Zemmour : Le combat continue contre la déconstruction de la France

Et tout le monde devrait se soumettre à l’Utopie de cette inculture absurde de Macron ignare qui se donne pour but la déconstruction de la France et des mœurs. Avec Macron, c’est la fin des frontières, de la nation, de la France et des lois qui s’imposent à tous. Jusqu’à nier la science, la biologie et la différence des sexes : homme-femme. Avec Macron, c’est l’adolescence à son sommet pour toute sa vie en politique.

« Jadis, la subversion était le contraire de la tradition. Désormais la subversion est notre tradition » a dit Alain Finkielkraut. En 1973, l’État français est dirigé par un conservateur ouvert à la modernité, un libéral mais colbertiste et social, qui industrialise la France. Un gaulliste qui maintient l’indépendance de la France.

Face aux changements entraînés par la technique et l’industrie, Georges Pompidou considère qu’il faut maintenir un certain ordre traditionnel pour éviter d’accroître le trouble, l’insécurité des populations déjà soumises à tant de bouleversements. Il s’oppose à tous les mouvements d’extrême gauche, féministes et libertaires, et aussi à son ministre des Finances Giscard d’Estaing et à son Premier ministre Chaban-Delmas, qui jugent qu’il faut céder aux aspirations de la jeunesse pour débloquer la société française figée dans ses carcans d’un autre âge. Mais Georges Pompidou, ce dernier rempart conservateur, n’a pas pu être ce supplément d’âme contre toutes les audaces et les transgressions, où les révolutions seraient permises.

Avec Macron, la France ressemble à une usine désaffectée. Il a voulu se croire le fer de lance de la bataille culturelle contre la France avec le rouleau compresseur de la finance et des américains.

Macron n’aime pas la France et les Français, heureux de voir la jeunesse française s’imprégner avec enthousiasme des codes culturels de la machine à décerveler. Zemmour est trop fin lettré pour ne pas savoir que l’asservissement commence avec l’aliénation culturelle et linguistique. Le conservateur Zemmour ne veut pas exposer la jeunesse française au mauvais exemple du wokisme LGBT anglo-saxon. Mais Zemmour ne pouvait pas affronter les multinationales des GAFA, du Big Pharma et des médias collabos.

Le conservateur Zemmour voulait s’opposer au démantèlement des frontières au sein de l’Europe des grands marchés. Zemmour incarne mieux que quiconque, car au plus haut niveau intellectuel, les restes de la droite nationale française et du gaullisme. Macron passe sa vie à interpréter l’art du mensonge, à mimer et à singer jusqu’à la parodie les mystifications progressistes de cet adolescent révolté pro-LGBT qu’il est resté  pour s’enrichir et capitaliser sur ses dix années de mandat. C’est un privilégié de la fortune. Les nantis LREM-LGBT ont inauguré l’ère des combines qui rapporteront beaucoup d’argent et qui empêcheront désormais toute proximité avec la population qui paye et qui travaille. Macron se prend pour un châtelain en France, lui qui ne serait qu’un petit notable de province parvenu au pouvoir à Paris.

Zemmour nous rappelle que « Tout hussard qui n’est pas mort à trente ans est un jean-foutre », avait dit le général Lasalle. La caste politico-médiatique aussi.

Thierry Michaud-Nérard

(librement adapté de Éric Zemmour, Le suicide français).

 

image_pdfimage_print

10 Commentaires

  1. Pensez-vous que vous serez assez désintoxiqué, un jour, pour être capable d’écrire un édito sans citer z ???

    • c’est plutôt aux pleutres masqués hypnotisés par l’escroc macron qu’il faut demander ça

  2. Zemmour écrira un énième bouquin pour raconter sa campagne, qui lui fera gagner encore plus d’argent (comme s’il n’en n’avait pas assez).
    Il cherchera très vite à retrouver un poste d’éditorialiste auprès d’un grand merdia ou sur les plateaux télé (ce qui revient au même).

    Mais il n’assurera JAMAIS la gestion très ennuyeuse, sans aventure et surtout sans éclat d’un parti politique qui doit se chercher et chercher des voix entre deux élections…

    Dans quelques années, on apprendra qu’il quitte la vite politique – il en profitera pour dire que c’est de la faute des Français qui ne l’ont pas compris et qui ne le méritent pas. Peut-être partira-t-il en Amérique avec sa grosse, la Sarah Knafo (à moins que ce ne soit Marion…). En tout cas, assis à côté de lui dans l’avion, il n’y aura aucun de ces migrants qu’il nous promettait de chasser.

    • et sa femme continuera à éditer ses bouquins parce que ça rapporte beaucoup de sous à tous les deux donc il n’en divorcera pas. Mais pas sûr qu’il soit ENCORE au lit avec ces 2 hyper-ambitieuses que sont la knafo ou la marion, parce que s’il n’est plus « un parti valable » elles l’auront laissé tomber…à moins qu’à cause de ses sous….

  3. Z plus intelligent que la moyenne et très cultivé, même trop, pour le français moutonnier qui ne voit pas plus loin que ce que lui fait entrer dans le crâne les medias mainstream

    • z unidirectionnel, aucune culture scientifique, aucune culture technique/technologique, il en faut pour diriger une nation.

      • Non seulement vous calomniez san savoir, mais on dirait que vous préférez la « science  » musulmane !?

  4. Z a subi le pire de la part « des valeurs de la république » !! rien que la façon immonde dont il a été traité démontre à quel point la france est tombée dans un tas de fumier, avec dedans et en prime l’explosion de l’extrême gauche collabo islamisée qui double son score en 10 ans : voilà le prochain grand combat : les terrasser avant que dans 5 ans ils nous imposent « SOUMISSION »

  5. TMN, je me permets de vous faire remarquer que Z n’est plus dans la course et que l’urgence absolue est de soutenir MLP au risque de retrouver cinq années de Macro mafieux ! Qu’on se le dise et qu’on y travaille au lieu de consulter les Qotmimi et les I.A et de regretter ses erreurs !

Les commentaires sont fermés.