1

Zoe Desbureaux : une enseignante communiste qui défend l’assassin de Marseille

Elle a 23 ans, et se dit professeurE de français. Elle est la suppléante de François Ruffin, élu député des Insoumis dans la Somme. Elle se dit communiste, jeune et femme, dans une vidéo où elle se présente. Elle aurait également des responsabilités nationales au sein du Mouvement de la Jeunesse Communiste de France.

https://fr-fr.facebook.com/FrancoisRuffin80/videos/691717204343153/

C’est donc cette jeune femme qui suscite, après sa copine Obono, négationniste de l’islamisation de la RATP, l’indignation générale, pour avoir apporté son soutien à la musulmane communiste Sonia Nour, qui a juste qualifié de « martyr » l’assassin de Laura et Mauranne, les deux cousines marseillaises égorgées et poignardées en plein jour par un clandestin disciple d’Allah.

Cette jeune femme s’était déjà distinguée, par le passé en apportant son soutien au mouvement de Boycott d’Israël, et en montrant que manifestement, elle avait quelque souci avec les Juifs…

Je ne peux que m’interroger sur le formatage idéologique de cette jeune femme, pour ne pas dire son lavage de cerveau, qui a pu l’amener à proférer, à 23 ans, alors qu’elle est tout de même enseignante, donc normalement pas trop stupide, de telles énormités, pour ne pas dire de telles saloperies.

Elle se dit communiste, jeune et femme. Or, deux jeunes femmes, Laura et Mauranne, de sa génération, à deux ans après, ont été sauvagement égorgées par un musulman, multirécidiviste, en situation irrégulière.

Une militante musulmane et communiste, Sonia Nour, également de sa génération, se réjouit manifestement de ce crime, le justifiant par d’autres faits qui se produisent dans le monde, et qualifie de « martyr » l’assassin. Elle se comporte ouvertement en musulmane, et pas du tout en communiste. En effet, si le Coran encourage à tuer les Infidèles, le Capital de Marx, s’il se revendique de la lutte des classes, n’encourage pas à poignarder ceux qui ne sont pas communistes !

Une personne normale de 23 ans, française de souche, devrait s’identifier aux deux jeunes femmes de même culture qu’elle, qui sont mortes dans des circonstances bouleversantes et révoltantes. Et elle devrait ressentir de la colère, voire même de la haine, contre celle qui glorifie l’assassin.

Or, à l’image de toute une jeunesse de gauche :

    • décérébrée par l’Education nationale, l’endoctrinement marxiste, la fascination du prolétariat de rechange, le prétendu peuple palestinien,
    • déformée par l’antisémitisme et la haine d’Israël,
    • abrutie par l’inversion des valeurs…

… elle prend, sans avoir la moindre parole à l’égard des deux victimes, le parti de sa camarade communiste, qui a juste réagi en musulmane. Elle joue contre son pays, sa civilisation, sa culture et son Histoire. Cette gourde est la caricature aboutie de la haine de soi, qui la fait préférer une apologiste d’un assassin musulman à deux jeunes filles bien françaises qui lui ressemblent.

  • Le pire est que cette petite sotte n’est même pas consciente de ce qu’impliquent ses paroles, et de l’encouragement qu’elles constituent, pour d’autres musulmans, à tuer des… Zoe Desbureaux !
  • Le plus grave est que cette jeune décérébrée, qui se dit femme, ne paraît pas comprendre qu’en soutenant sa camarade musulmane, elle milite ouvertement pour une terrible régression de la cause des femmes, reléguant les combats des années 1970 de ses parents aux oubliettes.
  • Le plus consternant est que cette demeurée qui se dit communiste paraît ignorer que pour les musulmans, le communisme, c’est l’athéisme, le diable, et que le droit des travailleurs, le plus souvent réduits en esclavage, est le cadet de leurs soucis.
  • Le plus épouvantable est qu’en soutenant Sonia Nour et son tweet, cette islamo-collabo fait sienne la théorie de l’assassin martyr, et défend donc l’égorgeur de Marseille, qu’elle transforme en héros, puisque martyr !
  • Le plus désespérant est le manichéisme du message : si ce qu’elle appelle la « fachosphère » et ce qu’elle nomme la « gauche cassoulet » s’émeuvent qu’une musulmane puisse soutenir un assassin, c’est forcément qu’ils sont racistes, dans le camp du mal, et qu’il faut défendre la « persécutée », quoi qu’elle ait pu dire. Quelle décadence de la pensée !

François Ruffin paraît un des moins pires des Insoumis, paraissant avoir conservé son esprit libre, et avoir un certain sens des réalités, tout en luttant contre les injustices sociales. Charles Demassieux lui rendait même hommage.

http://ripostelaique.com/ruffin-un-insoumis-chez-les-soumis-de-melenchon.html

Va-t-il conserver Zoé Desbureaux comme suppléante ?

François Blanquer paraît avoir engendré beaucoup d’illusions chez les enseignants, et plus largement chez les Français. Il semble être tout le contraire de Najat Vallaud-Belkacem. Peut-il garder dans l’Education nationale une femme qui défend une apologiste du terrorisme islamiste ? Les parents dont les enfants ont ce professeur de français comme enseignante peuvent-ils accepter l’idée que Zoé Desbureaux continue à être leur professeur de français ? Est-elle capable de ne pas laver le cerveau de ses élèves, comme le sien l’a été par des crapules staliniennes islamo-collabos ?

Faut-il rappeler qu’une enseignante de Calais, Marie-Jeanne Vincent, qui n’a jamais tenu le moindre propos public scandaleux, n’a jamais mis en avant ses engagements, a été victime d’une violente campagne de presse de la part de toute la gauchosphère, menée par une Mélenchonienne, Manon Müller, et soutenue par le torchon gaucho local, « Nord Littoral »… Selon ces vaillants commissaires politiques, on ne pouvait pas se présenter pour Civitas, même quand on était professionnellement irréprochable, et continuer à enseigner. Mais si on est communiste, ces mêmes komsomols doivent estimer qu’on peut glorifier celles qui glorifient les assassins musulmans, et donc l’assassin musulman lui-même, et rester enseignante ?

Le scandale Sonia Nour était tellement énorme que le maire de La Courneuve, un bureaucrate communiste nommé Poux, a été obligé de la suspendre.

On attend avec impatience la suite, car, comme le disait le journaliste Haziza, après l’affaire Sonia Nour, voilà venue l’affaire Zoé Desbureaux !

Et comme elle est blanche, contrairement à Obono, Mélenchon et Corbière ne pourront pas nous faire le coup du racisme !

Martine Chapouton