nationale par le regroupement familial. L’immigration de travail qui devenait marginale se transformait en récit.

La caste politico-médiatique voulait dire aux Français que rien n’avait changé, que l’immigration était toujours utile au pays, alors que le chômage de masse avait commencé son irrésistible ascension, et qu’un nombre croissant d’immigrés le subissait. À la même époque, Coluche plaisantait sur la venue des migrants :

« Ne vous inquiétez pas, vous n’allez pas être obligés de travailler tout de suite. »

La caste politico-médiatique a créé un rideau de fumée idéologique pour dissimuler la réalité. Une machine à culpabiliser était en marche pour cacher la révolution du Grand Remplacement qui s’annonçait.

Avec le Grand Remplacement, on assiste à la mise en accusation du peuple français. Macron et les censeurs bourgeois de gauche, cette caste qui domine les médias, cogne et culpabilise les Français. Ceux qui ne sont rien, c’est ce peuple humilié que Macron regarde avec un mépris condescendant. Macron élu à la tête de ce peuple français exige sa soumission à l’Islam en dénonçant une populace raciste et xénophobe.

Macron, avec son racisme de classe, est dans l’attente de sa consécration suprême, donnée par sa reconduction sans débattre. Il ne veut pas être remplacé, lui qui se rêve en maître vénéré et qui se sert de la machine à culpabiliser les Français et à propager la haine de soi qui tétanise le peuple et le tient silencieux et passif. Macron, derrière le masque des mots et le jargon du technocrate, prépare l’inféodation de la France et son abaissement. L’élection volée comme allant de soi, annoncée tranquillement à l’avance, la plupart des opposants la dénoncent, les opinions opposées n’ayant aucune chance d’être reprises dans les médias.

Telle est bien la menace dont l’opinion publique doit être consciente. Cette menace n’est pas lointaine et théorique : elle est ouverte, certaine et proche. Comment les Français pourront-ils y résister demain s’ils n’ont pas été capables de dénoncer les déclarations mensongères de Macron ? L’approbation de la politique de Macron supposerait que celle-ci fût clairement affirmée en renonçant à ses errements actuels.

Macron, le petit banquier d’affaires, est favorable aux intérêts étrangers les plus puissants, qui vouent au démantèlement des pans entiers de notre industrie laissée sans protection contre des intérêts sauvages.

Zemmour ne saurait demander aux Français de souscrire ainsi à leur asservissement économique, au marasme et au chômage. Dans la mesure où la politique économique de Macron contribue aux mêmes fâcheux résultats, on ne saurait lui donner l’approbation sous le couvert d’un vote à la présidentielle.

Les Français doivent dire NON à une France vassale dans un empire de marchands allemands.

Les Français doivent dire NON à une France qui démissionne aujourd’hui pour s’effacer demain.

Puisqu’il s’agit de la France, de son indépendance et de l’avenir, puisqu’il s’agit de sa cohésion et de sa volonté, nous ne transigerons pas. Nous lutterons de toutes nos forces pour qu’après tant de sacrifices, tant d’épreuves et tant d’exemples, notre génération ne vote pas dans l’ignorance pour le déclin de la patrie.

Mais comme toujours quand il s’agit de l’honneur de la France, partout des Français vont se lever avec Zemmour pour combattre Macron et les partisans du renoncement et les auxiliaires de la décadence.

C’était, en bref, le contenu de l’Appel de Cochin du 6 décembre 1978, signé puis renié par Jacques Chirac. Ce texte magnifique, nous dit Zemmour, était de Pierre Juillet et Marie-France Garaud.

Thierry Michaud-Nérard

(librement adapté de Éric Zemmour, Le suicide français).

image_pdfimage_print

9 Commentaires

  1. C’est pas possible, ces deux-là sont en réalité des agents poutiniens missionnés pour dégoûter les peuples occidentaux de leurs dirigeants et les pousser dans les bras de Poutine 😯

    • Le ciel vous entende ! Mais, hélas, je crains fort qu’il ne vous entende pas, tellement la connerie humaine en France, chez la plus grande majorité des Français hélas, est à son paroxysme ! En clair, tellement, plus les gens en France se font enc… Et plus… Ils en redemandent !

  2. Ils font partis de la  » pédale douce  » tout les deux et là ils vont se tirés une pelle ! hahahahahahaha

  3. ZEMMOUR PASSE SON TEMPS A TAPER SUR MLP
    NOTRE SEUL ENNEMI QUI RUINE LA FRANCE LA TRAHI C EST MACRON ET SA POLITIQUE ABJECTE
    QU ATTEND ZEMMOUR POUR MASSACRER LA POLITIQUE DU SCELERAT MACRON LE TRAITRE
    CELA COMMENCE A DEVENIR PLUS QU ETRANGE

  4. Macron visiblement aime les homo érectus
    Là il retrouve le sourire , sa gay-té …
    Je préfère largement Zemmour
    Il a toute l’étoffe d’un Président digne de ce nom
    surtout quand je vois des « petits chefs  » tel que macron et trudeau

Les commentaires sont fermés.