Zemmour : dialogue avec l’Histoire

French far right commentator Eric Zemmour visits the 22nd Milipol Paris, the worldwide exhibition dedicated to homeland security, in Villepinte near Paris, France, October 20, 2021. ——– Eric Zemmour visite le 22 eme Salon Milipol dedie a la surete et la securite interieure des Etats, a Villepinte (Seine-Saint-Denis), pres de Paris, France, le 20 Octobre 2021. ERIC ZEMMOUR SUR LE STAND DE LA SOCIETE FRANCAISE PGM PRECISION LORS DE LA SEQUENCE DURANT LAQUELLE IL A MANIPULE UN FUSIL DE PRECISION AVANT DE LE DIRIGER VERS CERTAINS DES JOURNALISTES PRESENTS EN DISANT PLUS TARD C ETAIT DE L HUMOUR.

                                     Zemmour : dialogue avec l’Histoire

 

Lors d’un entretien diffusé sur le site Akadem (le campus numérique juif), Joël Sebban, jeune normalien et agrégé, n’a pas hésité un seul instant à pousser ses déclarations vers des sphères surréalistes. De plus, il les considère pour vraies, au point d’affirmer sans ambages qu’Éric Zemmour ne dit jamais « qu’il est arabe, mais qu’il est berbère ».

Avant toute chose, il est bon de rappeler que le couscous n’est pas un plat arabe. C’est un plat berbère. Il est possible d’affirmer sans le moindre doute que le nom « Zemmour » est conforme au mot berbère (Amazigh) qui signifie l’olivier. Et en arabe, le mot olivier se dit Zeitoun !!!

Au cours de cet entretien, Joël Sebban défend la thèse suivante : « Zemmour a été civilisé deux fois à la France. Il a été civilisé en tant que juif. Une deuxième fois en tant qu’indigène. Avant le décret Crémieux, les juifs en Algérie avaient un statut d’indigène. En 1870, avec le décret Crémieux, les juifs d’Algérie sont faits Français, et non les musulmans. »

À ce moment précis de l’Histoire, si les musulmans n’ont pas voulu devenir des citoyens français à part entière, c’est parce qu’ils n’ont pas souhaité perdre leur supériorité religieuse. Cela dit, il ne faut pas aller chercher très loin les raisons de la guerre d’indépendance de l’Algérie.

Sur un ton péremptoire et une suffisance insupportable qui accablent de nombreux descendants des contrées berbères, Joël Sebban ne fait pas preuve de retenue en disant que les juifs français, arrivés en Algérie avant le décret Crémieux, ont décrit les synagogues qu’ils ont vues dans des termes d’une cruauté extrême : « Les écuries en France sont plus propres que leurs synagogues, et on les entend parler un dialogue fait d’un peu d’arabe et d’hébreu… ».

Pauvre Zemmour, petit-fils de cordonnier ! Il est vrai que les Berbères, dits les « hommes libres », les Juifs berbères et les tribus berbères judaïsées, vers 1600 et 1700 de notre ère, ne spéculaient surtout pas sur les valeurs boursières et les ventes à découvert à la cité de Londres ! N’est-ce pas James Anderson, pasteur protestant et aussi franc-maçon, qui avait perdu énormément d’argent dans le crash de la South Sea Company en 1720 ?

Mais que sait-il au juste Joël Sebban, sur l’Histoire, l’hygiène, les coutumes, les traditions des Berbères, des Juifs berbères et des tribus berbères judaïsées ? Tout bien considéré et au bout du compte, pas grand chose ! Littéralement en langue espagnole « pocas cosas », en langue portugaise « poucas coisas » et en langue catalane « poques coses [1]».

Que sait-il de l’origine étymologique de l’appellation « Algérie » ? Ne sait-il pas que le nom « Alger » dérive du catalan Aljer au même titre que la ville historique Alghero, station balnéaire de la côte ouest du nord de la Sardaigne ?

Ne sait-il donc pas que la bande littorale de la période du paléolithique supérieur allant du nord de la Libye au sud du Maroc a été nommé l’Ibéromaurusien par feu Paul Pallary, enseignant, géologue et préhistorien, né le 9 mars 1869 à Mers-el-Kébir (Algérie) ?

Que sait-il de l’origine de la langue des Berbères en Afrique du Nord ? N’est-elle pas reconnue comme la langue capsienne d’un peuple de haute culture qui croyait en une vie après la mort ?

Bref, tenir des propos ambigus ou à double sens pour masquer une certaine ignorance dénote un manque de souffle ! N’est-ce pas le Talmud de Babylone qui indique que : « l’avenir a un long passé » ?

Il est vrai que les temps actuels sont difficiles et anxiogènes. Et n’en déplaise à Joël Sebban, puisqu’il n’est probablement pas doué pour les recherches historiques, autant méditer sur un fait d’actualité contemporain. Le 16 septembre 2011, vers 6 h 30 dans une rue à Tel Aviv, deux individus de nationalité française, en sortant d’une boîte de nuit, circulaient avec une puissante BMW X6 pour se rendre à leur domicile. Ils percutèrent très violemment Lee Zeitouni. Cette jeune fille de 25 ans, de nationalité israélienne, avait bien attendu que le feu passe au vert pour traverser sur le passage piéton.

Professeure de gymnastique, adepte du yoga, pleine de vie, de charme et de beauté, Lee Zeitouni a été malheureusement victime d’un sordide et mortel accident de la circulation. Ces deux individus s’enfuirent sans porter aucune assistance et par ailleurs sans prévenir une quelconque autorité hospitalière et ou policière. Ils partirent immédiatement vers la France pour échapper à la rigueur de la justice israélienne.

Sur ce drame humain, il convient de se référer à la publication du 3 septembre 2013 de Richard Prasquier, président d’honneur du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) : « La charge émotionnelle de ce drame, les activismes populistes qu’elle a suscités, exacerbés à l’occasion du dîner du CRIF 2012, ont été le prétexte d’attaques contre notre institution et/ou moi-même, accusés de manigances pour empêcher la justice israélienne de faire son travail…

… J’ai parlé ce matin à Itzik Zeitouni, père de Lee, pour lui souhaiter Chana Tova. La famille, qui fut admirable de dignité, espère que le procès aura lieu le plus vite possible et que le verdict sera à la hauteur du crime.

En ces jours de retour sur nous-mêmes devant le Créateur, est-il illusoire d’espérer qu’une injection de sur-moi, dont ils semblent particulièrement dépourvus, fasse enfin prendre aux responsables de la mort de Lee Zeitouni la mesure de leur responsabilité ? »

Eh bien, voyons !

Henri Ramoneda

 

[1] La famille de la mère d’Albert Camus était originaire de l’île de Minorque. Orphelin de guerre (1914-1918), pupille de la Nation, Albert Camus et son frère Lucien maîtrisaient la langue catalane. En 1957, le prix Nobel de littérature lui fut décerné.

 

 

image_pdfimage_print

20 Commentaires

  1. Zemmour à Bordeaux à 20h38, le 12/11/21
    : « Le pass sanitaire ne me dérange pas, c’est fatiguant »
    de le présenter à chaque fois « mais sans plus ».

    Source : Live, vers les dernières questions à la fin.
    https://twitter.com/miladiou2020/status/1459245012617678850

    Z. est financé par Rothschild et comme par hasard l’outil d’asservissement de la population ne le dérange pas ?!…et ce n’est pas la première ois qu’il dit ca !!
    REVEILLEZ VOUS

  2. l’histoire ne nous apprend rien disait un historien célèbre
    celle que nous rappelle monsieur z est éloquente

  3. comment soutenir Z, lui qui est est pour UE et le pass
    il a perdu d avance

  4. Merci pour ce cours d’histoire salutaire. Les berbères croient en une vie après la mort cette croyance est confirmée par le spiritisme. De par les enseignements spirites Mahomet est un médium contacté dans un premier temps par un esprit supérieur avant de se faire détourner par un ou des esprits tordus d’où les versets sataniques et la seconde partie du Coran peu sympathique.

  5. Il est mignon, maniant un fusil alors qu’il s’est fait réformer du service militaire.
    Pour « faible constitution », paraît-il.
    Une constitution qui ne l’a jamais empêché de sauter sur tout ce qui bouge, et d’être en couple à 63 ans avec une femme de 35 ans sa cadette, alors qu’à 18 ans, il était trop « faible » pour faire son service militaire.

    • Avec son physique ingrat c’est plutôt un exploit. J’y vois un gamin émerveillé s’amuser avec un jouet qu’il découvre. Même Sarkozy n’a pas osé. C’est dans la culture américaine ou Israélienne ça, pas dans la culture française.

    • Ce n’est pas lui qui a décidé de s’exempter rappelons qu’à l’époque la tendance était à l’exemption massive avant suppression du SM
      Je rappelle que ce qu’il a manié au stand commercial n’était pas une arme mais un outil avant la mise en service susceptinle de lui conférer le caractère d’Arme
      Il n’y a que les guignols pseudo tireurs pour confondre cette situation avec le pas de tir

      • « confondre cette situation avec le pas de tir »…..la sécurité n’est pas seulement une affaire de pas de tir…l’usage des armes interdit de mettre quelqu’un en ligne de mire quelque soit la situation…et quelque soit l’arme, seul un parfait néophyte le fera…

    • Ce matin j’ai écouté votre patronne que vous défendez bec et ongle en attaquant Z au-dessous de la ceinture. J’ai connu beaucoup de jeunes qui ont échappé au service militaire avec des motifs plus ou moins fantaisistes, dont un collègue qui s’était fait passer pour schizophrène. J’ai écouté MLP chez Ferrari, elle s’est prévalue d’un grand parti et de ses nombreux adhérents, dont moi et mon mari qui avons réadhéré par défaut, faute de mieux, bien avant donc que Z se lance dans la bataille. Qu’a-t-elle dit chez Ferrari ? En gros, que quels que soient les résultats avant le premier tour, elle ne céderait pas la place si elle était moins bien placée. Ce qui n’a fait que me confirmer que cette bonne femme n’est là que pour son fromage électoral bien gras. J’ai reçu un mail pour un emprunt national, elle pourra toujours se brosser maintenant que je connais son petit jeu de patronne d’une « petite entreprise qui ne connait pas la crise ». Lors de cette interview elle s’est inspirée dans la forme un peu de Z (« vous avez raison » a-t-elle dit à Ferrari) et sur les sujets économiques, peut-être pour la première fois, elle m’a paru très informée de son programme et des arguments pour le défendre. Nous avons trouvé qu’elle avait été meilleure que la plupart du temps et plus détendue. Ce qui prouve que c’est la concurrence de Z qui l’a poussé à sortir de sa zone de confort et d’une certaine paresse. Ce qui montre qu’elle n’est pas foncièrement motivée pour sauver la France.

    • Plus précisément pour arthrite du genou, et aujourd’hui cela n’a pas l’air de s’arranger.

  6. Merci pour ce complément historique bienvenu dès lors que la candidature Z se profile… et qu’on l’approuve sans réserve en appréciant particulièrement son engagement pour la France dans un moment critique.

Les commentaires sont fermés.