Zemmour et Buisson pour la fusion des populismes

Publié le 21 juin 2019 - par - 52 commentaires - 1 788 vues
Share

Sur l’électoralisme

Nationaliste révolutionnaire, j’ai toujours considéré que le salut de la France ne pourrait résulter que d’un bouleversement total, impossible à obtenir par un consensus électoral en l’état des institutions et de la fragmentation gauche/droite de l’opinion. Pour notre courant de pensée, la solution ne pouvait venir que d’un événement historique favorable qui aurait permis un renversement de régime. Or la crise des Gilets jaunes a démontré que notre camp était incapable de canaliser un tel mouvement et encore moins de le porter vers la reprise du pouvoir. Au contraire, ce sont nos adversaires mondialistes et immigrationnistes coalisés qui ont stérilisé le mouvement : libéraux de droite au pouvoir et ultragauche à la casse dans la rue.

Sans totalement faire le deuil définitif de la thèse de la reprise du pouvoir à l’occasion d’un événement favorable qui le laisserait en déshérence, on voit bien qu’en l’état de nos forces il faut momentanément explorer d’autres voies.
Or, la dramatique évolution démographique et la submersion que nous subissons nous placent dans une urgence extrême. Et donc, la solution électorale ne peut plus être écartée ; ou plus exactement, il faut tout faire pour la faire aboutir, si non au changement radical de paradigme que nous souhaiterions, du moins à un moindre mal qui permettrait de stopper la submersion, de rendre les choses plus supportables et de replacer la marche de la France dans le sens de la souveraineté, de sa tradition et de son identité.

Sur les conditions d’une solution électorale

L’exemple italien et ce que nous avons pu voir au cours de notre descente en profondeur dans le creuset du mouvement des Gilets jaunes nous a fait très nettement apparaître que dans son immense profondeur, le pays était en attente d’une fusion des populismes à l’italienne centrée sur l’identité, la sécurité, la souveraineté et la vraie justice sociale. Par ailleurs, l’attente d’une prise en compte réelle et sérieuse de la question migratoire et d’une remigration contrôlée nous est nettement apparue dès avant l’effondrement de LFI. Nous l’avons relatée ici au cours de diverses chroniques sur le mouvement des Gilets jaunes et sur ses suites.

L’effondrement électoral de LFI désertée par ses électeurs sur la question migratoire et sur les positions suicidaires de Mélenchon sur ce point est venu nous confirmer qu’il se trouvait à gauche et surtout dans l’abstention, une très grosse masse en attente de solutions et surtout proche de nos idées sur les questions de souveraineté, de sécurité et d’identité ; tout comme de vraie justice sociale.

De notre point de vue, c’est donc dans cette voie qu’il faut chercher à construire ex nihilo un rassemblement transversal de très grande ampleur au-delà des clivages politiciens droite/gauche anciens. Ex nihilo, parce que tous les partis qui ont participé de près ou de loin au pouvoir sont définitivement désavoués et, de notre point de vue, parce que le RN par son déterminisme lié à son passé obstrue définitivement le passage.
La solution électorale ne se trouve pas dans le rassemblement des droites qui ne fera jamais revenir les abstentionnistes, mais dans une fusion des populismes qui ramènera les électeurs en déshérence et en attente, vers le courant novateur qui sera à même de la porter.

Tel est le point de vue que j’ai ici développé, pour le moment par bouts et par morceaux.

Buisson et Zemmour exactement sur cette ligne

L’interview de Patrick BUISSON va exactement dans ce sens et j’y souscris intégralement. L’attelage qu’il vient de former avec Éric ZEMMOUR dont on connaît bien par ailleurs la foi patriotique et l’amour de la France est très prometteur. Si une solution électorale existe, elle ne peut être que là.
La question sera pour eux de s’adjoindre d’autres porteurs de ce projet, cette fois-ci venus de la gauche populiste.

https://youtu.be/KAcDwQllEoA

Levée de doutes et de réserves sur la personne de Patrick Buisson.
L’épisode au cours duquel Patrick Buisson a collaboré avec l’infâme crapule qu’est Sarkozy ne plaide pas en sa faveur et il pourrait y avoir là des raisons de douter de sa vertu.
Toutefois, il faut prendre le monde tel qu’il est et les gens tels qu’ils sont. Or, que l’on sache, il n’y a personne dans notre camp qui porte aussi clairement ce projet et qui soit à sa hauteur de Patrick Buisson en termes de clarté de vues et de puissance pédagogique pour le porter.
D’autre part comme il le dit lui-même, la question de l’incarnation ne se pose pas pour le moment et il est largement assez intelligent pour savoir que sa personne ne fera pas consensus.

Choix de personnalités intactes

Un tel projet ne trouvera d’écho dans l’opinion que s’il est porté par une majorité de personnalités intactes de toutes participation au pouvoir. L’opinion n’admettra pas de se voir proposer un nouveau recyclage de personnalités qui de près ou de loin auraient cautionné la corruption passée et les pouvoirs successifs qui ont conduit le pays là où il en est aujourd’hui. Ce point est tout à fait fondamental, les porteurs du projet devront être particulièrement vigilants à se garder de la facilité qui consisterait à s’appuyer sur l’ancien monde.

Ralliement de notre camp

Pour le moment, le projet Zemmour-Buisson en est encore au stade de la planche à dessin. Néanmoins ce qu’on peut d’ores et déjà en percevoir donne un immense espoir ; en tout cas à ceux qui avaient fui les urnes depuis longtemps.
Nous avons encore du temps, mais tout notre camp doit comprendre que l’alternative Macron/Le Pen ou Macron/Maréchal assurerait à coup sûr la reconduction de Macron. Or au rythme où il accélère son entreprise de démolition, un second mandat laisserait la France dans un chaos total et dans une situation de submersion quasi irréversible.
La partie éparse ou réfugiée dans l’abstention de notre camp doit écouter et suivre avec la plus grande attention l’évolution du projet Zemmour-Buisson.
De leur côté, les électeurs du RN doivent se préparer à laisser de côté leurs sentiments. Le salut de la France ne peut pas dépendre de l’attachement sentimental à un nom ou à une illusion.

On ne manquera pas de revenir sur le projet Zemmour-Buisson et d’en tenir la chronique.
Si une seule solution électorale existe, elle est probablement là, et tout notre camp doit se préparer à s’y rallier.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share

52 réponses à “Zemmour et Buisson pour la fusion des populismes”

  1. Maurice dit :

    Enfin une bonne nouvelle ! Un début de formation d’un mouvement de reconquête de notre démocratie en perdition…. alors que tous les Asselineau, Chouard , Marion et autres personnes acharnées à vouloir rétablir la situation acceptent de se mettre autour d’une table pour de bon et cessent de tenter leur
    « Cavalier Seul »…

  2. Charles DALGER dit :

    Analyse tout à fait fondée.
    Notre rôle consistera à tout faire pour convaincre les électeurs à soutenir cette vue.
    Cela rapproche des « systémiciens » qui proclament que la solution d’un problème ne peut pas venir de ceux qui l’ont provoqué.

  3. Hayek dit :

    Malgré le respect que j’ai pour Buisson cette histoire de « libéraux contre anti-libéraux » est peu crédible,
    les souverainistes au pouvoir (Trump, Bolsonaro, Salvini, Orban…) sont tous pour l’économie de marché donc ils ne sont
    pas « anti-libéraux », le problème vient du fait que des socialistes (comme les macronistes) ou des conservateurs jacobins
    en perte de popularité dans l’opinion se sont appropriés le nom « libéral » pour des raisons de marketing électoral
    (pour faire plus « moderne ») bien que leur idéologie n’ai pas changé.
    Le vrai clivage est plutôt entre ceux qui ont identifié la menace migratoire et ceux qui sont encore dans le déni…

  4. Bombastus dit :

    Oui, tout vaut mieux que la submersion, y compris les pires délires économiques.

  5. Durandal dit :

    Clap ! Clap ! Clap !…
    Le rideau tombe, tristement…

    Avec de tels propos nous n’y arriverons jamais.
    Malgré toutes les basses manoeuvres, Vive Marine et le RN !

    • Sylvie Danas dit :

      Le nom de Le Pen, et l’appropriation patrimoniale que MLP, après son père, fait de ce qui devrait être un mouvement politique plutôt qu’une PME familiale, sont les plus gros obstacles qui sabotent une chance de sursaut national dans les urnes. Désolée pour les électeurs du RN: vorte foi est touchante mais votre aveuglement, qui vous interdit de voir l’impasse que l’existence du RN fait peser sur la démocratie en France, lui il est consternant

  6. Natou dit :

    Martin Moisan moi je suis partagée car à titre personnel je suis plutôt sur une ligne Orban qui est radical avec l’islam c’est NON qui est la ligne Zemmour que la ligne Salvini plus consensuelle.
    Marine est trop dans le compromis ce pourquoi Orban ne veut pas s’allier avec Elle .
    Les français sont en train de goûter à l’islamisme mais ils n’en # schient# pas assez mais je pense que au train où vont les choses avec Macron dans 3 ans ils seront murs ….

  7. POLYEUCTE dit :

    Ce Couple improbable est porteur d’idées. C’est leur force.
    « Buisson » ardent, et Zemmour d’Amour pour la France.
    Leur volonté, à mon sens ? Dézinguer Marine au plus vite, seule obstacle à la Victoire.

  8. didile dit :

    Qu’est-ce que ce serait bien si le RN n’existait pas ,on pourrait faire la politique du RN nous- mêmes .
    Voilà ce qu’on lit un peu partout :on voudrait un RN à cinquante branches de façon que chacun puisse faire sa petite popote et sa petite vaisselle dans son coin sans jamais se trouver sous le foutu plafond de verre .
    Seulement voilà ,c’est l’union qui fait la force ,pas le kaleidoscope ,dont les pièces se dispersent au moindre mouvement .
    LR est parti en éclat parce que chacun de ses membres a tiré à hue et à dia sans vergogne ,dans l’anarchie la plus totale mais ça ne sert de leçon à personne .

  9. Garde Suisse dit :

    Je suis totalement d’accord avec votre analyse,, M. Moisan, il faut désormais qu’un vrai ou une vraie nationaliste émerge et rassemble tous les vrais patriotes, quelqu’un qui n’a jamais trempé dans les magouilles politiciennes et qui sera prêt à relever les défis et à redresser la France . Cet homme existe, vous brossez le portrait de notre légitime souverain le roi Louis XX, son heure n’est pas encore arrivée, mais il se tient prêt si le Peuple le réclame.

    • Martin Moisan. dit :

      Louis XX, pourquoi pas en effet, un roi de France ça éviterait que des nains à talonnette ou des immatures capricieux se prennent pour le roi soleil, ou d’autres pour des rois fainéants. :-)

    • Patapon dit :

      Merci,Garde Suisse,de rappeler ici que nous avons la chance de pouvoir compter sur le descendant de Saint Louis.jeune Prince de grande valeur,que nul n’oserait suspecter d’arrivisme ou de sordides calculs.Encore faut il que nous le méritions.

    • raskasse dit :

      Le gros problème, c’est que le peuple de France est, pour moitié, ignorant et gauchiste ( dans le mauvais sens du terme ). La plupart des jeunes sont abrutis par leur portable et les émissions débiles qui passent en boucle. Donc, j’ai bien peur que cela n’arrive point pour cette décennie.

    • batigoal dit :

      que Louis XX reste où il est. Il y est très bien :)

  10. eric delaitre dit :

    Article que ne ne lis même pas . Martin Moisan, commerçant qui pratique le Krav-maga, ça me fait toujours marrer, je ne vois pas le rapport, avec la publication d’articles. Articles pour se faire plaisir, qu’on a lus mille fois. Alors le commerçant qui pratique le KM n’a pas été trop ennuyé par les GJ ? Les commerçants qui sont les premiers à se faire taxer par L’État, qui payent jusqu’en Juin de leur travail pour L’État, auraient dû se joindre aux GJ, justement.J’ai été artisan et tenait boutique, moi c’est ce que ça m’inspire l’attitude des commerçants qui se plaignent des GJ. Attention, Monsieur Moisan, si vous êtes attaqué par une racaille à couteau, n’oubliez pas le principe de la réplique proportionnelle, vos juges sauront vous le rappeler, L’autre sera laissé en liberté !

  11. BERNARD dit :

    Jamais je ne voterai pour une liste conduite ou co-conduite par le traitre buisson. Il n’a qu’à rejoindre le RN de même que Zemmour.
    Tous les anciens nazislamigratophiles de droite n’ont rien à faire dans un mouvement populaire. (La clique à Sarkome de kaposy et suc–suceurs, sont à vomir)

    • Lucie dit :

      Bernard, on peut effectivement se demander pourquoi Buisson a soutenu Sarkozy: si Buisson était un patriote sincère quand il le soutenait, alors cela signifie qu’il n’était pas lucide sur ce choix.

  12. lafronde dit :

    Cette analyse des forces politiques (mondialistes vs identitaires) reste dans le schéma dominant ; la république plébiscitaire. Or ce système n’est pas représentatif, l’élection présidentielle est truquée par les media. Les Législatives doivent se tenir AVANT la présidentielle. Lors du scrutin de mai, le Peuple a placé le RN en tête, sans grande concurrence à droite, dans toute la France périphérique, et mieux le RN est hégémonique dans le Nord, l’Est et le Midi ! Tout ce que les citoyens épris de Liberté ont à faire est de collaborer à ce sursaut patriote, selon leurs moyens, leurs intérêts légitimes (emplois, ruralité, agriculture, sécurité…) et leurs convictions : au besoin en créant des partis ou mouvements politiques locaux, prêt à l’alliance patriotique. Libérons la Province d’abord.

  13. batigoal dit :

    la ligne Buisson pour les LR c’est la défaite de Sarkozy II et de Bellamy/Wauquiez. Si ils le comprennent pas, Larem a encore de beaux jours devant eux.

    • François BLANC dit :

      Sarkosy et Wauquiez se sont fait désavouer pour avoir fait la valse hésitation entre « progressisme » et conservatisme, plutôt que maintenir fermement une orientation de droite Je traduis ce que vous dites par: le centre ne fonctionne pas donc il faut plus de centre, cela me rappelle qq chose !

      • batigoal dit :

        je ne pense pas. Le « centre » s’est pris la taule prévue aux européennes? Pas du tout malgré la crise des GJ, les « patriotes » et les insoumis. Et les LR sont en train de se tourner majoritairement vers lui. A terme les extrêmes seront bien seul et dans l’incapacité de prendre le pouvoir. Pour le dire crument: vous êtes baisés.

        • François BLANC dit :

          Vous dites donc l’inverse de se que vous exposiez il y a 6H

          • batigoal dit :

            Non je dis toujours pareil: quand LR veux marcher sur les platebandes RN, il perd à chaque fois. Très mauvais calcul. Et Larem occupe de plus en plus de place grâce à ça.

  14. batigoal dit :

    un dessin illustratif pour une fois criant de vérité! Bravo!

  15. Pierre ESCLAFIT dit :

    Patrick Buisson a certes marché dans la boue avec Sarkosy, mais la vrai question est : Ne s’est ils pas fait rouler dans la farine par le scélérat ? Nous avons bien fait la même chose en portant Sarkosy à l’Elysée et en croyant à son karcher ! En tout cas il est aujourd’hui dans la seule hypothèse véritable nécessaire avec Zemmour.

    • castelnau dit :

      Oui mais quand on veut monter à l’étage, il faut avoir eu assez de discernement pour ne pas s’être fait rouler par Sarko. C’est bien le problème, comment un type du niveau de Buisson n’a t’il pas vu que l’autre était une enflure ? (surtout quand même, que c’était marqué dessus depuis longtemps …) Autrement dit, si Buisson a cru en Sarko, est ce que des fois ça ne serait pas une burne ? Ou bien est ce que Buisson est allé faire du pognon chez Sarko? C’est soit l’un, soit l’autre et c’est bien ce qui pose question car dans l’un ou l’autre cas, ça ne dit rien de bien bon. Perso, je pardonnerai d’avantage la deuxième hypothèse. S’il est allé faire du pognon, c’est véniel, s’il n’a pas vu que l’autre était une crapule, ça remet sérieusement en cause sa clarté d vue.

      • Lucie dit :

        Castelnau, tout à fait! S’il s’est fait rouler dans la farine, cela veut dire qu’il n’est pas lucide.

    • Josette dit :

      Exact, il s’est fait rouler dans la farine ainsi qu’Henri Gaino, CAUSE tjs!…tu m’intéresses!, .j’ai attali sur ma gauche et toute la suite….C’est un scélérat et un faible.

    • Bostik dit :

      ‘Dans la seule hypothèse véritable avec Zemmour.’
      Ça veut dire quoi ce charabia ? Une hypothèse n’est pas véritable, elle peut être crédible, ou pas. Au delà des questions qui se posent sur la pertinence des analyses de Buisson, on peut aussi s’interroger sur la sincérité et la lucidité du personnage qui a barboté dans la même fange que Sarkozy pendant cinq ans, qui s’est imaginé être le grand inspirateur de la ‘ pensée Sarkosy’, alors qu’in fine il n’aura été rien d’autre qu une caution. Si l’on ajoute l’affaire des enregistrements, l’image de ce personnage n’est rien moins que calamiteuse.Alors, confier les clés de la maison patriote à un individu pareil ?

  16. Respectvaleurs dit :

    Totalement sur la même longueur d’ondes! C’est le seul espoir électoral que nous avons en réserve. MMLP est beaucoup trop jeune et inexpérimentée, malgré ses talents. De plus, elle porte une vision catho tradi qui risquerait de la faire trébucher. Quant à l’équipe gouvernante, il ne manque pas de superbes personnalités de la société civile : je proposerais Del Valle aux affaires étrangères, Malika Sorel à l’Education Nationale, De Montbrial à la justice, etc…

    • topinembourg dit :

      @Respectvaleurs
      Le simple fait de continuer à écrire MMLP , c-a-d de refuser d’abandonner le patronyme additionnel « Le Pen » , pour désigner Marion Maréchal, prouve que vous n’avez toujours rien compris et que vous (ainsi que d’autres) continuez à faire malgré vous le jeu du système . Le label Le Pen agit comme un répulsif auprès des électeurs de la droite « classique ». C’est ainsi . Le système l’a parfaitement compris , et est bien décidé à utiliser à la fois JMLP jusqu’à son ultime souffle , en continuant à l’inviter sur les plateaux TV pour lui faire tenir son rôle d’épouvantail à électeurs , mais aussi à ajouter  » Le Pen » à Maréchal , et également à parler du « FN » et non du RN .L’avez vous remarqué ?

      • castelnau dit :

        le label Le Pen agit comme un répulsif … la faute à qui ? En attendant, c’est ainsi, et il faut bien prendre les choses comme elles sont. Jamais la famille Le Pen, ne permettra de franchir la plafond de verre. De toute manière, 5 ans de plus de Macron et ces questions ne se poseront plus. Le match sera définitivement joué et on sera submergés. C’est aussi simple que ça. Le RN ou une personne de la famille Le PEN au second tour en 2022 et c’est cuit.

        • topinembourg dit :

          C’est exactement ce que j’ai écrit . (toutefois il faut reconnaître que Marion Maréchal passe beaucoup mieux auprès des électeurs de la droite classique et en séduit une partie alors que MLP a elle une image désastreuse et repoussante qui s’est définitivement accentuée depuis l’élection de 2017 et son ratage effarant du débat où elle a prouvé qu’elle n’avait pas et n’aurait jamais une stature présidentielle . (et non en écrivant cela je ne répète pas ce que disent les médias ,n!en déplaise aux marinolâtres de RL )

      • Respectvaleurs dit :

        C’est vous qui n’avez rien compris à l’arithmétique électorale et à la psychologie des foules! Ce n’est pas moi qui dirige les médias ni l’oligarchie, encore moins le cerveau de millions de compatriotes. Pour moi, le nom Le Pen n’est pas une infâmie, c’est bien pour ça que je l’utilise.

  17. CHARLES MARTEL dit :

    ZEMMOUR ET BUISSON ne représentent qu’eux-mêmes ou leurs copains Sarkozistes de l’UMP et du Figaroo .. ils ne font partie de notre mouvance nationaliste en Expansion et ne sauraient être des Nôtres comme des CHEFS ou des fondés de pouvoir , ni eux ni ceux qui tentent par le mensonge et l’imposture de leur ouvrir un vasistas ou un mâchicoulis au FN et une fente dans les Donjons de France .. Nous ne sommes pas des Populistes , nous sommes des Nationalistes Français et nous vaincrons tôt ou tard ( sans Zemour et son buisson ardent ) et sans leurs semblables .. Nous mettrons dehors les Maures et leurs boutiquiers par tous les Moyens Aryens de France et des francs et des Gaulois

  18. R2d25 dit :

    Cette salope! Les attire,elle en réclame .
    ( pas de censure)

  19. Nidabeille dit :

    MLP se figure qu’elle est dans une dynamique, alors qu’elle persiste à faire l’objet d’un rejet massif ( y compris au niveau européen) et probablement irrémédiable.
    Mais l’hypothèse d’une candidature de Zemmour ( peu crédible et d’ailleurs peu souhaitable) qui lui ôterait toute chance de figurer au deuxième tour peut contribuer à faire bouger les lignes. Mais alors, quelle incarnation, quel candidat pour faire face au président en exercice ? Buisson estime que la question de l’incarnation est secondaire, mais il oublie ce qu’est la spécificité de l’élection présidentielle sous la cinquième République, un homme ( une femme) face au peuple.

    • topinembourg dit :

      Effectivement . Il est très improbable que MLP aura la lucidité et la grandeur d’accepter de céder sa place et donc nous enverra une fois de plus dans le mur .

  20. Marjolaine dit :

    Le gros problème est que la France a déjà vécu le fascisme et le nazisme mais pas encore vraiment l’islamisme. Beaucoup de gens craignent effectivement l’islamisme, mais comme ils ne l’ont jamais expérimenté, ils s’imaginent que ce n’est pas le pire. Sentiment soigneusement entretenu par le pouvoir et les médias. Les esprits sont restés en 1939. Il faudrait cependant se réveiller au lieu de faire l’autruche et réaliser qu’aujourd’hui le pire danger, c’est l’islamisme.

    • Qu. dit :

      La France est resté le seul grand pays européen à avoir choisi
      de dire non au fascisme et au nazisme (avec la Grande Bretagne)
      même si défaite militairement puis sous occupation
      cause un fin de IIIe république trop faible politiquement.

      Pour la 3e force dont tu parles la France dira également non
      mais est-t-elle encore maître de son destin ?

      Déçu de devoir encore une fois faire appel à l’ami américain.

    • batigoal dit :

      L’islamisme, je suis bien d’accord. Mais on a une arme contre ça: la Laïcité.

      • Patapon dit :

        La laïcité,Batigoal,est une arme qui s’emousse peu à peu.Une laïcité pure et dure telle que voulue en 1905 devrait nous prémunir contre la peste verte,mais tout est fait en hauts lieux pour l’affaiblir et l’adapter aux désirs toujours plus pressants des mahométans.

      • Gosset jean pierre dit :

        Il faut avoir le courage de l’appliquer

  21. Enzo dit :

    Je partage l’analyse développée par M. Moisan. Rassemblement sur la notion d’identité et ses corolaires. Mais préciser aussi que cet attelage devrait faire l’objet d’une démarche collective, et ne pas attendre l’arrivée d’un homme providentiel supposé apporter toutes la solutions aux cancers qui rongent notre espace vital, et aux ronces qui étouffent notre pays. Démarche collective qui, une fois encore, prendrait exemple sur le Comité National de la Résistance, et sur les pratiques démocratiques telles qu’on les cultive, notamment en Suisse…C’est la demande des Patriotes, des Gilets jaunes, du véritable peuple de France et de ses Provinces. Stop au centralisme stérilisateur.

  22. patphil dit :

    gaulois, allez aux urnes et votez à l’italienne!
    plèbes de droite et de gauche unies pour virer les bobos

  23. bm77 dit :

    En effet il faut créer quelque chose de nouveau un consensus autour d’un projet de sauvetage de la France, qu’il vienne de populistes ou nationalistes ou souverainistes enfin ceux qui veulent remettre le pouvoir dans les mains du peuple ., le vrai pas la chienlit

  24. Valjean dit :

    La problématique est bien posée! Les français sont désespérants. Je travaille les gens autour de moi, le constat, ils font l’autruche quand ce n’est pas la régurgitation de la doxa médiatique. Qu’ils en chient, ils le méritent et les patriotes en chieront aussi.

  25. Nidabeille dit :

    A mon avis, Zemmour et buisson sont de doux rêveurs. Je ne crois pas qu’un jour d’ici 2022, lez électeurs de LFI, intellectuellement séduits par les brillantes analyses de Z et PB se réveilleront en de disant ‘ l’immigration, c’est plus possible’ D’ailleurs, je crains qu’ hélas, les Français étant ce qu’ils sont, c’est à dire n’importe ayant pad l’esprit de résistance chevillé au corps que quel que soit le scénario, union des droites, Rn et alliés, union des populistes, Macron repassera les doigts dans le nez.

  26. quiditvrai dit :

    Martin Moisan , voilà une saine analyse de la situation de votre part.
    Dans l’état actuel des choses , il faut explorer de nouvelles avenues, sortir du statut quo des choix à se pincer le nez que l’on nous sert lors des élections.
    Il faut que ca goûte et que ca sente bon.