Zemmour : une librairie belge cède aux menaces, et renonce à une dédicace

Publié le 3 janvier 2015 - par - 1 735 vues
Traduire la page en :

TCHOZemmourprisonnier

https://www.facebook.com/pages/Tchodessin/828480940510733

Comme en France, le dernier livre de Zemmour « Le suicide français» suscite des polémiques en Belgique. Est finalement en cause la liberté d’expression.

Une première réaction fut celle de la conseillère bruxelloise écolo, qui demanda au maire de Bruxelles, le socialiste Yvan Mayeur (sic) d’interdire le territoire de la ville à Zemmour, invité à signer son livre et aussi à divers débats. Le contesté bourgmestre (élu avec… 2.500 voix) et connu pour ses positions radicales et ses propensions à imposer ses vues, après maintes hésitations, n’a pas donné suite à la demande de la dame écolo Zoubida Jellab.

Le vendredi 2 janvier, nouvel incident. Une librairie ayant pignon sur rue avait invité Zemmour à une séance de dédicaces pour le 6 janvier. Elle vient d’annuler cette invite. Les prétextes sont assez fallacieux. Sont invoquées des menaces de groupes (?) non cités d’extrême gauche comme d’extrême droite, le principe de précaution (?) envers le personnel. La protection policière, évidente en pareil cas, ne paraît pas avoir été sollicitée. La direction tente de se justifier en déclarant que la liberté d’expression est menacée par ce type de « dérive ». Qui dérive ? Les réactions ont fusé : les blogs de divers quotidiens croulent sous les soutiens à Zemmour et les condamnations de cette démission. Pour ne pas demeurer en reste, un collectif de création récente (septembre 2014) une association sans but lucratif, le Collectif contre l’islamophobie en Belgique porte plainte contre Eric Zemmour. Il exige du Procureur une enquête examinant le caractère éventuellement illégal des propos du journaliste. Sans qu’elle soit mentionnée, référence est certainement faite à la  « Loi Moureaux » du nom d’un député-ministre socialiste qui entend punir l’antisémitisme et la haine raciale. Sous des dehors parfaitement valables, le champ d’incertitudes que cette loi a engendré s’est révélé des plus nocifs, tant sont délicats les paramètres d’évaluation. Elle est à l’origine d’un vocabulaire prudentissime et crée un  climat délétère. Ainsi sont nés « les quartiers sensibles »….Paradoxe de ces atteintes à la libre expression, l’initiateur de la loi est libre penseur et enseignait dans une université exaltant la libre pensée.

Outre la vox populi, d’autres initiatives restent en faveur de la liberté. Ainsi, Zemmour demeure toujours invité à s’exprimer dans divers cercles réputés, tels le B19 Country Club à Uccle (périphérie bruxelloise) et le Cercle de Wallonie, bien connu à Liège, ou le Cercle de Lorraine groupant l’élite financière et industrielle, entre autres. La voix de Zemmour n’a pas fini de retentir en Belgique .

Marc Halestrel

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi